Coronavirus : l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 24 juillet

 |   |  284  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement a décidé samedi, au cours d'un Conseil des ministres, la prolongation pour deux mois, jusqu'au 24 juillet, de l'état d'urgence sanitaire en France pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

C'était attendu. Entré en vigueur le 24 mars, l'état d'urgence sanitaire est prorogé car sa levée le 23 mai "serait prématurée", "les risques de reprise épidémique" étant "avérés en cas d'interruption soudaine des mesures en cours", indique le projet de loi qui va être examiné à partir de lundi par le Parlement. La décision a été prise ce samedi 2 mai, au cours d'un Conseil des ministres, et annoncée par le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran.

Lire aussi : Coronavirus : les informations essentielles du samedi 2 mai

De nouvelles dispositions pour "intégrer les enjeux du déconfinement"

Le texte, qui comporte sept articles, vise à "conforter le cadre juridique" et l'"élargir" pour "y intégrer les enjeux du déconfinement", qui doit débuter le 11 mai, a précisé Olivier Véran.

"Nous allons devoir vivre pour un temps avec le virus", a-t-il souligné. "Apprendre à vivre avec le virus, voilà l'enjeu des prochains mois", a renchéri le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à l'issue du Conseil des ministres qui s'est tenu durant plus de deux heures à l'Elysée.

Le texte précise notamment les conditions de quarantaine des personnes arrivant en France et atteintes du virus. Il porte aussi sur la mise en oeuvre d'un "système d'information" concernant les personnes malades et leur entourage pour une durée maximale d'un an.

Le projet de loi devrait être discuté par les sénateurs à partir de lundi après-midi, puis par les députés, probablement à partir du lendemain, a précisé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Lire aussi : Après Air France et Renault, la SNCF appelle aussi l'Etat à la rescousse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2020 à 18:25 :
Etat d'urgence, mais frontières européennes et schengen ouvertes, c'est un non sens et dangereux en période pandémique !
a écrit le 04/05/2020 à 15:19 :
Depuis plus de vingt ans, une France arrogante qui ne cesse de donner des leçons aux autres et de dire que c'est elle qui détient toutes les vérités montre en fait son vrai visage avec cette pandémie. Complètement à contre courant. Quand il fallait des masques, elle n'en n'avait pas, quand il fallait activer un réseau de tests via des laboratoires pour détecter les Français infectés afin de les isolés, impossibilité flagrante par manque de réactifs, d'organisation, etc..Quand il fallait des lits, il n'y en avait pas assez, Quand il fallait des respirateurs, il n'y en avait pas suffisamment. Enfin au sommet de tout cela une organisation jacobienne qui s'est tiré une balle dans le pied. L'Allemagne, exemple de pragmatisme nous a encore montré comment faire.
Alors qu'elle commence à libérer, nous on vote un prolongement d'urgence sanitaire dans un flou d'organisation nationale et de pagaille dans les communications. Par contre on est très fort pour interdire, contrôler, punir, etc...
a écrit le 04/05/2020 à 13:59 :
Le remède serait pire que le mal...alors que la zone euro ne baisse que se 3.8, la France fait moins 5.8😱 faut croire que la baisse du 4e trimestre 2019 était déjà annonciateur du problème plus profond.
Avec nos délocalisations massives et constructeurs auto en tête, faut pas s'étonner. Même pas foutu de produire des masques....cela en dit long sur l'économie française. Et je ne parle même pas de l'absence européenne dans la gestion de la crise... frontières fermées...un comble. Ni les usa, ni l'Australie ni le Canada n'ont fermé leurs frontières internes....je suis bête....l EU n'est pas un pays mais une union d'états souverains...tu parles, et avec quelle diligence les replis nationaux, font la France en tête ont repris le dessus. Pauvre de nous...
Réponse de le 04/05/2020 à 21:42 :
Parce que vous trouvez que l'UE ultralibérale, qui vient de signer un traité de libre-échange avec le Mexique alors que des gens meurent et que les économies s'effondrent, a été efficace dans la gestion de la pandémie ? Il ne vous faut pas grand-chose... vous êtes un lobbyiste macronien qui travaille à Bruxelles ?
a écrit le 04/05/2020 à 0:14 :
"les risques de reprise épidémique" étant "avérés en cas d'interruption soudaine des mesures en cours".
Ah bon???? Merci de publier vos sources. Le Professeur Raoult (Il parait que c'est LE spécialiste mondial des épidémies) dit LE CONTRAIRE.
a écrit le 03/05/2020 à 19:09 :
Macron a peur pour sa couronne.
Il a réussi à escamoter le 1er mai, le 8 mai, il espère en prolongeant l'état d'urgence, esquiver le 14 juillet et le 21 juin (arrestation du roi en fuite) .

Attention au 4 Août, journée funeste pour la monarchie et les privilégiés, ça pourrait se terminer en 21 janvier :-)
a écrit le 03/05/2020 à 14:05 :
que le ministre de la sante arrête de lancer une polémiques toutes les 5 minutes
et coordonne tous les services de sante y compris les médecins libéraux
j'ai l'impression que cela vas faire ressortir les gilet jaune et la pagaille
au lieu de rassurer ce qui est son role et il menace sans cesse
ce n'est pas un ministre mais un fouteur de pagaille
a écrit le 03/05/2020 à 13:50 :
depuis le fiasco des masques et les incohérences la défiance est de mise pour nos dignitaires
a écrit le 03/05/2020 à 13:06 :
soit mais que les ministres arrête de considéré les Français pour des demeuré,
de leur chantage et menace journalière depuis deux mois cela suffit
il est temps que ces nul de ministre se penche sur leur incompétences personnel
et qu'il fasse simplement et correctement leur job
tenir leurs promesses pour certain concernant masque et test et pour d'autres unifie une bonne fois pour toute le secteur médical
et surtout de ne pas amplifier les querelles interne comme il vient de faire
satisfait ou pas votre fonction est de servir le France et les Français et pas
votre ego
a écrit le 03/05/2020 à 10:50 :
Message à Brigitte Macron :

Bonjour ,

Convainquez svp votre conjoint pour « le bien des populations de France » : d’ouvrir les tests sérologiques en masses en France et « la gratuité des masques « pour tous et toutes en France.

je fais confiance à « votre cœur et âme d’enseignante » car pour être enseignant , il faut aimer les enfants , les humains tout simplement , faire passer les intérêts humains avant les bénéfices et l’argent , Merci d’avance .
Réponse de le 04/05/2020 à 7:21 :
Elle s'en fout. Elle est en retraite, et touche encore plus avec notre pognon !
a écrit le 03/05/2020 à 10:44 :
J ai oui dire que le ministère de l interieur autorisera l ouverture des boîtes de nuit avant l ouverture des plages et le baiser langoureux avant la poignée de main.
a écrit le 03/05/2020 à 10:19 :
Le confinement est malsain, les gens qui ont des maladies chroniques ne se soignent pas , les gens ne se depistent plus pour les cancers, les jeunes voient leur avenir professionnel s'écrouler, des milliers d'enfants n'apprennent plus à lire, le nombre de maladie psychiatriques explose. Même si le coronavirus fait 200 000 morts en France, si on maintient la stratégie de stop and go, le bilan sera bien plus désastreux, ce sera des millions de gens qui verront leur espérance de vie baisser. Quel est le prix à payer pour lutter contre un virus dont l'âge moyen des décès est de 81 ans? Sacrifier les jeunes? Et d'ailleurs les personnes âgées veulent-ils vraiment de cette vie où ils n'ont pas le droit de voir leurs petits-enfants? Il y a un moment où il faudra accepter qu'on ne pourra pas soigner tout le monde et dire le contraire c'est être dans le déni.
Réponse de le 03/05/2020 à 10:37 :
Ils nous confinent car il n’y a pas de masques à grande échelle , car il n’y a pas de tests , et parce que les populations ont peur , car ils n’ont pas confiance du fait que la population a conscience que depuis le début l’état leur ment sur tout .
Pour dépasser la peur et les psychoses : il faut un climat de «  confiance « 
Ce n’est plus le cas à moins que M . Macron renouvelle son équipe de «  santé « 
Réponse de le 03/05/2020 à 11:28 :
Déjà pour commencer, quand on voit les jeunes arriver sur le marché du travail on se demande si ils y sont aller à l'école... Ils ont tout vu tout fait ét surtout il faut rien leur demander de faire... Quand a ceux qui ont soit disant fait des études, ils adore toucher les primes de responsabilité et dire qu'ils sont cadre ou dirigeant, mais prendre une décision ou quand ils doivent prendre une responsabilité il y a plus personne... Donc qu'ils aillent pas à l’école pendant quelques semaines qu'est qu'on en a à cirer? Si l'école reprend c'est uniquement comme garde d'enfants pour que leur parents aillent eux au travail !
Le confinement est certe "malsain" dans le fait qu'on est peut a avoir chopper et donc être immunisé et qu'il y aura d'autres vagues, mais il est surtout "très sain" aussi car il a évité que l'on soit beaucoup plus nombreux a mourir de cas grave qui n'auraient pas pu être gérer !!!

Avant d’écrire n'importe quoi réfléchissez aux faits !
Réponse de le 03/05/2020 à 13:02 :
@Co
Pour dépasser la peur et les psychoses, il faut faire un travail sur soi.
Les français voulaient le confinement, en un mois 1/2 ils en ont déjà marre.
Les français voulaient des masques, quand ils vont se remettre au boulot avec leur masque ça sera exactement pareil.
Réponse de le 04/05/2020 à 7:23 :
Il faudrait surtout que Jupiter renouvelle l'intégralité de toutes ses équipes, à commencer par lui-même.
a écrit le 03/05/2020 à 10:17 :
Oui à la prolongation mais démission de tout le ministère de santé et des ArS en France : pour incompétence.
a écrit le 03/05/2020 à 9:32 :
Une chose est sûre, c'est que les camionnettes polonaises de transport de marchandises, ont repris leur danse du dumping social sur notre territoire national.
a écrit le 03/05/2020 à 9:16 :
La prochaine étape est de prolonger le confinement au 24 juillet. Merci Macron.
a écrit le 03/05/2020 à 9:00 :
Le confinement « sans ouvrir la possibilité des tests sérologiques «  a toute la population Française est un «  non sens rationnel « 
Si il se passe quelque chose de grave la population à compter d’aujourd’hui
La population peut porter plainte « pour homicide involontaire «  en plein pandémie contre l’état et la HAS...
a écrit le 03/05/2020 à 7:59 :
La connerie n'a pas de limite.
a écrit le 03/05/2020 à 3:48 :
La fin de ce cauchemar prendra officiellement fin le 23 Avril 2022. La messe est dite. Deus ex
Machina
a écrit le 03/05/2020 à 2:26 :
Après la Discipline Citoyenne Absolue, des " FR indisciplinés " la Récompense :

.Des millions de faillites, de licenciements, de pauvres, de dépressions profondes,
de Familles détruites et Enfants traumatisés, addictions alcool-tabac

.Des impots-Taxes-Contributions, au peuple le plus imposé au monde.

DEPRIMANT

La conso et l'investissement des personnes et entreprises inquiètes,
en chute pour longtemps, s'auto-alimentant et s'auto-entretenant
amplifiant l'appauvrissement de la Nation.
a écrit le 03/05/2020 à 2:25 :
Après la Discipline Citoyenne Absolue, des " FR indisciplinés " la Récompense :

.Des millions de faillites, de licenciements, de pauvres, de dépressions profondes,
de Familles détruites et Enfants traumatisés, addictions alcool-tabac

.Des impots-Taxes-Contributions, au peuple le plus imposé au monde.

DEPRIMANT

La conso et l'investissement des personnes et entreprises inquiètes,
en chute pour longtemps, auto-alimentant et s'auto-entretenant
amplifiant l'appauvrissement de la Nation.
a écrit le 02/05/2020 à 23:15 :
Ce samedi 2 avril 2020 est une journée noire et funeste pour la démocratie en France.
a écrit le 02/05/2020 à 21:05 :
La séparation banque de depots et banque d'affaires ne semble pas interesser notre petit Rotchild !
a écrit le 02/05/2020 à 19:42 :
J'aurai aimé que dès le début, nos politiques et la grandeur médicale se penchent sur les EHPAD et les maisons de retraite (établissement HOSPITALIER de 2500 à plus de 3000 euros par jour) maisons où l'on est sûre de mourir en période de pandémie. Au lieu de mesures nous avons eu des mesurettes et beaucoup de blablabla. Personnellement, je ne compte pas acheter de masques (à faire ou des foulards) et par de gel h...... je fais comme les italiens aya de cologna. En période de PANDEMIE on ne doit pas faire de bénéfices sur le dos des consommateurs. On les déjà assez trompés.
a écrit le 02/05/2020 à 18:28 :
En tout cas, c'est pas l'état d'urgence pour les tests, les masques et les gants...
a écrit le 02/05/2020 à 18:21 :
Pour ce gouvernement et en particulier les forces de polices et ce que l'on appelait avant les renseignements généraux, ainsi que l'armée, profitent de l'aubaine du CODIV-19 pour faire un exercice en temps réel du confinement d'une population toute entière. Cela leur permet d'ajuster les paramètres des erreurs commises dans cette situation et améliorer autant que possible l'interdiction d'attroupement, même de quelques personnes.
a écrit le 02/05/2020 à 17:53 :
"État d'urgence" sanitaire, pour qu'elle "Urgence"? L'urgence aurait été d'avoir un stock de masques et suffisamment de lit et de personnel en réanimation. Il n'y a plus aucune urgence avec cette pandémie qui est sur le déclin. Par contre les mauvaises habitudes vont perdurer qui consistent à garder le "bon peuple" sous pression, sous contrôle. Les lois d'exception ne sont pas les "amies" de la liberté.
Un grand ménage va être nécessaire...de l'air, VITE.
Réponse de le 02/05/2020 à 20:50 :
"avec cette pandémie qui est sur le déclin"
Si on confine, le nombre de contaminés diminue, si on déconfine , il augmente de façon exponentielle.
Non le problème n'est pas réglé du tout sauf si comme le suggere le Dr Raoult, le virus disparait comme par miracle.
Réponse de le 02/05/2020 à 23:36 :
Dire qu'un médecin de formation participe à cette mascarade...
a écrit le 02/05/2020 à 17:46 :
L'enjeu économique et social du déconfinement, c'est d'éviter tous les licenciements qui vont avoir lieu sinon, c'est d'empêcher que le lien social soit détruit par la suspicion généralisée où chacun est pris pour un pestiféré par l'autre, et c'est de revenir à une société responsable et rationnelle qui renonce à sa pulsion chimérique hygiéniste de sainteté et de pureté.
a écrit le 02/05/2020 à 17:45 :
" Il porte aussi sur la mise en oeuvre d'un "système d'information" concernant les personnes malades et leur entourage pour une durée maximale d'un an".

La suite :
« Il s'agira de collecter des données d'ordre non médical mais aussi des données d'ordre médical pour les porter à la connaissance d'un grand nombre d'intervenants », a expliqué le ministre de la Santé.Qui sont ces intervenants ?,mystère
Réponse de le 02/05/2020 à 20:29 :
Un cabinet stratégique privé américain :
filiale française Brain...&....
Réponse de le 02/05/2020 à 22:50 :
Les assureurs entre autres
a écrit le 02/05/2020 à 17:11 :
On veut la liberté de circuler voir des parents, des amis, entretenir une résidence secondaire etc.... On en fait beaucoup trop, on part du principe que tout le monde est contagieux alors qu'il y a moins de 1% de la population qui pourrait avoir cette grippe.
le nombre des morts peut sembler important en valeur absolue mais est très faible en pourcentage et en plus il comprend des personnes très âgés et des personnes ayant d'autres symptômes. Rien qui justifie une telle panique. par contre la crise économique va toucher presque tout le monde et on va la sentir passer, on n'est pas prêt de s'en remettre.
Réponse de le 02/05/2020 à 23:10 :
C'est l'application à la lettre de la stratégie du choc, décrite par Naomi Klein.
Où comment tordre le bras à ces concitoyens, en sacrifiant la démocratie...
a écrit le 02/05/2020 à 16:39 :
Je peux vous donner les prochaines étapes si vous voulez. Elles ne sont pas très compliquées à deviner.
a écrit le 02/05/2020 à 16:26 :
Pourquoi 2 mois. Le statut d'état d'urgence n'a pas permis au gouvernement d'organiser efficacement la production des masques, la production de test, l'utlisation des cliniques privées dès le départ, la production ratée des respirateurs par un consortium de société Valeo en tete qui ne pense qu'au profit (10000€ des respirateurs qui ne sont meme pas utilisables en hopital). Maintenant le scandale des masques et la grande distribution qui a soudainement plein de masque. Pour info, les masques de base sont vendus par l'etat italien 50 centimes d'euro, en France (fournisseurs identiques) 95 centimes d'euro cherchez l'erreur. Alors donner les pleins pouvoirs à ses guignols et leur groupe parlementaire godillot (ils le disent eux meme), cela ne sert à rien. Ah OUUUUIIIIIIIIIIII METTRE DES AMENDES CA ILS SAVENT FAIRE.
a écrit le 02/05/2020 à 16:23 :
XiMacron la plus grande arnaque au président depuis Le Drian !
a écrit le 02/05/2020 à 16:22 :
"Le coup d'état permanent" sanitaire, donc juste.
Ou pas.
Réponse de le 02/05/2020 à 23:06 :
La raison sanitaire invoquée n'est que le prétexte à la mise en place des fondements de la dictature. Nous en sommes là.
Ce gouvernement ment depuis le début de la pandémie, et de sa prise de pouvoir. Pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui ?
a écrit le 02/05/2020 à 16:10 :
Comme d'habitude, un samedi après-midi, en catimini, et avec très peu (euphémisme) de communication sur le contenu.
Ils s'y accrochent à la surveillance de masse. La confiscation démocratique continue. Cette volonté de toute-puissance est le signe d'une pathologie grave qu'il conviendrait de soigner d'urgence. Ça tombe bien, c'est l'état d'urgence
a écrit le 02/05/2020 à 15:31 :
Ils sont complètement sonnés !
a écrit le 02/05/2020 à 15:20 :
L’état d’urgence , c’est quand il n’y a pas de protocoles en place ?
La crise sanitaire est « bien prise en main « 
est ce vraiment nécessaire de «  prolonger l’état d’urgence « ?
Pourquoi deconfiner alors si l’état d’urgence continue ?
a écrit le 02/05/2020 à 15:11 :
« brigades sanitaires » pour tracer les patients contaminés ou traquer les patients. Milice? Chemises brûnes? Et pourquoi pas port sur le vêtement, d'une étoile verte, jaune, rouge!
Réponse de le 02/05/2020 à 15:56 :
Ajoutez y l'isolement forcé sur décision préfectorale et la création de fichiers sanitaires "special covid" (comme les fichiers "gilets jaunes"), qui seront probablement revendus à la fin de la crise, s'il y a une fin.
En Iran, ils ont les mêmes. A quand les brigades de la vertu ? Ahhh, il peut pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui.
Réponse de le 03/05/2020 à 18:13 :
Normalement les milices seront menées par les médecins libéraux supposés mener les enquêtes sanitaires, épaulés par des membres de la sécurité sociale (jusque là, ce sont des gens soumis au secret professionnel) mais comme on sait déjà qu'ils ne seront pas assez nombreux, l'état veut embaucher des employés de mairie (CCAS) et des bénévoles du secours catholique ou du secours populaire....

En gros, tout le village sera au courant de la liste de vos fréquentations et de votre agenda intime avant même que l'enquête ne soit commencée. Et cette l'enquête peut impliquer aussi des personnes qui éventuellement ne seront pas infectée.

Je ne vois pas beaucoup de médecins entacher leur crédit dans ce genre d'aventure plus politique que sanitaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :