Coronavirus : les petites entreprises bénéficieront du fonds de solidarité dès 50% de perte de chiffre d'affaires

 |   |  275  mots
(Crédits : Costas Baltas)
Les petits entrepreneurs seront éligibles au fonds de solidarité en avril à partir de 50% de perte de chiffre d'affaires, contre 70% en mars, a annoncé ce lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur RMC/BFMTV.

La condition pour en bénéficier sera abaissée "à 50% de perte de chiffre d'affaires au mois d'avril pour couvrir un nombre encore plus important de personnes", a déclaré M. Le Maire. Ce fonds a été mis en place pour aider les très petites entreprises et indépendants dont l'activité s'est soit arrêtée, soit est durement affectée par la crise économique liée au coronavirus. "Les restaurants, les théâtres, les cafés, les cinémas, tout ceux-là, c'est forfaitaire, 1.500 euros quand leur activité est fermée, ils peuvent le toucher", a détaillé M. Le Maire.

Lorsque l'activité n'est pas complètement arrêtée, la perte de chiffre d'affaires est compensée sur la base de celui réalisé le même mois de l'année dernière, et jusqu'à 1.500 euros. Le ministre s'est également dit prêt à "aller au-delà" des 2.000 euros actuellement accordés au cas par cas aux petites entreprises menacées de faillite.

La mesure sera maintenue pendant l'état d'urgence sanitaire

"Je suis prêt dans le réexamen que nous ferons de ce fonds de solidarité au début du mois d'avril, avec les organisations professionnelles, avec les régions, à aller au-delà de ces 2.000 euros", a déclaré M. Le Maire.

"Nous savons que 2.000 euros, même ajoutés aux 1.500 euros, ça peut être un peu court pour quelques commerces, quelques indépendants qui ont des salariés, qui ont des charges peut-être plus importantes et qui seraient menacés de faillite", a-t-il reconnu. "Le fonds de solidarité sera maintenu tant que durera l'état d'urgence sanitaire", a enfin assuré le ministre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2020 à 7:49 :
Bonjour, Quelqu'un peut m'expliquer comment perdre 70% de son chiffres d'affaires en 15 jours ?
a écrit le 31/03/2020 à 10:25 :
Cette pseudo aide est tout simplement une plaisanterie !

Si vous perdez 50% de votre chiffre d'affaires, l'Etat vous verse 2000 euros : Prévoir des disparitions de petites entreprises en cascade et des milliers de chômeurs.
a écrit le 31/03/2020 à 8:40 :
Ai, vos chifres d'affaire declare en 2019 est ce qu'ils sont les chiffres reels et les chiffres sur quoi vous vivez?
a écrit le 31/03/2020 à 8:29 :
Cet argent n'est pas un cadeau, ce n'est qu'un credit difere. Il faudra le rembourser et la......
a écrit le 30/03/2020 à 22:18 :
Une plaisanterie tout simplement.. trop peu, et pour des entreprises non stratégiques, avec une facture au total qui conduira la France, ses systèmes sociaux, à la faillite. Lemaire enterre les espoirs du Macronisme..
a écrit le 30/03/2020 à 12:48 :
C'est bien beau tout cela mais il y aura toujours des exceptions ! Seront elles prisent en compte ?
Au 18 du mois de Mars j'avais déjà dépassé mon chiffres d'affaires par rapport à 2019, mais depuis 6 mois j'ai un employé supplémentaire. Mon chiffre d'affaires ne doit pas être le même que l'année dernière, sinon je fais faillite. Y aura-t-il une prise en compte ?
a écrit le 30/03/2020 à 12:14 :
...vieillit vite et pas bien Lemaire...
a écrit le 30/03/2020 à 12:06 :
En situation de "guerre", il faut être conséquent, et restreindre le droit de retrait, belle exception française. Ce ne peut être "le lâche soulagement" qui a précédé la débâcle de 1940. Le sauve-qui-peut est une lâcheté!
Réponse de le 31/03/2020 à 0:38 :
Pour moi tout ces gens n'ont a aucun moment eu un rapport avec la résistance Française vue comme cela, et si j'écoute macron, il y a beaucoup de discours autour de pétain qui pour moi ne fait aucun doute sur son laïus, voir la prise de décision autour de ce qu'était le choix avant pandémie!

Tout est cohérent, sauf la capacité de ceux qui ont les clefs que d'assumer leurs décisions. Du coup nous ne pouvons découvrir simplement que la fabrique des imposteurs, a voir....

Ne sont t'il pas des disciples de Ricoeurs? ou comme tout les intellectuels d'après guerre comme heidegger, dont nous avons pu voir qu'il n'était pas tout a fait ce qu'en croyait ces propres personnes.

L'économie est question d'anticipation et non de constat, alors cela va être difficile pour les petites boites autant que les auto entrepreneurs, car ils aurons que produire eux mêmes les éléments que les entreprises de tailles moyennes disposent de services leurs permettant d'inclure !
a écrit le 30/03/2020 à 12:01 :
Alors qu'il faudrait un new deal on nous "offre" l’aumône.

Et les dizaine de milliers de milliards planqués dans les paradis fiscaux ils ne seraient pas particulièrement utiles actuellement ?

A part rendre le monde plus moche chaque jour ils servent à quoi en fait !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :