Covid-19 : nouveau record de décès en Espagne, ralentissement de la contagion en Italie

L'Italie et l'Espagne sont les deux pays qui comptabilisent, devant la Chine, le plus grand nombre de décès causés par l'épidémie du nouveau coronavirus Covid-19. La péninsule compte désormais plus de 6.500 morts, dont 838 au cours des dernières 24 heures. Le bilan s'élevait, hier, à plus de 10.000 morts en Italie.
Entre samedi et dimanche, l'Espagne a enregistré 838 morts, nouveau chiffre record.
Entre samedi et dimanche, l'Espagne a enregistré 838 morts, nouveau chiffre record. (Crédits : SERGIO PEREZ)

Entre samedi et dimanche, l'Espagne a enregistré 838 morts, nouveau chiffre record, pour le troisième jour consécutif, de décès en 24 heures. Les chiffres laissent toutefois espérer que le pic de contagion approche, selon les autorités.

En attendant, "notre problème fondamental en ce moment est de garantir que les unités de soins intensifs ne saturent pas", a résumé le directeur du Centre d'urgences sanitaires, Fernando Simon.

Vers un confinement plus strict

Le pays, qui compte désormais plus de 6.500 morts, va durcir ses règles de confinement en vigueur depuis la mi-mars, déjà parmi les plus strictes. Le gouvernement doit approuver dimanche l'arrêt pour deux semaines de toutes les activités économiques "non essentielles".

Le confinement commence à montrer ses premiers effets avec la poursuite du lent ralentissement de la contagion en Italie, pays le plus touché au monde, qui recense toutefois depuis samedi plus de 10.000 morts.

"Dans tous les services d'urgences, on enregistre une réduction" des arrivées de patients, selon Giulio Gallera, responsable de la santé de la région septentrionale de Lombardie, la plus touchée, "dans quelques-uns, elle est légère, dans d'autres plus marquée".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/03/2020 à 20:21
Signaler
Le pic de contagion n'approche pas. Le ralentissement de la contagion prouve que le confinement a des effets bénéfiques, en aplatissant la courbe des infectés, mais cela ne fera que faire durer l'épidémie plus longtemps. On en a encore pour au moins ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.