Attentat de Nice, la chef de la vidéo évoque des pressions de l'Intérieur : Cazeneuve porte plainte

 |  | 458 mots
(Crédits : JEAN-PIERRE AMET)
La policière responsable de la vidéosurveillance à Nice (Alpes-Maritimes) affirme dans un entretien au Journal du Dimanche avoir subi des pressions du ministère de l'Intérieur pour spécifier, dans un rapport sur la soirée meurtrière du 14-juillet, la présence de la police nationale à des endroits spécifiques qu'elle dit ne pas avoir vu à l'écran. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve porte plainte pour diffamation.

La polémique sur le niveau de sécurité à Nice au moment de l'attentat du 14-juillet, bat son plein. Selon Sandra Bertin, en poste le soir de l'attaque qui a fait 84 morts sur la promenade des Anglais, un représentant de la place Beauvau lui a donné pour instruction de mentionner la présence de policiers nationaux sur les lieux de l'attaque.

"On m'a ordonné de taper des positions spécifiques de la police nationale"

"J'ai (...) eu affaire à une personne pressée qui m'a demandé un compte-rendu signalant les points de présence de la police municipale, les barrières, et de bien préciser que l'on voyait aussi la police nationale sur deux points dans le dispositif de sécurité", déclare-t-elle au JDD.

"Or la police nationale était peut-être là, mais elle ne m'est pas apparue sur les vidéos. Cette personne m'a alors demandé d'envoyer par email une version modifiable du rapport", ajoute la chef du Centre de supervision urbain (CSU) de la municipalité. "J'ai été harcelée pendant une heure, on m'a ordonné de taper des positions spécifiques de la police nationale que je n'ai pas vu à l'écran", précise encore Sandra Bertin, également secrétaire générale du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale (SAFPT) de Nice.

Deux versions

La policière dit avoir finalement envoyé deux versions du rapport, l'une modifiable et l'autre non. La question des moyens mis en oeuvre par l'Etat pour assurer la sécurité du public lors du feu d'artifice du 14-juillet fait l'objet d'une polémique, certains à droite et au Front national jugeant que la tuerie aurait pu être évitée. François Hollande a promis vendredi une transparence totale dans l'analyse du dispositif de sécurité déployé ce soir-là.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a réagi aussitôt aux propos de Sandra Bertin. Dans un communiqué de presse, il annonce porter plainte pour diffamation. Il explique que l'enquête est placée sous l'autorité du procureur de la République de Paris François Molins.

"Contrairement à ce que Mme Bertin affirme, ce n'est donc en aucun cas le cabinet du ministre de l'Intérieur qui a envoyé un commissaire au CSU ou qui aurait eu des échanges avec elle », explique le communiqué, qui demande que la chef de la vidéosurveillance soit entendue par des enquêteurs pour révéler l'identité des personnes "qu'elle met en cause". Bernard Cazeneuve regrette "ces accusations indignes" et appelle "chacun à reprendre ses esprits".

Sous le feu des critiques, Bernard Cazeneuve avait annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête interne, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), dont les conclusions doivent être dévoilées la semaine prochaine.

(

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2016 à 15:30 :
C'est fort probable quelle dise vrai et corrobore les dires des témoins qui étaient sur la Croisette qui ne se contenteront pas de ce trucage gouvernemental en tout cas pas les familles des victimes ... et dire que peut-être ils savaient avant et comptaient éventuellement mettre à mal la Mairie ?
a écrit le 25/07/2016 à 15:25 :
Après l'attentat contre Charlie Hebdo, Mr Estrosi était "à peu près convaincu que si Paris avait été équipé du même réseau" de vidéosurveillance que la ville de Nice, "les frères Kouachi n'auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés".
Dix-huit mois plus tard, le dispositif n'a finalement pas permis de repérer le 19 tonnes sur la Promenade des Anglais lors de ses repérages avant l'attentat, alors que la circulation d'un camion de ce type sur cette artère est interdite par arrêté municipal.
a écrit le 25/07/2016 à 15:11 :
En France, le responsable de la sécurité sur son territoire (sauf à Paris où c'est le préfet de police), c'est le maire. Si le maire de Nice avait détecté, avant le feu d'artifice des manquements à la sécurité, il était de son devoir d'annuler le feu d'artifice. S'il ne la pas fait, il est responsable... Ah oui, en France les politiques sont responsables mais pas coupables.
C'est trop facile de critiquer à postériori, alors qu'on est responsable, c'est avant qu'il fallait agir, monsieur le maire responsable de la sécurité de votre ville dotée d'une police municipale pléthorique et de caméras de surveillance omniprésentes qui d'après votre prédécesseur fait de votre ville une des plus sûre de France.
a écrit le 25/07/2016 à 13:16 :
personne ne parle du commissaire , il a un nom ? il est venu pourquoi ? qui lui dit d'y aller ? personne ne va l’interroger ?
journalistes vous êtes où ??
a écrit le 25/07/2016 à 11:08 :
Ben les impots et les taxes,ça n'a jamais autant marché!Idem pour les embauches dans les collectivités locales,n'hésitez pas ,si vous connaissez quelqu'un de bien placé(pas JV Placé bien entendu)
a écrit le 25/07/2016 à 10:05 :
Quelqu'un pourrait-il me dire pour" faire vite" qu'est-ce qui fonctionne normalement en France ?
a écrit le 25/07/2016 à 9:50 :
Et si pour commenter, on attendait tout simplement les conclusions du parquet qui instruit cette affaire suite à la plainte déposée par Cazeneuve ?
a écrit le 25/07/2016 à 9:47 :
Un petit avis . Mr Cazeneuve s il n était pas au service de ce gvt aurait tout les symptômes de l homme honnête .
Dans cette affaire et même s il ment c est pour une excellente cause et il faudra un jour lui en savoir grée .
Oui il défend l honneur d un de ses services .
Pour cela merci .
a écrit le 25/07/2016 à 9:33 :
le mensonge a bien jeté le discrédit sur la politique !! la confiance est perdue
a écrit le 25/07/2016 à 9:23 :
Le ministère de l'intérieur est malin il ne dit pas que personne n'est venu au CSU mais qu'aucun membre du cabinet du ministre c'est venu mais qui a demandé à un commissaire et un commandant de venir alors surtout pour une affaire de cette importance il est difficile de croire que les ordres de venaient pas de très haut.... pour ma part je fais confiance à la policière je ne vois pas ce qu'elle aurait à gagner sinon briser sa carrière.
a écrit le 25/07/2016 à 9:02 :
Tôt ou tard, il faudra sûrement faire une reconstituion judiciaire de la scène de crimes, pour voir ce qu'il s'est réellement passé au niveau des forces de polices.
a écrit le 25/07/2016 à 8:58 :
Une chose est sûr. Que ce soit à la T.V ou dans la presse on nous montre que l'avant du camion avec des impacts de balles et furtivement l'arrière.
Mais on se garde bien de montrer réellement l'arrière du camion, qui semble lui n'avoir aucun impact de balle.
Alors que pour un policier formé au tir, un ou des tirs à l'arrière du camion au niveau de la porte arrière gauche et à hauteur du conducteur, auraient peut-être permis de le toucher.
a écrit le 25/07/2016 à 7:46 :
Mais il savait avant cette soirée que le dispositif de sécurité était defaillant! Pourquoi n'a t il pas fait annulé le feu d'artifice?
Réponse de le 25/07/2016 à 15:08 :
Question pleine de bon sens ! Et oui, en France, c'est le maire qui responsable de la sécurité sur son territoire (sauf à Paris où c'est le préfet de police). Si le maire de Nice avait détecté avant le feu d'artifice des manquements à la sécurité, il était de son devoir d'annuler le feu d'artifice. S'il ne la pas fait, il est responsable... Ah oui, en France les politiques sont responsables mais pas coupables.
a écrit le 24/07/2016 à 23:06 :
Rien de bien étonnant de la part de ce gouvernement
a écrit le 24/07/2016 à 21:42 :
Les grands fautifs sont ESTROSI et CIOTTI, dame Bertin n'est qu'une lampiste, une marionnette entre leurs mains.
Que n'a donc dit Estrosi sur la sécurité de sa ville, de ses caméras de surveillance, de sa police municipale! Fustigeant à tout propos le gouvernement et démontrer que "Sa" solution est la meilleure, que Sa ville... Sa ville... Sa ville...En fait "Sa" ville a été victime d'un attentat qui aurait pu se produire ailleurs et que face à certains actes, il n'y a pas grand-chose à faire, prouvant par le fait que "Sa" solution n'a rien empêché et que de surcroît elle coûte une fortune aux Niçois.
Pour aller au fond des choses, lorsque 2 systèmes de sécurité concurrents doivent assurer la même mission, la catastrophe n'est pas loin... et ce fût 84 morts.
La Police, elle ne peut-être que Nationale, Républicaine, au service des citoyens avec des moyens et des effectifs en nombre suffisant. Les Polices municipales sont des officines privées au service de ceux qui les dirigent et les paient. Il faut dissoudre les Polices Municipales et envoyer en prison les politicards, les magouilleurs, les affairistes, les destructeurs de la France comme Estrosi, Ciotti, Wauquiez... et le plus célèbre (actuellement discret, mais pas le moins néfaste): $arkozy de Nagy Bocsa.
Réponse de le 25/07/2016 à 14:58 :
on sent chez vous une certaine exaspération......que je partage. Cette affaire me fait penser à de la pure manipulation. Quand on n'est pas très clair, on a tendance à faire porter sur d'autres la suspicion, c'est vieux comme le monde. La vérité est peut être tout simplement au milieu. Malheureusement, chaque drame met en évidence une faille dans le système de surveillance, et au cas particulier seuls effectivement des plots en ciment auraient pu empêcher un poids lourd de pénétrer sur la promenade des anglais. Un bataillon de gendarmes n'aurait pas suffi à arrêter ce forcené.
a écrit le 24/07/2016 à 21:06 :
Dans ce gouvernement, s'il y en a un qui est compétent, honnête et désintéressé, c'est bien Cazeneuve. C'est dommage qu'il y ait tant de récupérations politiques, de manipulations et d'approximations alors que tant de citoyens sont morts. C'est pathétique !

Reste que Cazeneuve a eu raison de porter plainte contre cette femme et de demander une enquête pour savoir ce qu'il en était réellement.
Réponse de le 25/07/2016 à 14:27 :
C'est vrai que Cazeneuve est le plus compétent et le plus honnête mais c'est également le plus loyal (avec Le Driant), et un chef endosse les bourdes de ses subordonnés. Il est évident que quelqu'un est venu et a tenu ces propos, et si Cazeneuve ne l'a pas envoyé (ce qui me semble très probable) alors ce quelqu'un a été envoyé par une autre personne, elle aussi capable de l'envoyer, et donc dans l'entourage de Cazeneuve.
a écrit le 24/07/2016 à 19:40 :
qui veut porter plainte. le ministre dans ce cas c'est contre la ville qu'il faut porter plainte si c'est l'homme OK contre la responsable de la circulation.
mais il est trop tard le mal est fait Cazeneuve n'est plus crédible.
il faut tirer un trait une démission et un nouveau ministre pour s'atteler aux véritables problèmes et en finir avec les polémiques
a écrit le 24/07/2016 à 18:12 :
Pas sûr que l'initiative bien imprudente de cette dame, sensée défendre les intérêts de ses collègues ( elle est responsable syndicale ) soit profitable à sa corporation. Perturber l'enquête difficile que mène un procureur, c'est de l'inconscience.
a écrit le 24/07/2016 à 17:54 :
Erdogan fait des émules!!!
Réponse de le 24/07/2016 à 23:28 :
À Nice tout est effectivement possible avec une telle cacophonie entre le maire, son premier adjoint Estrosi, et la responsable de la vidéo surveillance !
a écrit le 24/07/2016 à 17:13 :
Les querelles politiciennes de clans dominateurs de la France sont écoeurantes. Que des "failles" aient eu lieu est vraisemblable, mais il serait temps que l'on cesse la déresponsabilisation des coupables comme la déculpabilisation des responsables.
Vaste chantier certes mais nécessaire à la restauration de nos valeurs et repaires moraux. La faute en est l'hyper et outrancière segmentation des tâches qui complique tout et dilue à l'extrême les responsabilités. L'informatisation systématique partout n'aurait dû être que celle d'un outil et point une numérisation instantanée de toute action, notamment humaine. L'on déplore sans cesse des lois et règlements inappliqués. Ainsi, pourquoi la vidéo-surveillance n'a t-elle pas provoqué la saisie d'un tel poids lourd interdit de circulation dans la ville ? Donc, à quoi sert de se flatter d'autant d'équipements pour ne pas s'en servir à bon escient ? Ce serait tellement mieux que de s'en servir pour se disputer.
a écrit le 24/07/2016 à 16:36 :
Cette policière municipale a probablement plus a craindre des pression de son patron, Estrosi, que du gouvernement.
En 2015, Estrosi avait déclaré crânement que l'attentat du Bataclan n'aurait pas pu se produire a Nice grâce a ses forces de sécurité.
a écrit le 24/07/2016 à 16:35 :
C'est étrange pour un chef, syndicaliste de surcroît donc très au fait de ses droits, d'avoir tantôt une attitude docile envers des ordres donnés par des personnes qui ne sont pas des supérieurs hiérarchiques (la police municipale est sous les ordres du Maire à ma connaissance) et ensuite une attitude rebelle en mettant ses problèmes sur la place publique.
Un rapport, c'est en principe quelque chose qui est signé par son émetteur, n'importe quelle secrétaire envoie un simple double de courrier ou une facture en PDF pour éviter une modification et, dans un cas pareil, elle, elle a accepté d'envoyer son fichier en mode modifiable ? Un rapport, ça s'insère dans un dossier, pourquoi quelqu'un aurait-il besoin de le recopier ou de le modifier ?
Franchement, vu les circonstances, cette manière de se renvoyer la faute est déplacée. De toute façon, le coupable lui, il a été tué, ce qui est l'essentiel pour que les victimes et leurs familles n'aient pas, en plus du reste déjà assez pénible, à vivre l'attente de la capture du coupable puis son jugement.
Savoir s'il aurait été possible de mieux faire, la réponse est oui, mais c'est fait, c'est le passé, il n'est pas possible de revenir en arrière, clouer quelqu'un au pilori est contre-productif, nous avons besoin de tout le monde. Maintenant c'est l'avenir qui compte et faire ce qu'il faut pour éviter que cela se reproduise comme d'autres drames ont conduit à améliorer la prévention en matière d'incendie, de sécurité routière, de secours en montagne, en mer...
a écrit le 24/07/2016 à 15:53 :
J'espère qu'elle a des amis à Moscou, faute de quoi elle va apprendre ce que coûte de jouer les Snowden en France. Et en plus, elle rend service à Cazeneuve qui ne va pas manquer d'en faire un bouc émissaire :-)
a écrit le 24/07/2016 à 15:51 :
Bien sûr la supression des vidéo ces pourquoi
Réponse de le 24/07/2016 à 16:38 :
Pour que des petits malins n'en fasse pas commerce comme cela a été le cas pour les jouets des enfants collectés sur la promenade des anglais après l'attentat.
Réponse de le 24/07/2016 à 20:27 :
Une copie de la vidéo a été remise à la justice ainsi qu'à plusieurs autres services. Une copie des images a même été remise au président de la République. Bref des sauvegardes existent, j'invente pas c'est dans la presse. Donc effacer ce qui peut être utilisé à des fins mercantiles ou de propagande ne doit pas choquer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :