Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le camp Trump battu en Géorgie lors des primaires en vue des élections de mi-mandat

reuters.com  |   |  316  mots
Le camp trump battu en georgie lors des primaires en vue des elections de mi-mandat[reuters.com]
(Crédits : Alyssa Pointer)

par Alexandra Ulmer

ATLANTA (Reuters) - Les candidats républicains soutenus par Donald Trump dans l'État de Géorgie, aux Etats-Unis, ont connu leur plus grande défaite lors des primaires de mi-mandat, mais le parti républicain semble gagner du terrain à l'approche des élections du 8 novembre.

Les victoires aux primaires du gouverneur Brian Kemp et du secrétaire d'État Brad Raffensperger marquent un revers pour l'ancien président, qui avait mené une campagne de dénigrement à leur encontre pour avoir refusé d'annuler les résultats de l'élection de 2020.

Brian Kemp a ainsi battu à 73% contre 22% l'ancien sénateur américain David Perdue, soutenu par Donald Trump, selon Edison Research. Les sondages prédisaient une victoire du gouverneur, les électeurs soutenant son bilan politique conservateur.

Si ces résultats portent un coup à la réputation de Donald Trump, les républicains sont cependant en passe de prendre le contrôle d'au moins une chambre du Congrès lors des élections en novembre, ce qui leur permettrait de contrer l'agenda législatif du président démocrate Joe Biden.

La soirée n'a pas été une perte totale pour Donald Trump. Son candidat au Sénat pour l'État de Géorgie, Herschel Walker, ancienne star du football américain, a facilement remporté l'investiture républicaine, tandis qu'au Texas, le procureur général Ken Paxton, a battu le commissaire aux terres de l'État, George P. Bush, lors d'un second tour après les primaires de mars.

Les analystes estiment que les démocrates ont plus de chances de conserver le contrôle du Sénat, mais les républicains sont bien placés pour remporter une majorité à la Chambre des représentants.

(Reportage additionnel de Brendan O'Brien, Katharine Jackson, Nathan Layne, Jason Lange et Makini Brice, rédigé par Joseph Axe et Nathan Layne; version française Dina Kartit, édité par Kate Entringer)

2 mn