Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Banque du Canada voit son taux directeur inchangé jusqu'en 2023

reuters.com  |   |  339  mots
Banque du canada voit son taux directeur inchange jusqu'en 2023[reuters.com]
(Crédits : Blair Gable)

par Julie Gordon et David Ljunggren

OTTAWA (Reuters) - La Banque du Canada a déclaré mercredi anticiper un maintien de son taux directeur à son plus bas niveau historique jusqu'en 2023 alors que la deuxième vague épidémique devrait avoir un impact plus marqué qu'attendu sur la croissance économique à court terme.

La banque centrale a maintenu son taux directeur à 0,25% mais a modifié son programme d'achat d'actifs pour se tourner vers les obligations à plus long terme, qui, selon elle, ont une influence directe sur les taux d'emprunt les plus importants pour les ménages et les entreprises.

La Banque du Canada prévoit pour 2020 une performance économique moins mauvaise que prévu initialement avec une contraction de 5,7% au lieu de 7,8%.

Mais elle table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) moins élevée que prévu pour l'année suivante, à 4,2% contre une prévision donnée en juillet à 5,1%.

Sa prévision de PIB est maintenue à 3,7% pour 2022, l'activité économique devant retrouver son niveau d'avant-crise cette année-là.

La banque centrale a souligné que ses prévisions supposaient des mesures de confinement locales et ciblées tout en prévenant que l'impact de la pandémie pourrait être plus important que prévu.

"Il y a un risque sérieux (...) que des mesures de restriction plus larges ou plus strictes soient nécessaires", a-t-elle déclaré dans son rapport trimestriel de politique monétaire.

La banque a également dit s'attendre à ce que l'inflation reste inférieure à son objectif de 2% jusqu'en 2022.

"Le Conseil maintiendra le taux directeur à son niveau plancher (de 0,25%) jusqu'à ce que le relâchement économique soit résorbé, de sorte que l'objectif d'inflation de 2% soit atteint de manière durable. Dans notre projection actuelle, cela n'aura lieu qu'en 2023", a fait savoir l'institution.

La Banque du Canada s'attend à ce que les modèles de croissance trimestrielle soient à l'avenir "exceptionnellement irréguliers" avec les incertitudes sanitaires, avec des niveaux de reprise variables selon les secteurs d'activité.

(Avec Fergal Smith, Allison Martell et Jeff Lewis à Toronto, version française Laetitia Volga)