Attentats : choc et émotion partout dans le monde

 |   |  890  mots
Le président des Etats-Unis a déclaré que son pays aiderait la France à traduire les auteurs des attentats en justice.
Le président des Etats-Unis a déclaré que son pays aiderait la France à traduire les auteurs des attentats en justice. (Crédits : © Kevin Lamarque / Reuters)
"Liberté, égalité et fraternité sont aussi des valeurs que nous partageons", a déclaré Barack Obama, le premier chef d'État à réagir aux attentats qui ont frappé Paris dans la nuit de vendredi à samedi.

Publié le 14/11/2015 à 09:36. Mis à jour le 14/11/2015 à 16:28.

Barack Obama a été le premier chef d'État à réagir aux attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis, dans la nuit de vendredi à samedi, et qui auraient fait plus de 120 morts -bilan provisoire. Avant même que François Hollande ne prenne la parole, vers minuit, le président des États-Unis a commencé son allocution par les mots, prononcés en français, "liberté, égalité, fraternité." "Ce sont aussi des valeurs que nous partageons", a déclaré Barack Obama.

Ces attentats, "destinés à terroriser des civils innocents", "ne sont pas seulement une attaque contre Paris", mais "une attaque contre toute l'humanité et nos valeurs universelles", a poursuivi le président des Etats-Unis, assurant que son pays aiderait la France "à traduire les terroristes en justice." Barack Obama va faire le point ce samedi avec ses conseillers sur les derniers renseignements disponibles au sujet des attentats. Il participera comme prévu à la COP21.

L'Europe choquée et solidaire

De son côté, dans un communiqué, Angela Merkel, la chancelière allemande, s'est dite "profondément choquée par les nouvelles et les images qui nous parviennent de Paris. En ces heures, mes pensées vont aux victimes de ces attaques à l'évidence terroristes, à leurs proches et à tous les habitants de Paris."

Sur son compte Twitter, le Premier ministre britannique David Cameron s'est déclaré "choqué par les événements de ce soir à Paris. Nos pensées et nos prières vont au peuple français. Nous ferons tout ce qui est possible pour les aider."

En Italie, le Premier ministre Matteo Renzi a manifesté sa solidarité sur Twitter. "L'Italie est ensemble avec ses frères français", a-t-il écrit sur le réseau social. "L'Europe, touchée au coeur, saura réagir à la barbarie" a-t-il ensuite déclaré à l'agence de presse AGI.

La Belgique et les Pays-Bas ont également manifesté leur effroi et leur solidarité. De son côté, l'Espagne, qui a été frappé en 2004 d'un attentat qui a causé 191 morts à Madrid, a promis la collaboration totale de ses forces de sécurité et a indiqué réévaluer son propre niveau d'alerte.

"Crime contre l'humanité" pour le président iranien, qui annule son voyage en France

Les réactions ont afflué de partout dans le monde. Le président iranien Hassan Rohani a qualifié les attentats de Paris de "crimes contre l'humanité" et a reporté sa tournée en Italie et en France qu'il devait entamer ce samedi.

"Au nom du peuple iranien, qui a été lui-même victime du terrorisme, je condamne avec vigueur ces crimes contre l'humanité et présente mes condoléance au peuple français endeuillé et au gouvernement", a écrit le président Rohani dans un message adressé au président français François Hollande, selon l'agence officielle iranienne Irna.

En revanche, le ministre des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, se rendra ce samedi à Vienne pour "participer à la réunion sur la Syrie pour parler de la lutte contre Daech", a indiqué le gouvernement iranien. "Les événements de Paris montrent une nouvelle fois que le terrorisme et l'extrémisme sont une menace internationale et une coopération internationale est nécessaire pour lutter contre ce phénomène. La République islamique d'Iran participera activement à cette lutte", a ajouté" M. Zarif.

L'Iran, qui soutient le régime du président syrien Bachar al-Assad, affirme que la priorité pour mettre fin à la guerre en Syrie, qui dure depuis plus de quatre ans et a fait plus de 250.000 morts, est de lutter contre les groupes terroristes, notamment l'organisation de l'Etat islamique et le Front al-Nosra (branche syrienne d'al-Qaïda).

"Attentats odieux" pour Vladimir Poutine

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s'est exprimé au nom du président Vladimir Poutine pour qualifier les attentats "d'odieux" et promettre l'aide de la Russie dans l'enquête.

En Asie, le Japon et la Chine ont eux aussi très vite affiché leur soutien. Le gouvernement japonais s'est engagé à travailler avec la communauté internationale dans la "prévention du terrorisme", tandis que le gouvernement chinois a exprimé ses "profondes condoléances" à la France et au président François Hollande.

Bachar al Assad a quant à lui condamné les atentats, mais les a imputés à la politique "erronée" menée en Syrie par les puissances occidentales, en particulier par la France, qui aurait "contribué à l'expansion du terrorisme".

"Proximité spirituelle" du pape François

Du côté des organisations religieuses,  dans un communiqué, le pape François s'associe à la souffrance des familles "éprouvées par ce drame" ainsi qu'à "la douleur du peuple français", serinant que la violence "ne peut rien résoudre".

L'Union des organisations islamiques de France s'est dite "très choquée par ces attaques infâmes qui sèment le chaos et la peur". Egalement, le Conseil français du culte musulman "ainsi que l'ensemble des organisations musulmanes condamnent avec la plus grande vigueur ces attaques odieuses et abjectes".

Le Conseil représentatif des institutions juives de France a quant à lui déclaré: "La guerre mondiale contre la monstruosité du fanatisme djihadiste doit devenir la priorité absolue des nations démocratiques."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2015 à 4:44 :
Assad a tellement raison !!!!
Et si S.Hussein et M.Kadhafi étaient encore en poste, la situation en Europe serait bien plus sereine.
a écrit le 14/11/2015 à 11:42 :
Qu'Obama rapatrie tous ces ressortisants d'Europe et de son voisinage ; nous ne voulons plus que les étasuniens créent des troubles dans le voisinage de nos frontières !! Qu'il reste définitivement sur leur continent. L'enchainement de ces troubles a pour origine l'action des états-unis dans une région dont leur présence est aussi illégitime qu'irréfléchie ! Que les pays d'Europe déploient leur puissance militaire, et que l'OTAN soit dissout séance tenante !
Réponse de le 14/11/2015 à 13:48 :
De Gaulle avait un slogan, déjà, il y a fort longtemps. Il les a mis à la porte, ils sont rentrés par la petite fenêtre à talonnettes.
a écrit le 14/11/2015 à 10:59 :
Celà m atriste l'homme m'exaspere. Nous les soldats de salon somment aussi complice des médias qui atisent ces actes horribles donne du pouvoir à ses monstres en les diffusant sans cesse ,en propageant leur message de haine qui en fait nous révèle comme ils sont petits . Cela n'à rien à voir avec un dieu qu elle quonque.
a écrit le 14/11/2015 à 10:44 :
"Liberté, égalité et fraternité sont aussi des valeurs que nous partageons" Plus c'est gros, plus ça passe. Incroyable de lire ça.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :