Paris et Pékin veulent un accord "contraignant" à la COP 21

 |   |  320  mots
François Hollande est à Pékin pour préparer la conférence Climat qui doit se tenir à Paris fin novembre.
François Hollande est à Pékin pour préparer la conférence Climat qui doit se tenir à Paris fin novembre. (Crédits : Reuters)
Les présidents français et chinois ont fait une déclaration commune afin de pousser à un accord "contraignant" sur le climat à l'occasion de la COP 21 qui se réunit à Paris à la fin du mois de novembre.

La Chine et la France sont tombées d'accord pour "parvenir à un accord ambitieux et juridiquement contraignant" à la conférence de Paris sur le climat, accompagné de mécanismes de suivi des engagements attendus, selon une déclaration commune lundi à Pékin des présidents chinois et français.

Accord "juridiquement contraignant" et responsabilités "différenciées"

Ces engagements devront faire l'objet d'une "revue complète tous les cinq ans", indique la déclaration rendue publique devant la presse par MM. Xi Jinping et François Hollande, qui ont affiché leur "détermination à oeuvrer ensemble" pour le succès de la conférence.

A un mois de l'ouverture de la conférence, qui doit réunir quelque 193 pays, Pékin et Paris se sont prononcés pour que le difficile accord attendu soit "juridiquement contraignant" et qu'il "reflète le principe de responsabilités communes mais différenciées" pour limiter la hausse de la température mondiale en-dessous de 2°C.

Pékin et Paris se sont déclarés "favorables à ce qu'une revue complète ait lieu tous les cinq ans sur les progrès accomplis", et ont souligné la nécessité d'un "système de transparence amélioré en vue de renforcer la confiance mutuelle".

"Un pas majeur" qui permet d'"entrevoir un succès"

Le président chinois a estimé que cette déclaration commune, qui comporte 21 points, montrait "l'engagement commun de faire réussir la conférence de Paris". Le président Hollande a estimé de son côté qu'elle signifiait "un pas majeur" vers un accord à la COP21.

"C'est un pas majeur qui vient d'être fait vers un accord (...) Avec cette déclaration, nous avons posé les conditions qui nous permettent d'entrevoir un succès et je suis dans une évolution d'esprit qui me laisse penser qu'un accord est désormais possible", a dit le président lors d'une conférence de presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2015 à 18:12 :
Autrefois il y avait un journal qui se vantait: " Pas de blabla, des résultats". Bon on verra à la fin de COP21 et quelques mois plus tard, ce qu'il en est réellement. Hollande veut des résultats, mais le chinois doit rire sous cape en voyant le français dont l'économie ne pèse guère face à King Kong. Tout ce cinéma c'est pour avoir un petit plus pour se présenter en 2017 et en tout cas notre facture de tout (gaz, carburant, élec...) va grimper pour financer je ne sais quoi dans les pays pauvres ( pardon en voie de développement) . La première chose à faire c'est s'engager à réduire la population mondiale qui a doublée en 60 ans et en disant que l'espèce humaine est un prédateur de la planète du sol au sous sol et au plafond! Jamais personne ne parle de ça. Bizarre, non?
Réponse de le 03/11/2015 à 16:41 :
Je partage votre point de vue, c'est l'homme qui pollue, même le plus écologiste des écologistes. Comme j'écrivais dans un autre article sur le sujet:: "Qui aura le courage d'en parler à la COP21?". D'autant que depuis ce message, la Chine permet aux couples d'avoir un 2e enfant!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :