Le CAC 40 signe sa cinquième hausse consécutive

 |   |  748  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après avoir passé la majeure partie de la séance en baisse, le CAC 40 termine dans le vert à la faveur de la bonne tenue du Dow Jones malgré de mauvaises statistiques macroéconomiques outre-Atlantique.

Alors que le CAC 40, qui a perdu jusqu'à 0,7 %, semblait ressentir le besoin de reprendre son souffle après quatre séances consécutives de hausse, la bonne tenue de Wall Street a inversé la tendance permettant à l'indice parisien de terminer sur un gain de 0,27 % à 3.987,80 points.

Après avoir connu un début de séance hésitant, la Bourse de Paris s'est vite repliée sur fond de regain d'inquiétudes quant à la crise nucléaire au Japon après que du plutonium ait été décelé dans le sol de la centrale de Fukushima. A cela sont venus se greffer des dégagements en prévision des résultats des" stress test" des banques Irlandaises attendus ce jeudi. Selon la presse irlandaise, les résultats des tests de résistance subis par les banques du pays, qui seront publiés jeudi, pourraient mettre en relief un nouveau besoin de financement allant de 18 à 23 milliards d'euros.

Mais la bonne tenue de Wall-Street face à de mauvais indicateurs (chute du moral des ménages à son niveau de décembre, baisse des prix des logements neufs) a permis le rebond. Car si les indicateurs sont mauvais, ils étaient anticipés. "Comment ne pas s'attendre à une baisse de la confiance des consommateurs quand on voit les prix de l'essence et de la nourriture qui augmentent" commentait, pour l'AFP, Peter Cardillo d'Avalon Partners.

Malgré tout, les investisseurs sont restés prudents comme en témoigne le faible volume d'activité : à peine plus de 2,7 milliards d'euros ont changés de main. Il faut dire que la fin de la semaine sera riche en événements déterminants. Outre les Stress Tests Irlandais, le marché attend les chiffres du chômage  et l'indice ISM manufacturier pour le mois de mars vendredi aux Etats-Unis

Valeurs en Baisse

Dans le sillage des dernières nouvelles en provenance du Japon (découverte de plutonium dans le sol) les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé. STMicroelectronics gagne 0,11 % et Alcatel Lucent de 0,39 %. Les craintes quant à une pénurie de composants électroniques sont de plus en plus présentes.

Malgré une note positive de Bernstein, le secteur bancaire est en repli. L'établissement Italien UBI Banca a annoncé une augmentation de capital pour un montant de 1 milliard d'euros, et les Stress Tests Irlandais sont attendus. BNP Paribas a reculé de 0,30 %, Crédit Agricole de 0,78 %, Natixis de 1,76 % et Société Générale de 0,05 %.

Valeurs en hausse

Le secteur automobile était bien orienté. Plus forte hausse, Renault s'est revalorisé de 2,44 %. Peugeot a gagné 0,85 %. PSA Peugeot Citroen a annoncé le retour progressif à la normale de sa production en Europe à partir du 31 mars.

Vallourec (+2,18 %) a profité du relèvement de recommandation de ODDO. L'intermédiaire est passé d'"accumuler" à "acheter". Il est confiant quant aux perspectives à moyen terme.

Technip a grimpé de 1,16 %. Le groupe a décroché un nouveau contrat aux Emirats Arabes Unis pour un développement en OffShore.

Hors CAC

Camaieu s'est envolé de 44,05 %. Les fonds Modacin et Modamax, contrôlés par le fonds Cinven, ont annoncé lundi avoir signé des accords avec les principaux actionnaires de Camaieu pour leur racheter leur part au prix de 214,46 euros par action et monter ainsi à 95% du capital de la société, qui sera ensuite retirée de la cote, via une OPR.

Gemalto (+2,13 %) a annoncé la certification de sa technologie « sans contact » par Mastercard.

Gascogne (+0,86 %) a annoncé qu'il tablait pour 2011 sur une nette amélioration de ses performances après une année 2010 de transformation au titre de laquelle il ne versera pas de dividendes "pour consacrer les ressources du groupe à son développement".

Medica (+0,80 %) a indiqué qu'il visait une progression de 15% de son chiffre d'affaires en 2011 et qu'il souhaitait maintenir cette année un "solide niveau de rentabilité" après avoir renoué avec les bénéfices l'an dernier.

Lagardère (+0,25 %) a annoncé lundi soir la signature de la vente de ses magazines internationaux à l'américain Hearst, pour 651 millions d'euros.

Dexia chute de 0,21 %.Moody's a annoncé avoir mis sous surveillance la note à long terme A1 dans la perspective d'une éventuelle dégradation de la note de solidité financière de la banque franco-belge

Devise et Pétrole

La monnaie unique s'est apprécié face au billet vert. A la clôture des marchés européens, un euro s'échangeait contre 1,408 dollar.

Sur le marché du pétrole, les cours étaient orientés à la baisse. Le baril de WTI valait 104,49 dollars tandis que le Brent de la Mer du Nord s'échangeait contre 115,32 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :