Covid-19 en 24h : activité partielle, épargne Covid, inflation américaine...

Alors que la France vient de suspendre les vols avec le Brésil, l'épidémie continue de gagner du terrain dans les pays émergents. À ce titre, l'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a mis en garde contre les risques que les écarts de vaccination font peser sur l'économie mondiale… Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
L'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a déclaré que la vaccination est la priorité « absolue » pour les pays émergents.
L'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a déclaré que la vaccination est la priorité « absolue » pour les pays émergents. (Crédits : Reuters)

L'INFO À SUIVRE - L'activité partielle ouverte aux saisonniers

Les entreprises employant des « travailleurs saisonniers récurrents » pourront les placer en chômage partiel, a annoncé le ministère du Travail. Elles pourront aussi bénéficier des aides afférentes jusqu'à la fin du mois de juin afin de « préparer sans délai la reprise d'activité », a-t-il ajouté.

La mesure concerne entre 100.000 et 150.000 travailleurs saisonniers. L'objectif est de permettre aux entreprises de « recourir à l'activité partielle pour les contrats saisonniers si le niveau d'activité se situait à un niveau inférieur à celui attendu » - et donc en fait de les encourager à embaucher.

France: les remontees mecaniques des stations de ski ne rouvriront sans doute pas de la saison

Le dispositif avait été activé pour les travailleurs saisonniers des stations de montagne. « En moyenne, entre décembre 2020 et février 2021, 28.000 personnes étaient en contrat saisonnier chaque mois. 56% d'entre elles ont été placées en activité partielle », détaille le ministère.

Lire aussi : Borne assure que le chômage partiel sera pris en charge à 100% "tant que la crise durera"

LE CHIFFRE - 165 milliards d'euros

L'épargne supplémentaire due au déficit de consommation induit par l'épidémie atteindra 165 milliards d'euros pour les années 2020 et 2021, a estimé le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau.

« L'épargne Covid, nous l'estimons à 110 milliards pour 2020 et nous prévoyons que cette année va ajouter à peu près la moitié, 55 milliards. Au total, ça fait une espèce de réserve de croissance de l'ordre de 6 ou 7% du PIB », a-t-il déclaré sur France Culture.

« Le facteur absolument clé pour que cette épargne se transforme en dépenses et en soutien plus direct de l'activité à partir de l'année prochaine, c'est la confiance », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Un an de crise : les chiffres vertigineux du « quoi qu'il en coûte »

LA PHRASE - La vaccination, « priorité numéro une absolue » dans les pays émergents

« La priorité numéro une absolue » pour les pays émergents et en développement est d'avoir accès aux vaccins pour leur population, a insisté Gita Gopinath, l'économiste en chef du FMI lors d'une conférence virtuelle organisée par le centre de réflexion Peterson institute for international economics (PIIE).

Elle a aussi souligné que le retard dans la vaccination est le principal risque pour l'économie mondiale toute entière.

Coronavirus: l'asie franchit les 10 millions de cas

« Plus la pandémie dure, plus le problème s'aggrave. C'est vrai pour le monde entier, mais c'est vrai en particulier pour les économies émergentes et en développement », a-t-elle ajouté.

Lire aussi : La pandémie a provoqué une hausse vertigineuse des décès, l'espérance de vie en fort recul

LE GRAPHIQUE - Le dollar chute face à une inflation plus forte qu'attendue aux Etats-Unis

Le dollar atteignait ce mardi un plus bas en trois semaines alors que l'inflation a accéléré en mars aux Etats-Unis, à 0,6% par rapport à février selon l'indice des prix à la consommation (CPI), soit un peu plus que les 0,5% attendus par les analystes. La hausse est de 2,6% comparé à mars 2020, lorsque les prix, sous l'effet du confinement, avaient chuté. C'est un plus haut depuis l'automne 2018.

"Comme l'inflation s'est inscrite très légèrement plus haut que le marché ne l'attendait, le dollar est reparti à la baisse", a commenté Fawad Razaqzada, analyste chez ThinkMarkets.

Le billet vert perdait 0,20% en une journée face à l'euro (1 USD = 0.8376 EUR à 18H30), selon le site boursorama.

Lire aussi : Le dollar au plus haut depuis trois mois, la crainte de l'inflation américaine monte

EN RÉGIONS - La vente de masques bio-compostables boostée dans l'Yonne

Situé au cœur de l'Yonne (89), le fabricant de toiles de chanvre en fibres naturelles françaises Géochanvre a vendu près de 2 millions de masques bio-compostables depuis mars 2020. Une innovation qui lui ouvre de nouveaux marchés.

Lire l'article

Lire aussi : Chaque jour, 400 tonnes de masques à recycler en France

À L'ÉTRANGER - La France suspend les vols avec le Brésil

En pleine troisième vague, avec près de 6.000 malades soignés en services de réanimation, la France a décidé de suspendre toutes les liaisons aériennes avec le Brésil.

covid, Brésil

Cette suspension est motivée par la crainte que la variante brésilienne du virus, baptisée P1, n'aggrave la situation sanitaire.

Autant de nouvelles qui laissent grandes ouvertes les questions sur un relâchement des contraintes à la mi-mai. Plus de 5.900 patients atteints par le Covid-19 étaient soignés en services de soins critiques lundi, un chiffre jamais atteint depuis la mi-avril 2020. Il devrait encore augmenter dans les jours qui viennent, selon l'Institut Pasteur.

Lire aussi : Et le Covid-19 continue de galoper au Brésil

L'Espagne commence à déployer les fonds du plan de relance européen

L'Espagne a déjà commencé à « déployer » les fonds européens en les assignant à des projets précis, a annoncé le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, lors d'une conférence de presse. En attendant, la ratification du plan de relance élaboré par l'UE continue à prendre du retard.

Coronavirus: madrid veut que le gouvernement autorise les tests antigeniques en pharmacie

L'Espagne, deuxième bénéficiaire de ce plan destiné à relancer l'économie européenne dévastée par la pandémie, doit recevoir au total 140 milliards d'euros, dont la moitié sous forme de subventions directes.

« Nous avons déjà alloué 27 milliards d'euros de fonds (pour 2021) et nous sommes déjà en train de les déployer », a ajouté Pedro Sánchez.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/04/2021 à 10:07
Signaler
J'ai eu un doute quand même et je suis allé voir la photo de Gita Gopinath, mais ce n'est pas elle que l'on voit sur votre image, dommage vraiment, je me suis dit une économiste qui a l'idée de se prendre en photo de la sorte cela aurait eu une sacré...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.