La croissance trimestrielle de la Fance a été revue à la baisse

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Insee a abaissé de 0,4% à 0,3% la croissance au troisième trimestre mais l'acquis de croissance annuel à fin septembre reste à 1,7%, selon des statistiques publiées ce vendredi.

L'Insee a revu en baisse vendredi la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la France au troisième trimestre à 0,3% contre 0,4% annoncé initialement, après un repli de 0,1% au deuxième trimestre. L'acquis de croissance pour 2011 à fin septembre a été néanmoins confirmé à 1,7%.

Le détail des comptes nationaux trimestriels confirme une hausse de 0,3% de la consommation des ménages sur juillet-septembre, après une baisse de 1% au deuxième trimestre.

L'investissement total a progressé de 0,2%, contre 0,4% annoncé initialement, après +0,6% au deuxième trimestre. Celui des ménages a progressé de 1,3% (+1,4% en première estimation) tandis que celui des entreprises non-financières a baissé de 0,6% contre -0,3% annoncé auparavant. "Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) contribue positivement à la croissance du PIB : +0,2 point après -0,4 point", précise l'Insee dans un communiqué.

Les variations de stocks ont contribué positivement à la variation du PIB (+0,1 point après -0,1 point) tandis que le commerce extérieur a été neutre après +0,5 point au deuxième trimestre. Les importations se sont redressées (+0,7% après -1,0%) et croissent quasiment au même rythme que les exportations (+0,8% après +0,7%).

Les chiffres révisés montrent une stabilité du pouvoir d'achat du revenu disponible brut des ménages, après une hausse de 0,6% au trimestre précédent. Le taux d'épargne des ménages a reculé légèrement à 17,1% contre 17,3% après avoir atteint au printemps le niveau le plus élevé depuis 1983. Le taux de marge des sociétés non-financières est stable à 29%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :