Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : La Belgique va fermer bars et restaurants à 23h00 dès samedi

reuters.com  |   |  320  mots
Coronavirus : la belgique va fermer bars et restaurants a 23h00 des samedi[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - Le gouvernement belge a annoncé vendredi la fermeture anticipée des bars et la fermeture complète des boîtes de nuit à partir de samedi et pendant trois semaines afin de limiter les interactions sociales et de contrer la propagation rapide d'une quatrième vague d'infections au coronavirus dans le pays.

"Nous sommes confrontés à une situation qui est pire que les prévisions les plus pessimistes des experts d'il y a seulement deux semaines", a déclaré le Premier ministre belge, Alexander De Croo, lors d'une conférence de presse, en ajoutant que la pression sur les services de santé était de plus en plus forte.

"Si nous n'avions pas un taux de vaccination aussi élevé aujourd'hui, nous serions dans une situation absolument dramatique", a-t-il dit.

Ces nouvelles mesures interviennent alors qu'un cas d'infection par le variant B1.1.529 du coronavirus SARS-CoV-2 a été identifié en Belgique chez une personne arrivée récemment d'Egypte, a annoncé vendredi le virologue Marc Van Ranst.

La Belgique a déjà mis en place il y a une semaine des restrictions prévoyant notamment l'élargissement des conditions de port du masque et un retour du télétravail.

Face à la détérioration de la situation sanitaire, les marchés de Noël, les sites culturels, les bars et les restaurants devront fermer à 23h00 et les tablées devront se limiter à six personnes.

Les fêtes et les réunions privées à l'intérieur seront également interdites, à l'exception des cérémonies de mariages et des funérailles. Les compétitions sportives à l'intérieur se feront sans public.

Les autorités sanitaires belges se réuniront samedi pour mettre au point un plan concernant le rappel vaccinal, pour lequel les enseignants des écoles primaires et le personnel des crèches pourraient être prioritaires.

(Reportage Marine Strauss et Philip Blenkinsop, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)