CDD renouvelable deux fois, "lissage" des seuils sociaux : le "Jobs Act" à la française dévoilé par Valls

 |   |  523  mots
L'exécutif introduit notamment la possibilité de renouveler deux fois (au lieu d'une actuellement) les contrats à durée déterminée ou en intérim. (Photo: Manuel Valls, ce lundi 9 juin, lors de sa conférence de presse à l'Elysée, entouré de Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification et de Carole Delga, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire.)
L'exécutif introduit notamment la possibilité de renouveler deux fois (au lieu d'une actuellement) les contrats à durée déterminée ou en intérim. (Photo: Manuel Valls, ce lundi 9 juin, lors de sa conférence de presse à l'Elysée, entouré de Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification et de Carole Delga, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire.) (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre a révélé mardi le contenu de 18 mesures censées favoriser l'emploi dans les petites et moyennes entreprises.

Doper l'embauche dans les petites et moyennes entreprises, sans pour autant remettre en cause le socle du système social français: tel est l'objectif affiché de la réforme du droit du travail annoncée mardi 9 juin par Manuel Valls.

Tout en tenant la promesse faite aux partenaires sociaux, de ne pas toucher aux fondamentaux du contrat de travail, le Premier ministre a dévoilé un paquet de 18 mesures, dont certaines étaient inattendues.

  • L'exécutif introduit la possibilité de renouveler deux fois (au lieu d'une actuellement) les contrats à durée déterminée ou en intérim. Cet assouplissement de la prolongation des CDD, que réclamait le patronat, se fera "sans bien sûr toucher à la durée maximale de 18 mois" prévue par la loi pour ces contrats, a précisé le Premier ministre.
  • Une prime de 4.000 euros va être immédiatement créée et versée aux entreprises sans aucun salarié qui effectuent leur première embauche. Cette prime, de 2.000 euros la première année et 2.000 euros la deuxième, sera versée pour tous les CDI et CDD de plus de 12 mois signés entre aujourd'hui et le 8 juin 2016. Sont concernées les entreprises n'ayant jamais eu de salarié ou n'en ayant pas eu depuis au moins 12 mois. Cette mesure "permettra de créer de 60.000 à 80.000 emplois", selon le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

L'effet de franchissement des seuils fiscaux gelé

  • Le chef du gouvernement a aussi présenté une initiative pour "lisser" les seuils sociaux qui s'appliquent aux entreprises en fonction de leur nombre d'employés et qui déclenchent une série de contraintes pour les entreprises. Ainsi, "au cours des trois prochaines années, les recrutements des entreprises jusqu'à 50 salariés inclus ne déclencheront pas de prélèvements fiscaux et sociaux supplémentaires au titre d'un franchissement de seuil", explique le dossier de presse de Matignon.
  • Les indemnités prud'homales accordées aux salariés licenciés sans cause réelle et sérieuse seront plafonnées. Ce plafonnement variera selon la taille de l'entreprise et l'ancienneté du salarié licencié, mais ne concernera pas les grandes entreprises et les "atteintes graves au droit du travail", comme les discriminations ou le harcèlement, a précisé Manuel Valls.

  • Le gouvernement n'est en revanche pas revenu sur sa réforme de la représentation des salariés en fonction des effectifs des entreprises, une réforme qui laisse le patronat sur sa faim.

"Un acte de confiance envers les TPE-PME"

Ces mesures seront introduites dans les lois en cours d'examen sur le dialogue social et l'activité (loi Macron), ainsi que dans les lois financières de fin d'année.

Dans le dossier de présentation de son plan, Manuel Valls souligne:

"Notre volonté est que ce 'programme' constitue à la fois un véritable levier de développement économique et un acte de confiance envers les TPE-PME, pour les inscrire dans une croissance durable, sereine, et riche en emplois".

Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, le nombre de demandeurs d'emploi en France a augmenté de plus de 612.000 unités.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2015 à 11:08 :
En voila un qui fait plus que lev précédant Président , obsédé qu'il était , comme Hollande , de sa réélection, et ça pèsera en 2017.
a écrit le 10/06/2015 à 9:05 :
entre deux voyages, Cannes, le tennis et toutes vos banboulla vous pouvez prendre un peu de temps pour les chômeurs car eux ils vivent avec 500 euros, c'est à dire vingt mois de salaire pour ces gens que vous vous avez dépensé en 1 heure d'avion et en plus c'est avec l'argent des français. Nous savons tous que vous travaillez mais vous n'êtes pas le seul car le gars qui se lève à 5 heures du matin pour aller au boulot c'est autre chose que votre vie de pacha. Alors la pleurniche laissez la aux autres. On s'en souviendra lors des prochaines élections, vous avez la casseroles que vous méritez, on n'est pas en Espagne.
a écrit le 10/06/2015 à 8:56 :
Mouhai... je reste dubitatif. Il n'y a guère que lisser les seuils qui a du sens. Bien entendu ceux qui n'entendent rien à l'entreprise vont dire que c'est porter atteinte au droit des salariés. Sauf que c'est refuser de comprendre qu'il ne s'agit pas de supprimer des droits mais de faire une transition progressive. Mais c'est si facile de porter des œillères et d'être manichéen. Et puis... trois ans... je doute fortement de l'impact réel. En réalité, ça ne change rien. Ça permettra juste d'accuser la droite de taxer si elle repasse au pouvoir une fois les trois ans passés. En bref, c'est à mes yeux un calcul mesquin de la part de la gauche.
a écrit le 10/06/2015 à 8:33 :
moi je vais prendre la carte du PS et lorsque je verrais Valls je lui passerai de la pommade afin qu'il m'emmène lors de son prochain voyage. Je suis même prêt à manger un gros plat de paella pour lui faire plaisir. On ferait n'importe quoi pour ressembler à ces politique à quand le carcher comme le dit si bien l'autre profiteur de la république.
a écrit le 09/06/2015 à 21:54 :
Merci, Mrs du gouvernement,
On est déjà dans la panade et on en rajoute!! Il n'y a pas d'emploi et vous croyez qu'en autorisant de renouveler les CDD ça va en donner plus?? Vous prenez les Français pour plus "bêtes" qu'ils ne sont!! Et pour les séniors de plus de 50 ans, on fait quoi?? Ils sont trop vieux pour être accepter par les entreprises, non pas le droit aux formations car aussi trop vieux, alors ils font quoi ?? Et quand en plus ils ne touchent pas d'indemnités chômage parce qu'ils étaient artisans , ils vivent comment?? Peut-être que l'argent utilisé pour aller voir un match de foot aurait-il été plus utile pour ceux qui se rongent les sangs en ce demandant comment ils vont finir le mois ? Je ne sais pas comment vous faites pour vous regarder dans un miroir sans avoir honte de votre situation et en plus d'en profiter sur le dos des travailleurs !!
Merci pour tout ce que vous a faites chaque jour pour nous mettre un peu plus dans la "panade" !!!
a écrit le 09/06/2015 à 21:28 :
Ce serait sympa pour nos enfants si vous pouviez penser à leur travaille dans 20 ans. Si aujourd'hui vous vous décidiez enfin à ce qu'on ait moins d'enfants, dans 20 ans ils seront moins nombreux à se disputer le peut de travail, et ils auront moins de cotisations chômage à financer (pour le peux qui travailleront) ce faisant nos retraites ne seront plus un problème. La seconde mesure possible serait d'arrêter de donner les aides sociales aux étrangers qui vivent voir pour certains qui ne vivent même pas dans notre pays. Qu'en aux réfugiés, leurs permettre de rester durant un temps limité dans notre pays, temps reconductible en fonction de la situation de leur pays au moment ou il doivent rentrer...
En résumé il serait temps de penser à notre futur!
a écrit le 09/06/2015 à 20:45 :
Le gouvernement est perdu, égaré en soi même, confus, paumé….. sans croissance et avec un taux de chômage qui grimpe la France se retrouve en panne d'idées. Alors le gouvernement cherche désespérément un peu partout les modèles des autres pour savoir où ça marche et si l'on peut l'appliquer chez nous. Les rouages de nos modèles euro-américains sont grippés. Faute d'idées convaincantes, on fait donc appel aux modismes immédiatement médiatisés : innovation, révolution start-up, etc avec tout ce qui vient avec.
Ça marchera, ça marchera pas ?…. au fond, la racine même du problème on la connaît, les tentacules de la crise, mais l'État est devenu impuissant pour s'en sortir. Triste constat, triste situation.….
a écrit le 09/06/2015 à 18:38 :
Des CDD renouvelables alors qu'il n'y a pas de boulot, il faudrait d'abord créer des emplois pour pouvoir renouveler les CDD, je ne comprends pas très bien la politique de gouvernement de M....
Réponse de le 09/06/2015 à 21:21 :
Et dans six mois ils se plaindront que l'achat dans l'immobilier à encore baissé... Pourtant qu'en vous allez à la banque avec un CDD vous êtes bien loin du tapis rouge...
a écrit le 09/06/2015 à 18:10 :
renouvellement de CDD : facile , il suffit de changer l'intitulé du poste , vous pouvez renouveler indéfiniment , c'est pas nouveau ! demandez aux PTT comment ils font !
a écrit le 09/06/2015 à 17:53 :
Tout le monde admet que les charges des entreprises sont lourdes (sauf pour les dinosaures de la CGT/FO), pourquoi ne pas commencer par là? Que l'on ne me parle pas du CICE qui est une usine à gaz ....Lorsque c'est simple, les gouvernants cherchent le plus compliqué.
a écrit le 09/06/2015 à 17:51 :
Monsieur le Premier Ministre,
Etant donné que mon CDD se termine et que le décret n'est pas encore paru de vos nouvelles mesures d'aide à l'emploi (type mon renouvellement de CDD), je m'inscris sur la liste des personnes souhaitant profiter des places disponibles dans votre avion officiel, puisque ce n'est pas plus cher de m'emmener (histoire de frais fixes d'affrètement je crois). La destination m'importe peu, le principal étant que je puisse prendre quelques vacances pas chères vu que je vais être chômeur. Et puis, je pourrai raconter comment c'est sympa de ne pas faire la queue aux contrôles aéroport, d'avoir de la place dans un avion et surtout d'être protégé par des policiers qui m'évitent un risque de détournement ou d'explosion.
Dans l'attente de confirmation d'une disponibilité, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à ma considération distinguée.
Réponse de le 10/06/2015 à 8:59 :
moi aussi je fais la même demande pour un voyage aux frais de la princesse. Si vos enfants ne représentent pas un coût pour nous c'est pareil on n'est que cinq personnes. Je crois savoir que vous aimez le soleil vu vos origines, allez à Tahiti on est preneur, au moins une petite semaine. Je crois savoir que vous avez un rendez vous avec Platini la FIFA, une belle référence. Je suis prioritaire par apport à vitevu car j'adore l'Espagne ça doit vous dire quelque chose et en plus j'aime le violon et les tapas.
a écrit le 09/06/2015 à 17:46 :
Du temps du Président Giscard d'Estaing il fallait demander l'accord préalable auprès de l'Inspecteur du Travail pour tout licenciement individuel ou collectif pour raisons économiques!...Il y avait déjà en France des seuils sociaux et un Code du Travail bien garni...Mais, cela marchait, car, essentiellement, les Chefs d'entreprise et leurs Cadres commerciaux n'attendaient pas le client, et allaient au charbon faire de l'action commerciale en France et à l'étranger!...
40 ans après, il faudrait que les nombreux «Sissis» qui sont aux manettes de beaucoup d'entreprises sursautent moins quand ils voient leur ombre, et se bougent plutôt leur train arrière... En attendant, s'ils le souhaitent, ils pourront utilement faire un stage de «durcissement» aux affaires aux USA, pays qui marche depuis toujours..malgré un code du travail en apparence léger, par comparaison...Il en résulte que la pratique du droit réel devant les tribunaux va bien au-delà du simple code, puisque elle est essentiellement assise sur une énorme jurisprudence, qui requiert le recours systématique à des avocats bien plus chers qu'à Paris, et, bien souvent avec à la clé des condamnations à payer des indemnités astronomiques, sans commune mesure avec la France...
Enfin, plutôt que de vous focaliser sur la bureaucratie...Prospectez!...Prospectez!... Prospectez pour Prospérer!!!...et, tout ira mieux!...même si ce n'est pas dans le meilleur des mondes!...
Réponse de le 10/06/2015 à 8:50 :
Peut-être mais la destruction de l'éducation nationale n'avait pas atteint le degré actuel, il n'y avait pas encore le système des pré-retraites, pas les 35 heures etc.

Faites le compte de tout ce qui a été rajouté/crée depuis Mitterrand inclus.

Quant à la bureaucratie... mais c'est bien la faute de l'Etat qui ne laisse pas le choix! Regardez toutes les entreprises fermées à cause du système kafkaïen du RSI...

C'est facile d'oublier que c'est pendant le mandat de Giscard qu'il y a eu la crise pétrolière, c'est facile d'oublier le virage à gauche de Mitterrand qui a tenu... deux ans et devant la catastrophe on a fait machine arrière en urgence, mais tout en laissant des bombes à retardement. Tous les gouvernements de gauche font pareil et la droite laisse en l'état ou fait aménagements à minima. Aménagements détruits par la gauche lorsqu'elle revient et non contente de détruire ce qui pourrait améliorer la situation, elle en rajoute une couche.

Les solutions, on les connait, elles sont mises en oeuvre en Suisse, dans les pays Scandinaves, au Canada (le Canada et la Suède reviennent de loin). Mais ni les syndicats, ni les politiciens ne veulent assumer que c'est la démagogie gauchiste et la lâcheté de la droite qui nous tuent à petit feu!
a écrit le 09/06/2015 à 16:56 :
Job's Act !! Mais non de dieu de non de dieu, écrivez Français messieurs les journalistes et politiques, la France n'est pas une province anglo-saxonne !!!
a écrit le 09/06/2015 à 15:47 :
Des mesurettes face à l'ampleur de la tâche. Certains diront c'est toujours mieux que le vide intersidéral de la classe politique française en général. Mouai, le compte n'y est pas pour moi. Qu'en est-il du RSI ? Y a un proverbe chinois qui dit "Si tu crées ton entreprise en France, tu seras puni par le RSI".
Réponse de le 09/06/2015 à 21:43 :
On ne peut pas mieux dire!!
a écrit le 09/06/2015 à 15:35 :
CDD renouvelable....Ad vitam eternam en changeant le motif. Surcroit de travail, remplacement sur des postes de travail différent. Il y a des entreprises, et pas des moindre dont les personnels en intérim sont là depuis des années. Une réforme qui ne coûte rien. Il vaudrait mieux sur ce sujet laisser faire ce que les entreprises croient bon devoir faire avec en contrepartie une taxe sur la totalité des salaires versés en travail temporaire.
Réponse de le 09/06/2015 à 21:32 :
Vivement qu'ils fassent une loi interdisant les parachutes dorés...
a écrit le 09/06/2015 à 15:19 :
Valls a bien raison de dire qu'il faut faire des économies. Il en donne sans cesse l'exemple.
Réponse de le 10/06/2015 à 9:09 :
vous avez parfaitement raison, il a dépensé en 1 heure d'avion la moitié des impôts que je paie annuellement. Que chacun fasse pareil et ils sauront où va l'argent de leurs impôts. Il faut simplement s'en rappeler lors des élections.
a écrit le 09/06/2015 à 14:51 :
Bricolage de technocrate sans envergure. Ils n'ont jamais bossé de leur vie, ils ne connaissent rien de rien à l'entreprise,e t ça se voit tous les jours
a écrit le 09/06/2015 à 14:45 :
Qu'attendre de sérieux d'un gouvernement dont le chef dépense près de 20 000 euros pour se taper un match entre deux équipes étrangères et qui ne voit même pas que cette coupable désinvolture est un manque de respect pour la France et son peuple? Ces gens sont décrédibilisés complètement. Ça rappelle Cahuzac, le scooter de la rue du Cirque, Mme Saal etc. Ces gens devraient démissionner.
a écrit le 09/06/2015 à 14:35 :
Ce n'est pas sérieux ..! mais typiquement socialiste ... l'on ne traite pas les causes fondamentales en amont de la chaîne économique.. , tel que ,restauration de la confiance, préservation du capital et permettre d' accélérer son développement ,baisses drastiques des impôts et prélèvements sur les Sté et les personnes ...A la place c'est du bidouillage administratif/politicien ,où l'on tente de traiter en aval ...politiquement les résultantes et non les causes....
a écrit le 09/06/2015 à 14:32 :
Les bricolages annoncés par Valls sont de pures masturbations intellectuelles digne des énarques,
ya rien à en attendre ;

Valls peut démissionner, ses abus de fonds publics sont comparables aux abus de biens sociaux.

Et les socialos sont-ils aussi ventrachoux que les UMP sous Fillon ?

Les plats daubés seront resservis aux prochaines élections.
Réponse de le 09/06/2015 à 14:52 :
A propos, on apprend ce matin qu'à ce match à Berlin Valls était avec ses deux enfants. Platini, et comme s'appelle l'autre ?…..
a écrit le 09/06/2015 à 14:09 :
Les mesures pour relancer la consommation des ménages et donc l'investissement et l'emploi sont simples comme bonjour :
_diminuer l'impôt sur le revenu et le rendre plus progressif en augmentant en augmentant le nombre de tranches,
_mettre en régime sec les collectivités locales en plafonnant à 10% du revenu net imposable le montant maximum des impôts locaux (ménages gagnant moins de 75000€ par an); autant d'argent qui sera réintégré dans l'économie au lieu de financer la gabegie des collectivités locales,
_supprimer la CSG non déductible (payer un impôt sur un impôt) ce qui supprimera une ligne sur le bulletin de paie (la ligne salaire net imposable disparaîtrait) et augmenterait le pouvoir d'achat de quelques dizaines d'euros.
Pour les entreprises, il faut diminuer le drastiquement le nombre de taxes (sauf celles ayant trait à la santé comme les taxes sur l'alcool et les cigarettes) et les charges sociales en modifiant leur financement sans diminuer les droits:
_taxe sur les salaires: supprimée,
_faire financer à 50/50 les cotisations sociales par les salariés et les employeurs (ex: 10% chacun la maladie, 7.5% chacun la retraite, 5% chacun le chômage, 2.5% chacun les allocations familliales. En augmentant, les parts salariales, les parts patronales diminueraient d'autant.Pour y arriver, il suffirait de supprimer la CSG pesant sur les salaires et la garder sur les autres revenus.
Réponse de le 10/06/2015 à 10:15 :
Deux remarques :
1-La CSG est une cotisation sociale, pas un impot...
2- les notions de cotisations patronales et salariales sont justes une vue de l'esprit : 100% sont payées par le patron et le salarié n'en sait rien... Les clients eux, savent !!!

La mesure que devraient réclamer les entreprises ( et je ne comprends toujours pas pourquoi elle ne le font pas... surement qu'elles aiment bosser gratuitement) c'est : verser le salaire complet aux salariés et ne plus s'occuper de faire le couteux et insécurisant travail pour le compte de l'administration et des assurances sociales.
a écrit le 09/06/2015 à 13:57 :
Ferait mieux d alléger les impôts et charges patronales pour les TPE PME et faciliter le chômage économique ou chômage partiel à partir de bilan intermédiaire et projection démontrant la perte d activité. Toujours mieux que distribuer des "subventions" synonyme d abus.
a écrit le 09/06/2015 à 13:51 :
Quand le gouvernement essaye d'acheter les emplois, c'est qu'il n'a rien compris à l'économie. Ce sont des fonctionnaires qui vivent dans un univers où la richesse est un flux acquis qu'il suffit de distribuer. Ils ne savent pas que la richesse est le fruit d'initiatives et d'efforts humains. Pourquoi les humains iraient-ils investir et prendre des risques, faire des efforts en France socialiste? Là est la question.
Réponse de le 09/06/2015 à 23:35 :
Un médecin fonctionnaire qui opère crée t-il plus ou moins de richesse que son collègue libéral qui fait la même opération? Un enseignant qui donne des cours en tant que fonctionnaire et en libéral crée t-il uniquement de la richesse dans son activité libérale?


Les fonctionnaires créent de la richesse, et leur service certes gratuit a une valeur et un cout.

Votre vision simpliste quoique répandue de l'économie est tout simplement fausse.
a écrit le 09/06/2015 à 13:49 :
Et qu'a-t-il à dire Valls à propos du démantèlement du camp de migrants de la rue Pajol au 18ème? en tant que riveraine je suis absolument choquée par la violence policière, l'intervention musclée d'hier. Fallait-il une chose pareille? Pourtant pas un seul mot dans la presse, comme d'habitude, quelques lignes dans le Parisien et c'était tout. Le supporteur du Barça gagne du temps, c'est clair, mais qu'il sache aussi que le temps joue contre lui, on retiendra les violences qui ont été commises contre tous ces malheureux là d'ici 2017.
Réponse de le 09/06/2015 à 14:22 :
vous avez oublié un petit détail dans votre commentaire, vous en avez pris combien chez vous, il me semble que c'est zéro.
Réponse de le 09/06/2015 à 15:10 :
je comprends votre engagement mais quel rapport avec l'article ?
Réponse de le 09/06/2015 à 20:51 :
C'est que je vois Valls en tant que ministre de l'Intérieur, toujours ! il y a laissé sa signature.
Réponse de le 10/06/2015 à 8:28 :
vous n'avez toujours pas répondu après votre blabla vous en avez pris combien!
a écrit le 09/06/2015 à 13:43 :
On voit bien que tous ces politiques vivent plus dans le monde réel , il y a bien longtemps qu'il comprennent plus le monde du travail , c'est pour cela qu'ils redistribuent généreusement le produit des efforts des autres . De vrais sauveurs !
a écrit le 09/06/2015 à 13:39 :
"612.000 unités". Quand les hommes deviennent des unités , comme dans les camps.
Réponse de le 09/06/2015 à 22:00 :
sachant qu'il y en a combien qui ne sont pas compris dans "les unités"?? Les chômeurs non indemnisés parce qu'anciens artisans n'ayant pu payer le RSI par exemple et qui ont dû mettre la clef sous la porte !!!
a écrit le 09/06/2015 à 13:33 :
Mesurettes ! Commençons par supprimer 1,5 millions de fonctionnaires en trop !😢👹
a écrit le 09/06/2015 à 13:26 :
Le gouvernement sait bien que le dogme de l'UE ne tolèrera pas le fait d'amplifier le contrôle sur les "travailleurs détachés"! C'est pire que le Conseil Institutionnel car sans application des directives, on paye!
a écrit le 09/06/2015 à 13:14 :
Et en plus de dépenser notre argent pour son voyage personnel il trimbale ses deux enfants pour aller voir un match de foot où d'ailleurs aucune équipe française mais bien une équipe espagnol pays de cette famille, donc c'est spolié les français pour rester correct.
a écrit le 09/06/2015 à 13:12 :
Créér 80000 emplois avant 2000 euros par an de remise c'est un peu du reve

Bon il y aura des effets d aubaine c'est toujours sympa d'avoir un petit cadeau

Toutes ces annonces ne sont pas à la hauteur des 9 millions de chômeurs rmistes etc ..
a écrit le 09/06/2015 à 13:11 :
Les socialiste ont découvert l'eau tiède.... Sont-ils devenus libéraux? Où sont les zakisocios? Ils sont sûrement désespérés devant l'ampleur des dégâts qu'ils ont causés. Si la droite avait été au pouvoir, ils auraient jeté un million de manifestants à la Bastille pour moins que ça. Ils adorent le pouvoir comme tous les arrivistes et ils se réservent tous les droits y compris de ruiner le pays quand ça les arrange. Il se trouve que maintenant ils ont peur.
Réponse de le 09/06/2015 à 13:41 :
Ils sont sûrement désespérés devant l'ampleur des dégâts qu'ils ont causés.

Cause du principalement au patronat
Réponse de le 09/06/2015 à 14:20 :
Le patronat...
Passons le coté passeiste de ce mot et de celui qui l'emploie... Qui pour sa part a déjà créé combien d'entreprises et d'emplois !?
Bon de base rien ne bougera tant qu'on ne prendra pas une mesure simple soit la baisse des charges : quoiqu'on en dise rien a bougé = le CICE etc n'est utilisé que par les grand groupes.
Dans les Pme qui emploient (j'ai 40% de masse salariale) le seul objectif est d'arriver a l'équilibre en baissant le nombre d'heures de salariat sur la partie rh car les charges sont trop importantes.
Tant que cela ne bougera pas nous ne recruterons pas : nous prenons les risques nous décidons...
A force d'attendre les entreprises coulent (regardez les marges et les faillites de pme et arrêtez avec le patronat) et le chômage explose
Je tiens et réduis... D'autres ferment et licencient autour de moi.
a écrit le 09/06/2015 à 13:03 :
Enfin une véritable réforme; Bravo ! Il reste maintenant à la sanctuariser. En effet, imaginons que cette loi soit abrogée dans deux ans une fois que les embauches aient été réalisées ...
a écrit le 09/06/2015 à 12:54 :
Comment peut-on croire que le fait de donner une prime de 2000 euros va susciter des dizaines de milliers d'emplois ? Rapportée sur 12 mois cette prime représente 166 euros par mois. Si le carnet de commande ne permet pas d'employer une seconde personne je vois mal comment une incitation de ce type pourrait générer des emplois par dizaines de milliers. Cette affaire risque d'avoir autant d'effet sur le chômage que le CICE.
Réponse de le 09/06/2015 à 17:04 :
Si à un euro de l'heure......
a écrit le 09/06/2015 à 12:30 :
Ce gouvernement aura fait plus en trois ans que la droite en 15 ans de pouvoir.
L'ex UMP a perdu beaucoup de temps en polémiques identitaires et il continue. Son premier meeting n'est pas sur nos problèmes (chomage, pouvoir d'achat, ré-industrialisation ) mais sur ... l'islam.
Réponse de le 09/06/2015 à 13:09 :
C'est sure le compte pénibilité (qui va aboutir a de facto a de nouveaux regimes speciaux), la loi Hamon ,.... tout ca dans la grande tradition des 35 heures vous a gauche, êtes hors-catégorie. Je m'incline.
Le chômage aura plus augmente en 2 ans sous FH que sous NS, et ce sans crise de l'euro et des subprimes. Quel exploit! La seule chose qui vous manque Patriot9 c'est l’honnête intellectuelle.
Réponse de le 09/06/2015 à 13:43 :
même si certaines mesures semblent non destructrices d'emplois (spécialité des valls et hollande), je peux vous assurer que ce n'st le fait de faire 3 CDD au lieu de 2 dans la même période qui va booster l'offre, ni 200 + 200 les PME ne font pas la mendicité. Il n'y a RIEN de réformiste, uniquement comme la loi macron des mesurettes destinées à satisfaire les petits socialistes surnommés "les frondeurs", mais qui n'impacteront que marginalement l'embauche par effet d'aubaine.
Réponse de le 09/06/2015 à 13:44 :
@ams: Il faut arrêter avec cet argument fallacieux "sans crise de l'euro et des subprimes". Hollande a plus eu à subir les conséquences de la crise que Sarko, tout simplement car la structure de l'économie française avec bcp d'Etat et un marché du travail peu flexible fait que nous subissons les coups de tabac après les autres, et que nous nous relevons aussi après les autres.
Sur 2008-2011 les effets réels de la crise ont été limités en France, c'est depuis 2011 que nous la subissons vraiment. En ce sens, la situation est plus délicate pour Hollande qu'elle ne l'était pour Sarkozy. Ce dernier s'est contenté de gérer au jour le jour et n'a rien préparé pour l'avenir, quasiment aucune réforme structurelle, contrairement à l'exécutif actuel, qui finira par voir ses efforts récompensés...ou plutôt donc le successeur tirera des résultats !
Réponse de le 09/06/2015 à 14:29 :
"Ce dernier s'est contenté de gérer au jour le jour et n'a rien préparé pour l'avenir, quasiment aucune réforme structurelle, ".... vaut mieux entendre ca que d'etre sourd.
Quand on a voulu recuer a 62 ans l'age de depart a la retraite (reforme structurelle si il en est . et ce qu'on fait tous les autres pays), les socialos (comme vous ?) braillez dans la rue (10 Manifestations nationales!!!) pour refuser en bloc toute évolution. Je me rappel de FH, Aubry, Touraine en tête des cortèges. C'est ca un parti de gouvernement!?
Réponse de le 09/06/2015 à 16:48 :
Cher contradicteur, c'est un peu léger comme réponse...la retraite à 62 ans. Quoi d'autre ? Ah oui, la défiscalisation des heures sup. Sinon ? RIEN. Trouvez moi UNE SEULE autre réforme structurelle sous Sarko ! Il n'y en a pas.
Vous voulez qu'on fasse la liste sous Hollande ? Vous ne pouvez le nier, il en a fait bcp plus, alors que son mandat n'est pas fini.

Alors oui, je déplore l'attitude des socialistes qui ont combattu la retraite à 62 ans alors qu'ils la savaient nécessaire....tout comme je déplore les UMP ne votant pas la loi Macron alors qu'ils la savent nécessaire, et que ce sont EUX qui auraient dû la faire depuis longtemps ("c'est ça un parti de gouvernement ?!) . Oui je déplore que pour de vils calculs politiciens, certains empêchent le pays d'avancer. Mais ce n'est certainement pas l'apanage de la gauche !

Non, je ne suis pas "socialo" (j'adore comme vous essayez de transformer un courant de pensée en insulte...ça aussi c'est léger comme méthode), je n'ai PAS voté Hollande en 2012, mais je constate simplement qu'il y a plus de travail abattu par ce gouvernement que par Sarko/Fillon, tout simplement. Et vous serez bien en peine de me prouver le contraire !
Réponse de le 09/06/2015 à 16:49 :
Cher contradicteur, c'est un peu léger comme réponse...la retraite à 62 ans. Quoi d'autre ? Ah oui, la défiscalisation des heures sup. Sinon ? RIEN. Trouvez moi UNE SEULE autre réforme structurelle sous Sarko ! Il n'y en a pas.
Vous voulez qu'on fasse la liste sous Hollande ? Vous ne pouvez le nier, il en a fait bcp plus, alors que son mandat n'est pas fini.

Alors oui, je déplore l'attitude des socialistes qui ont combattu la retraite à 62 ans alors qu'ils la savaient nécessaire....tout comme je déplore les UMP ne votant pas la loi Macron alors qu'ils la savent nécessaire, et que ce sont EUX qui auraient dû la faire depuis longtemps ("c'est ça un parti de gouvernement ?!) . Oui je déplore que pour de vils calculs politiciens, certains empêchent le pays d'avancer. Mais ce n'est certainement pas l'apanage de la gauche !

Non, je ne suis pas "socialo" (j'adore comme vous essayez de transformer un courant de pensée en insulte...ça aussi c'est léger comme méthode), je n'ai PAS voté Hollande en 2012, mais je constate simplement qu'il y a plus de travail abattu par ce gouvernement que par Sarko/Fillon, tout simplement. Et vous serez bien en peine de me prouver le contraire !
Réponse de le 09/06/2015 à 16:50 :
Cher contradicteur, c'est un peu léger comme réponse...la retraite à 62 ans. Quoi d'autre ? Ah oui, la défiscalisation des heures sup. Sinon ? RIEN. Trouvez moi UNE SEULE autre réforme structurelle sous Sarko ! Il n'y en a pas.
Vous voulez qu'on fasse la liste sous Hollande ? Vous ne pouvez le nier, il en a fait bcp plus, alors que son mandat n'est pas fini.

Alors oui, je déplore l'attitude des socialistes qui ont combattu la retraite à 62 ans alors qu'ils la savaient nécessaire....tout comme je déplore les UMP ne votant pas la loi Macron alors qu'ils la savent nécessaire, et que ce sont EUX qui auraient dû la faire depuis longtemps ("c'est ça un parti de gouvernement ?!) . Oui je déplore que pour de vils calculs politiciens, certains empêchent le pays d'avancer. Mais ce n'est certainement pas l'apanage de la gauche !

Non, je ne suis pas "socialo" (j'adore comme vous essayez de transformer un courant de pensée en insulte...ça aussi c'est léger comme méthode), je n'ai PAS voté Hollande en 2012, mais je constate simplement qu'il y a plus de travail abattu par ce gouvernement que par Sarko/Fillon, tout simplement. Et vous serez bien en peine de me prouver le contraire !
Réponse de le 09/06/2015 à 17:10 :
Cher contradicteur, c'est un peu léger comme réponse...la retraite à 62 ans. Quoi d'autre ? Ah oui, la défiscalisation des heures sup. Sinon ? RIEN. Trouvez moi UNE SEULE autre réforme structurelle sous Sarko ! Il n'y en a pas.
Vous voulez qu'on fasse la liste sous Hollande ? Vous ne pouvez le nier, il en a fait bcp plus, alors que son mandat n'est pas fini.

Alors oui, je déplore l'attitude des socialistes qui ont combattu la retraite à 62 ans alors qu'ils la savaient nécessaire....tout comme je déplore les UMP ne votant pas la loi Macron alors qu'ils la savent nécessaire, et que ce sont EUX qui auraient dû la faire depuis longtemps ("c'est ça un parti de gouvernement ?!) . Oui je déplore que pour de vils calculs politiciens, certains empêchent le pays d'avancer. Mais ce n'est certainement pas l'apanage de la gauche !

Non, je ne suis pas "socialo" (j'adore comme vous essayez de transformer un courant de pensée en insulte...ça aussi c'est léger comme méthode), je n'ai PAS voté Hollande en 2012, mais je constate simplement qu'il y a plus de travail abattu par ce gouvernement que par Sarko/Fillon, tout simplement. Et vous serez bien en peine de me prouver le contraire !
Réponse de le 09/06/2015 à 19:21 :
j'ai le remplacement d'un fonctionnaire sur deux aussi, qui me parait courageux, bien que decrié a l'epoque.
"mais je constate simplement qu'il y a plus de travail abattu par ce gouvernement que par Sarko/Fillon, tout simplement. "
Je ne suis absolument pas d'accord avec vous, bien que pas Sarkolatre
Merci de cet échange civil entre gens de bonne volonté!
Réponse de le 09/06/2015 à 19:41 :
oui OK faites la liste des mesurettes d'hollande, en effet AUCUNE REFORME, RIEN. pardon si mais à chaque fois un pas en avant deux pas en arrière, Sarko la loi LME, TEPA, et ...après vos camarades parasitèrent la rue,notamment sur la VRAIE réforme des retraites que voulait Sarko. Ahh vous me direz hollande en 2013 en a fait une, je vous explique: augmentation des cot. salariales et patronales, SUPER pour les salariés, et avancement des retraites pour longue carrière creusant le déficit de l'ARRCO et AGIRC et de la CNAV. Bon à vous vos ""réformes" ??? mariage pour tous??LOL réforme belkacem: 75% des enseignants contre, réforme touraine 99.99% des médecins contre, bon après??????
a écrit le 09/06/2015 à 12:20 :
on n amuse la galerie avec une énième mesure court-termiste destinée avant tout a booster artificiellement l'emploi avant 2017 tout en restant acceptable par les gardiens du temple (PS,CGT,FO,...).
Quelle escroquerie intellectuelle que d'appeler cela un Job-act quand on sait ce qu'a fait Renzi!!
Réponse de le 09/06/2015 à 13:32 :
C'est au mot près ce que j'allais écrire. Soyons sérieux cette escroquerie est vraiment "gros doigt" si les français s'y laissent prendre c'est à désespérer de nos compatriotes.
De plus qui dit que dès les embauches réalisées il n'y aura pas une contre loi qui viendra annuler tout ce tintouin ? ça serait bien dans leur style cet entourloupe !
a écrit le 09/06/2015 à 12:20 :
je resume : c'est du flan et ca n'interesse personne
on verra deja les resultats en rigolant!!! je peux deja donner mon pronostique!
Réponse de le 09/06/2015 à 13:07 :
Si la droite n'en veux pas ne le faisons surtout pas!
Réponse de le 09/06/2015 à 13:47 :
@Churchill: c'est là qu'on voit que vous ne faites que dénigrer: vous nous vantez en permanence des réformes ou des politiques d'inspiration libérale à l'anglo-saxonne...et quand un pas timide mais réel est fait dans cette direction, vous crachez dans la soupe ! Aucune crédibilité.

Ah et c'est pronostic, masculin. Sans rancune.
a écrit le 09/06/2015 à 12:18 :
apres avoir dépensé ce week-end l'argent des français pour son confort personnel ce toréador d'opérette saupoudre toujours avec notre argent le peuple d'en bas. Qu'avons nous mériter pour avoir une brèle pareille.
a écrit le 09/06/2015 à 12:13 :
la prime de 4000 euros ?
pour les embauches en CDD , seule la prime de 2000 euros sera possible, sous réserve de contrat de 12 mois mini . ce contrat ne pourra être renouvelé et donc primable puisque la loi continuera à l' interdire au de la de 18 mois effectifs .
pour les embauches en CDI , il est probable que les 2000 euros de la deuxième année primable ne seront éventuellement versés qu'en début de la troisième année de travail du salarié ; c'est pas très incitatif dans un contexte d'activité aléatoire avec une projection de croissance très faible .
Réponse de le 09/06/2015 à 13:10 :
Oui, c'est un cadeau au patronat car une entreprise embauche si elle a des commandes!

Le cadeau ne vous semble pas assez gros, pour moi il n'a aucune raison d'être!
Réponse de le 09/06/2015 à 14:57 :
"une entreprise embauche si elle a des commandes!"
baratin habituel des gens de gauche,
la reussite d'easyjet a prouvé le contraire : c'est en améliorant l'offre ET en baissant les coûts/prix qu'on fait apparaître une nouvelle demande. et que l'on creer de l'activité.
Réponse de le 09/06/2015 à 17:51 :
Les gains de productivité sont évidemment un fondement de la compétitivité, et contribuent à la croissance, mais les entreprises embauchent lorsqu'elles ont des besoins.

Mais ce que vous écrivez sur easyjet ne contredit en rien ce que j'ai écrit, easyjet a pris de parts de marché à ses concurrents, et aux marchés de services substituables (train, ferrys, voitures...).
Eassyjet avait des clients, elle a donc embauché, et ce n'est pas parce qu'on lui a fait des cadeaux fiscaux!
British airways avait moins de clients elle a licencié!
Vous voyez une entreprise embauche lorsqu'elle a de la demande!

Revenons à la France:
Les entreprises françaises sont souvent mal gérées, ont des processus hasardeux, une faible maitrise de l'informatique, sont peu tournées vers l’international, innovent quasiment pas, fonctionnent en cartel craignant la concurrence...

Ce n'est pas en leur faisant faire des économies sur le salaire de leur femme de ménage, qu'on va relancer l'innovation managériale et observer des gains de productivité!

La grande Bretagne qui a fait le chemin de la réduction du cout du travail de faiblement qualifié observe une baisse de la productivité des entreprises.

L'Allemagne qui a cherché l'amélioration de la compétences de ses salariés vie un système scolaire et d'apprentissage performant à des résultats tout autres.

Ces milliards d'euros auraient pu être mieux utilisés, vous pensez vraiment que c'est une bonne solution?
a écrit le 09/06/2015 à 12:07 :
On réinvente l'eau chaude. Dans les années 75-80, 2 était la norme et pour moi ça a duré 4 ans. Mais à l'époque il n'y avait pas de chômage, donc on s'en fichait un peu.
C'est mieux que rien, mais quand s'attaquera t-on aux vrais défis tels que alignement public-privé, fin des régimes spéciaux, gabegie des collectivités locales, etc....
Réponse de le 09/06/2015 à 15:06 :
Je me permets simplement de rappeler les chiffres de l'INSEE, le chômage est passé de 7,5 à 9,5% sous S alors qu'il "seulement monté à 10% sous H... (source: http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=14). C'est toujours une progression, néanmoins la hausse du chômage a largement tendance à ralentir depuis 2012... Si H est si mauvais il n'est pas nécessaire d'utiliser des arguments fallacieux... d'avance merci !
Réponse de le 09/06/2015 à 19:50 :
je me permets de vous rappeler que la GB est passée de 5.4% à 8.4% dans le m^me que la période que vous donnez, Italie 5.8% à 9.4%, Pays Bas de 4% à 5.7%, seule l'Allemagne a résisté. par contre hollande depuis mai 2012 à ce jour 10.6%, Allemagne 4.7%, Pays bas 7%, GB : 5.5% ET CELA SANS CRISE. TOUS LES PAYS ont vu leur chômage diminuer SAUF FARNCE/ ITALIE. Ce sont de VRAIS CHIFFRES VERIFIABLES vous???? stats : google data et oui des chiffres DES VRAIS non socialos évidemment vous n'en donnez jamais sauf ceux du PSSSCCCHHHIIITTT
Réponse de le 10/06/2015 à 10:33 :
@ams... Je m'étonne que personne ne fasse le lien entre les Loi Fillon sur le report des départs en retraites, et qui commencent à faire effet depuis quelques années seulement et l'augmentation du chômage...

comme quoi... on prefere maintenir dans l'emploi des vieux....dont les entreprises ne veulent plus.... plutot que d'embaucher des jeunes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :