Le CAC 40 clôture un mois de publications de résultats dans le vert

 |   |  497  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La majorité des entreprises du CAC 40 ont annoncé leurs résultats pour le premier trimestre. Les secteurs de l'automobile et du luxe se distinguent.

La semaine dernière aura été agitée sur les marchés, entre la résurgence des craintes sur les dettes souveraines et la chute des cours des matières premières. Néanmoins, la Bourse de Paris est parvenue à limiter la casse. Vendredi, le CAC 40 a clôturé en légère baisse de 0,11 % à 4.018,85 points pour afficher un repli hebdomadaire de 0,98 %. Les investisseurs ont été tiraillés toute la semaine entre de nombreux élements contradictoires. Sur le plan macroéconomique, les inquiétudes sur un ralentissement de l'économie mondiale et sur la situation financière des pays les plus fragiles de la zone euro, Grèce et Portugal en tête, ont été contrebalancées par la publication vendredi d'une croissance bien meilleure que prévu en France et en Allemagne au premier trimestre. De même, si les dernières résultats publiés aux États-Unis ont été décevants, il n'en a pas été de même pour les entreprises du CAC 40.

Un mois après la première publication trimestrielle (celle de Danone le 14 avril), tous les poids lourds de la cote ont communiqué leurs performances opérationnelles au titre des trois premiers mois de l'année, à l'exception de Bouygues qui publiera lundi 16 mai. Ces publications ont soutenu le marché : l'indice CAC 40 a progressé de 0,3% sur un mois.

Repli du secteur bancaire

Elles ont aussi consacré en Bourse certains secteurs d'activité. Ainsi, l'industrie automobile se distingue-t-elle, Peugeot, Renault ou bien encore Michelin affichant les meilleures performances boursières sur la période. Il faut dire que Renault et Peugeot ont annoncé des ventes en hausse respectivement de 15 % et 10,2 %, tandis que Michelin est l'une des rares sociétés du CAC 40 à avoir amélioré ses objectifs pour 2011. « L'industrie automobile fait office de véritable phénix, juge Pascal Heurtault, directeur des investissements d'Aviva Investors. Le secteur est passé de situations de quasi-faillite fin 2008 pour afficher désormais des performances impressionnantes, à l'image du niveau de marge historique atteint par BMW au premier trimestre. » Les groupes de luxe, malgré une relative cherté, figurent aussi parmi les plus fortes progressions du CAC 40 sur un mois, portés par une croissance toujours aussi dynamique.

À l'inverse, le compartiment financier, après un net rebond en début d'année, est de nouveau à la traîne dans un contexte de regain des craintes sur les dettes souveraines. Société Généralecute; Générale, qui n'a pas su rassurer sur l'état de ses fonds propres, décroche de 9,7 % sur un mois. Seuls les très bons résultats de BNP Paribas ont été salués par le marché, le titre de la banque évoluant dans le vert depuis le 13 avril. Les logiques sectorielles en place depuis un mois sur le CAC 40 se vérifient également à l'échelle européenne. L'indice Stoxx600 du secteur automobile grimpe de près de 6 % sur un mois tandis que celui du compartiment bancaire figurent parmi les plus forts replis sectoriels en Europe (- 4,4 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :