Confinement : comment trouver et remplir l'attestation de déplacement sur smartphone

 |   |  900  mots
La page dédiée au générateur en ligne d'attestations de déplacement du ministère de l'Intérieur.
La page dédiée au générateur en ligne d'attestations de déplacement du ministère de l'Intérieur. (Crédits : DR)
TUTORIEL. Depuis ce lundi 6 avril, le ministère de l'Intérieur a lancé un générateur en ligne d'attestations de déplacement en période de confinement, qu'il suffit de remplir depuis son smartphone et de présenter à l'officier de police lors d'un contrôle. Voici tout ce qu'il faut savoir pour l'utiliser.

C'est fait. Trois semaines après le début du confinement, le gouvernement a enfin lancé son générateur en ligne d'attestations de déplacement dérogatoire, afin d'éviter aux Français en confinement la lourdeur d'avoir à écrire à la main une attestation pour chaque sortie, ou de devoir l'imprimer et la photocopier. Annoncé la semaine dernière par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, ce générateur est disponible sur une page spéciale et mobile responsive affiliée au site Internet du ministère de l'Intérieur. Il peut être rempli en quelques minutes depuis n'importe quel téléphone mobile.

Comment trouver le générateur d'attestations depuis mon smartphone ?

Vous pouvez trouver en cliquant sur ce lien le générateur en ligne d'attestations de déplacement.

Directement sur votre smartphone, il suffit d'effectuer la recherche "attestation de déplacement" à partir de n'importe quel navigateur web. En utilisant le moteur de recherche Google, la page du ministère de l'Intérieur apparaît en tant que premier résultat. Sur Qwant et sur Bing, il s'agit ce matin du troisième résultat. Pour être certain de tomber sur le bon site, vérifiez la source : il faut cliquer sur le lien dont l'URL (l'adresse sur Internet) commence par "mobile.interieur.gouv.fr", qui montre qu'il s'agit d'un site officiel et non d'un des nombreux générateurs artisanaux d'attestations de déplacement qui ont pullulé sur le web ces dernières semaines.

Une fois sur la page du ministère de l'Intérieur, vous tombez sur un texte intitulé "Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel". Scrollez vers le bas jusqu'à l'icône "Générer". Cliquez dessus et vous accédez au formulaire à remplir.

Attestation smartphone

Comment remplir l'attestation ?

Le modèle d'attestation de déplacement en ligne est similaire à l'attestation papier. L'utilisateur doit d'abord remplir son nom, prénom, date de naissance, lieu de naissance, adresse, ville et code postal. Puis il doit cocher la case correspondant au motif de sa sortie parmi les sept motifs autorisés : déplacement domicile/travail, achats de première nécessité, consultation médicale, motif familial impérieux ou assistance aux personnes vulnérables, activité physique quotidienne, convocation judiciaire ou administrative ou encore participation à des missions d'intérêt général. Enfin, comme sur l'attestation papier, il doit indiquer la date et l'heure de sortie. A noter qu'il est possible de cocher plusieurs motifs de déplacement.

Une fois que l'attestation est complétée, cliquez sur "Générer l'attestation". Une fenêtre s'ouvre alors vous indiquant que l'attestation a été téléchargée sur votre smartphone, sous la forme d'un fichier PDF doté d'un QR code comprenant l'ensemble des données du formulaire.

Où retrouver l'attestation téléchargée sur mon smartphone ?

Lors de vos déplacements, en cas de contrôle il faudra montrer l'attestation. Celle-ci a été téléchargée dans votre smartphone. Pour la retrouver, la démarche dépend de vos réglages et de votre système d'exploitation.

Si vous avez autorisé les notifications pour les téléchargements, une notification apparaîtra sur votre d'écran d'accueil. Il vous suffira de cliquer dessus pour accéder à l'attestation.

Si vous n'avez pas autorisé les notifications pour les téléchargements, il faudra aller chercher l'attestation dans les fichiers téléchargés. Sur Android, le système d'exploitation de Google qui équipe plus de 80% des smartphones dans le monde, vous les trouverez dans l'application "Fichiers", puis en cliquant sur "Gestionnaire des téléchargements". Une liste des derniers fichiers téléchargés apparaît alors, et vous pourrez ouvrir l'attestation via l'une des nombreuses applications disponibles, parfois installées par défaut sur les smartphones, comme Lecteur PDF Drive, Word ou PDF Viewer, entre autres.

Sur IoS, le système d'exploitation mobile d'Apple, dans les versions antérieures à IoS 11 un fichier téléchargé est directement ouvert par l'application qui gère le fichier téléchargé. Depuis IoS 11, la marque à la pomme croquée a mis en place une application "Fichiers" dans laquelle on peut retrouver tous ses fichiers téléchargés, stockés généralement dans iCloud Drive, le cloud d'Apple.

Que faut-il faire lors d'un contrôle par un officier de police ?

En cas de contrôle par un officier de police, présentez l'attestation sur votre smartphone et notamment le QR code présent sur la deuxième page, qui contient toutes les données du formulaire. Scanner le QR code permet à l'officier de vérifier votre attestation sans toucher le smartphone.

Que deviennent mes données personnelles ?

Les données personnelles renseignées pour remplir l'attestation étant sensibles (nom, date de naissance, adresse...), le générateur doit respecter la législation en vigueur, et notamment le RGPD. Pour éviter toute polémique, le ministère de l'Intérieur affirme que les données personnelles renseignées pour créer les attestations ne sont pas collectées et qu'aucun fichier n'est constitué. Il n'y aurait donc aucun traitement de données.

Les attestations papier sont-elles toujours valables ?

Oui. Vous pouvez toujours utiliser des attestations papier manuscrites ou imprimées/photocopiées, et les présenter lors d'un contrôle. Le générateur est une option complémentaire mais pas obligatoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2020 à 17:48 :
Bonjour,

J'arrive à remplir mon attestation sur mon smarphone mais lorsque j'arrive pour cliquer sur generer je n'ai pas le code comment faire pour l'avoir
Cordialement
a écrit le 07/04/2020 à 12:46 :
Officiellement, l'application ne garde pas vos données lorsque vous rédigez votre attestation.

Par contre l'appareil du policier qui va lire les QR codes, les garde lui, c'est l'unique raison d'être du QRcode. S'il n'y a pas de stockage, un fichier pdf classique suffirait.

Ce qui est prévu et que le ministère de l"intérieur cache, c'est la constitution d'une base personnalisé qui permettra à la police de poursuivre ceux qui "abusent" des attestations. Ce sera soit du direct (le policier constate que c'est la seconde attestation de la journée et il vous saque) soit en différé (lecture des fichiers sur la semaine ou le mois et envoi d'une amende, comme pour les radars).

Voilà pourquoi, même si je ne sors qu'une heure tous les 15 jours mon portable restera à la maison. Ce régime devient de plus en plus intrusif dans ma vie... et j'aima pas ca.
a écrit le 07/04/2020 à 12:06 :
Admettons que rien ne soit stocké lors de l'édition du formulaire en pdf.

Lors de la lecture, rien n'assure que les données du code QR ne sont pas, elles, stockées sur les applications de police et ensuite recueillies sur un fichier global.

A y réfléchir 2 secondes, c'est seul intérêt du code QR, il permet de saisir les données du formulaire instantanément sans que le contrôlé en soit conscient. Alors pourquoi cette constitution de fichiers?

Parce que le gouvernement a en tête l'étape suivante. A savoir un contrôle individualisé des comportements, permettant à un simple flic de connaitre le nombre d'attestation demandée sur la journée ou la semaine et de verbaliser en cas d"abus"...

La notion d'abus étant à géométrie variable, comme le sont les verbalisations actuelles.

Bref, quand je sors maintenant, mon portable reste à la maison.

La perte de nos libertés individuelles subies depuis la fin des années 90 est sidérale et sidérante.
a écrit le 06/04/2020 à 14:56 :
Simple et efficace, l'appli garde les données telles que nom, adresse...même après avoir nettoyé son navigateur et la mémoire de son téléphone.
Le fichier pdf crée peut être effacé par la suite.
Effectivement, cela marche très bien avec Qwant !
a écrit le 06/04/2020 à 14:35 :
Non, il suffit de garder la page internet de génération du document.
Et de modifier éventuellement le motif, la date et l'heure.
Avec Qwant, ça marche très bien.
Cdlt
a écrit le 06/04/2020 à 14:23 :
Ce n'est pas une application. Rien n'est conservé et il faut absolument tout retaper à chaque fois. Quelle galère ! quand on se sait pas faire (ou qu'on ne veut pas vraiment faire), eh bien on ne fait pas ! Quel gouvernement d'amateurs ! Il a fallu tout ce temps pour pondre ça ?
a écrit le 06/04/2020 à 14:02 :
Très astucieuse manière de créer un identifiant (qr code temporaire qui sait?) qui va pouvoir être suivi par "l'autorité administrative" à la trace sur le réseau xG. Ne soyons pas trop geek!
a écrit le 06/04/2020 à 13:52 :
La question que l’on peut bien sûr se poser, puisqu'il est dit qu’aucune donnée n'est transmise aux serveurs du Gouvernement et parce qu’il va falloir générer X attestations, c’est pourquoi l’on a choisi de placer le générateur d'attestation de déplacement dérogatoire sur la page d'accueil du ministère de l'Intérieur plutôt que de proposer une application (disponible pour tous les OS) qui aurait eu l’avantage de pouvoir générer son PDF même sans connexion Internet. Quant au fait que l’on sera verbalisé si la batterie de son smartphone est déchargée, l’on ne pourrait que conseiller, pour préserver l’image que la Police, que les contrôleurs se munissent d’une batterie de secours et après l’avoir branchée sur le Smartphone HS patientent quelques minutes le temps que l’écran s’allume et que le fameux QR Code apparaisse.
a écrit le 06/04/2020 à 13:22 :
Ça ne garde pas les infos !
Je dois retaper ma date de naissance, le lieu, ma ville, mon code postal...
Un travail de stagiaire.

Le ministre ne l'utilise pas, sinon ça l'aurait énervé...
a écrit le 06/04/2020 à 11:30 :
Les squares du XVI iemes pleins de gens sans masques, les nantis, pour les autres les ausweis de rigueur. Et personne ne s'alarme de ce que la notion de liberte prend dans la bobine.
Micron apres bismuth aura detruit l'esprit francais.
"Les francais sont des veaux" de Gaulle, pire des moutons justes bons a beler....
a écrit le 06/04/2020 à 11:26 :
Ainsi pour vérifier les attestations, les policiers vont manipuler les smartphone les uns après les autres, déposer le covid-19 soigneusement sur tous les spartphones,

puis les citoyens vont manipuler à leur tour leurs smartphones ...

au moins les citoyens seront certains de s'auto infecter du covid-19

après que les policiers en soient leurs principaux vecteurs de transmission ...

quelle imbécilité cette appli à la con !
Réponse de le 06/04/2020 à 13:24 :
Vous n'avez rien compris, la lecture de fait a distance. Vous montrez votre téléphone avec le seconde visible et a distance l'officiel scanné avec le sien !
C'est donc bien mieux que le papier sur lequel vous avez mis vos miasmes.
Réponse de le 10/04/2020 à 20:02 :
C'est identique pour le papier ou le QR Code... le suspect (déjà considéré comme coupable) montre son papier ou son téléphone. Et le policier, selon son humeur interprète à sa façon pour vous coller 135 € ou pas. Etant donné l'imprécision des consignes, le policier peut choisir sans problème ( deux ca,es cochées, vous êtes a vélo, vous n'avez pas de produits alimentaires essentiels, vous êtes a1,1 km de chez vous, je vous ai vu courrir alors qu'il est 10h00, je vous ai vu marcher alors qu'il est 10 h00.....)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :