Europe émergente : de belles opportunités

 |   |  245  mots
C'était l'Europe convergente plutôt que l'Europe émergente au sens large qu'il fallait jouer l'an dernier.

En effet, le gagnant de la catégorie, le fonds Aviva Investors European Convergence, investi sur les pays d?Europe de l?Est ayant l?agrément pour rentrer dans l?Union européenne devance le fonds Barings Eastern Europe, qui lui, mise sur toute la région émergente, Russie compris. En 2009, « nous avons renforcé notre position sur la Turquie et la Hongrie au détriment de la Pologne », explique Mark Artherton, gérant du fonds Aviva Investors European Convergence. Ces pays présentent, selon lui, une bonne valorisation avec de solides fondamentaux économiques. En effet, la Turquie, qui a su faire face à de graves crises en 2000, mais aussi il y a dix ans, s?est remise sur pieds, alors que la Hongrie a bénéficié de son intégration à l?Europe et de son accord avec le FMI. à l?inverse, la Pologne, présente certes une stabilité économique, mais avec des valorisations d?entreprises peu avantageuses. « Nous cherchons plutôt à investir sur des pays que dans des secteurs spécifiques », avoue Mark Artherton. Malgré tout, « nous privilégions les sociétés ayant une forte exposition au marché domestique et présentant un potentiel de hausse non négligeable grâce à l?ouverture vers l?Europe ». La fête ne semble pas finie : « Les valorisations sont très favorables et la croissance semble attractive dans la région. L?année 2010 devrait donc être intéressante pour la région », conclut Mark Artherton.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :