Zoom sur les données commerciales chinoises par le broker alvexo

 |   |  500  mots
(Crédits : Forex)

L'économie chinoise est aux prises avec de nombreux tourments ces derniers mois et le bon équilibre économique du pays semble menacé. Malgré le nombre considérable de réformes politiques mises en place par les autorités de Pékin, rien ne semble aboutir au ressaisissement désiré.

Plus tôt cette année, les rapports et les données concernant la croissance du PIB ainsi que l'indice des directeurs d'achats (PMI) ont semé l'appréhension parmi les économistes, en particulier au regard de la tendance négative que semblait prendre la balance commerciale de la Chine.
Les résultats publiés ce mois-ci renforcent cette crainte. En effet, on assiste à une baisse considérable de -6.80 % du quota d'exportations nationales depuis octobre et à la cinquième baisse mensuelle consécutive. Cette récession est attribuée principalement au rétrécissement des commandes en provenance de l'Union européenne et des États-Unis, accusant respectivement une baisse de -9.00 % et de -5.30 %.

Ces chiffres correspondent au volume import/export du pays, qui marque une baisse de -8.70 % (nonobstant la prévision pessimiste de -12.60 %). Cette lueur d'espoir est loin d'éclairer la pénombre pesant autour du déclin continu de la demande, alors qu'on assiste à une recrue d'importation de minerai de fer, de produits agricoles et de pétrole depuis l'an dernier. D'autres matières premières telles que le charbon et l'acier n'ont bénéficié d'aucune augmentation de la demande à partir de 2014.


graphique forex

Les analystes peinent à envisager des prévisions optimistes au regard des chiffres mitigés, en particulier à l'approche d'une imminente hausse délibérée des taux d'intérêts entreprise par la Réserve Fédérale des États-Unis. Le singulier déclin de la demande pour les produits chinois a inéluctablement porté atteinte à la valeur marchande, comme en témoignent les récentes statistiques.

Une des rares questions à laquelle il est facile de répondre concerne la disposition des Hauts Fonctionnaires de la BOPC à réviser, pour la septième fois cette année, l'effectivité de leur politique monétaire, après avoir déjà fait appel à des mesures draconiennes, à l'image de la dévaluation massive du Yuan. Ces méthodes se sont pourtant avérées inefficaces et les difficultés persistent, alors qu'en dépit des annonces officielles se voulant rassurantes, rien ne semble influer sur le sentiment du marché.

Le Président Xi Jingping a récemment proclamé sa confiance en la capacité de la Chine à stabiliser la croissance de son PIB autour d'une moyenne annuelle de 6,50 % dans les années à venir. À l'heure actuelle, on ne peut faire abstraction du fait que la demande intérieure est anémique, les taux d'exportations sont en crise et les investisseurs étrangers dénigrent l'économie du pays.

Dans cette conjoncture, tout porte à croire que le redressement du PIB chinois est encore loin.

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :