Acte 13 des "gilets jaunes" : des heurts ont éclaté devant l'Assemblée nationale

 |   |  744  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
La mobilisation a reflué lors des deux derniers samedis: 58.600 personnes ont manifesté dans toute la France le 2 février, selon le ministère de l'Intérieur, un chiffre contesté par le mouvement qui a revendiqué un "nombre jaune" de 116.000 manifestants.

Un manifestant a été gravement blessé à la main samedi pendant des heurts avec les forces de l'ordre devant l'Assemblée nationale, à Paris, lors du 13e samedi de mobilisation des "Gilets jaunes", a-t-on appris de sources policières. Selon une première source, le manifestant a été blessé par une grenade de désencerclement.

"Visiblement, les gendarmes étaient acculés. Le manifestant aurait pris une grenade à la main pour la relancer", a déclaré à Reuters une autre source policière, selon laquelle il aurait eu au moins un ou deux doigts sectionnés, sinon la main arrachée. La préfecture de police a pour sa part fait état d'un manifestant blessé à la main, pris en charge par les pompiers, sans autre précision. Elle a également fait état en début d'après-midi de 14 interpellations dans la capitale. Au moins un autre manifestant a été blessé à la tête.

Affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants

Plusieurs milliers de "Gilets jaunes" étaient partis en milieu de matinée de la place de l'Etoile et des Champs-Elysées vers le quartier du Champ de Mars, de l'autre côté de la Seine. Des échauffourées ont opposé des manifestants aux forces de l'ordre à la mi-journée. Ces heurts ont notamment éclaté, dans des nuages de gaz lacrymogènes, devant l'Assemblée nationale, dont un cordon de forces mobiles défendait l'accès.

D'autres manifestants, dont certains n'étaient pas revêtus de "Gilets jaunes", ont pour leur part tenté de dresser une barricade sur le boulevard Saint-Germain.

Des manifestations étaient aussi prévues un peu partout en France, comme c'est rituellement le cas depuis le 17 novembre, début de ce mouvement aux revendications hétéroclites, parti d'une contestation des hausses de taxe sur les carburants.

Des "Gilets jaunes" avaient ainsi prévu de converger à Lyon de toute la région. La préfecture du Rhône a dit craindre l'intervention "de groupuscules radicaux et à risques".

Une quarantaine de "gilets jaunes" ont par ailleurs démonté des barrières sur le péage d'Orange-sud (Vaucluse) et laissé passer sans payer les automobilistes.

Des manifestations étaient aussi notamment prévues à Avignon (Vaucluse) et Marseille (Bouches-du-Rhône). A la mi-journée, une source policière faisait état de près de 16.000 manifestants sur tout le territoire hors Paris.

Tensions et menaces

La crise franco-italienne, envenimée par l'ingérence de ministres italiens dans la crise des "Gilets jaunes", et la tentative d'incendie criminel contre la résidence du président de l'Assemblée, Richard Ferrand, dans le Finistère, ont donné une nouvelle coloration à ce 13e samedi de manifestations.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a clairement établi un lien avec le climat de violence qui s'est instauré depuis le début du mouvement des "Gilets jaunes", à la mi-novembre. "Ces dernières semaines, on a vu que près de 70 députés, dans leur domicile, dans leur permanence ont été attaqués", a-t-il déclaré en marge d'une visite à l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante. Il a fait état de menaces contre des parlementaires, "y compris en cherchant à identifier celles et ceux (...) qui ont voté certains textes de loi, comme cette semaine, pour tenter des opérations contre eux".

"C'est une menace à la démocratie même", a-t-il ajouté. "C'est totalement scandaleux, parce que, au fond, (ces parlementaires) ont une légitimité démocratique que n'auront jamais ceux qui veulent atteindre la République." Christophe Castaner a aussi accusé les "principaux leaders" des "Gilets jaunes" de ne pas déclarer les manifestations pour "chercher à gêner les forces de l'ordre".

80.000 policiers mobilisés

A Paris, une manifestation entre les Champs-Elysées et le quartier du Champ-de-Mars avait été déclarée, ainsi que trois rassemblements. Mais un des leaders les plus médiatiques des "Gilets jaunes", Eric Drouet, qui doit être jugé le 15 février pour organisation d'une manifestation non déclarée, a défendu cette semaine sur Facebook ce mode d'action. Les autres chefs de file des "Gilets jaunes" ont de nouveau annoncé des initiatives en ordre dispersé. Maxime Nicolle, qui a fait un saut en Italie vendredi, devait ainsi manifester à la frontière franco-italienne avec des motards partis de Nice.

Le gouvernement a maintenu un dispositif de sécurité similaire à celui des week-ends précédents, selon le ministère de l'Intérieur. Quelque 80.000 policiers et gendarmes, dont 5.000 à Paris, avaient été mobilisés ces derniers samedi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2019 à 17:02 :
Je trouve hallucinant qu'il soit "si anormal" que les politiciens soient pris à parti chez eux et dans leur travail et que ma maison, ma voiture... puissent être "si normalement" détruite lors des manifestations... Jusqu'à preuve du contraire ceux qui font les lois et sont la conséquence direct de cette grogne c'est pas moi !
a écrit le 11/02/2019 à 12:18 :
macron a tord d attendre le pourisement:, ? IL VIE VRAIMENT DANS SA BULLE? CELA VAS MAL FINIR, IL VAS FALLOIR SOIT DISOUDRE SOIT FAIRE UN GRENEL AVEC LES CAHIERS DE DOLEANCES ET CELA RAPIDEMENT/ POUR VIVRE EN DEMOCRATIE ILS FAUT PRENDRE LES BONNES DESITION/ IL LU IFAU TFAIRE REVENIR LE CALME ET NEGOSIER? 70% DU PEUPLE SOUTIEN CE MOUVEMENT CAR LEURS REVOLTES ET JUSTIFIE C EST CELA LA REALITE???
a écrit le 11/02/2019 à 9:03 :
Des dirigeants politiques faibles qui s'accrochent au pouvoir afin de servir les marchés financiers qui les ont mit là. Au moins ils sont reconnaissants ! DE bons serviteurs comme on en voit plus beaucoup hein !?

Mais ils croient toujours qu'on les voit pas ! ^^
a écrit le 10/02/2019 à 23:09 :
Les heurts sont le fait de Black Blocs et autres Anarchistes. Ils ternissent le mouvement et provoquent la colère des gilets jaunes, eux, parfaitement pacifiques.
Comment ces fauteurs de trouble manifestent-ils encore, alors que la préfecture de Paris à leurs noms et adresses ? Ils sont environ 300 en Ile de France.
Il n'y a pas si longtemps, on les auraient tous cueillis chez eux à 6 heures du matin, direction le commissariat pour entretien du genre "comment ça va bien les gars ?", pendant ce temps, la manifestation se déroule sans heurts...
Pas besoin d'une loi anti casseur et encore moins de dividendes à verser à un député.
A l'évidence, et ce n'est pas le fruit du hasard, Mr Castaner a intérêt à voir ces voyous saper le droit de manifester.
Réponse de le 11/02/2019 à 9:41 :
"Ils sont environ 300 en Ile de France"

Encore moins:

Une personne visée peut aussi être interdite de manifester sur tout le territoire pour un mois maximum. Selon Christophe Castaner, cela vise 50 à 100 "individus bien connus, qui appartiennent à des groupuscules extrémistes, qui viennent systématiquement pour casser".06/02/2019
Réponse de le 11/02/2019 à 16:05 :
Malheureusement Castaner n'est pas Marcellin...
a écrit le 10/02/2019 à 19:06 :
Maintenant que l'ordinateur ou le portable peut faciliter le vote d'un R.I.C. pourquoi Mr Macron les pousse t il dans la rue? Est il contre le progrès?
a écrit le 10/02/2019 à 17:18 :
"gilets jaunes" : des heurts ont éclaté

il est remarquable que les "heurts" interviennent avec un "professionalisme" et dans un "tempo" très régulier ;

il est permis de penser que le gouvernement n'est pas étranger aux violences,

Castaner Grivaux Philippe semblent avoir emprunté allègrement les méthodes très "CÉLÈBRES" du SAC sous Pasqua et les pires combines du RPR UDF UMP PS

il faut bien aussi faire le constat que les syndicats sont absents du débat PRINCIPAL concernant ESSENTIELLEMENT
a) les hausses des salaires
b) le pouvoir d'achat des petites retraites
c) le RIC référendum d'initiative citoyenne

d) l' EXTRÊME violence policière contre les citoyens digne du gouvernement de Vichy comme l'ont souligné des Parlementaires lucides ...
Réponse de le 10/02/2019 à 20:17 :
Mais bien sûr... L'explication la plus simple et la vraie en général. Il est plus facile d'avoir des heurts avec des gens en jaunes qui refusent la contradiction et le résultat des élections dans la violence que de supposer que le pouvoir est capable d'organiser des heurts qui font des milliers de blessés dans les forces de l'ordre. Le problème est la bêtise générale qui se voit dans votre d) : comparer un gouvernement républicain élu avec un régime à tendance dictatoriale au service de l’Allemagne nazi, vous l'osez. Alors même que les comportements factieux de vos copains jaunes vous rapprochent plus de ce régime qu'autre chose. Que vaut votre demande de RIC alors que vous contestez les élections qui ne vont pas dans votre sens ( présidentielle ET législative) ? Vous le contesteriez aussi ce RIc s'il n'allait pas dans votre sens. Vous et vos amis, vous prenez les symboles de la République sans être et sans avoir le moindre comportement républicain.
Réponse de le 11/02/2019 à 15:41 :
je suis totalement opposé au référendum et encore plus au RIC. Et franchement, il vaut mieux, vu la violence qu'elle subit, que la police réplique au LBD ou aux grenades de désencerclement qu'au 357 Magnum.
a écrit le 10/02/2019 à 16:39 :
Visiblement Mr Macron préfère avoir les gens dans la rue plutôt que derrière leur ordinateur a voter lors de Référendum Initiative Citoyenne! Et pourtant c'est le R.I.C. ou la rue! Et elle seront "traversées" sans cesse!
Réponse de le 10/02/2019 à 20:18 :
Mais oui, et vive le piratage !
a écrit le 10/02/2019 à 14:33 :
Pour la première fois de son histoire , la carnaval de Nice emprunte un thème politique: les super zero" avec en tête d'affiche Macron, Philippe etc..un thème ouvertement provocateur en faveur des gilets jaunes. Quand cette propagande effrénée et irresponsable va t elle finir?
Réponse de le 10/02/2019 à 19:59 :
Le carnaval est un héritage des fêtes romaines marquées par la transgression à la fois des rôles sociaux, sexuels et politiques.

Allez donc une fois dans votre vie dans un VRAI carnaval comme celui de Dunkerque.

Celui de Nice est devenue une espèce de parade folklorique à l'usage des gogo touristes. Tant mieux si ça bouge enfin.
a écrit le 10/02/2019 à 12:25 :
Mr Macron ne veut comprendre la situation , il est dans le dénie d'une réalité politique qui frappe le pays . Il doit partir , j'ai peur que la situation lui échappe en voulant s'accrocher au pouvoir malgré sa politique désuète qui n'apporte rien à l'économie du Pays , tous les signaux d'alarme sont au rouge et la coure des comptes a été trop convenante avec lui .
a écrit le 10/02/2019 à 12:15 :
Avis perso, la lune au bout d'un bâton, ce n'est pas possible. Remettre un couvercle plus épais sur cocotte minute, n'est pas la solution. Le RIC peut être avec vote obligatoire vote blanc reconnu (c'est très important). Je vous laisse imaginez un RIC avec 30% de participation, une majorité pour une idée "farfelue" gagne . On fait quoi ? De plus, une stabilité politique et fiscale est nécessaire, investir dans un pays où les lois changent sans arrêt, font fuir les investisseurs.
Réponse de le 10/02/2019 à 12:34 :
La solution existe, elle est d'ailleurs appliquée dans pas mal de pays, c'est de ne considérer les référendums valides seulement au delà d'un certain seuil de participation (50% ? 60% ?) ou quand l'une des options atteint par exemple 40% des inscrits. Dans le cascontraire la question serait renvoyée au parlement.
Réponse de le 11/02/2019 à 6:09 :
Le vote blanc reconnu ? Ah, oui et comment ?
Si 50% des votants s'expriment ainsi que fait-on ?
Et en plus vous souhaitez un vote obligatoire !
L'offre politique en France est nulle. C'est pour cette principale raison que de + en + de gens senses disent non a ce systeme de cooptation instaure par de Gaulle.
Ce qu'il faudrait c'est revoir la Constitution, dans mille ans.
a écrit le 10/02/2019 à 12:15 :
les chiffres du ministère de l'Interieur ont TOUJOURS été bidonnés pour les manifs !
a écrit le 10/02/2019 à 11:27 :
l'Assemblee un symbole bafoue par les G Jaunes OK mais aussi le par le POUVOIR ,Monsieur Ferrand avec sa PROCEDURE qu'il a reussi à faire delocaliser à Lille n'incarne pas une democratie exemplaire !!!!!!
Réponse de le 10/02/2019 à 12:35 :
Un peu la paille et la poutre...
a écrit le 10/02/2019 à 11:17 :
@Nanar Sauriez-vous développer ..?
La feuille de route économique et sociale d’« Emmanuel Macron » est mise à jour : les grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) 2
Pendant toute la campagne présidentielle, François Asselineau et l’UPR avaient annoncé quel serait le VRAI programme des dix autres candidats, qui refusaient tous les dix de proposer aux Français de faire sortir la France de l’UE par la mise en œuvre la plus rapide possible de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE). Les Français et des pseudo-spécialistes de l’analyse politique découvrent avec effroi les réformes anti-sociales qui ont lieu depuis le début du quinquennat (SNCF, casse du droit du travail, rabotage de l’ISF, baisse de l’impôt sur les sociétés, hausse de la CSG, baisse de l’assurance chômage, stagnation du SMIC, etc.) alors qu’il suffisait de lire les GOPÉ 2016-2017 et 2017-2018.

Du fait de l’engagement de la France dans l’euro et dans l’Union européenne, toutes les grandes décisions de notre politique économique et sociale sont directement dictées par les « recommandations » de la Commission européenne, également intitulées « grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) », que l’institution technocratique bruxelloise publie chaque année à la mi-mai.

Or, la Commission européenne vient de publier, ce 23 mai 2018, la mise à jour annuelle de ces fameuses « recommandations »

Nous sommes d' accord que Bruxelles est RESPONSABLE via Les GOPE de la feuille de route de Macron comme elle est responsable de l état de la Grèce et du Portugal puisque dans l' incapacité intra UE de "taper" les 100 milliards d' exil et fraude fiscaux autorisés par l' article 63 du TFUE ?

Emmanuel Todd, Démographe, Historien, Essayiste et Prospectiviste :
« Donc en fait, la sortie de l'euro, peut-être que ça devrait être le premier référendum (RIC) car les gens ne comprennent pas, par exemple, que Emmanuel Macron n'a aucun pouvoir à cause de l'euro ! »
Réponse de le 10/02/2019 à 12:40 :
Les GOPE ne sont qu'un bien modeste garde-fou, hélas... quand la France sera sous tutelle de la BCE et/ou du FMI (d'ci quelques mois, au mieux d'ici quelques années) la potion sera autrement plus indigeste. Macron joue la même partition que Papandréou, retarder les mesures inéluctables.
Réponse de le 10/02/2019 à 13:54 :
@bruno-bd La France ne sera jamais sous tutelle de la troïka qui a déjà dévasté la Grèce, le mouvement des GJ monte en puissance et l' opposition du Frexit aussi.
Réponse de le 10/02/2019 à 15:52 :
Intéressant votre commentaire « GOPE » mais comme le menteur Nigel Ferrage vous vous voudriez faire miroiter une sortie de l’Union sans douleur et rose. Pour cela il faudra expliquer comment se fera cette sortie et non par un programme UPR plus type publicitaire qu’économique. Je note également que ceux qui voulaient sortir, tout d’abord la Grèce est toujours dans l’Union nos voisins italiens n’en parlent plus et la droite suédoise vient de dire que sa sortie n’est plus dans le programme. En conclusion ni les gauches ni les droites de l'Union sont assez folles pour le trou noir. Vous êtes comme les « brexiteurs » beaucoup de bagout mais devant la réalité le bagout devient un calvaire. Londres nous montre que faire confiance à des joueurs de flutes n’est certainement pas la solution d’avenir. Vous êtes de ces politiciens vendeurs de poudre perlimpinpin car sur le fond votre avenir politique n’est qu’une impasse alors il faut briller de n’importe quelle façon quitte à mettre 66 millions de citoyens dans la panade. L’Union n’est pas parfaite et il faut en revoir les règles mais faire confiance à l’UPR serait le pire des avenirs pour notre pays. Des partis type UPR doivent être politiquement combattus pour que nos enfants ne soient pas demain dans l’obligation de voir hors de nos frontières une vie meilleure. Le slogan, de l’UPR qui défend la souveraineté est une escroquerie car demain sous gouvernance de l’UPR le FMI
« sera automatiquement notre ministre des finances » bien loin du baratin souverainiste.
Réponse de le 10/02/2019 à 17:20 :
@gradier les gens qui disent jamais sont les plus dangereux, l'histoire nous l'apprend. Le mouvement des gilets jaunes est bien loin de votre offre.
Réponse de le 10/02/2019 à 18:33 :
@upralerte Etienne Chouard proche des gilets jaunes a bien appelé hier à voter Asselineau le candidat du Frexit non ? D' ailleurs AFP s' en fait l' écho aujoud' hui, observation qui montre la conjonction de ces deux mouvements et que la maturation politique du qui est responsable de quoi fait son chemin.
Réponse de le 11/02/2019 à 15:49 :
@Gradier : ouvrez les yeux, même avec une bonne croissance comme en 2017 on reste loin de l'équilibre budgétaire et de l'arrêt de la hausse de la dette malgré des taux d'intérêts qui restent extrêmement bas (0,57% aujourd'hui pour les obligations à 10 ans contre 0,11% à l'Allemagne qui emprunte donc quasiment gratuitement). Il faut plus que jamais regarder le spread entre les taux sur les émissions françaises et allemandes, quand il commencera à se creuser ça voudra dire qu'on ne fait plus confiance à la France et donc que la cessation de paiement sera proche. Il n'y aura plus donc d'alternative au fait d'appeler la troïka au secours... sinon on ne paiera plus les retraites, les fonctionnaires, les médicaments dans les hôpitaux...
a écrit le 10/02/2019 à 11:15 :
Avis perso, la lune au bout d'un bâton, ce n'est pas possible. Remettre un couvercle plus épais sur cocotte minute, n'est pas la solution. Le RIC peut être avec vote obligatoire vote blanc reconnu (c'est très important). Je vous laisse imaginez un RIC avec 30% de participation, une majorité pour une idée "farfelue" gagne . On fait quoi ? De plus, une stabilité politique et fiscale est nécessaire, investir dans un pays où les lois changent sans arrêt, font fuir les investisseurs.
a écrit le 10/02/2019 à 10:27 :
Maxime, pourquoi t'es pas resté en Italie ? Il a besoin de toi salvini. Eric, pareil, fais-nous des vacances !
a écrit le 10/02/2019 à 10:16 :
les français doute sérieusement de la politique menée par nos élus ! des pensées de Napoléon ( leplus grand péril se trouve au moment de la victoire )
a écrit le 10/02/2019 à 9:55 :
j'ai vue hier un truc impensable 13H22 sur Lci un black bloc ramasser un pierre au pied d'un feu renversé la mettre dans sa poche (sous les yeux de la camera)devant 2 policiers sans réaction la porche mise a feu le black bloc est resté un bon moment devant la voiture et la police n'as pas réagi et combien d'autres situations qui m’ont fait bondir ne me dite pas que le gouvernement ne cautionne pas la violence pour discrédité les gilets jaune c'est facile à contrôler....... depuis 13 semaines les fauteurs de troubles devraient être en taule surtout que castaner dit ils sont connu mais il les laisse dehors ça l'arrange bien
Réponse de le 10/02/2019 à 11:37 :
VOus ne connaissez pas les principes de base de la stratégie, n'est-ce pas ? ce n'est pas parce qu'il y a quelques escarmouches qu'on envoie toute la troupe... Une voiture, ça se remplace, un black-bloc, il sera arrêté car il y a de la surveillance, par contre, essayer de remplacer un de vos 2 yeux ou une de vos mains... les fauteurs de trouble, blablabla et oui nous connaissons tous la chanson. Avez vous vu les 350 arrestations au travers de la lucarne de votre TV ? non ? c'est normal, un journaliste ne peut tout couvrir, quand bien même ils sont très nombreux sur le terrain.
Réponse de le 10/02/2019 à 14:01 :
Et une théorie du complot, une de plus.
a écrit le 10/02/2019 à 8:49 :
Moralité les riches plus riches les pauvre plus pauvres ! En plus les cahiers des doléances les élections européennes Jupiter ils fait Quoi ils augmente tout ils jongles monsieur macron arrête la. Violence sociale partage La richesses du pays ??! Jupiter vie dans in nuages
a écrit le 10/02/2019 à 8:18 :
23 Commentaires : 8 publiés et 15 bloqués par la Censure.
Réponse de le 10/02/2019 à 12:09 :
la censure de LT est devenue folle...
En plus ce ne sont pas les plus critiques qui sont bloquées.
Réponse de le 10/02/2019 à 20:21 :
Si vous voulez voir les commentaires, il faut nettoyer votre navigateur des cookies. Le site de la Tribune a un bug sur ce point. Un peu de connaissance évite de dire n'importe quoi. Mais le jour ou un GJ le comprendra...
a écrit le 10/02/2019 à 8:12 :
Insolites ces " révolutionnaires" derrière leur clavierqui tisonnent sans risque la violence du samedi. Ils délèguent la violence urbaine à un groupe de mercenaires qui se prennent les coups. Cest le " peuple jaune " qui manifeste par délégation. Confortable!
a écrit le 10/02/2019 à 4:13 :
Ah, ces gaulois. Incorrigibles, mais libres.
Réponse de le 10/02/2019 à 7:54 :
Et pétris de haine!!
a écrit le 09/02/2019 à 23:31 :
En s'attaquant à l'Assemblée nationale, les GN montré une nouvelle fois leur haine de la démocratie... La plaisanterie a assez duré. Une démocratie forte doit savoir se protéger.
Réponse de le 10/02/2019 à 9:53 :
un symbole choquant POUR Un democratie forte ,,,,,,,,,, Un president de l'assemblee avec une simulacre de procedure en cours ?????Une provocation pour les GJ
a écrit le 09/02/2019 à 21:29 :
Si tous ces casseurs avaient mis la même ardeur quand ils étaient à l'école,on aurait aujourd'hui plein de prix nobels.
a écrit le 09/02/2019 à 19:32 :
De son côté, le président du groupe LREM à l’Assemblée, Gilles Le Gendre, confirme des « doutes » sur la politique menée, et un « débat ». Il réfute, en revanche, l’apparition de « fissures ». Une déclaration qui contraste avec celle, anonyme, d’un député de La République en Marche, dans Le Figaro. « Je nierai vous l’avoir dit mais voilà ce que je pense: 80 % du bordel des ‘gilets jaunes’ est le résultat des petites phrases du chef de l’État depuis six mois », estime-t-il, pointant par exemple les séquences des « Gaulois réfractaires » et de « traverser la rue pour trouver un job ».

En plus de l'austérité des GOPE instrumentalisées par Macron, ce dernier aura été le catalyseur.
Réponse de le 10/02/2019 à 9:13 :
Heureusement pour nous que l'Europe impose les GOPE, sans quoi nous serions dans la même situation que la Grèce, avec 8% de déficit annuel, 150% de dette et les jeunes générations surendettées pour 200 ans...
Réponse de le 10/02/2019 à 12:46 :
Les GOPE qui imposeraient l'austérité ... avec une dépense publique et sociale qui représente 57% du PIB... mais il vous en faut combien pour vous satisfaire ?
a écrit le 09/02/2019 à 19:18 :
La France est en phase de dégénérescence avancée….! svp il ne faut pas le dire …..
a écrit le 09/02/2019 à 19:15 :
La France est en phase de dégénérescence avancée….! svp il ne faut pas le dire …..
a écrit le 09/02/2019 à 19:12 :
UN problème d'argent se régle avec de l'argent. Cette situation pourrait s'améliorer Un ouvrier ou un gilet jaune comme vous voulez vit sa carrière avec 1500 euros à la retraite1300 Il continue à payer des impots et peut être la CSG. Il devient vieux et il voit des jeunes députés gagné 6000 euros + 6000 pour leurs frais?, cela fait beaucoup d'argent de dépensé. Les locations de permanence devraient être supprimées, dans les mairies ils existent des pièces vides, les frais de missions devraient être supprimer le covoiturage existent sinon les députés devraient déménager comme le commun de mortel et se louer un appartement à leurs frais et leurs frais de bouche ne doivent pas être supporté par le contribuable. Les très hauts salaires devraient être abaissés. Et payer un loyer (14000 euros) à un président à la retraite c'est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase. .
Réponse de le 10/02/2019 à 9:11 :
On ne peut qu'être contre les abus, -je le suis-, mais les chiffres vous donnent tord. Les frais que vous listez ne représentent que quelques euros par français. En revanche, services publics et redistribution (700 milliards) représentent plus de 1600 euros par français et par mois, enfants compris, avec un énorme gâchis. Il n'y a plus d'argent à redistribuer..
Réponse de le 10/02/2019 à 12:52 :
Rien n'empêche le gilet jaune à 1500€ de chercher à se faire élire député. Le jour où on aura des parlementaires payés au prix des femmes de ménage on aura un travail parlementaire de femmes de ménage. Remarquez, avec le RIC, on est bien parti pour ça .
Réponse de le 10/02/2019 à 13:23 :
Bizarre quand je parle d'argent, j'ai des réponses. En conclusion, je suis dans le vrai ! Quand on a des dettes, on n' écarte rien surtout là ou il y a de l'argent et que l'on peut toucher sans mettre à mal le contributeur.
Actuellement, le leitmotiv c'est on touche pas ça, sa ne rapporte rien, sa ne changera pas la situation, il est certain qu'avec un TEL raisonnement on n'est pas près de rétablir la situation. Apparemment, la seule logique qu'ils ont c'est de prendre aux plus modestes.
Réponse de le 10/02/2019 à 14:51 :
C'est ce qu'il nous faudrait une femme de ménage comme député car elle dans le meilleur des cas elle connaît la valeur de l'argent (car elle peine à en gagner) Elle nous montrerait le respect aux gens qui ont travaillés toute leur vie pour une maigre retraite (imposée par l'Europe). Nous avons supportés pendant plusieurs mois des jeunes députés (6000 euros + 6000 euros pour frais) qui ont manqué de respect à des seniors en leur disant qu'ils devraient se priver avec 1300 euros et payer la CSG pour les autres qui gagnent plus ? Nous supportons des députés qui font le show sur les chaînes de télé, qui font du théâtre? qui écrivent des livres on voit là que leurs fonctions leur laissent beaucoup de TEMPS LIBRE ? Vive les gens d'entretien ou de ménage
Réponse de le 10/02/2019 à 16:55 :
Le terme femme de ménage est péjoratif et ne correspond pas à cette noble profession. Veuillez lire technicienne de surface.
Merci
zzzzzzzzzz
a écrit le 09/02/2019 à 19:08 :
Perdre une main pour avoir voulu relancer une grenade, et ceci après toutes les mises en gardes déjà effectuées, lui il a aussi rien entre ses 2 oreilles.
Lamentable
Réponse de le 10/02/2019 à 12:55 :
Avec un Maxime Nicolle ou un Eric Drouet comme étalon de QI ds GJ résiduels, comment voulez-vous qu'il en soit autrement ? On est vraiment au niveau de la lie de la nation.
a écrit le 09/02/2019 à 19:01 :
Mr Macron, renoncez au Service Universel, 4.5 Milliards d'eur par an,

Et donc, Indexez les Retraites sur l'Inflation, avec loi pour garantir l'indexation
avec effet rétroactif 2018 et 2019 : trahison de vos électeurs de 2017, auxquels vous n'avez pas annoncé " désindexation ".
TRAHISON.
a écrit le 09/02/2019 à 18:38 :
Les gilets jaunes nous prennent pour des moutons, ils se disent apolitique et asyndical. En Faites, ils se politisent en lançant une liste aux Européennes, d'autres defilent avec la CGT et les autres se font prendre en photo avec l’extrême droite italienne. Bref, le mouvement est un gros foutage de gueule.
a écrit le 09/02/2019 à 18:27 :
L'antiparlementarisme , la boucle est bouclée.
Maintenant il faut suivre les positions par rapport à ce fait, il va beaucoup nous instruire.
a écrit le 09/02/2019 à 18:25 :
Nous payons le "tout gratis".. Irresponsabilité maximale!
a écrit le 09/02/2019 à 17:58 :
Decembre, janvier, fevrier...

vivement le printemps que les gens pensent a autre chose.
a écrit le 09/02/2019 à 17:53 :
Pas de RIC sans Frexit, voyons comment et pourquoi ..
https://www.upr.fr/actualite/avis-aux-gilets-jaunes-soit-on-sort-de-lue-et-de-leuro-soit-on-en-accepte-les-politiques-de-regression-economique-et-sociale/
Chaque année, la situation devient plus claire, au point d’être désormais irréfutable : les Gilets jaunes – et tous les Français – sont désormais placés devant ce choix fondamental :
– soit on sort de l’UE,
– soit on en accepte les politiques de rigueur économique et de régression sociale permanentes.

Soit on reste dans l’UE – et on doit alors accepter l’enrichissement permanent des plus riches et l’appauvrissement continuel de tous les autres Français – soit on quitte l’UE.
a écrit le 09/02/2019 à 17:47 :
Tres violente manifestations une main arraché act 13 conviens des victimes Macron vas collectionner ils feu arrêtés une France handicapés 11 morts macron president des morts et des victimes des CRS dificile à comprendre la situation en france macron réveille toit La france Avec Jupiter vas mal du jamais vu 1789 / 2019
Réponse de le 10/02/2019 à 12:59 :
Et en français vous vouliez dire quoi ?
a écrit le 09/02/2019 à 17:44 :
Donc il y aurait 80 000 policiers mobilisés pour 16 000 manifestants, et Castaner n'arrive pas a établir un ordre satisfaisant?
Combien d'hommes lui faudra t'il pour assurer l'ordre si d'aventure 500 000 ou 2 000 000 de personnes descendaient dans la rue?

Et ça finira par arriver. les 2/3 de français qui en ont marre du gouvernement et du désordre engendré par sa politique vont finir par se manifester autrement qu'en soutien passif au mouvement des GJ.

Ressusciter les "voltigeurs"?... ca c'est fait.
Ordonner aux troupes de mitrailler au LBD?..... C'est fait aussi.
Mettre tout le monde en prison?... c'est en cours mais restent 430 000 places à construire.

Tous les WE on nous fait le même sketch... et tous les WE c'est différent et pourtant c'est pareil parce que le président gesticule mais ne bouge pas.

Le décompte et les extrapolations sur le nombre des manifestants est puéril alors que les 2/3 des sondés ont de la sympathie pour le mouvement, et estiment qu'il doit continuer tant que Macron n'a pas rendu sa copie.
Le PR n'inspire aucune confiance. Le One man show qui sature l'espace médiatique ne convainc personne et commence à indisposer le quidam (rappelez vous de Sarko l'omniprésent...)
a écrit le 09/02/2019 à 17:36 :
En tout cas cela continue, ce qui laisse planer des doutes sur la méthode Macron avec ses prêchi-prêcha interminables, qui d'ailleurs commencent à raser. Ses efforts pour détourner l'attention et exploiter le sujet pour les européennes ne semblent pas une martingale bien folichonne.Qu'il semble maladroit ce type.
a écrit le 09/02/2019 à 16:30 :
Et ça continue, quelques milliers d'envieux haineux (toujours les mêmes sans doute chaque samedi) déambulent dans les rues d'un pays de 67 millions d'habitants et de 47 millions d'électeurs (dont 4000 à Paris!) et ils font la une de tous les médias. Faudra nous expliquer cette fascination.
Réponse de le 09/02/2019 à 17:21 :
Fascination pour la médiocrité, on a envie d'ajouter.
Réponse de le 09/02/2019 à 17:27 :
ça permet aux bfm et autres de faire de l'audience et vendre plus cher la minute de pub . Fo pas chercher ailleurs : aucune fascination si ce n'est celle de l'argent facile .
a écrit le 09/02/2019 à 16:16 :
Le RIC ou la rue; a Macron de choisir!
Réponse de le 10/02/2019 à 13:01 :
Sans solides garde-fous le RIC est démocratiquement inacceptable.
a écrit le 09/02/2019 à 16:14 :
"C'est une menace à la démocratie même", a-t-il ajouté. "C'est totalement scandaleux, parce que, au fond, (ces parlementaires) ont une légitimité démocratique que n'auront jamais ceux qui veulent atteindre la République."

Une belle phrase. Dans ce cas M. Castaner, demandez à votre président de dissoudre l'assemblée nationale et si vous avez raisons les députés LREM seront réélus.
Mais on connait tous le résultat d'un tel vote n'est ce pas ? ;)
Réponse de le 09/02/2019 à 16:50 :
Si vos idées avaient été majoritaire lors des dernière législatives, ça se saurait aussi !!! Y en marre de vouloir imposer par la force ce que vous avez raté par les urnes !!!
Réponse de le 09/02/2019 à 18:37 :
La dissolution de l'A.N est de la SEULE prérogative du Président LUI SEUL.
Charles De Gaulle, Mitterrand 81 et 88,
Chirac, l'ont exécuté SEULS, sans pression
(excepté Chirac, pressés par Juppé et Villepin Juin 1997 )

Je n'ai pas voté E.Macron ni pour Députés En Marche ou Députés Bérou,
Je suis en opposition absolue :
Sur,

-La gestion Cigale des Finances Publiques : Dépenses Publiques Record du monde
58% du PIB/an
Et pourtant avec ces 58% !! : Hôpitaux et EHPAD, INDIGNES dans l'indifférence

-Déficit suicidaire, le plus grave des 27, ajoutant autant à la Dette

-Dette désespérée en constante explosion 102% du PIB/An
Cessation de paiement du capital arrivé à terme : 320 Milliards d'eur
empruntés 2018+2019, Pour !!!! y faire face !
les bébés, enfants, jeunes, adultes de moins de 60ans, PAIERONT
Leur DESINVOLTURE de 1981 à ce jour et au delà.
ILS s'en moquent !!!!!!!!!, d'un Président et P.M, à un autre depuis 1981

-Record Mondial des Prélèvements Obligatoires : 47.4% du PIB/An

-Retraites Désindexées de l'Inflation à Perpétuité :
1000eur valeur 2018 = 650 eur 2028 = 400eur 2038 = 250 eur 2048
Le futur système à points misérables, RUSE, est Exclusivement destiné à
Cacher la désindexation .
Entre part employeur et employé 25% du salaire,
donc 42 années de salaires d'une carrière,
une FORTUNE IMPRESSIONNANTE d'un ouvrier,
va au retraites, dont il ne bénificiera pas : SYSTEME DE LA REPARTITION.

Ces 25% capitalisés en fond diversifié POUR LE TRAVAILLEUR, gérés par
la Caisse des Dépots, en fin de carrière, LUI assureraient une vraie retraite

Le gaspill du Service UniverseL 4.5 Milliards/eur/an dans 10 Mois,
va couter plus cher que l'indexation annuelle des retraites.
C'était un engagement de campagne,
mais pour etre en tete au 1er tour, 24%, et gagner au second face à MLP
IL A CACHE MALHONNETEMENT AUX PLUS ASSIDUS ET NOMBREUX A VOTER : retraités et futurs retraités,
LA DESINDEXATION DES RETRAITES DE L'INFLATION.
Réponse de le 09/02/2019 à 21:32 :
Dites nous qui se cache derrière votre gourou Panurge ?
Réponse de le 10/02/2019 à 13:04 :
Si tant est que des législatives anticipées ne provoquent pas surtout une abstention massive, LREM retrouverait certainement au minimum une majorité relative à l'AN... sauf bien évidemment en cas d'alliance électorale à l'italienne des extrémistes de LFI et de RN (autrement dit si Mélenchon fait la courte échelle à MLP)
a écrit le 09/02/2019 à 16:12 :
16000 manifestants sur toute la France!Le mouvement est fini,c'est heureux!
a écrit le 09/02/2019 à 15:57 :
Monsieur le Ministre de l'Intérieur,
Pourquoi ????? les manifs ne sont pas INTERDITES : Arc de Triomphe, Grande Armée, Défense, Champs Elysées, Concorde, A.N, Cité, Champs de Mars, Luxembourg,

Et limitées à République- Nation, ou quartiers des IXXème ou XXème : vers la place du Colonel Fabien. Ou Boulevard de Strasbourg et Magenta Xème.
a écrit le 09/02/2019 à 15:44 :
Il n’y a que la France pur engendrer des pauvres types comme eux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :