Covid-19 en 24h : armateurs, climat des affaires, chômage partiel...

Alors que les armateurs lancent un appel pour que tous les marins soient vaccinés rapidement, Jean Castex déplore la baisse du nombre de primo-injections en France et exhorte les Français à se faire vacciner. Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

8 mn

Le premier ministre Jean Castex déplore la baisse du nombre de primo-vaccinations en France.
Le premier ministre Jean Castex déplore la baisse du nombre de primo-vaccinations en France. (Crédits : POOL)

L'INFO A SUIVRE - Les armateurs lancent un appel pour la vaccination des marins

Marseille, port, CMA-CGM, armateur, le nouveau hub europeen du textile chinois

Les armateurs du monde entier ont lancé un appel pour que tous les marins soient vaccinés rapidement contre le Covid-19 afin de rendre à nouveau possible la relève des équipages.

« Ce qu'on souhaite, c'est que l'ensemble des marins puissent être vaccinés au plus tôt », a indiqué jeudi le président d'Armateur de France, Jean-Emmanuel Sauvée, se faisant l'écho d'une initiative plus globale de la Chambre internationale de la marine marchande (ICS).

« Les marins ne viennent pas forcément de pays comme les nôtres », où la vaccination est en cours. Les vacciner « est bien la moindre des choses qu'on leur doit, pour continuer à assurer ce transport de marchandises dans le monde indispensable à la bonne tenue de notre économie », a-t-il souligné.

Pour interpeller les Etats sur la nécessité de reconnaître tous les marins comme travailleurs essentiels et leur faire bénéficier d'un accès prioritaire aux vaccins, les navires feront retentir leur corne de brume dans tous les ports du monde à midi vendredi, à l'occasion de la journée internationale des gens de mer.

Lire aussi 6 mnCargo à voiles : l'armateur Neoline choisit Neopolia

LE CHIFFRE DU JOUR - Plus 5 points

Allemagne : le climat des affaires continue de s'ameliorer, selon l'ifo

Le climat des affaires en France a continué à s'améliorer au mois de juin, « dépassant nettement » son niveau d'avant la crise sanitaire et se situant au plus haut depuis la mi-2007, a rapporté l'Insee.

Calculé à partir des opinions des chefs d'entreprise sur leur activité, l'indicateur qui synthétise le climat des affaires en France a gagné cinq points en juin, à 113, très au-dessus de sa moyenne de longue période qui est de 100, et de son niveau d'avant la crise du Covid-19 qui était de 105.

En juin, la progression du climat des affaires est tirée par celle des services, qui gagnent 6 points, avec en leur sein une hausse de 8 points pour le commerce de détail, tandis que l'industrie « est stable, après cinq mois de hausse continue », détaille l'Insee.

Lire aussi 5 mnLe climat des affaires au plus haut depuis la mi-2007, la Bourse apprécie

LA PHRASE DU JOUR - « On a fait beaucoup mieux, on doit faire beaucoup mieux »

Jean Castex a déploré la baisse du nombre de premières doses de vaccin injectées chaque jour, lors d'un déplacement dans les Landes où un « plan d'action renforcé » va être déployé en raison d'un regain de l'épidémie de Covid. « On a fait beaucoup mieux, on doit faire beaucoup mieux », a-t-il affirmé.

A ce jour, « nous vaccinons 200.000 personnes par jour » en primo-injection, « c'est trop peu », a regretté le Premier ministre à Mont-de-Marsan, en observant que « les prises de rendez-vous » étaient « en décélération ». « Ayez peur du virus, n'ayez surtout pas peur du vaccin », a ajouté M. Castex.

Lire aussi 3 mnCastex annonce la fin du port du masque obligatoire en extérieur et la levée du couvre-feu

LE GRAPHIQUE - Le chômage partiel diminue fortement en mai

Le chômage partiel a baissé de 21% en mai par rapport au moins d'avril, selon l'enquête mensuelle du service de statistiques du ministère du Travail. Environ 2,3 millions de salariés du secteur privé ont été en chômage partiel en mai (13% des salariés du privé), contre 3 millions le mois précédent, estime la Dares.

Cette diminution provient d'un plus faible recours à l'activité partielle dans le secteur de l'administration publique, l'enseignement, la santé et l'action sociale (-65%) et dans les services aux entreprises (-30%) notamment. La cause principale du recours au chômage partiel reste en mai l'indisponibilité des salariés considérés comme fragiles/vulnérables ou en situation de garde d'enfants, devant les fermetures obligatoires.

Made with Flourish

Lire aussi 4 mnChômage partiel : la crise n'a pas épargné les cadres

EN RÉGION - Annulation pour la 2ème année consécutive du « Paris Games Week »

jeux vidéos

L'édition 2021 de la Paris Games Week, le plus grand salon français consacré au jeu vidéo, a été annulée pour la deuxième année consécutive en raison des difficultés pour organiser un événement physique pendant la pandémie, ont prévenu ses organisateurs.

L'événement, qui aurait dû célébrer en 2020 son dixième anniversaire, reviendra au second semestre 2022, selon un communiqué.

« La PGW est avant tout une immense fête et un événement physique unique. (...) Nous ne concevons pas de proposer une expérience réduite ou dégradée », a expliqué le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), organisateur du salon, affirmant avoir « étudié tous les dispositifs possibles ».

La Paris Games Week avait accueilli, en 2019, 317.000 visiteurs pendant cinq jours dans les allées du Parc des expositions.

Lire aussi 4 mnÀ la Paris Games Week, le boîtier Shadow veut enterrer le PC traditionnel

A L'ÉTRANGER - Royaume-Uni : la Banque d'Angleterre maintient son taux directeur à 0,1%

La banque d'angleterre devrait relever ses taux en 2022, selon vlieghe

La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu son taux directeur à un plancher historique de 0,1% et son programme de rachats d'actifs tout en prévenant que l'inflation risquait d'accélérer temporairement bien au-dessus de sa cible de 2%.

Même si l'inflation britannique atteignait déjà en mai 2,1% sur un an, aucun membre du comité monétaire n'a voté pour relever les taux d'intérêt.

« Le comité ne compte pas durcir sa politique monétaire tant qu'il n'y a pas de preuves claires que l'économie tourne à plein régime et que l'objectif d'inflation à 2% n'est pas atteint sur le long terme », a expliqué l'institution.

Lire aussi 2 mnLa Banque d'Angleterre pourrait prendre en compte le climat dans ses achats d'actifs

Thaïlande: réouverture aux touristes, les professionnels du secteur sceptiques

Thaïlande

Les professionnels du tourisme en Thaïlande se montrent sceptiques quant à l'efficacité du programme qui doit être lancé la semaine prochaine pour relancer ce secteur vital, à l'arrêt depuis la pandémie de coronavirus.

Pour tenter de relancer l'économie, le gouvernement thaïlandais a donné son feu vert à un projet pilote, baptisé "Sandbox" (bac à sable), qui doit permettre à partir du 1er juillet aux touristes vaccinés contre le Covid-19 de séjourner, sans effectuer de quarantaine, 14 jours à Phuket (sud) avant de pouvoir circuler librement dans le reste du pays.

Plusieurs professionnels du tourisme estiment que ce projet, trop contraignant, pourrait décourager beaucoup d'étrangers. Chaque visiteur vacciné doit effectuer quatre tests de Covid avant et durant son séjour à Phuket pour pouvoir, au bout de 14 jours, être enfin autorisé à quitter l'île. « C'est trop lourd », estime Kongsak Khoopongsakorn, président de la section sud de l'association des hôtels de Thaïlande.

Lire aussi 1 mnCommentaire négatif sur un hôtel en Thaïlande : un Américain risque deux ans de prison

 (Avec AFP)

8 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/06/2021 à 15:07
Signaler
"et exhorte les Français à se faire vacciner. " Quand on a fait exploser la dette publique, que l'on a massacré les jeunes et fini d'exterminer le travail on se tait et on fait profil bas.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.