Balkany s'attaque aux journalistes

 |   |  478  mots
Patrick Balkany l'assure : il ne s'agit en aucun cas de stigmatiser une profession.
Patrick Balkany l'assure : "il ne s'agit en aucun cas de stigmatiser une profession". (Crédits : reuters.com)
Le maire de Levallois-Perret a livré trois propositions de loi visant les médias et les journalistes.

Les journalistes auraient-ils dépassé les bornes avec le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany ? Toujours est-il que celui qui vient de se voir confirmer par la cour d'appel de Paris son interdiction de sortie du territoire - il est mis en examen pour corruption et blanchiment de fraude fiscale -, a déposé trois propositions de loi à l'Assemblée nationale visant les médias.

Privatisation de l'audiovisuel public

Profitant du dernier jour de la session extraordinaire au Parlement, le député Les Républicains des Hauts-de-Seine a déposé une première loi vise à la "privatisation de l'audiovisuel public", à l'exception de "Arte France, France Média Monde, TV5Monde et l'Institut national de l'audiovisuel (INA)".

"Alors que notre pays est dans une situation économique difficile, qu'il nous faut réaliser des économies budgétaires drastiques et que les Français croulent sous les impôts et les taxes, on peut s'interroger sur la pertinence de conserver, au regard des montants engagés chaque année, les groupes généralistes du secteur audiovisuel public: France Télévisions et Radio France", soutient le maire de Levallois-Perret, qui critique aussi "le manque d'objectivité et la partialité évidente de certains programmes diffusés sur ces chaînes publiques".

Suppression des aides à la presse écrite

Dans une deuxième proposition de loi, Patrick Balkany demande "la suppression des aides à la presse écrite", justifiée aussi par "l'état de nos finances publiques" et le fait que la presse serait "un secteur sous perfusion d'argent public qui peine à se réorganiser et à opérer sa transition numérique".

"Ces mêmes journaux qui, régulièrement, dénoncent la gabegie financière de l'État, nous prédisent une banqueroute prochaine si les politiques ne se ressaisissent pas, fustigent la mauvaise gestion financière des collectivités locales, là encore trop dépensière. Cette presse semble oublier - ou tout du moins feint d'oublier − qu'elle coûte aux Français, qu'ils soient ou non lecteurs, plusieurs centaines de millions d'euros chaque année", tacle le député, qui juge sur la base d'un rapport de 2013 de la Cour des comptes ces aides inefficientes.

Et de l'avantage fiscal

Dans un troisième texte, Patrick Balkany demande la "suppression de l'avantage fiscal dont bénéficient les journalistes dans le calcul de leur impôt sur le revenu", y voyant un "privilège qui ne se justifie plus aujourd'hui, continue de perdurer, créant ainsi des situations inégalitaires qu'il faut corriger."

Cet avantage baptisé "allocation pour frais d'emploi", permet aux journalistes de déduire chaque année 7 650 euros de leur revenu imposable. Le député, qui s'est souvent opposé ces dernières années aux médias qui ont relaté ses démêlés avec la justice, jure qu'"il ne s'agit en aucun cas de stigmatiser une profession."

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2015 à 10:49 :
Ces propositions sont toutes de bon sens, mais les Medias défendant généralement les privilégiés de Gauche, elles n'ont aucune chance d'être retenues par la Majorité.
a écrit le 27/07/2015 à 11:18 :
Je vomis Balkany et les journalistes travaillant sur son cas ont tout mon soutien, mais il n'empêche que je suis plus ou moins favorable aux mesures qu'il propose :
- audiovisuel public : sans aller jusqu'à mettre en œuvre ses propositions, reconnaissons qu'un peu de bonne gestion ne ferait pas de mal. Les placards sont pleins, il y a du ménage à faire
- suppression des aides et des avantages fiscaux : 100% d'accord. Entre les allocs familiales et les prébendes versées à la presse, le PS a fait son choix.
ça me fait mal d'être d'accord avec Balkany, mais pourquoi personne d'autre n'a proposé ces mesures avant. Et croyez moi une presse plus indépendante et obligée de travailler plus pour aller chercher l'info qui intéresse le lecteur serait en fait un cauchemar pour Balka...
a écrit le 27/07/2015 à 9:57 :
ELLE EST MOCHE LA FRANCE AVEC CERTAIN ELUS QUI DENONCE LES AUTRES PRIVILEGIES. ALORS QU ILS ENRICHISENT SUR LE DOS DE C ETTE MAGOUILLE PERMANENTE POLITICARDE DE PLUS EN PLUS VERREUSSE? EN 1789 ILS ONT CHANGE RADICALEMENT DE SOCIETE . JE CROIE SINCEREMENT QU IL FAUDRAIS RECOMMENCE???
a écrit le 26/07/2015 à 9:17 :
Ah, le vilain ripoux comment se fait il qu'il n'est pas en prison et que tous ses biens soient saisis ,attention le peuple ne supporte plus ces politiques malhonnêtes ,il faut un bon coup de balai ,mais nos juges sont bienveillant et après la presse il va s'attaquer à la justice ,il y a en marre des ripoublicains.......
a écrit le 25/07/2015 à 17:09 :
Les propositions de Loi de BALKANY n'ont qu'un seul but museler la presse comme cela lui et sa clique de délinquants pourront faire taire tous ceux qui les dénonceront voilà l'objectif de BALKANY ! membre de la mafia LES REPUBLICAINS malgré ce changement de nom il y a toujours cette mauvaise odeur (je ne dis pas de quelle odeur il s'agit à vous de la nommer non elle en commence pas par un M quoique ! hérité de l'U.M.P.)
Réponse de le 26/07/2015 à 0:09 :
Ce sujet est interdit à Balkany ! Ce qu'on veut, c'est que Balkany croupisse en prison ! Là est sa place.
a écrit le 25/07/2015 à 14:07 :
Patrick Balkany a bien entendu raison mais il enfonce ici une porte ouverte. La revue de détail fiscale pour toutes les professions est engagée, journalistes compris. Il ne sera bientôt plus possible de subventionner les journaux nationaux sauf à dédommager la presse étrangère, la question est aussi sur la table. On voit d'ailleurs un journal anglais vendu à des japonais. Quant à privatiser l'audiovisuel il est bien nécessaire que cela se fasse, les journalistes étant "indépendants" il n'est pas nécessaire qu'il y ait une télévision gouvernementale, ce qui ne se justifie plus de toute manière à l'heure actuelle. Rien de bien nouveau donc. Enfin rappelons qu'une mise en examen ne constitue pas une condamnation, bien des jugements ont démontré qu'elle pouvait être faite à tort. Il n'est donc pas pertinent de lier ces deux faits.
a écrit le 25/07/2015 à 11:39 :
Ce personnage est d'une malhonneté confondante et se permet ENCORE de se faire remarquer. Pour la réduction d'impôts aux journalistes : OK ! Pour la privatisation de la télévision, cela serait une "catastrophe" avec des niaiseries, des émissions bas de gamme - regardez TV1 - et autres chaines privées. J'ai eu l'occasion d'être présentée à ce "monsieur", de lui sérer la main, depuis ce jour - il y a 30 ans environ - m'a main me brûle toujours !!!!! A tous, si vous retrouvez l'émission passée en juin sur sa triste personne, regardez-là, c'est plus qu'intéressant.
a écrit le 25/07/2015 à 10:21 :
Mais comment peux t-on encore laisser la parole et prêter attention et crédibilité à un type aussi méprisant et qui traîne autant de casseroles ?!!! comment s'autorise t'il à parler des avantages des autres alors que lui même est soupçonné de s'être largement soustrait au fisc ? c'est inouï !
a écrit le 25/07/2015 à 9:21 :
heritée du conseil de la resistance, il y a 70 ans, la pluralité de la presse
garantie par l'etat n'a plus aucun sens en 2015.
Réponse de le 26/07/2015 à 10:03 :
@LE FOURMI : Bien et pourquoi ; que la pluralité de la presse garantie par l'état n'a plus aucun sens en 2015 pourriez vous préciser votre penser ! et pourquoi pas la développer car votre intervention dans son état actuel ne veut abbsolument rien dire : bon dimanche
a écrit le 25/07/2015 à 6:08 :
Monsieur.

Quoi que vous ne soyez vraiment pas quelqu'un d'exemplaire sur le fond vous n'avez pas tort. Pourriez vous Monsieur si votre démarche est honnête et non pour vous venger sur là presse faire la même proposition pour les députés et les sénateurs afin de réduire leur trainimpots vie pour diminuer nos impôts et montrer l'exemple à l'ensemble de la France. Par la même réduire le nombre serait aussi très judicieux car nous avons autant de députés et sénateurs que le peuple américains qui est X fois plus nombreux que nous ?
a écrit le 25/07/2015 à 1:54 :
Je n'apprécie pas ce Personnage.
Mais je lui donne raison sur ses trois propositions.
Le journalisme en France est un secteur qui vit sous perfusion des aides publiques et il est anormal que certains journalistes bénéficient d'un abattement de 7000Euros sur leur revenu annuel qui n'est en rien justifié.
France télévision est un gouffre financier, a bout de souffle et bien souvent aux ordrex du pouvoir qu'il soit de droite ou de gauche d'ailleurs;
Il est temps de s'occuper de ces problèmes une bonne fois pour toute. Comme en Grêce, on coupe les micros point barre
a écrit le 24/07/2015 à 22:58 :
M.Balkany, que ne n'apprécie guère, n'a pas pour autant tord sur tout. Il est effectivement préoccupant de voir que le soutien à l'audio visuel public représente 50% du budget de la culture (il est choquant d'ailleurs de voir qu'il est comptabilisé dans ce Ministère). Et simplifier la fiscalité, la rendre lisible et donc plus acceptable, donc arrêter les politiques de création de niches multiples, est une bonne chose..A l'inverse, il faut reconnaitre que sans soutien, la presse écrite est morte: personne ne peut vouloir cela..in fine, il est malheureux de constater que le vrai travail de journalisme d'investigation est encore fait dans les pays importants qui peuvent"valoriser" ce travail, donc aux USA: CNN est toujours très fort..
a écrit le 24/07/2015 à 21:00 :
Je pense qu'il a ouvert une page d'un vrai sujet pour l'information démocratique du citoyen , quelque chose ne va pas car nous sommes très mal informés des vrais sujets pour nous empêcher d'avoir une possibilité de décision .
a écrit le 24/07/2015 à 20:29 :
"Alors que notre pays est dans une situation économique difficile, qu'il nous faut réaliser des économies budgétaires drastiques et que les Français croulent sous les impôts et les taxes"Plus c'est gros plus ça passe,de la part du maire qui possède la commune la plus endettée de France.certes ,il n'a pas trop augmenté les impots de Levallois,mais il a fait exploser la dette,comme cela il est sur que ça ne se voit pas!
Réponse de le 24/07/2015 à 21:51 :
Si il augmente la dette il augmente mécaniquement la charge de celle ci et comme les collectivités ne peuvent pas être débitrices elles doivent lever de l'impôt pour compenser ... Donc ce que vous dites est une ineptie !
Réponse de le 25/07/2015 à 0:25 :
@bouga
Comme si on ne pouvait pas financer les intérêts par de la nouvelle dette gros malin...
Réponse de le 25/07/2015 à 5:31 :
@Bouga:les collectivités doivent avoir un budget fonctionnement a l'équilibre,mais elles peuvent s'endetter autant qu'elles veulent pour investir.si la dette augmente on la fait rouler avec de nouveaux emprunts
a écrit le 24/07/2015 à 20:03 :
Pourquoi ne peut-il pas parler du cout de la presse et télévision et surtout leur niche fiscale puisque ces même journalistes dénonce tout. rien que pour faire du buzz et de l'audience. Je rappelle que cette niche fiscale à été réinstaurée par Hollande au lendemain de sont élection.
a écrit le 24/07/2015 à 19:42 :
M. BALKANY / M. HOLLANDE même combat ! si on ne peut plus détourner de l'argent en toute simplicité !!! où allons nous? de quoi se mêlent ces journalistes. Mais c'est que ces drôles nous feraient passer pour des politiciens malhonnêtes mais que fait la JUSTICE ???
Réponse de le 25/07/2015 à 22:21 :
à quel moment Hollande a t'il été mis en cause pour détournement ? J'ai du manquer un épisode...
a écrit le 24/07/2015 à 18:26 :
Alors que Mr Balkany est mis en examen pour corruption et blanchiment de fraude fiscale, mais qu'il a toujours le droit d'exercer, d'être payé par les contribuables, on peut s'interroger sur la pertinence de le conserver, au regard des montants engagés chaque année. Il y a réellement un manque d'objectivité des citoyens.

Il suffisait de changer un peu le texte. :)
a écrit le 24/07/2015 à 18:12 :
Pas d'exception, privatisons toutes la tv et fin de la redevance ! et autres subventions de l'état, rallonge etc.
Réponse de le 25/07/2015 à 17:48 :
@ STRANGER : oui comme en RUSSIE comme cela tous les poltiicards verreux style BALKANY/ SARKOZY / COPE etc... pourrons faire interdire tous les reportages qui pourraient leur faire de l'ombrage en dénonçant leurs escroqueries et magouilles diverses ( et d'été) ....
a écrit le 24/07/2015 à 18:09 :
Il a pas tord les dépenses publiques pour les médias sont titanesque.
Et en plus on est pas bien informés : on a toujours une version politisée pour chaque info sauf le sport .
Réponse de le 24/07/2015 à 22:42 :
dans mon propos j'ai fait une grosse erreur au lieu de : BALKANY / HOLLANDE ....lire .... BALKANY /SARKOZY mille excuses
a écrit le 24/07/2015 à 16:16 :
Et bien franchement , c'est pas ma tasse de thé mais je vote à 200% ces 3 propositions de loi ! Il a entièrement raison .... Mais aucune chance que ça passe au pays de la dépense publique .... Qui vient d'accorder une rallonge a Radio France en loser pour les féliciter de leur grève qui n'a débouché sur rien !
Réponse de le 24/07/2015 à 17:21 :
Ces propositions de lois ne sont pas complètement absurde mais aller donc voir le reportage de Complétement d'enquête sur "les Balkani".Vous decouvrirai pourquoi il voudrai privatiser la télévision publique!!!Il ne supporte pas les journalistes d'enquêtes!!!
Réponse de le 24/07/2015 à 18:01 :
Le Normand vous avez raison sur Balkany, mais ne pensez vous pas que la plupart des journalistes sont déjà sous la coupe du capital ? surtout les soi-disant star du journalistes
a écrit le 24/07/2015 à 16:07 :
En France, on choie les journalistes et la presse par "clientélisme". On "achète" les journalistes, quoi...Le "système" arrose ceux qui ont le pouvoir d'assurer sa propagagnde...
Ne date pas d'aujourd'hui, mais il est parfois bon de la rappeler
a écrit le 24/07/2015 à 15:35 :
Ca me fait mal de le dire, mais sur la troisième proposition il a parfaitement raison : cette niche fiscale n'a pas lieu d'être, les journalistes sont depuis longtemps devenue une profession comme les autres;
a écrit le 24/07/2015 à 15:19 :
Non, bien sûr,c'est en toute sympathie pour une profession que Balkany, l'oie blanche de la République,le politicien d'une probité immaculée, nous pond ces propositions de loi!
Réponse de le 24/07/2015 à 20:25 :
Sur le fond , bien sur que ces 3 mesures sont logiques !
c'est juste dommage que cela soit M Balkany qui les propose ; le fait qu'il soit abimé médiatiquement enléve une partie de l'impact de ces propositions auprés de l'opinion publique .
D'un autre coté c'est le seul politique qui ne louvoie pas avec les médias ;
les autres s'en servent trop.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :