Coronavirus : restrictions, sanctions... les mesures de confinement expliquées point par point

 |   |  672  mots
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner (Crédits : BENOIT TESSIER)
Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a ordonné lundi aux Français de rester chez eux, sauf exceptions, pour lutter contre la propagation du coronavirus. Tour d'horizon des principales mesures de confinement.

Si le président de la République Emmanuel Macron a évité lundi de prononcer le mot de confinement et a limité la mesure à deux semaines, le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a intimé lundi aux Français de rester chez eux, sauf exceptions, pour lutter contre la propagation du coronavirus à l'instar de l'Italie et de l'Espagne. Il a également promis la mobilisation de 100.000 policiers et gendarmes pour procéder à des contrôles. "Le mot d'ordre est clair: restez chez vous!", a dit M. Castaner lors d'un point presse au ton parfois martial.

  • Restriction de circulation

C'est la principale mesure. Comme l'avait annoncé un peu plus tôt le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, M. Castaner a rappelé que les restrictions de circulation commenceraient ce mardi à midi, pour 15 jours, éventuellement renouvelables.

Pour chaque déplacement, outre certaines cartes professionnelles et des attestations d'employeurs, les Français devront présenter un "document attestant sur l'honneur le motif" du déplacement, notamment téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur. Il pourra également être réalisée sur papier libre. "Il appartiendra à chacun de le remplir pour préciser la nature de son déplacement, sa destination et ses raisons", a expliqué M. Castaner.

 Vous pouvez télécharger l'attestation en cliquant sur ce lien.

  • Les dérogations spéciales

Les exceptions aux restrictions de circulation sont tolérées pour :

- Les déplacements entre le domicile et le travail. Lorsque ces déplacements sont indispensables pour des activités ne pouvant être interrompues, ni organisées sous forme de télétravail.

D'autres déplacements échappent aux restrictions mais pas aux justificatifs :


- Ceux pour faire des courses ou pour les besoins de première nécessité, pour motifs de santé, pour les déplacements au motif familial impérieux, pour les personnes vulnérables, pour venir en aide à un proche dépendant ou pour des parents séparés pour aller chercher ou déposer les enfants ( (liste sur gouvernement.fr et arrêté sur Legifrance)

Lire aussi : DIRECT Coronavirus : l'économie française devrait entrer en récession en 2020

- Pratiquer une activité physique et sortir son chien à proximité de son domicile.

La France se replie sur elle-même

  •  Les contrôles aux frontières renforcés

Deux niveaux de contrôle ont été détaillés par Christophe Castaner. En ce qui concerne les frontières extérieures de l'Union européenne, ne seront désormais admis dans l'espace commun que les ressortissants d'un pays de l'Union européenne ou de l'espace Schengen, ainsi que les Britanniques. Seront aussi acceptés les personnes de pays tiers disposant d'un permis de séjour européen et des exceptions sont prévues pour d'autres catégories, comme les personnels de santé d'un pays non-européen.

  • Les frontières intérieures de l'UE

Pour ce qui concerne les frontières intérieures de l'UE, des contrôles ont déjà été mis en place, avec l'Allemagne par exemple. Les travailleurs transfrontaliers pourront continuer d'aller et venir, s'ils disposent de justificatifs de domicile et d'emploi. La circulation des marchandises restera pour sa part possible, qu'elle soit entrante ou sortante, avec des pays frontaliers ou extérieurs à l'UE.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2020 à 9:19 :
concernant les sorties pour l'activité physique ou les animaux le texte est très ambigu et incomplet ; on ne sait pas ce que veut dire BREF !!!!! C"est quoi 5mn , 1/2h , 1h et puis rien n'est prévu pour marquer l'h de sortie meme si on peut le rajouter ; c'est toujours ambigu et c'est la source de conflits
a écrit le 18/03/2020 à 17:43 :
des mesures pour attendre lka mort ?
a écrit le 18/03/2020 à 7:41 :
Faire 2 heures de queue quand on a plus de 80 ans, c'est une épreuve redoutable. Puisqu' on nous parle de solidarité, les magasins d'alimentation ne pourraient ils pas alléger le temps d'attente des gens très âgés, des vieux comme cest mon cas ?
Réponse de le 18/03/2020 à 10:13 :
Vous ne savez pas quelles sont les situations des personnes devant vous. Les magasins d’alimentation installent des politiques de 1 personne pour faire les courses.
Il se peut donc que la personne devant vous à du laisser une personne plus âgée et en moins bonne santé seule a l'abris, ou une personne qui a besoin de soutient permanent et n'as aussi qu'une envie c'est de passer la caisse rapidement pour retourner a cette dernière. Pareil pour des enfants en bas âge.

Plutôt que de vouloir vous déplacer pour faire des courses et subir cette "épreuve redoutable", pourquoi ne pas vous arrangez avec votre entourage (famille, amis) pour faire ces courses pour vous ?
Cela vous éviterais de vous mettre en danger d'une contamination qui a votre âge pourrais avoir plus d'impact que sur des personnes plus jeunes.
a écrit le 17/03/2020 à 19:28 :
Aujourd'hui, les télévisions nous font des reportages sur les exploits des héroïques policiers et gendarmes qui manipulent des centaines peut être même des milliers d'attestations sans gants de protection

toujours SANS masques, ils interpellent des milliers de passants et de conducteurs

VOILA DANS QUELLES CONDITIONS les fonctionnaires du gouvernement PHILIPPE-CASTANER METTENT TRES GRAVEMENT et les fonctionnaires de police, et les "contrôlés"

Dédicément, macron est entouré de pieds nicklés ... de blablateur et de violents ministres pris dans leurs propres turpitudes.
a écrit le 17/03/2020 à 13:14 :
omerta générale à la télé et dans la presse écrite sur l'incroyable absence en France de moyens individuels de protection (masques , gants , gel antiseptique ...) pour la population , la pénurie de moyens pour tester les personnes pouvant présenter des symptômes de contamination .
hier , vu dans un grand hypermarché , affluence de public et AUCUN employé du magasin ( approvisionneurs et responsables de rayons , hôtesses d'accueil et de caisses , agents de sécurité) équipé de protection individuelle : masque , gants , gel antiseptique .
Très probable qu'une majorité de ces employés seront contaminés compte tenu de leur défaut de protection individuelle et la durée d'exposition à un public lui même non protégé et trop proche .
Comment des responsables publics de santé peuvent t-ils rester muets devant ces faits ? que font les journalistes de télé qui filment à l'envi les quais de seine et jardins publics , les queues de personnes sur la voie publique devant des petites supérettes mais ne sont pas du tout intéressés par les flux importants à l'intérieur des grandes surfaces alimentaires qui drainent les achats de centaines de milliers de personnes ?
je remercie le modérateur d'autoriser la publication de ce commentaire .
Réponse de le 17/03/2020 à 16:07 :
Quoi un média francais parler de l'éléphant dans le couloir?
Ce ne serais pas responsable. Il faut faire culpabiliser le francais sur son mauvais comportement vis à vis du Corona Virus pas le faire douter de la meilleure administration du monde qui le dirige.
UIn peu de responsabilité que diable arrétez de propager des Fake news, je suis sur que C.Castaner n'a pas parlé de problème de gants masques et tests. (Donc ce que vous dites est une fake news puisque non communiquée par C.Castaner E.Philippe, ou E.Macron)
a écrit le 17/03/2020 à 12:48 :
le président a incité les Français à ne pas croire «dans toutes les fausses rumeurs, les demi-experts ou les faux sachants».

et il envoit castaner pour expliquer les actions.... hilarant
a écrit le 17/03/2020 à 12:32 :
Aux caisses de supermarchés les caissières ne portent pas de masque .
Les chariots caddy en métal passent de main ne main sans que la barre soit désinfctée

Mes amis français travaillant en Chine m'ont alerté sur la volatilité du virus en autre dans l'espace confiné des ascenseurs

Les unités de l'armée française spécialisées dans la guerre bactérilogiques sont-elles mise à contribution?
a écrit le 17/03/2020 à 12:11 :
les tickets de rationnement c'est pour quand ? L'Euro va exploser ...
a écrit le 17/03/2020 à 10:34 :
mesures totalement approuvées . le quotidien OUEST FRANCE relate la ruée vers l ouest de parisiens indisciplinés
seront ils sanctionnés ? espèrons que oui
a écrit le 17/03/2020 à 10:16 :
La pandémie du Covid-19 rend fou. Durant la nuit de lundi à mardi, à Trappes (Yvelines), un groupe a forcé la porte d'une supérette de quartier avant de se ruer sur les produits alimentaires et de s'en prendre aux forces de l'ordre qui intervenaient pour mettre fin à leurs exactions. « C'est une première dans les Yvelines et cela montre combien la psychose est forte dans les quartiers sensibles », confie, inquiet, un fonctionnaire.
a écrit le 17/03/2020 à 9:42 :
La France est bien le seul pays d'Europe à avoir instauré un ausweis obligatoire pour sortir les chiens...

On est dirigé par des cadors.
Réponse de le 17/03/2020 à 11:04 :
Vous dites n'importe quoi.
Réponse de le 18/03/2020 à 4:17 :
Ma compagne coreenne est abasourdie.
La france adopte des mesures qui etaient pratiquees il y a 40 ans en Coree du nord !
Ici a Seoul, la pandemie est parfaitement controlee, ce sans confinement.
Toujours en retard au pays des camemberts.
Réponse de le 18/03/2020 à 7:28 :
Il y a du Kim chez Macron. La crise fait ressortir les pires aspects chez les médiocres.

J'imagine qu'à Seoul se procurer des masques ne relève pas du marché noir, ou pire d'une ordonnance médicale rédigée par des médecins qui eux-même en sont à cours.
Réponse de le 19/03/2020 à 13:49 :
J'ai toussé une fois ce matin, dois je porter un badge jaune en forme de virus (ou d'étoile, c'est plus visible).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :