Coronavirus : la France passe en stade 3, les lieux publics non-essentiels fermés

 |   |  694  mots
Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé samedi soir la fermeture dès minuit et jusqu'à nouvel ordre de tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays, appelant les Français à plus de discipline face à la pandémie de coronavirus.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé samedi soir la fermeture dès minuit et "jusqu'à nouvel ordre" de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", appelant les Français à "plus de discipline" face à la pandémie de coronavirus. (Crédits : Reuters)
Edouard Philippe a annoncé samedi soir la fermeture dès minuit et "jusqu'à nouvel ordre" de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", appelant les Français à "plus de discipline" face à la pandémie de coronavirus.

La France se met en quarantaine. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé samedi soir la fermeture dès minuit et "jusqu'à nouvel ordre" de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", appelant les Français à "plus de discipline" face à la pandémie de coronavirus.

Traduction : les restaurants, bars, discothèques ou encore les cinémas sont appelés à fermer leurs portes. Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations-essence, a précisé le Premier ministre.

Lire aussi : Coronavirus : semaine noire, les Bourses mondiales en panique

Le premier tour des élections municipales et les transports urbains maintenus

En revanche, le premier tour des élections municipales se déroulera dimanche "comme prévu", à condition de "respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles", a ajouté M. Philippe, en demandant "calme" et "civisme" aux Français.

"Tous les services essentiels à la vie de nos concitoyens resteront évidemment ouverts", a indiqué le Premier ministre. Si "les transports urbains continueront de fonctionner", le gouvernement exhorte les Français à limiter "leurs déplacements et en particulier à éviter les déplacements inter-urbains".

"Je le dis avec gravité: nous devons tous ensemble montrer plus de discipline dans l'application de ces mesures", a insisté M. Philippe, qui a consulté samedi le Conseil scientifique composé de dix experts.

"Ce que nous devons faire en ce moment, c'est tout simplement d'éviter au maximum de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales, n'utiliser les transports en commun que pour aller au travail et seulement si la présence physique au travail est indispensable, ne sortir de chez soi que pour faire ses courses essentielles, faire un peu d'exercice ou voter", a-t-il indiqué.

Lire aussi : "Si on évite une dépression collective, ça repartira" (Nicolas Dufourcq, Bpifrance)

"Trop de gens dans les cafés, les restaurants"

M. Philippe a notamment déploré avoir "vu trop de gens dans les cafés, les restaurants". "Cela me réjouirait en temps normal, mais pour quelques semaines ce n'est pas ce que nous devons faire", a-t-il renchéri, notant que "les premières mesures prises de limitation des rassemblements étaient imparfaitement appliquées".

Samedi, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé que 830 nouveaux cas de patients infectés par le nouveau coronavirus avaient été détectés en France, pour un total de 4.500 depuis le début de l'épidémie qui a fait pour l'heure 91 morts dans le pays.

Dans ce contexte, la France est passée samedi au "stade 3" de l'épidémie, signifiant que le virus circule désormais sur tout le territoire.

L'Espagne passe en "quarantaine totale"

De son côté, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé samedi soir une quarantaine quasi-totale de l'Espagne, dont les habitants ne pourront sortir de chez eux que pour aller travailler ou d'autres raisons de première nécessité comme acheter à manger.

Cette mesure drastique rentre dans le cadre de l'état d'alerte décrété pour quinze jours dans le pays. L'Espagne, où plus de 1.500 nouveaux cas ont été enregistrés depuis vendredi soir, est le deuxième pays le plus touché par l'épidémie en Europe derrière l'Italie qui a déjà pris des mesures similaires. Au total, plus de 5.700 cas ont été détectés en Espagne et au moins 183 personnes sont mortes.

"L'interdiction de circuler dans les rues (...) est à suivre obligatoirement à partir d'aujourd'hui", a déclaré M. Sanchez lors d'une allocution à la télévision. Les Espagnols pourront sortir de chez eux pour aller "travailler", "acheter le pain", aller à la pharmacie ou se faire soigner mais "pas pour aller dîner chez un ami".

Le Premier ministre socialiste a indiqué par ailleurs que l'ensemble des commerces n'étant pas de première nécessité seraient fermés dans l'ensemble du pays. Une mesure déjà prise dans plusieurs régions comme celle de Madrid, la plus touchée d'Espagne avec près de 3.000 cas. "Notre main ne tremblera pas pour l'emporter face au virus", a encore dit M. Sanchez.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2020 à 14:32 :
Coronavirus COVID-19 guerre d’ ALLAH en islam aux non musulmans de se convertir a l’islam aux musulmans d’appliquer le Coran a 100% aux chiites de mettre fin en chiisme dans le monde entier le 17.3.2020 pour éviter la mort par coronavirus et pour éviter l’enfer Imam Mahdi.
a écrit le 16/03/2020 à 11:46 :
LES services non essentiels, comme le service public? A ce matin, lundi, les services delà mairie de Nice étaient fermés . Jusqu'à nouvel ordre..... Il y avait une note que seuls un guichet , secondaire, serait ouverts pour les décès . Est ce que ce gouvernement d'irresponsables, de menteurs patentés depuis des semaines, en gros de criminels, demanderaient aux décédés de se déplacer pour aller au guichet de leur connerie patentée ? Merci pour vos commentaires.
a écrit le 16/03/2020 à 9:22 :
Les Français ont dû se sentir rassurés sachant les italiens confinés... ;)
a écrit le 15/03/2020 à 18:24 :
On n'avait pas le temps de sortir les morts. On les entassait dans une salle au fond du service de réanimation. Et on les évacuait quand on pouvait, dans la journée, le soir.» Aujourd'hui chef du service d'infectiologie du centre hospitalo-universitaire de Nice, le professeur Dellamonica a gardé des images fulgurantes de cette grippe dite «de Hongkong» qui a balayé la France au tournant de l'hiver 1969-1970. Agé alors d'une vingtaine d'années, il travaillait comme externe dans le service de réanimation du professeur Jean Motin, à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon. «Les gens arrivaient en brancard, dans un état catastrophique. Ils mouraient d'hémorragie pulmonaire, les lèvres cyanosées, tout gris. Il y en avait de tous les âges, 20, 30, 40 ans et plus. Ça a duré dix à quinze jours, et puis ça s'est calmé. Et étrangement, on a oublié.»
La «grippe de Hongkong» alias «grippe de 68» est pourtant la plus récente des pandémies grippales.Fin 1968, le virus a traversé les Etats-Unis, tuant plus de 50 000 personnes en l'espace de trois mois. En janvier 1969, il accoste l'Europe de l'Ouest, mais sans grands dégâts, et en mai il semble avoir disparu de la circulation. Tant et si bien qu'en octobre 1969, lorsque l'OMS réunit à Atlanta une conférence internationale sur la grippe de Hongkong, les scientifiques estiment que la pandémie est finie.en France, on a vacciné. Quelques jours durant, le service de vaccination de Lyon a même été pris d'assaut. «Il y a eu un moment où les vaccinations se faisaient sur le trottoir, avec des étudiants en médecine recrutés dans les amphis et la police qui bloquait les accès de la rue», raconte le Pr Dellamonica. Hélas, à la différence des vaccins américains, les produits français, fabriqués alors de façon assez artisanale par Pasteur (Paris) et Mérieux (Lyon), n'incluent pas la souche de Hongkong, malgré un débat d'experts. «De fait, les vaccins ont été d'une efficacité très médiocre ­ 30 % au lieu de l'usuel 70 %», relève Claude Hannoun.Autres temps, autres moeurs : nul n'a alors accusé les experts de la grippe et/ou le ministre de la Santé, Robert Boulin, d'avoir négligé ce «marronnier d'hiver» qui a envoyé 31 000 personnes au cimetière.
a écrit le 15/03/2020 à 16:18 :
Puisqu'ON a le 49-3, ne serait-il pas convenable de fermer le Parlement puisqu'il rentre dans "les établissements non indispensables à la vie du pays", au moins dans l'esprit du Président et de ses ministres? Même le Conseil Constitutionnel rentre dans cette catégorie.
a écrit le 15/03/2020 à 13:56 :
la restauration collective en entreprise est elle concernée? Et si c'est un bar bureau de tabac? Une famille par table au resto non, des gens entassés dans le metro ça passe!
a écrit le 15/03/2020 à 12:00 :
Enfin nous sommes sur la bonne voie , il y a d'autres mesures à prendre , le port des masques obligatoire dans les lieux publics, désinfecter les rues (trottoirs et asphalte).Empêcher ceux qui circulent vers l'étrangers et le retour . Il seraient bon de le faire également entre régions surtout à l'approche des vacances de Pâque. Plus nous seront catégorique et ferme , plus cela nous rapprochera de la fin de la pandémie.
a écrit le 15/03/2020 à 11:40 :
Donc vendre des clopes .des jeux de grattage et de pmu. C est vitale .....ou serait pas plu tôt que cela est taxé et rapporte du pognon à l état
a écrit le 15/03/2020 à 11:19 :
C'est moins la dangerosité relative de ce virus (même 2% de morts, c'est encore "peu", on est loin d'Ebola...) que l'insuffisance structurelle de notre offre de soins que nous payons : une capacité réduite de lits en réanimation et de respirateurs notamment. Il va d'autant plus falloir faire un effort d'équipement que le 21è siècle risque fort d'être celui des virus : on a à peu près maîtrisé les infections bactériennes au 20è siècle, favorisant une augmentation inédite de la population mondiale dont les virus sont désormais le moyen "naturel" d'assurer la régulation. Cette crise "à moindres frais" nous servira-t-elle de leçon ? Parce que là, on gère "à la petite semaine"... Mais les "préventeurs" sont en général mal vus...
a écrit le 15/03/2020 à 9:48 :
Même lors de situation exceptionnelle, comme celle que nous vivons, les journalistes ne peuvent s’empêcher et même de surenchérir sur le côté anxiogène de la situation pour bien de nos compatriotes. Au journal de la Une de 20 heures le 14 mars la journaliste n’a pu s empêcher de poser la question sur l’éventuel tri et sur le potentiel de la réa, à son invité un professeur de médecine, question d‘ailleurs qui a mis mal à l‘aise l’interlocuteur . Madame votre métier n’est pas le sensationnel à tout prix non votre métier est oui d’informer mais informer ne veut pas dire créer de l’anxiété chez nos concitoyens. Vous aussi dans votre métier et dans cette situation exceptionnelle soyez dans un autre registre que communiquer comme savent le faire si bien les journalistes en général, le sensationnel noir.
a écrit le 15/03/2020 à 9:27 :
Il y a 2 semaines Dimanche 29/02, stade 2 et décisions légères alors que tous les pays touchés prenaient déjà des mesures drastiques...La France toujours plus forte que tout le monde !
a écrit le 15/03/2020 à 8:42 :
Nouveau révélateur de l'amateurisme du gouvernement !

Macron est incapable de prendre des décisions claires et efficaces, et va jusqu'à accuser les Français d'indiscipline !!!
Alors qu'il dispose déjà d'innombrables données venant des pays étrangers et de nos ambassades.

Où va-t-on : 1 jour, 1 mesure, au gré des humeurs gouvernementales ?
Réponse de le 15/03/2020 à 9:30 :
Amusant: dès que Macron prend une mesure pertinente, les jaunâtres se mettent invariablement à piailler : c'est trop, c'est pas assez, c'est trop tôt, c'est trop tard, c'est un amateurs etc. Et quand ca ne suffit pas pqs, on invente (Macron n'a JAMAIS traité les français d'indisciplinés à propos de cette crise, au contraire). Calomniez, il en restera toujours quelque chose.
Réponse de le 15/03/2020 à 11:34 :
Les "y a qu'a faut qu'on" sont de sortie. Le gouvernement suit les recommandations des autorités sanitaires et la situation évolue chaque jour. Que faites vous de l'amateurisme de G. Larcher, le président du Sénat, qui a refusé de reporter les municipales ? Et oui les français sont indisciplinés, c'est un fait que beaucoup ne respectent rien. Que pensez-vous du comportement de nombreux français qui ne consentent pas à respecter les recommandations et interdictions ? Que pensez-vous des supporters du PSG qui se ressemblent par centaines ou encore de l’idiotie des gilets jaunes qui continuent de manifester ? Malgré les recommandations les gens continuaient hier encore de s'agglutiner dans les bars, cafés et restaurants, de partir en voyage, de s'assembler dans les parcs de loisirs. Beaucoup sont irresponsables et après il est facile de pointer le soi disant amateurisme du gouvernement. Il faut aussi traiter le directeur de la santé, les ARS et autres autorités sanitaires d'amateurs.
Réponse de le 15/03/2020 à 14:51 :
message a fred

Il est manifeste que lorsque l'on décide le jeudi pour le vendredi en donnant des conditions par exemple aux femmes seules avec enfants a minima un problème.

La ou je travaille, tous sont en train de s'organiser le dimanche, donc excuse moi, pour tout ceux qui ont laissé des éléments clefs dans la boite, tu viens pour trouver des réponses.

Le samedi en fin de journée, l'annonce du coup ne permet plus de pouvoir aller travailler ne serait ce qu'a Paris.

Tout les artisants de la bouche doivent l'a fermer et pour autant trouver le moyen de liquider la marchandise et prévenir toute la chaine....

Franchement, ce n'est pas de l'incompétence, c'est juste des calculs qui n'ont aucun rapport avec le sujet sur les élections..... N'en parlons pas.

A votre, la prise de décision le samedi, va t'elle permettre l'organisation des entreprises globalement, et celle qui pourrons travailler virtuellement?

C'est purement incroyable de voir la ministre de tutelle partir pour ces dites élections ou peut de gens irons, car pour ceux qui ont anticipés, disons que la question du réalisme démocratique en plus est loin de tout.

La précipitation est visible, l'incapacité a réunir les acteurs économiques;, ça flotte et ce n'est pas les gilets jaunes.

Après plus d'un mois de grève, le peuple doit se farcir l'incompétence et le manque de vision de ceux qui nous gouvernent actuellement?

Non le minimum c'est de le dire.

Et heureusement que la défiance depuis plus de deux années du peuple sur ces dirigeants pour une partie, a permit d'anticiper, pour l'autre de se laisser bercer et aller vers la panique.

Il n'est pas que le roi soit servit ainsi que ouailles, qu'il puisse être incapable de cerner ou se trouve la problématique du royaume.

Quant a la politique économique, n'en parlons pas l'inverse de l'intérêt que nous avons par la financiarisation frénétique la réduction des coûts sociaux, et a présent que peut on dire a ceux qui a partir du 1er avril, autant pour les assedics que pour l'apl ne vont pas être pris dans l'étau ou de graves problèmes vont arrivés!!!

Alors excusez moi, mais il n'est point calomnie que constat!

Une élite de constat, fait prendre le risque a tous, une élite d'émergence garantie la circulation de l'information et l'orientation de l'action.

Le "en même temps", n'est t'il pas?

Le vide je le crois....
a écrit le 15/03/2020 à 7:27 :
Bonne initiative, mais pas suffisant, il faut absolument fermé les frontières avec les pays les plus touchés par le Coronavirus (Italie, Espagne). Il existe trop de risque de propagation, par exemple beaucoup de clientèle italienne vienne skier dans les Alpes françaises.
a écrit le 15/03/2020 à 2:07 :
Bien évidemment le prof est le coupable de tous les maux de la société !! Faut arrêter les profs ne seront pas en vacances car ils doivent faire du télétravail!! Fournir les cours corriger les productions etc... Au lieu de râler il faudrait cesser d'être égoïste et peut-être penser aux patients contaminés par le coronavirus !! En Chine lorsque le couvre feu a été baissé personne ralé et aujourd'hui ils sont très peu affecté donc s'il faut sacrifier deux mois de sa vie de salaire je l'accepte !!!!!
a écrit le 15/03/2020 à 1:52 :
Nouveau révélateur de l'amateurisme du gouvernement !

Macron est incapable de prendre des décisions claires et efficaces, et va jusqu'à accuser les Français d'indiscipline !!!

Alors qu'il dispose déjà d'innombrables données venant des pays étrangers et de nos ambassades.

Où va-t-on : 1 jour, 1 mesure, au gré des humeurs gouvernementales ?
a écrit le 14/03/2020 à 23:56 :
Cette mesure est une pure revanche de l'économie mondialisée qui ne supporte mal sa mise à l'arrêt et veut aussi mouiller l'économie de proximité. L'économie mondialisée est pourtant bien la cause mais cela remet trop en question ses positions et son hégémonie. C'est intolérable pour les tenants de ce modèle qui a dicté sa loi et continue de le faire. Donc, rien à f... que le petit commerçant et que les indépendants trinquent. Les salariés et les fonctionnaires ont leur maintien de salaire, donc les autres peuvent cr...
a écrit le 14/03/2020 à 21:38 :
Face à un événement exceptionnel quelles sont les conséquences selon que l'on est prof, entrepreneur ou commerçant ?
La conséquence pour les profs et davantage de vacances et un salaire maintenu.
La conséquence pour les entrepreneurs et les commerçants sera est une perte significative de revenus.
Est-ce juste ?
Le mot "égalité" n'est-il pas un des grands principes de la république ?
Réponse de le 14/03/2020 à 23:00 :
Ah, ce bon vieux prof Bashing
Réponse de le 14/03/2020 à 23:34 :
Simplement la réalité !
Rien contre la fonction publique, simplement pour les autres c'est l'activité économique qui finance les revenus...
Réponse de le 15/03/2020 à 9:18 :
Commentaire digne d'un ado prepubere - et je ne suis pas prof -.
Les profs doivent bosser, mais en teletravail et oui ca va etre dur pr bcp d'entrepreneurs.

Le seul moyen de garantir en statut unique, c'est l'URSS: est-ce cela que vous voulez ?
a écrit le 14/03/2020 à 21:35 :
Reporter sur le citoyen l expansion du virus ! Que les decisions soient claires :confinement 15 jours et tout le monde comprend. Cet entre 2 pour reporter 2e tour municipales ? Les futurs malades apprecieront
a écrit le 14/03/2020 à 21:05 :
Je trouve hallucinant que depuis plus de deux mois, nous le savons, et en deux jours tout ferme sans que les gens puissent se préparer !!!

En fait cela ressemble a des décisions sans anticipation, fait par des gens comme le premier ministre, ce qui au vue de ce que l'on a déjà vue avec la retraite, permet de comprendre que la chair a canon que nous sommes, se gère par des prises de décisions a la minute.

En deux jours, on ferme tout sans que les gens puissent se préparer.

Au magasin ou je suis, je constate que cela produit plutôt de l'anxiété, voir de la panique pour le simple fait de n'avoir gradué les choses dans le temps.

Heureusement que dans ma famille il y a des personnes fragiles, cela fait plus de quinze jours que nous avions pris nos dispositions.....

Donc si nous avons pu anticiper, je me pose la question du pourquoi de l'état !!!
Réponse de le 15/03/2020 à 7:21 :
Vous etes un troupeau de ruminants. De Gaulle lui meme le disait en son temps. Beh, beh. Allez voter.
a écrit le 14/03/2020 à 20:58 :
Eh bien comme cela on pourra voit ce qui est important de ce qui ne l'est pas, la société foutaise va apparaitre au grand jour, et on pourra enfin décider de s'en passer pour le plus grand bien de la santé mentale des gens, et des finances publiques.
a écrit le 14/03/2020 à 20:52 :
les bureaux de tabacs et les bureaux de vote sont essentiels???
Réponse de le 14/03/2020 à 21:30 :
Gros ballot. La démocratie a besoin de se nourrir et sa nourriture est le vote. Ne pas voter librement comme prévu, c’est déjà rentrer dans la totalitarisme.
Réponse de le 15/03/2020 à 8:27 :
Macaan, un discours civilisé ne passe pas par des insultes. Let puis de quelle démocratie parlez vous?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :