Covid-19 : 16 départements confinés pour un mois dont ceux de l'Ile-de-France

 |  | 806 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : POOL New)
Face à l'accélération de la circulation du virus, notamment le variant britannique, et pour endiguer "une troisième vague", le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi soir un confinement de quatre semaines pour 16 départements dont ceux de l'Ile-de-France.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lors d'une conférence de presse un nouveau confinement de quatre semaines à partir de vendredi pour seize départements, dont Paris et sa région, face à la progression de l'épidémie de Covid-19. Outre l'Ile-de-France, sont concernés : les Hauts-de-France, et les département des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l'Eure.

Dans le reste du pays, le couvre-feu est retardé à 19H00.

Dans les 16 départements, les commerces et rayons non essentiels devront restés fermés dès samedi. Les sorties, non limitées dans le temps, devront se faire dans un rayon de 10 km autour du domicile avec attestation.

"Nous maintenons le parti pris de laisser les écoles ouvertes. Choix qui nous distingue de beaucoup de nos voisins, et que nous entendons préserver autant que possible", a déclaré également le Premier ministre, précisant que les lycées devraient tous passer en demi-jauge.

Télétravailler au moins 4 jours par semaine

Le gouvernement insiste également sur la nécessité de télétravailler au moins 4 jours par semaine. Jean Castex a ainsi demandé "à toutes les entreprises et administrations qui le peuvent" de pousser "au maximum" le télétravail pour le mettre en place "au moins quatre jours" par semaine, appelant à la vigilance sur les risques de contamination au travail, en soulignant que "beaucoup d'entreprises en sont encore loin aujourd'hui".

Selon une étude réalisée par l'Institut Pasteur et citée par Jean Castex, les contaminations au travail représentent 29% des cas identifiés de Covid-19.

Cette même étude montre que la fréquentation des transports en commun serait moins à risque que le covoiturage et que près de la moitié des contaminations en milieu professionnel sont causées par des personnes qui sont venues travailler alors qu'elles étaient déjà symptomatiques.

L'ensemble de ces mesures sont prises  pour "au moins 4 semaines", pourront être étendues "à d'autres parties du territoire", a précisé le Premier ministre.

"C'est une troisième voie que nous retenons, une voie qui doit permettre de freiner sans enfermer", a insisté Jean Castex, justifiant le choix du 29 janvier dernier de ne pas reconfiner contrairement à d'autres pays.

Lire aussi : L'Île-de-France, la région où le taux de vaccination contre le Covid-19 est le plus faible de Métropole

Plus de 38.000 contaminations

En PACA, Nice et le littoral des Alpes-Maritimes étaient déjà confinés le week-end.

Le nombre de nouvelles contaminations en France était en forte hausse mercredi à 38.501 en 24 heures. Alors que toute la France est déjà sous couvre-feu, l'exécutif a tout fait pour retarder des restrictions supplémentaires.

Des transferts de malades vers des régions moins touchées ont été organisés, les hôpitaux déprogramment des opérations et mobilisent des lits des cliniques privées. Mais ces déplacements de malades s'avèrent plus compliqués que prévu: seuls dix patients ont été transférés hors d'Ile-de-France en trois jours, selon le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, qui a indiqué qu'"à peine plus de 10%" des malades en réanimation étaient "suffisamment stables" pour cela et que des familles étaient réticentes.

"Le gouvernement a réalisé qu'on était au pied du mur et que si on ne faisait rien, on courait à la catastrophe", a averti le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'AP-HP.

Les chiffres restent effectivement mauvais: outre la hausse du nombre de contaminations, le taux d'incidence a de nouveau grimpé à 425 nouveaux cas de contamination pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours dans la région parisienne (505 en Seine-Saint-Denis), bien au-dessus du seuil dit d'"alerte maximale" des autorités sanitaires (250).

Une crise à 160 milliards

Au total, 4.219 malades de la Covid étaient en réanimation mercredi en France, un nombre en très légère baisse par rapport à mardi (-20) qui marquait un pic inédit depuis novembre dernier. Un quart de ces patients en réanimation (1.161) sont hospitalisés en Ile-de-France. Les services de réanimation sont également quasiment saturés dans les Hauts-de-France et en Provence Alpes-Côtes d'Azur, alors que le pays a dépassé la barre des 91.000 morts.

Pour sortir de la crise, qui a coûté plus de 160 milliards d'euros l'an dernier selon le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, la France compte sur la vaccination de masse, freinée depuis lundi par la suspension surprise du vaccin d'AstraZeneca, dans le sillage de l'Allemagne.

Les autorités sanitaires européennes ont indiqué jeudi que ce vaccin ne présentait pas de danger après vérification. Les vaccinations de ce produit pourront reprendre dès ce vendredi.

Sur plus de 5,2 millions de premières doses injectées en France, 1,3 million proviennent d'AstraZeneca, les autres des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2021 à 11:33 :
Macron les a laissé partir pour qu'ils polluer les départements ou ça va pas trop mal ça s'appele pas du confinement .
a écrit le 20/03/2021 à 9:21 :
"Télétravailler au moins 4 jours par semaine"

C'est une surprenante décision que vient de rendre le tribunal judiciaire de Nanterre. Alors que le gouvernement n'a cessé de marteler que les salariés en télétravail pouvaient continuer à bénéficier des tickets restaurant, la justice vient de donner raison à l'UES Malakoff Humanis, qui a décidé de suspendre leur attribution aux télétravailleurs depuis mars 2020. Ainsi, comme le relatent BFMTV et actuHauts-de-Seine, la requête de l'Unsa Fessad a été rejetée le 10 mars dernier, le tribunal estimant que les titres-restaurant étaient destinés aux salariés sur site pour compenser le surcoût des repas pris hors du domicile, en l'absence de cantine.

Le tribunal a donc estimé que le syndicat ne peut "valablement soutenir que faute de remise de tickets restaurant, les télétravailleurs ne bénéficieraient pas des mêmes droits et avantages légaux et conventionnels que les salariés travaillant sur site". Une décision qui n'a encore rien de définitif, car l'Unsa Fessad devrait faire appel de cette décision, selon Marion Kahn-Guerra, avocate spécialiste en droit du travail.Jusqu'à présent, le gouvernement martelait que le télétravailleur devait bénéficier des mêmes droits qu'un salarié sur site. "Dès lors que les salariés qui travaillent dans les locaux de l'entreprise bénéficient de titres-restaurant, les télétravailleurs doivent aussi en recevoir si leurs conditions de travail sont équivalentes", précisait le ministère du Travail. Les avocats spécialisés étaient sur la même ligne. "Le principe général d’égalité de traitement entre les salariés a en théorie vocation à s’appliquer. Si les salariés travaillant sur site bénéficient de tickets restaurant, ceux en télétravail y ont également droit si leurs conditions de travail sont équivalentes", indiquait à Capital, en février dernier, Stéphanie Coenraets, collaboratrice du cabinet Axel Avocats.
a écrit le 20/03/2021 à 9:19 :
confinement reconfinement comme appliqué cela est de la foutaise lorsque l'on voit apres l'annonce des "restrictions" le nombres de personnes qui fuient et son autoriseés a prendre le train pour contaminés d'autres regions cela est inadmissible ce n'est pas en agissant ainsi que cela va s'ameliorer malheureusement si les gens ne sont pas bloqués chez eux le virus circulera toujours et ne ralentiras pas dans les 15 jours 3 semaines
accelerer la vacination certe a condition d'avoir suffisament de vaccins et d'une bonne organisation de repartition et de vaccination ( l'armee serait ideale)
a écrit le 19/03/2021 à 19:40 :
Bobards puissance dix, encore hier... Je ne sais pas si certains d'entre vous avaient suivi, mais hier, BFM avait fait un super reportage en réanimation (voui voui !) d'un rescapé, sportif, de 47 ans, qui se croyait super costaud et avait dû atterrir aux urgences tellement le covid est féroce et sournois.
Alors, déjà, je m'étais demandée comment une équipe complète de télévision pouvait entrer filmer en réa, et je m'étais quelque peu étonnée aussi de la bonne mine du monsieur, avec ses pecs à l'air, sur lequel on peut franchement trouver encore à bouffer, même en sortie de réa
Mais aujourd'hui, il y a mieux, l'hôpital n'a jamais rencontré ce grand sportif terrassé par le covid et sauvé in extremis par leurs équipes, ni jamais vu BFM !
a écrit le 19/03/2021 à 19:21 :
"On met à genoux tout le monde pour qu'à la fin, les gens en aient tellement marre qu'ils disent : "C'est bon, vaccinez-moi !" Sans nous...
Réponse de le 21/03/2021 à 11:21 :
"Et en même temps" on lance une polémique sur l'astra comme ça les français refuseront le vaccin histoire de continuer à gérer une pandémie jusqu'à mai 2022 plutôt qu'un retour de gilets jaune et grévistes avant les élections...
a écrit le 19/03/2021 à 15:40 :
nous sommes un couples d'infirmier hospitaliers résidant en ile de france.
nous avons une semaine de vacances a partir du 27/03/2021, avons nous droit a une dérogation de déplacement pour nous rendre en vendée.
c'est la quatrième fois que l'on annule nos vacances...........
Réponse de le 20/03/2021 à 11:35 :
Et bien non vous devez rester confiner chez vous pour ne pas aller propager le virus .
Réponse de le 20/03/2021 à 11:35 :
Et bien non vous devez rester confiner chez vous pour ne pas aller propager le virus .
Réponse de le 21/03/2021 à 11:22 :
Si vous étiez vraiment soignants tout les deux vous seriez au fait de cette pandémie et de ces conséquences, vous poseriez pas cette question ;)
a écrit le 19/03/2021 à 12:40 :
le cout du re confinement doit être absorbé financièrement par une ponction dans la caisse de retraite des medecins
apres on pourra voir si ce corp a toujours la meme vision
et interdire a ces gens les entres au spectacle
voir leur facture l'entre trois fois son prix
Réponse de le 19/03/2021 à 12:57 :
Un médecin part à la retraite à 70 ans et +.... il aura fait bac + 9..+10..+12..

Cher ludwig: votre pédigrée ?
a écrit le 19/03/2021 à 12:39 :
le cout du re confinement doit être absorbé financièrement par une ponction dans la caisse de retraite des medecins
apres on pourra voir si ce corp a toujours la meme vision
a écrit le 19/03/2021 à 11:23 :
C'est une bonne chose pour la Seine Saint Denis ça leur apprendra à respecter les consignes .
Si la région est trop contaminée c'est grâce à eux .
a écrit le 19/03/2021 à 10:56 :
Hum je sais pas s'ils vont percer ces deux là dans le Spectacle, ils ont pas l'air bien doués...
Réponse de le 21/03/2021 à 11:24 :
Ca fait pourtant plus d'un an qu'ils racontent que des conneries...
a écrit le 19/03/2021 à 10:51 :
Je ne suis pas fier.. Les menaces des pandémies virales sont pointées dans le livres blanc qu'avons nous fait depuis le dernier évènement, avons-nous renforcé la recherche fondamentale? Les masques, les tests et maintenant les vaccins au compte goutte, pire depuis que la pandémie est déclarée avons nous renforcé sensiblement la capacité des hôpitaux? Dernier point, lorsqu'un, type de 35 ans dans la force de l'âge passe un test PCR trois semaines après la maladie et n'est plus contaminant (réunion de famille) et bien le test est positif et ne pouvant prendre l'avion son contrat saute. Nous sommes en guerre parait-il mais l'outil de défense n'est pas dimensionné, nous n'avons presque pas de munitions et pire nous tirons sur nos amis..
Réponse de le 21/03/2021 à 11:30 :
Vous êtes pas dans la confidence, mais la défense est dimensionnée pour éviter le retour de grèves et gilets jaunes avant l'élection de 2022... Le reste nos politiciens s'en fiche.
Souvenez vous ils ont supprimé 5€ au pauvres qui touchaient l'APL pour "en même temps" construire une piscine de vacances, ils ont augmenté la CSG et "en même temps" changé la vaisselle de l'Elysée, ils donnent beaucoup d'argent aux grosses entreprises du CAC40 (qui financeront LaREM en 2022) et "en même temps" ferment les petits commerces et disent qu'il y a pas d'argent pour les infirmières et les gilets jaunes qui en ont pourtant besoin.

Que voulez vous on peut pas être le robin des bois des riches et des pauvres en "même temps"...
a écrit le 19/03/2021 à 10:39 :
On est pas loin d'un élevage de population, c'est pour quand l'abattoir?
Réponse de le 21/03/2021 à 11:31 :
Prévu en mai 2022 le premier dimanche devrait suffire !
a écrit le 19/03/2021 à 10:20 :
15 mars 2020 - 19 mars 2021 : on recommence, le confinement et la suite. Une année pour rien. La quatrème vague pour la fin de l'été selon toute probabilité. Quand fera-t-on un referendum sur la gravité de la covid-19+? 1 décès "covid" pour mille habitants par an quand la mortalité moyenne est de 12 pour mille. Car le bon peuple a plus de bon sens que les bureaucrates qui cumulent pouvoirs et profits.
Réponse de le 21/03/2021 à 11:34 :
Pour rappelle le confinement de novembre comme celui la n'en sont pas, si celui de mars avait marché les deux derniers servent à rien (la preuve en ai qu'on a pas repris une vie normal après mais eu droit directement à une couvre feu...
Tant qu'ils comprendront pas qu'on se contamine pas chez soit mais chez soit ET au travail, on continuera quand au confirment 4, je suis pas sûr qu'il existe car faudrait sortir du 3 pour ça...
a écrit le 19/03/2021 à 9:42 :
Un confinement qui ne servira à rien et qui va achever de tuer les petits commerçants.
Ce qui parait de plus en plus évident, c'est que ceux qui ne sont pas essentiels, ce sont nos politiques.
Réponse de le 21/03/2021 à 11:36 :
Macron and Co devraient pas avoir droit à leur salaires, lorsque les "inutiles" sont fermés et aussi durant les journées de grèves de la population...
a écrit le 19/03/2021 à 9:35 :
la royauté fondée sur l injustice ne dure pas ! toute supériorité va devenir un exil pour eux par manque d anticipation. que penser de la ruée des parisiens vers le sud ,?
Réponse de le 19/03/2021 à 10:55 :
Mon canard matinal annonce que les TGV au départ vers l'Ouest sont complets - tous confinés dans un mois..
Réponse de le 21/03/2021 à 11:37 :
Si il existe bien un sud dans la Bretagne, la région bretonne n'est pas une région du sud pour autant !
a écrit le 19/03/2021 à 9:35 :
la royauté fondée sur l injustice ne dure pas ! toute supériorité va devenir un exil pour eux par manque d anticipation. que penser de la ruée des parisiens vers le sud ,?
Réponse de le 19/03/2021 à 10:47 :
"que penser de la ruée des parisiens vers le sud ,? " arrêtez avec vos clichés, les parisiens vont dans le sud, dans le nord, en Bretagne, sur la cote atlantique....bref on est 67 millions de parisiens selon vous ? les parisiens ne sont pas responsables de tout les maux de la France, les populations locales y sont aussi pour quelque chose !
C'est vrai que dans les Alpes maritimes c’était la faute aux parisiens...ainsi qu'a Marseille, ou bien dans le Pas de Calais ! allons un peu de sérieux !!
a écrit le 19/03/2021 à 9:16 :
le reconfinement enfin il etait temps si beaucoup de gens respectent les gestes barrieres la preuve que certains inconscients ne respectent rien et le virus se propage mais cela n'empechera pas certains a nouveau de critiquer ( c'est pas moi c'est l'autre )
je voudrais bien voir les ronchons a la place du president ou des ministres pour prendre des decisions logiques !!!
Réponse de le 21/03/2021 à 11:38 :
Difficile de faire pire
a écrit le 19/03/2021 à 9:11 :
ça veut dire que la macronie se confine ?
a écrit le 19/03/2021 à 8:50 :
échec totale et notre president continue a leur faire confiance
ce qui vas aboutir a un quatrième puis un cinquième confinement
et ceci aggrave la révolte a la sortie de crise
sans oublier 2022 et sa présidentiel qui est dore et déjà saborde par m veran et castex
Réponse de le 19/03/2021 à 10:50 :
En 2022 je crois( c'est même certain) que je vais être auto confiné pour le WE du 1er et du 2eme tour !
Réponse de le 21/03/2021 à 11:42 :
Si vous vous confinez ces deux weekend, ça prouve que vous aimez ce président, allez voter et pas blanc ou nul, éliminez les bulletins de ceux que vous voulez plus puis prenez en un au hasard, quand au bulletin RN tant que la France est trop bête pour comprendre que ce vote sert a rien car ils auront plus de voies que les autres, éliminez le aussi...
Pour retrouver une vie normal et des partis politique qui s'occuperont des Français et plus du CAC40 faudra qu'ils perdent le pouvoir, et si pour ça le RN doit avoir le pouvoir tant pit, après tout juste 5 ans sera pas pire que les 20 dernières passées....
a écrit le 19/03/2021 à 8:23 :
Des psychiatrisants qui décrètent des règles absurdes et couteuses. Pauvre pays
a écrit le 19/03/2021 à 7:27 :
La trahison des clercs, qui nous empêchent de vivre parce qu'on "pourrait mourir" et prétendent nous protéger alors qu'ils ouvrent le parapluie pour eux-mêmes. Ou quand la panique revêt les habits de l'altruisme. Comme si depuis un an on pouvait continuer à prétendre qu'on sait mieux que moi ce qui est bon pour moi... La covid est formidable : elle leur permet tout !
a écrit le 19/03/2021 à 7:16 :
C'est le premier anniversaire du confinement, des lois liberticides et de la fin des contestations ! Faut marquer le coup ! Macron, jeune apprenti dictateur en CDD de 10 ans, ne pouvait pas ne pas fêter ça 😁
a écrit le 19/03/2021 à 6:46 :
Couvre feu assoupli, contraintes assouplies, promenade non stop ( des vacances quoi ), retour du sport à l'école en milieu fermé etc.. et seule restriction: fermeture des commerces non essentiel.
On passera sur le discours équivoque et délirant de Cassetete concernant le port du masque ( extérieur / intérieur ), magnifique bouillie d'un communicant au charisme d'un sac de granulat moyen ( 15 litres ).
Comprenne qui pourra.
On peut donc d'ors et déjà anticiper le résultat et la conclusion que ce "confinement " de fêtes foraine ne changera strictement rien à la propagation épidémique en cours et futur, comme le second " confinement " l'a démontré.
Ce pays à perdu toutes autorités.
Chapeau bas les artistes.
a écrit le 19/03/2021 à 5:41 :
Le problème avec le trio de clowns Veran-Macron-Castex est qu'ils n'ont qu'un seul numéro, et même pas comique en plus.
a écrit le 18/03/2021 à 23:00 :
Une crise à 160 milliards+1,6milliard supplémentaire et toujours pas les 12 000 lits en réanimation et le personnel ad hoc promis. Depuis 6 mois rien n'a été fait dans ce sens.
Ça n'aurait sans doute pas coûté 1,6 milliard.!
Réponse de le 19/03/2021 à 6:59 :
La France c'est 6.500 lits de réanimation et 50.000 lits au total et tout ceci pour un budget annuel égal à l'Allemagne qui aligne 3 fois plus de capacité d'accueil et 1,5 fois plus de personnel soignant ( mieux payés qui plus est ).
Pour former une infirmière ou un anesthésiste il faut un paquet d'année.
Si vous pouviez faire l'effort de réflexion nécessaire avant de placardé tout et n'importe quoi ce serait profitable ( vu qu'il semble que vous maîtrisez les milliards )
Réponse de le 19/03/2021 à 9:12 :
@Reponse d'école élémentaire
Je me fous de ce que fait l'Allemagne.
Je dis que Veran a menti en promettant 12 000 lits et qu'on a pas commencé l'ombre d'une décision dans ce sens.
Réponse de le 19/03/2021 à 17:56 :
@Valbel
Comme tout politique, Veran est obligé de mentir.
La population n'accepte d'écouter que ce qu'elle veut entendre. C'est comme ça et pas autrement.
Qu'importe le bord politique, les gens sont ce qu'ils sont et aucun politique d'où qu'il soit ne peut se permettre de dire à un ruminant qu'il est un ruminant.
Former ou embaucher un personnel soignant à l'hôpital en France signifie embaucher en plus 2 personnels non soignant là ou les allemands en prennent 0,5.
Cette pandémie peut durer 2 ans ou 10 ans on en sait rien mais dans un budget de la fonction publique le personnel embauché lui l'est à vie.
C'est ça le réalisme.
Réponse de le 21/03/2021 à 11:44 :
Et le pire s'est qu'il y a qu'un an y avait pas d'argent pour les gilets jaunes et les infirmières en grèves.. De qui se moque t'on?
a écrit le 18/03/2021 à 22:32 :
lamentable, Veran avait dit que la France avait 12000 lits de réanimation, maintenant, c'est la crise avec 4000 rea et seulement 5000 lits de disponible. Pas de requisition du privé? une incapacité chronique à gérer la crise. Les vaccins que réquisitionnent les USA pour faire du stock? l'Europe qui pleure ses vaccins commandés sans rien faire? bloquons les GAFA, renvoyons les boys chez eux pour l'Allemagne et l'Italie et achetons le Spoutnick que va fabriquer l'Italie. Virons Macron et ses consultants US payés à prix d'or.
Beaucoup de nettoyage à faire. QUE TOUT LE MONDE S Y METTE, VIRONS MACRON EN 2022, le slogan porteur et antiviral.
a écrit le 18/03/2021 à 22:03 :
Ce gouvernement a-t-il pour objectif de saborder le pays ? Je me pose de plus en plus la question : surendettement, insecurité, désindustrialisation, déficits, éducation, santé,... Tous les voyants sont au rouge écarlate.
Réponse de le 19/03/2021 à 5:36 :
Ce gouvernement sert des intérêts autres que ceux du pays et des français. Sinon, pourquoi cette obstination à ne pas fermer les frontières, notamment avec la Chine, par exemple. Il obéit à une feuille de route intérêts financiers/UE, comme tous les autres pays, au même moment avec les mêmes arguments, chose jamais vue dans l'histoire de l'humanité. Ou la mise en place d'un gouvernement mondial non démocratiquement élu.
Réponse de le 21/03/2021 à 11:49 :
Je comprends pas ce que vous comprenez pas, Macron avait pas d'argent pour les gilets jaunes et gréviste (comme les infirmières) et en a toujours pas d’ailleurs, "en même temps" il en a trouvé pour les grands groupes financé qui lui paieront sa campagne en 2022 (espérons qu'il fasse moins de 4% histoire qu'on lui rembourse pas ça campagne...) Donc ce gouvernement coule les petits commerces en toute connaissance de cause et donne a lui et aux riches... Mais ce pb est le même avec Sarkozy puis Hollande...
a écrit le 18/03/2021 à 21:13 :
Hop, encore un petit coup de pression, sauf que la pression elle à besoin de s'échapper. Les soupapes de sécurité il arrive qu'elles soient bloquées, ou grippées, voire intentionnellement bridées.
Le résultat est TOUJOURS une explosion et en général les dégâts sont importants.
Réponse de le 21/03/2021 à 11:50 :
Apparement les citoyens Français sont maso, toujours pas de grève...
a écrit le 18/03/2021 à 20:34 :
"dans un rayon de 10 km autour du domicile avec attestation."

Une nouvelle ,ou on prend les anciennes ,il m'en reste un paquet ?
a écrit le 18/03/2021 à 20:29 :
Ils vont en baver les commerçants concernés .
a écrit le 18/03/2021 à 20:28 :
Il faudra partir de suite de l'Ile-de-france vers les departements verts.
a écrit le 18/03/2021 à 20:24 :
Exode en Bretagne des parisiens demain ?
Réponse de le 21/03/2021 à 11:51 :
Comme ça dans 2 semaine le reste des région seront aussi confinées...
a écrit le 18/03/2021 à 20:21 :
"Le président Emmanuel Macron, qui a fait le pari d'éviter un nouveau confinement national en attendant que la campagne de vaccination permette d'alléger la pression sur les hôpitaux"

En gros, on vous confine ,sans oublier le couvre-feu (28 mars heure d'été ) tant que vous prendrez pas ce vaccin et on va faire durer le plaisir qu'en 2022 et la présidentielle.
Réponse de le 18/03/2021 à 21:30 :
A votre avis Macron préfère les confinement faute du virus, ou des gilets jaunes fautes de sa politique? Donc ou en 2022 on sera toujours en couvre feu ou confine, faut juste trouver un nouveau nom..
a écrit le 18/03/2021 à 20:08 :
7 jours sur 7 ,c'est pas signalé
a écrit le 18/03/2021 à 20:06 :
Bon, pour les prochaines élections, quels sont les candidats qui s'opposent à ce reconfinement ? Parce que les autres, pour avoir ma voix : ciao bello !
Réponse de le 18/03/2021 à 20:26 :
Je crois que le seul c'est Philippot
Réponse de le 18/03/2021 à 23:50 :
C'est pour ça qu'il faut tourner le dos à tout ça et prendre enfin le pouvoir dans les régions. La meilleure façon de revoter dans chaque région pour ou contre cette Europe, sans courir, après une décision parisienne qui n'arrivera pas.
Il suffit juste que chaque région chasse ses préfets.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :