Shame on us

 |   |  403  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Hier la France et l'Allemagne ont annoncé le solde des comptes de l'État pour 2015. La France a annoncé un déficit de 70.5 milliards d'euros et l'Allemagne a annoncé un excédent record de 12 milliards d'euros. Un contraste saisissant. Et ce pauvre Michel Sapin nous a encore plus fait honte en se félicitant que notre déficit soit inférieur de 3 milliards d'euros à ses prévisions. Réaction de cancre.

LA FRONTIÈRE FRANCO-ALLEMANDE

La frontière économique entre la France et l'Allemagne est devenue infranchissable. Nous vivons maintenant sur deux planètes différentes. Comptes de l'État, chômage, commerce extérieur: la sanction est impitoyable. Le modèle allemand est un vrai modèle et un modèle qui a permis à l'Allemagne de sortir de la crise, mais nous refusons toujours de nous en inspirer et continuons à nous enfoncer, jour après jour, inexorablement. C'est déprimant.

LE DÉRAPAGE DE RENAULT

On a du mal à imaginer que VW a été le seul constructeur mondial à tricher. D'autres noms vont être mis en cause. Hier c'est Renault qui a été sous pression. La répression des fraudes a perquisitionné plusieurs sites de la firme et cette nouvelle a causé une panique sur le cours qui s'est effondré de 22% avant de finir la séance en baisse de 10%. Chose étonnante: Ségolène Royal n'a même pas attendu le résultat des enquêtes, elle s'est précipitée pour dire que Renault n'avait pas triché. Une attitude bien imprudente. À suivre.

MACRON N'EST PAS UN TRADER

Le chouchou des médias avait voulu faire un coup. Un coup digne des fonds spéculatifs les plus critiquables. Il avait acheté sur le marché 1.4 millions de titres Renault à quelques jours de l'Assemblée Générale pour peser sur le vote et les relations avec Nissan. Il ne fallait pas s'inquiéter, c'était très intelligent et il allait revendre tout ça très rapidement. Le seul problème c'est qu'il a acheté les titres à 90 euros et qu'hier, au plus bas, cela représentait une perte de 300 millions. Pas grave encore comme dit Hollande, c'est l'État qui paie.

L'HÉCATOMBE DANS LE SHOW BUSINESS

Quel début d'année. Après Delpech, après Bowie, maintenant René. Sans René, aura-t-on toujours Céline...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2016 à 14:18 :
oui. pourquoi les germains nous dominent industriellement depuis au moins 100 ans ? que font nos entreprises ?
les frères Lumière disaient que leur invention n'avait pas d'avenir, il me semble.
le Journal des Chambres de Commerce disait en 1914 que les "entrepreneurs" français cherchent la sécurité, alors que les allemands sont conquérants.
Louis Renault demandait la protection du gouvernement face aux constructeurs étrangers.
nos entreprises ont fait le choix de la défaite il y a 80 ans.
Roux de Bézieux disait en 2011 : les patrons sont schizos ; ils s'en prennent à l'Etat, mais dés qu'ils ont le moindre souci ils l'appellent à la rescousse.
nos entreprises sont toujours aussi frileuses (cf. étude de l'INSEE de février 2008 : les PME sont rentables, mais peu dynamiques). toujours aussi nulles en anglais.
et en plus, nos grands groupes se comportent en prédateurs, plutôt que d'accompagner les fournisseurs comme en Allemagne.
et nous avons beaucoup trop d'HEC et autres "grands écoliers" comme Marco dans ce pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :