COP21 oblige, Paris sera éclairée à l'électricité 100% verte dès janvier 2016

 |  | 444 mots
Lecture 2 min.
Une centaine de sites potentiels de géothermie, qui capte la chaleur du sol, ont également été repérés à Paris.
Une centaine de sites potentiels de géothermie, qui capte la chaleur du sol, ont également été repérés à Paris. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
A partir du 1er janvier 2016, l'électricité consommée par les bâtiments municipaux et l'éclairage public parisiens proviendra à 100% du solaire, de l'éolien et de l'hydraulique, a annoncé la maire Anne Hidalgo. D'ici à 2018, le fioul sera également supprimé des 2.000 chaufferies municipales.

A trois semaines de la COP21, tout le monde s'y met. Et notamment la ville de Paris qui, hébergeant l'événement, se veut exemplaire. Estimant que la "question énergétique est une question centrale" de la conférence internationale sur le climat, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre, la maire de la capitale Anne Hidalgo a ainsi annoncé jeudi 12 novembre que les bâtiments municipaux et l'éclairage public parisiens marcheront à l'électricité 100% verte dès janvier 2016.

800 millions d'euros d'investissements d'ici à 2020

La municipalité a profité de l'occasion du renouvellement au 1er janvier 2016 des contrats de fourniture d'électricité pour exiger que 100% de sa fourniture provienne du solaire, de l'éolien et de l'hydraulique, a expliqué l'élue PS, en présentant un plan pour "faire le Paris de la transition énergétique" fort de 800 millions d'euros d'investissements d'ici 2020.

Grâce à cette électricité 100% verte, la moitié de l'énergie consommée sera renouvelable dès 2016, dépassant ainsi, avec cinq ans d'avance, un objectif qui était de 30% d'ici à 2020.

Si le secteur privé doit évidemment prendre sa part, les "bâtiments publics doivent jouer un rôle essentiel", a souligné Anne Hidalgo, en rappelant qu'un plan "Climat-Energie" était en oeuvre depuis 2007 dans la capitale, avec l'objectif de réduire de 25% ses émissions de gaz à effet de serre.

L'Hôtel de Ville chauffé grâce à l'eau des égouts

D'autres initiatives innovantes ont également été dévoilées. Les villes émettent 70% des gaz à effet de serre mais elles sont aussi celles qui "portent des solutions", a en effet estimé Anne Hidalgo en rappelant que "1.000 maires" se réuniront à Paris le 4 décembre pour faire entendre leur voix.

L'Hôtel de Ville lui-même va ainsi être chauffé ou climatisé en captant les eaux chaudes des égouts ou les eaux froides de la Seine. D'ici à 2018, le fioul sera supprimé des 2.000 chaufferies municipales, substitué par des énergies renouvelables.

100.000 m2 de surfaces adaptées aux panneaux solaires

20% du parc des lampadaires et autres 338.000 sources lumineuses de la ville sera éclairé aux leds d'ici 2020. Quelque 200 nouvelles écoles vont par ailleurs être rénovées pour réduire leur consommation d'énergie, après une centaine déjà traitées.

La ville elle-même cherche les sources d'énergie. Elle a ainsi identifié quelque 100.000 m2 de surfaces où peuvent être posés des panneaux solaires. Une centaine de sites potentiels de géothermie, qui capte la chaleur du sol, ont également été repérés.

Expérience originale, un data center sera installé avec ses serveurs informatiques dans le sous-sol de la piscine de la Butte aux Cailles (XIIIe) qui, en contrepartie, fournira l'énergie pour chauffer le bassin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2015 à 8:35 :
C'est où le monde dans lequel elle vit? Son génie dépasse de loin tout ceux du siècle des lumières: Lavoisier, Volta, etc etc etc. Les lois de la nature n'ont qu'à bien se tenir.
a écrit le 14/11/2015 à 11:44 :
A ça y est ils ont décidé de couper les lumières des enseignes la nuit?
a écrit le 13/11/2015 à 19:14 :
C'est marrant, mais je sens bien que ça va être aussi l' "esprit" du cop21 : vous vous souvenez des "gfaim". Pardon : "g20". Le seul con-sensus qui s'est jamais dégagé est que "Le repas était très bon.". Te dire comme ils nous prennent pour des billes. Et ils ont raison...
a écrit le 13/11/2015 à 18:35 :
". D'ici à 2018, le fioul sera supprimé des 2.000 chaufferies municipales, substitué par des énergies renouvelables."
Lesquelles ? du bois ? ( bonjour les particules)
ou du biogaz ( avec des agents chargés de trier les molécules de méthane) ?
Réponse de le 13/11/2015 à 21:37 :
pompes à chaleur ?
L'électricité a de l'avenir, les éoliennes, les barrages, les panneaux photovoltaïques ne font que de l'électricité (voire de l'hydrogène pour véhicules, par électrolyse).
Les particules fines du bois, je crois que c'est surtout en foyer ouvert, sinon, c'est pas mal. Mais trop de demande fait monter les prix, la sciure à compacter manquant (zéro liant, zéro additif, pure sciure). Livré par péniche (électrique, ou tirée par des chevaux, chemin de halage à reconstituer).
a écrit le 13/11/2015 à 18:05 :
Je suis alimenté avec de l'électricité verte à 100%, d'après mon fournisseur. :-)
C'est juste une question d'énergie répartie. Je capte les 5% d'énergie des barrages et mes voisins les 95% d'autres sources..... Bon, quand il fait nuit (pas de solaire) et qu'aucun barrage ne "complète" le besoin faute de pointe, y a un loup. Je consomme une électricité indéterminée.
EDF a, depuis toujours, fourni de l'énergie "verte", quand les barrages fonctionnent.
La géothermie, faut creuser très profond. A Fresnes, ils doivent faire des "travaux", le métal finit par se corroder. On a subi la mise en place, à l'époque, bouchons pour accéder à la bretelle de l'A6.
Réponse de le 13/11/2015 à 19:15 :
Tombe bien : nous venons de nous prendre un "avertissement" parce que nous ne vendions pas nos barrages assez vite... Tu vas voir le prix de l'électricité qui va monter en flèche : ça va être un régal...
a écrit le 13/11/2015 à 16:42 :
Comment être certain que l'électricité sera 100% verte ? Encore un rêve d'Hidalgo !
a écrit le 13/11/2015 à 16:13 :
Il est aussi annoncé que cents nouveaux fonctionnaires seront recrutés pour trier les électrons qui arrivent dans la capital. Con se le dise.
Réponse de le 13/11/2015 à 16:43 :
Oui , et en plus il y aura un petit robinet pour bien choisir le courant !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :