Comment lire les chiffres du ministère

 |   |  584  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le taux de réussite au bac, celui de l'accès en terminale et la comparaison avec les résultats "attendus" permettent de choisir un lycée en fonction de la personnalité de l'élève.

Le ministère de l'Education nationale publie trois indicateurs chiffrés qui, chacun, représentent une boussole pour choisir le lycée de votre enfant en fonction de sa personnalité et de ses résultats scolaires.

Les résultats au bac

Le premier indicateur est celui des résultats au bac. Le ministère de l'Education nationale publie pour chaque lycée et chaque section (S, L, ES ...) le pourcentage d'élèves reçus à cet examen. Ce chiffre permet ainsi de repérer les meilleurs lycées de chaque ville, ceux que le sociologue de l'éducation, François Dubet, appelle les "vrais lycées" et que l'imaginaire collectif traduit par des noms prestigieux : Louis Le Grand, Henri IV à Paris, Le Parc à Lyon, Pierre-de-Fermat à Toulouse, Masséna à Nice. Parvenir en terminale de l'un de ses établissements promet au lycéen un succès assuré, avec, bien souvent, une mention qui pèse sont poids dans un dossier de demande de classe prépa. Le ministère publie les taux brut de réussite au bac des élèves de Terminale et les taux brut calculé pour les élèves de Seconde au bac.

Le taux d'accès en terminale

Mais il n'y a pas que Louis Le Grand et Henri IV dans la vie et certains même se brûlent les ailes à ce système napoléonien ou les classements se font à la décimale près et qui exigent un travail d'enfer, des nerfs en béton et un moral à toute épreuve. Et qui éjectent impitoyablement les jeunes qui ne s'adaptent pas aux normes en vigueur (voir Personnalité, compétition, trajets... Comment bien choisir le lycée de votre enfant ?). Si votre enfant ne correspond pas à ce type de compétiteur, regardez le deuxième chiffre le taux d'accès de la seconde au bac. Il mesure l'accompagnement, parfois considérable, fourni par les équipes pédagogiques pour mener un élève à la réussite quelles que soient les difficultés. Il détermine les "bons lycées", comme les appelle François Dubet, ceux où les équipes pédagogiques motivées mettent en oeuvre des méthodes innovantes qui peuvent correspondre aux besoins de votre enfant. Ce chiffre est corroboré par celui du pourcentage de bacheliers parmi les sortants. Il montre la capacité du lycée à ne laisser personne à la traîne. Le ministère publie ces chiffres sous la mention pourcentage de bacheliers parmi les sortants.

Les résultats attendus

Reste ensuite le troisième indicateur, celui qui compare les résultats bruts d'un établissement à ceux, "attendus" dans l'académie ou en France. Qu'est-ce que ces résultats "attendus" ? Il s'agit du taux d'accès en terminale prévisible en fonction des âges des lycéens et de la structure sociale des familles des lycéens. Il est ainsi difficile de comparer les résultats d'un lycée de centre ville, où les élèves ont des parents avocats ou cadres, et ceux d'un établissement de banlieue où les familles sont ouvrières ou au chômage. La comparaison du taux "attendu" aux résultats réels obtenus dans l'établissement permet de déterminer lesquels, parmi les "nouveaux lycées" selon le mot de François Dubet, permettent à leurs élèves d'échapper au déterminisme scolaire. Le ministère publie deux "taux attendus", celui concernant la réussite au bac des élèves de Terminale et l'autre le taux attendu calculé pour les élèves de Seconde.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :