Coronavirus : les Français appelés à continuer de respecter le confinement

 |   |  359  mots
Les contrôles ont été renforcés partout sur le territoire, a prévenu le ministère de l'Intérieur.
"Les contrôles ont été renforcés partout sur le territoire", a prévenu le ministère de l'Intérieur. (Crédits : Reuters)
Malgré le beau temps et les vacances, les autorités publiques ont insisté: les Français doivent faire preuve d'autodiscipline, car l'urgence persiste.

Se détendre pendant les vacances, oui ; au soleil, non! Médecins et responsables politiques se sont relayés dimanche pour appeler les Français à respecter le confinement visant à contrôler l'épidémie de Covid-19, malgré l'arrivée du beau temps et de températures clémentes dans tout le pays. "Quand on voit certaines images, certaines attitudes, elles nous semblent incompréhensibles", a confié Jean Rottner, le président de la région Grand Est, la plus durement frappée jusqu'à présent, sur BFMTV.

A Paris, le directeur de l'AP-HP, Martin Hirsch, avait tiré la sonnette d'alarme dès samedi soir en s'inquiétant de voir "trop de monde dans les rues" de la capitale au moment où les services de réanimation des hôpitaux débordent. La président de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a fait le même constat dimanche et mis en garde la population contre les conséquences de ses actes.

"J'appelle les habitants d'Île-de-France à faire preuve d'autodiscipline. Rien ne serait pire qu'un demi confinement car cela veut dire que tous les efforts que nous aurons faits auront été vains", a-t-elle déclaré sur BFMTV.

"Il ne faut pas céder à la tentation, même si ce sont les vacances et qu'il fait beau", a insisté Valérie Pécresse.

Le "déconfinement" pas à l'ordre du jour

Dans certains lieux prisés des promeneurs parisiens, comme le Bois de Boulogne, la police a déployé des drones pour traquer les contrevenants. "Aucun relâchement ne sera toléré par nos forces de l'ordre : la santé de tous passe par le civisme chacun", a prévenu sur Twitter le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez. Alors que le gouvernement avait commencé à faire part ces derniers jours de sa réflexion sur les mesures à prendre pour sortir du confinement, Laurent Nuñez a fait une vive mise au point .

"Le déconfinement n'est pas à l'ordre du jour : en cette période de 'vacances' et de beau temps, les contrôles ont été renforcés partout sur le territoire", a-t-il averti.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2020 à 12:58 :
La chloroquine pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ? Pour 59% de Français, la réponse est oui à en croire une enquête Ifop pour Labtoo publiée dans Le Parisien. 21% des personnes interrogées ne donnent pas de réponse et 20% ne pensent pas que cet antipaludique soit efficace. A noter que cette étude a été effectuée auprès des personnes ayant déjà entendu parler de la chloroquine, soit 98% de l’échantillon. “Nous avons rarement vu un taux de notoriété aussi élevé pour un traitement”, explique François Kraus, directeur du pôle politique à l'Ifop, auprès du Parisien.

Selon lui, la croyance sur l’efficacité de la chloroquine contre le coronavirus, “en partie contestée par des experts parisiens, cristallise un clivage Sud-Nord”. “C'est en effet autour de la zone de Marseille, où est basé l'Institut que dirige le Pr Raoult, que la croyance est la plus forte. C'est presque un élément de fierté régionale”, analyse-t-il. Toujours selon cette enquête, 55% des personnes interrogées souhaitent que la prescription de la chloroquine reste restreinte aux malades du virus les plus gravement atteints et 51% veulent que seuls les médecins hospitaliers puissent la prescrire.Ce “succès” de la chloroquine s’est confirmé avec le lancement d’une pétition. Intitulée “Ne perdons plus de temps” et initiée notamment par Philippe Douste-Blazy et Michèle Barzach, ex-ministres de la Santé, elle a été lancée le 3 avril dernier. Elle demande notamment la modification du décret n° 2020/337 du 26 mars 2020 sur l’usage de l'hydroxychloroquine et de mettre à “disposition immédiate dans toutes les pharmacies hospitalières de l'hydroxychloroquine ou, à défaut, de la chloroquine pour que chaque médecin hospitalier puisse en prescrire à tous les malades atteints de formes symptomatiques de l'affection à Covid-19, particulièrement à ceux atteints de troubles pulmonaires si leur état le requiert”.
Réponse de le 07/04/2020 à 9:07 :
En quoi le français moyen est il légitime à donner un avis sur la chloroquine ?
Un tel sondage n'a aucun intéret sinon celui de montrer que certains lobbyistes font de la manipulation.
a écrit le 06/04/2020 à 11:33 :
Même la Suède décriée pour sa politique laxiste de libre circulation constate plus de décès que ses voisins et le Premier Ministre Lofven change sa rhétorique : il annonce des milliers de morts à défaut de confinement...
Réponse de le 06/04/2020 à 18:38 :
Le confinement ne permet pas aux gens confinés de se faire des anticorps.

Donc, en fin de course le confinement ne sauve pas une vie. Cela peut ralentir la vitesse de propagation sur le papier mais celà reste à démontrer dans le réel.

Ce qui peut sauver des vies c'est d'avoir les outils pour détecter au plus tôt les malades et de les traiter avant que leur état ne soit désespéré. Là, c'est aux suédois de voir. Ils ont entamé une politique de fermeture massive des hôpitaux de proximité pour les remplacer par des grands centres et des hélicoptères plus nombreux pour les évacuations sanitaires.

On va voir si c'est efficace.
a écrit le 06/04/2020 à 11:28 :
Je ne comprends pas que l'on parle de fin de confinement alors que c'est notre seule réelle arme .Évidemment c'est un bon sujet pour les melanchons et autres suppos relayés par les médias TV. Le Préfet de Paris était dans le vrai en cherchant à mettre la trouille à tous ces gens qui cherchent à se balader, il est bien regrettable de voir cet acharnement médiatique contre lui. Le message devrait être clair plus on respecte le confinement moins ça durera. Enfin la classe politique Française ce n'est pas que mélanchon. Qu'il se taise.
a écrit le 06/04/2020 à 10:34 :
Pub "reblochon de Savoie" à la TV ce matin :

Une femme qui débute son speech :" Ça y est j'ai quitté paris ...

On peut noter que les pubs actuelles sont complètement décalés par rapport à ce confinement.
Réponse de le 06/04/2020 à 11:33 :
"On peut noter que les pubs actuelles sont complètement décalés par rapport à ce confinement. "

La publicité est déjà un mensonge en soi.
a écrit le 06/04/2020 à 10:11 :
Pendant ce temps :

En pleine épidémie, Christophe Lannelongue le directeur de l'ARS assure que le plan de suppression de 174 lits et de 598 postes va poursuivre sa « trajectoire » au CHRU de Nancy. Interrogé samedi par L'Est républicain sur l'avenir du centre hospitalier régional de Nancy (CHRU), Christophe Lannelongue a eu cette réponse proprement sidérante : « Il n'y a pas de raison de remettre en cause le Copermo pour le CHRU de Nancy. Le dossier devrait être examiné début juin. […] La trajectoire reste la même. ».Une « trajectoire » en forme de sortie de route quand on sait que le Copermo en question (comité interministériel de performance et de modernisation de l'offre de soins) prévoit, dans les six prochaines années, la suppression de 598 emplois et de 174 lits dans cet établissement lourdement endetté. Ainsi, pendant la pandémie, les restructurations hospitalières vont continuer, jure le directeur de l'ARS du Grand Est. Le moment était particulièrement bien choisi pour l'affirmer.« C'est blessant pour tout le personnel soignant de dire, pendant qu'il mène le combat, que l'on va compter les munitions », s'est étranglé Laurent Hénart, maire (Parti radical) de Nancy. Celui-ci a aussitôt écrit au ministre de la Santé, Olivier Véran, pour s'en émouvoir et dénoncer la « position totalement décalée » du patron de l'agence. Dans ce courrier cosigné avec le Pr Christian Rabaud, président de la commission médicale d'établissement du CHRU, Laurent Hénart, qui préside son conseil de surveillance, rappelle que ses équipes soignantes, « totalement mobilisées », ont fait passer les capacités de réanimation de 70 à 160 lits, « faisant honneur au service public de la santé ».
Le ministre s'est fendu dans la foulée d'un tweet lénifiant : « À Nancy comme partout, l'heure est à la mobilisation de tous pour faire face au #Covid19. L'heure viendra de tirer les enseignements de cette crise sans précédent et de refonder notre hôpital. Tous les plans de réorganisation sont évidemment suspendus à la grande consultation qui suivra », a fait savoir le ministre.
Réponse de le 06/04/2020 à 10:55 :
Trop de bureaucrates en santé et en hopital : plus que de soignants,
malgré le boom de l'informatique
a écrit le 06/04/2020 à 10:09 :
Comme le dit Martin Hirsh " le confinement ne fait que retarder la vaccination naturelle ". En refusant de prendre tout de suite nos pertes nous aurons à terme les morts et la ruine .
Réponse de le 07/04/2020 à 9:10 :
Vous avez raison : partez au boulot, il est plus de 10h00 !
Réponse de le 08/04/2020 à 8:26 :
Il dénonce les personnes qui selon lui, sortent trop nombreuses à Paris.

Si même lui est schyzophrène, pas étonnant que les parisiens n'y comprennent plus rien.

Ils ne comprennent pas non plus qu'on les oblige à prendre des metros bondés parce que leur fréquence a été drastiquement réduite par Borne.

Ils ne vont pas comprendre non plus qu'ils se retrouvent en masse à faire du jogging parce que la maire de Paris a réduit la plage de sortie.

Tous ces gens qui prennent des décisions sont 'ils capables de voir 3 cm plus loin que leur nez?
a écrit le 06/04/2020 à 9:27 :
Jusque 2012, 1 Milliard 400 millions de masques.

Liquidés !!!! en 2013 :
. Hollande Président,
.Ayrault Chef du Gouvernement
.Touraine Ministre de La Santé

Mensonge REPETE du Directeur Général de la Santé Dr Jérome Salomon
masque inutile et risqué et dangereux.

Peut-etre faudrait-il fortement alourdir les amendes les plus basses d'europe
Et les affecter à un fond dédié : soignants, forces de l'ordre, éboueurs

Généraliser aux 100 Dpts, le couvre-feu
( limité aux Alpes-Maritimes et D.O.M : de 20h à 5h )
Déchets de nuit types, révélateurs : canettes de bière.....etc....

et peut-etre faire patrouiller les militaires de l'armée,
a écrit le 06/04/2020 à 9:21 :
je suis en Espagne et j'ai vu le journal de 20h ce dimanche et je suis vraiment surpris de la frivolité avec laquelle nos autorités prennent en main cette crise et la foule dans les rues.

numéro 1/ En Espagne les amendes sont minimum 600 euro et max 30.000, et en cas de résistance aux forces de l'ordre c'est arrestations. Malgré cela il ya eu hier 10.000 procès verbaux.

numéro 2/ Personnes ne sort dehors pas même pour faire du sport. si vous allez faire vos courses on vous demandera le ticket de caisse,

numéro 3/ les plages et les parcs, les montagnes, les forêts interdit. le gouvernement à déployé l'armée sur de nombreux sites pour surveiller les récalcitrants.

numéro 4/ le gouvernement va résoudre le problème des masques. une première commande de 60 millions de masques a été passée à une entreprise du pays basque espagnole.

je pense que la méthode et la bonne et la France devarait faire la même chose.
Réponse de le 06/04/2020 à 10:12 :
Merci pour votre témoignage, la situation en Espagne est dramatique et on a eu la chance en France que l'épidémie arrive un peu plus tard, moins de contaminés...Les mesures sont plus ou moins les mêmes et pourraient changer en fonction de l'évolution.
Bon courage à vous
Réponse de le 06/04/2020 à 12:02 :
Et moi je regarde les chiffres en Italie et en Espagne...
ce sont les pires d'Europe. Et la France ne fait pas beaucoup mieux. Nous aussi nous avons nos EHPAD transformées en mouroirs.

Alors que les meilleurs résultats sont en Allemagne, pays qui n'a pas choisi le confinement à outrance et où il n'existe pas d'amendes.

Ma conclusion: Le confinement dans des pays sanitairement sous-développés comme les nôtres, ne servent à rien, sauf à détruire une économie en quelques semaines.
Réponse de le 06/04/2020 à 14:18 :
Si on suit votre raisonnement,alors il suffirait de confiner les gens 30 ans pour qu'ils meurent de mort naturelle plutot que du covid.

La réalité est autre,le confinement c'est comme le quantitative easing,on a du mal a choisir quand en sortir.

Une réponse plus positive aurait été une incitation intelligente a l'autoconfinement,ainsi qu'une assistance municipale pour les positifs obligés de se confiner.L'assistance consisterait a la livraison a domicile de nourriture et de médicaments pour les malades.

L'espagne l'Italie et la France sont victimes du meme mal:une fonction publique obèse,inefficace et trop complexe,qui décide et change d'avis tous les trois jours,et bloque tout progrès.

Quand au désastre économique ne vous faites aucune illusion:le confinement,c'est la ruine du pays pendant plusieurs années.Plus il dure ,plus l'économie sera détruite et destructurée.

Il vaudrait mieux prévenir les médecins jusque-au-boutistes ,qu'ils ne seront bientot plus payés ni nourris,et qu'ils devraient plutot se pencher sur ce qui marche a l'étranger(l'allemagne,hong kong) plutot que de nous répéter que nous avons la meilleure médecine du monde et se pavaner dans les médias en culpabilisant les gens.
Réponse de le 07/04/2020 à 9:15 :
Plutôt que de mettre des PV à des individus tous seuls en pleine nature ou isolés dans une rue,par des policiers en groupe et non équipés de masques, il serait plus judicieux que les policiers gérent les distances entre les clients de magasins (sans besoin de mettre de PV). Et que Lallement se taise : il est contreproductif !
a écrit le 06/04/2020 à 9:21 :
"Dans certains lieux prisés des promeneurs parisiens, comme le Bois de Boulogne, la police a déployé des drones pour traquer les contrevenants".

Oui, mais la plupart des gens contrôlés étaient en règle et entraient dans les critères de l'attestation (oublié dans l'article) ,ils sont juste sorties en même temps car il faisait beau et chaud .De toute façon ,la vision d'un confinement n'a pas la même saveur si,l'on est en pavillon avec jardin comme ,on en voit dans des vidéos à la TV faire du sport ou autre ou un grand appartement et un studio ou chambre de bonne.
a écrit le 06/04/2020 à 9:19 :
Personnellement, je suis resté dans mon appartement dans le centre de Nantes depuis le 13 mars, 1 seule sortie depuis cette date. Bien qu'ayant une résidence secondaire à la campagne à 100km, une autre au Sables d'Olonne très proche par l'autoroute. Apparemment cela ne dérange pas trop les Parisiens, nous d'abord peu importe les autres,drôle d'état d'esprit....
a écrit le 06/04/2020 à 9:16 :
"car cela veut dire que tous les efforts que nous aurons faits auront été vains","

C'est nous qui en faisons des efforts et certainement pas la classe dirigeante, autant pour nous autres ruraux rester dans le jardin c'est tranquillou, autant rester enfermer dans 40 m2 doit être l'enfer.

Votre hystérie de vouloir parquer les gens à tout prix dans les villes afin de mieux les manipuler se retourne contre vous, tout comme votre volonté de dépecer les services publics afin de remplir les paradis fiscaux des mégas riches.

Prenez du recul, vous ne tomberez pas.
a écrit le 06/04/2020 à 1:25 :
Pourquoi les montagnes, les forêts et les parcs seraient interdits par arrêtés préfectoraux ???

Vous avez vu bcp de personnes à moins de 2 mètres l'une de l'autre en ces lieux ??? N'habitant pas sous le même toit ???

Les gens qui se croisent dans des endroits confinés tels les supermarchés à moins d'1 mètre ne posent aucun problème aux préfets ???

Les postillons, potentiels porteurs du coronavirus, naviguent dans l'air des endroits confinés (supermarchés, bureaux d'entreprise etc...)
Alors, les masques servent-ils vraiment à rien ???
Réponse de le 06/04/2020 à 8:23 :
en theorie je suis d'accord
en pratique, si vous autorisez les parcs aux gens raisonnables, les 10% d'imbeciles qui ne respectaient pas le confinement vont y aller en famille et amis, organiser des pique niques, avec tous les enfants du quartier qui organiseront un grand tournoi de foot sur la pelouse ou il est interdit de marcher
voila, a cause de 10% d'imbeciles inconscients et egoistes, 100% des gens trinquent, c'est du grand classique
Réponse de le 06/04/2020 à 12:17 :
En pratique si la police appliquait les consignes avec intelligence, elles seraient mieux perçues des 95% des français qui les respectent.

Quand aux 5% d'"imbéciles", reste à voir dans le tas combien ont été verbalisés alors qu'ils ne présentaient aucun danger.

Pour terminer, durcir inutilement les règles (couvre-feux démentiels, rêgle du km) ne dissuadera en rien les irréductibles.

Descendre la limite de vitesse à 80 km/h n'a jamais dissuadé les chauffards de taper le 150.
a écrit le 06/04/2020 à 0:30 :
...Et c'est un ordre! Car nous n'avons plus de police mais des "forces de l'ordre"; il est vrai que la sécurité que nous réclamons est de moins en moins assurée, mais que "l'Ordre" règne; en fait, nous vivons un triste bordel depuis le début du quinquennat de ce président mal élu se croyant dépositaire de la parole divine.
a écrit le 05/04/2020 à 23:10 :
Je me suis moqué de ce Préfet qui parlait sans discernement .Lorsqu'on partage les valeurs de la Légion étrangère -dixit Le Monde - on ne plastronne pas devant la télé .En habit de toréador .On ferme sa goule .On laisse les chargés de communication embrouiller les pequins Ceci dit un Préfet détiens des informations , par exemple sur les cercueils en partance pour l'étranger .En France il est interdit de confectionner des statistiques ethniques .Mais dans le 9/3 il est difficile de se réfugier au Touquet .
a écrit le 05/04/2020 à 22:32 :
Vaccin prévu par Modernica Therapeutic en automne pour les soignants ...
Le premier vaccin sur le marché remportera le «  pactol » et surtout un vaccin « ouvert à tous » pour protéger le maximum de personnes et avant la prochaine saison pour enrayer cette pandémie...
a écrit le 05/04/2020 à 21:54 :
ceux qui ne payent pas les amendes car ils sont insovables pour ne pas etre stigmatises par le medef s'en foutent du quart comme du tiers
par contre quand ils arrivent en detresse respiratoire, ils exigent que les medecins les traitent en priorite ( comme le prouve leur carte cmu qui fait d'eux des publics prioritaires devant ceux qui ont cotise toute leur vie) s'ils ne veulent pas un proces pour racisme discriminatoire de droite
a écrit le 05/04/2020 à 21:36 :
Les français ne peuvent durablement rester confinés, subir les accusations "d’irresponsables" et payer continuellement les errements de ce gouvernement Macron.
Il faudra en tirer les conséquences après cette tragédie et envisager carrément de nouvelles élections présidentielles !
Réponse de le 05/04/2020 à 21:47 :
Il va vraiment falloir arreter de politiser ce virus. Ils improvisent oui, et c'est normal face a quelque chose de nouveau. On peut pas dire que le precedents gouvernements aient vraiment mis en place quoique ce soit. Faut-il donc blamer les precedents gouvernements et utiliser le vote comme moyen de se defouler ?
Réponse de le 06/04/2020 à 0:20 :
La crise est politique.

7 0000 ou 15 000 morts, c'est une grosse grippe. Sanitairement ce n'est pas un danger pour le pays, ni même la planète.

Le problème c'est qu'il met cruellement en évidence les défauts du modèle neo-liberal quand il est appliqué au domaine de la santé (mais pas seulement. Cf la justice, l'ordre publique, le gestion des administration).

Mais là ce sont des images de personnes agées emprisonnées et laissées agoniser sans soins, des refus massifs de prise en charge, des gens qui meurent en trois heures et sont enterrées comme des chiens deux heures plus tard.

Et ca fait flipper l'establishment qui invente le confinement sans subtilité ni intelligence comme un moyen de contrôle des foules.
Réponse de le 06/04/2020 à 8:56 :
@reponse de Sophisme
Néo-libéral dites-vous?? Mais l'Etat ne dépense t-il pas 57% de notre richesse? Ne consacrons-nous pas plus d'argent que l'Allemagne par exemple dans la Santé, l'Education etc... pour un résultat pire que nos voisins?? Sachant que l'Allemagne a une dépense publique de 40% de son PIB, c'est donc qu'il est plus néo-libéral que nous, et que donc ce système est plus efficace que notre néo-marxisme...
Une autre question?
Réponse de le 06/04/2020 à 11:36 :
On peut être néo-liberal et inefficace. Renseignez vous un peu sur le système de santé américain. il coûte la peau des fesses, il laisse de coté beaucoup de monde et globalement l'espérance de vie des américains est pas à la hauteur d'un pays moderne et développé.

Revenons sur les 57%. Ce n'est pas l'état qui me les pique (ca c'est jsutement la vision neo-liberale de la question qui voit l'état uniquement comme un problème et un coût).

Pour 57%, j'ai une assurance santé qui couvre les maladies mais aussi les accidents du travail, une retraite...
Et pour le volet "Etat", j'ai des routes gratuites, des écoles à prix abordable, tout une batterie de services annexes gratuits ou peu chers (crêches, cantines...), des policiers, des pompiers, des soldats.

Quand je parle de neo-liberalisme en ce qui concerne la santé, c'est la propension à prendre le système pour une entreprise avec le court termisme, la tyrannie des bilans journaliers, l'irresponsabilité sociale.
D'où pas de stocks, des personnels qui quittent les hôpitaux ou ne veulent pas y rentrer, des flux tendus en permanence qui n'ont plus aucune élasticité.
Réponse de le 07/04/2020 à 9:24 :
Dire que l'état dépenses 57% du PIB n'a aucun sens ! Ce discours a été tenu par E Macron qui doit ne rien comprendre à certaine notions économiques ou qui manipule les foules. Le PIB, c'est la somme des valeurs ajoutées par les entreprises et travailleurs francais.A la rigueur,ces valeurs ajoutées peuvent être classées en services public (infirmier, enseignants, employés municipaux) ou pas (fabricant de voitures, journalistes....).
a écrit le 05/04/2020 à 21:04 :
Tout ceci est arrivé car on a laissé voyager les touristes chinois librement dans le monde, c'est eux qu'il faut confiner définitivement pas nous!
a écrit le 05/04/2020 à 19:40 :
Il faut limiter les sorties et autres jogging à un petit nombre de fois par semaine et, si cela ne suffit pas, carrément aller à l'interdiction. Disons qu'avec son attestation en poche on peut sortir autant de fois que l'on veut dans la journée tant qu'on est pas contrôlé une première fois. Certains disent : j'ai le droit de sortir alors j'en profite. Ça laisse de la marge pour les irresponsables. L'indiscipline française.
Réponse de le 07/04/2020 à 9:27 :
Ayant pratiqué la course à pied à haute dose, je doute qu'il y ait grand monde capable de courrir plusieur fois par jour, ou m^me une seule fois tous les jours !
a écrit le 05/04/2020 à 19:28 :
Le confinement ne peut pas durer éternellement ! c'est un mode transitoire pour se donner du temps mais si en 6 semaines, la conclusion est qu'on n'a pas de remède en vue, il faudra bien ressortir de nos grottes même s'il y a un prix à payer.
Déconfinons les moins à risque pour atteindre cette immunité collective qui semble la seule parade.
Réponse de le 05/04/2020 à 20:56 :
"déconfiner les moins à risques" très bien: expliquez-moi comment procéder dans un pays qui manque de tout: pas de masque, pas de gel, pas de test, pas de surblouse...oui on est bien parti pour votre stratégie de tri sélectif!
Réponse de le 05/04/2020 à 21:56 :
y a bien ce que raoult a propose: tester traiter les malades en stade precoce, et isoler ( comme en coree, japon, allemagneetc)
bon, mais vu qu'il faut une etude confirmatoire de 6 mois pour confirmer que la chloroquine ne marche pas sur les mourrants, faut encore attendre un peu.........
en fait la france est tellemnt desorganisee, qu'on cherche des moyens a la con pour trouver des solutions qui ne marchent pas
Réponse de le 05/04/2020 à 23:05 :
Et qui défini les moins à risques ? Sachant que ceux qui sortent en ce moment se dissent déjà pas à risque.
Réponse de le 06/04/2020 à 0:36 :
Actuellement personne n'est capable d'affirmer que les personnes qui ont été en contact avec le virus et s'en sont sorties sont effectivement immunisées.
C'est souvent le cas en général avec les virus, mais pas toujours (ex VIH) . Actuellement, on n'en sait rien pour le coranovirus.

Ensuite personne n'est capable de dire combien de temps après l'infestation, la protection se met en place (sil y en a une) ni combien de temps elle dure (2 semaines, 2 ans, 15 ans....).

Toutes les "stratégies" de déconfinement qu'on nous vend, le gouvernement en premier, sont bâties sur du vent.

Imaginez que l'immunisation provoquée par la maladie soit nulle ou très faible, il n'y a pas d'autoimmunisation de masse. Vous pouvez attraper la maladie plusieurs fois, ou tous les ans, et la refiler à d'autres. Et il n'y a plus de vaccin efficace.
Réponse de le 06/04/2020 à 5:38 :
Effectivement,si le confinement est utilisé pour éviter que les hopitaux ne soient saturés,on en a pour 2 ans (le temps de trouver un vaccin).Il va y avoir encore plus de problèmes de santé dus au confinement et au manque de soins pour les autes malades.

Quoiqu'on nous en dise,le virus est sensible a la chaleur.Cela ne veut pas dire que les contaminations cesseront,mais que le virus aura plus de mal a subsister sur beaucoup de supports.

De plus les patients auront moins de chance de cumuler le covid avec d'autres grippes ou pneumonies.C'est peut etre aussi pour cela qu'il y a tous ces décès
a écrit le 05/04/2020 à 18:19 :
Peut-être qu'il serait temps de faire plus rationnel au niveau de nos consciences créatrices pour exprimer, envoyer plus d'amour vrai autour de soi en le maintenant pour en ressentir les effets, avant d'attendre de solutions matérielles à confinements en trop, déjà vécus continuellement au plus difficile, peu vivable, pour l'excès de surpopulation urbaine ?
Orienter d'abord sa conscience voulue créatrice est si simple, si pratique, si immédiat si à le souhaiter ! Notre monde ne pense qu'au difficile, aux technologies complexes crues seules "valorisantes" et ne pense plus que l'Ordre cosmique le plus harmonieux est à exprimer continuellement, à rayonner autour de soi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :