La crise donne du tonus aux résultats de l'agence de notation Fitch

 |   |  194  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe de l'investisseur Marc Ladreit de Lacharrière, actionnaire à près de 80% de Fitch, a réalisé sur l'exercice clos fin septembre un bénéfice net part du groupe de 41,6 millions d'euros, en hausse de 38,7%.

Fimalac a publié mardi des résultats annuels en forte hausse, portés notamment par la croissance de sa filiale Fitch Ratings et par la contribution du groupe Lucien Barrière, dont la holding a pris 40% au début de l'année.

Son chiffre d'affaires a progressé de 9,4% à données comparables, à 545 millions.

Fitch Ratings, qui représente la quasi-totalité du chiffre d'affaires de Fimalac (525,6 millions sur 2010-2011), a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 162,8 millions (+13,4%), supérieur à celui de l'ensemble du groupe (154 millions).

Quant au groupe d'hôtels et de casinos Lucien Barrière, au capital duquel Fimalac est entré en janvier en reprenant les parts d'Accor, il a contribué au résultat à hauteur de 11,2 millions.

Fimalac prévoit de laisser son dividende inchangé à 1,50 euro par action. L'assemblée générale devra par ailleurs se prononcer sur une modification de la date de clôture de l'exercice afin de la porter au 31 décembre. Si la proposition est validée, le prochain exercice durera exceptionnellement 15 mois, précise le groupe.

Les résultats 2011-2012 intègreront la plus-value d'environ 85 millions d'euros réalisée sur la cession d'Algorithmics à IBM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :