Téléchargez
notre application
Ouvrir

Isabelle Kocher sur la sellette à Engie

reuters.com  |   |  213  mots
Isabelle kocher sur la sellette a engie[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - Le conseil d'administration d'Engie envisage de se séparer de sa directrice générale, Isabelle Kocher, en raison de divergences sur la gouvernance et la stratégie, rapporte mardi BFM Business.

Une décision sera prise "d'ici quelques semaines", précise la chaîne, qui cite "plusieurs sources proches du groupe".

"Le conseil d'administration s'oriente vers un changement de gouvernance", est-il écrit dans l'article publié sur le site de BFM Business https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/engie-envisage-de-changer-de-patron-en-poussant-vers-la-sortie-isabelle-kocher-1817279.html.

Les membres du conseil d'administration reprocheraient à Isabelle Kocher la composition de son équipe de direction, "pas assez opérationnelle", et sa stratégie, qui se traduirait par un manque de synergies au sein du groupe et une sous-valorisation en bourse.

La dirigeante s'opposerait notamment à une vente des activités gazières de l'ancien Gaz de France - le réseau de transport de gaz et sa filiale de GNL (Elengy) ainsi que la distribution (GRDF) et le stockage (Storengy), un démantèlement auquel le conseil d'administration serait favorable.

La décision finale appartient à Emmanuel Macron, écrit encore BFM Business, soulignant qu'Engie est détenue à près de 24% par l'Etat.

Engie n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations.

(Simon Carraud avec Bate Felix, édité par Nicolas Delame)