Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Les familles de migrants pourraient être détenues indéfiniment

reuters.com  |   |  321  mots
Usa: les familles de migrants pourraient etre detenues indefiniment[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

WASHINGTON (Reuters) - L'administration Trump a présenté mercredi une nouvelle réglementation permettant de détenir les familles de migrants sans limitation de durée.

Il s'agit de la troisième réglementation majeure de l'administration américaine pour limiter l'immigration en un peu plus d'un mois.

Ces nouvelles dispositions, qui seront vraisemblablement contestées en justice, ont vocation à remplacer une jurisprudence de 1997 qui limite la durée de détention de enfants migrants et qui est généralement interprétée comme limitant à 20 jours la rétention des familles de migrants.

Donald Trump, qui a fait de la répression de l'immigration légale et illégale une des marques de sa présidence, a déclaré mercredi qu'il envisageait de supprimer le droit du sol.

Le 15 juillet, le gouvernement a dévoilé une disposition interdisant à la quasi-totalité des migrants de demander l'asile à la frontière sud. Le 12 août, il a annoncé que les visas et la résidence permanente ne seraient accordés qu'à ceux qui disposent de revenus suffisants.

"La cruauté de l'administration Trump est sans limites", a réagi le chef des démocrates du Sénat américain, Chuck Schumer.

"Ne vous y méprenez pas: cette nouvelle règle consiste à maintenir (...) les enfants dans des conditions déplorables pendant de longues périodes et à poursuivre le traitement horrible infligé par l'administration aux familles de migrants innocents fuyant des épreuves impensables."

Pour le secrétaire par intérim de la Sécurité intérieure, Kevin McAleenan, la nouvelle réglementation, qui sera publiée vendredi et entrera en vigueur 60 jours plus tard, devrait avoir un effet dissuasif.

Selon le département de la Sécurité intérieure (DHS), 390.000 familles fuyant la violence et la pauvreté en Amérique centrale sont entrées aux Etats-Unis depuis octobre dernier.

(Andy Sullivan à Washington DC et Mica Rosenberg à New York; Danielle Rouquié pour le service français)