Téléchargez
notre application
Ouvrir

Climat : Vers 3,1 milliards d'euros de prêts pour la Turquie après la ratification de l'accord de Paris, selon des sources

reuters.com  |   |  510  mots
Climat: vers 3,1 milliards d'euros de prets pour la turquie apres la ratification de l'accord de paris[reuters.com]
(Crédits : Dilara Senkaya)

(Bien lire au 3e§ que la conférence de la COP26 s'ouvrira le 31 octobre)

par Jonathan Spicer et John Irish

ANKARA (Reuters) - La Turquie devrait recevoir 3,1 milliards d'euros de prêts destinés à l'aider à remplir ses objectifs de réductions de gaz à effet de serre fixés par l'accord de Paris sur le climat dans le cadre d'un projet d'accord financé par la Banque mondiale, la France et l'Allemagne, selon des sources au fait des discussions.

La Turquie est devenue la semaine dernière le dernier pays du groupe des vingt plus grandes économies mondiales (G20) à ratifier l'accord de Paris de 2015, après avoir réclamé pendant de longues années d'être considérée comme un pays en développement, ce qui lui aurait permis de bénéficier d'aides financières et technologiques.

Selon une source diplomatique française, un mémorandum d'accord sera signé avant la 26e conférence de l'Onu sur le climat (COP26) qui s'ouvrira le 31 octobre à Glasgow.

Aux termes de ce protocole d'accord, Ankara bénéficiera de ces importants prêts internationaux même sans obtenir le changement de statut réclamé, ont précisé les sources.

Avec deux milliards d'euros, la Banque mondiale fournira la plus grande partie des fonds, la France contribuant à hauteur de moins d'un milliard d'euros et l'Allemagne avec un peu plus de 200 millions d'euros, selon trois sources.

Une source diplomatique française a précisé que la contribution française s'appuierait sur des prêts de l'Agence française de développement (AFD).

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Société financière internationale (IFC), bras armé de la Banque mondiale pour les investissements dans le secteur privé sont également impliqués afin de contribuer à stimuler le secteur privé à participer à la transition verte en Turquie.

"L'accord sur le montant et les modalités a déjà été conclu et c'est pour cette raison que la Turquie a ratifié l'accord de Paris", a déclaré une source au fait des discussions.

Quatre sources ayant requis l'anonymat du fait de la sensibilité des négociations en cours ont expliqué que l'intégralité du mémorandum devait encore être validée en prévenant que rien n'était certain tant que l'ensemble des parties impliquées ne l'avaient pas ratifié.

Ce projet de soutien financier à Ankara a été rapporté par Politico la semaine dernière mais le montant total et les détails des prêts n'avaient pas été révélés.

L'accord de Paris de 2015 sur le climat, juridiquement contraignant, vise à contenir le réchauffement climatique à la fin du siècle en deçà de deux degrés Celsius supplémentaires - et de préférence à 1,5 degré - par rapport à la moyenne de l'ère pré-industrielle, notamment via la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

(Reportage Jonathan Spicer à Ankara, Dominic Evans à Istanbul, John Irish et Elizabeth Pineau à Paris, Elizbeth Piper à Londres et Markus Wacket à Berlin ; version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)