Covid-19 en 24h : plans de relance, variant sud-africain, « déprogrammation administrative »...

Alors que le variant sud-africain se diffuse en France et particulièrement en Ile-de-France, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire appelle la Commission européenne à examiner rapidement les plans de relance pour aider les économies face à la crise. De leur côté, des médecins libéraux s'inquiètent de la « déprogrammation administrative » d'opérations face à la troisième vague… Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

9 mn

Un syndicat de médecins libéraux s'inquiète de la « déprogrammation administrative » des opérations non urgentes et sans perte de chance avérée à court terme.
Un syndicat de médecins libéraux s'inquiète de la « déprogrammation administrative » des opérations non urgentes et sans perte de chance avérée à court terme. (Crédits : CHU de Rennes)

L'INFO À SUIVRE - Paris appelle la Commission européenne à examiner les plans de relance « le plus vite possible »

La France a appelé la Commission européenne à examiner les plans de relance nationaux qui lui seront soumis cette semaine par les Etats membres « le plus vite possible », afin qu'ils deviennent une « réalité concrète pour les citoyens européens ».

Bruno Le Maire Relance

« Nous avons perdu trop de temps. La croissance chinoise est repartie. Les Etats-Unis sont en plein essor. L'Union européenne doit rester dans la course », a déclaré le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue allemand Olaf Scholz.

L'UE, qui s'est mis d'accord en juillet sur un fonds de relance de 750 milliards d'euros franchira une étape importante cette semaine puisqu'une douzaine de pays doivent soumettre à Bruxelles leur plan, dont la France et l'Allemagne mercredi.

Lire aussi : Plan de relance : où en est la cavalerie européenne ?

LE CHIFFRE - 10% de variant sud-africain

Le variant dit sud-africain se diffuse de plus en plus en Île-de-France, a prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran.

covid paris

« On constate depuis maintenant une grosse semaine une augmentation de la proportion du variant sud-africain, notamment en petite couronne parisienne, qui représentait 6% des diagnostics et qui représente désormais 10% », a-t-il annoncé en marge d'une visite au centre de crise de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

En revanche aucun cas de contamination par le variant dit indien n'a pour l'instant été décelé en France métropolitaine, a-t-il précisé.

Lire aussi : Pourquoi les variants émergent-ils maintenant ?

LA PHRASE - La « déprogrammation administrative » des opérations non urgentes est « une bombe à retardement »

La « déprogrammation administrative » des opérations non urgentes et sans perte de chance avérée à court terme pour faire face à la troisième vague est « une bombe à retardement », a dénoncé un syndicat de médecins libéraux.

Ces déprogrammations nous « posent des problèmes de règles éthiques. Quand on vous dit d'enlever 50% de votre activité, il faut malheureusement faire ce que l'on appelle un tri et choisir les patients en fonction de leur pathologie », Philippe Cuq, coprésident d'Avenir Spé - Le Bloc.

Le syndicat a annoncé mettre à disposition des équipes opératoires un courrier type à envoyer au directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) et au directeur de leur établissement quand ils sont « pris dans une situation de déprogrammation administrative échappant à la décision médicale », stipulant qu'ils n'en acceptent « ni le principe ni la responsabilité ».

Lire aussi : Saturation liée au Covid: le tri des malades, une «ligne rouge absolue», selon Le Maire

LE GRAPHIQUE - Le chômage se stabilise (enfin) au premier trimestre

Alors que le taux de chômage a augmenté de 4,8% entre le premier et le dernier trimestre 2020, le nombre de demandeurs d'emplois se stabilise - et baisse même légèrement (-0,4%) - au premier trimestre 2021, selon les chiffres de la Direction des statistiques du ministère (Dares).

Cette légère embellie s'explique notamment par le recours toujours important au chômage partiel qui concernait 12% des salariés du privé en mars, soit 2,3 millions de personnes, d'après la Dares. Cela montre également « qu'il y a beaucoup de secteurs qui continuent à fonctionner » malgré les restrictions sanitaires, estime la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Toutefois, le nombre de demandeurs d'emplois - toutes catégories confondues - est encore très loin de son niveau d'avant-crise.

Made with Flourish

Lire aussi : L'indemnisation chômage restera inchangée jusqu'à fin avril

EN RÉGIONS - Face au « désespoir » à la montagne, Wauquiez demande à Castex « d'agir vite »

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a rendu publique une lettre adressée à Jean Castex dans laquelle il enjoint le gouvernement d'accélérer l'instruction des demandes d'aides pour les professionnels de la montagne, sinistrés par la crise sanitaire.

« La non réouverture des remontées mécaniques cette saison est un drame pour nos territoires de montagne et leurs habitants sont mis à genoux », Laurent Wauquiez

France: les remontees mecaniques des stations de ski ne rouvriront sans doute pas de la saison

120.000 emplois directs sont concernés selon lui et « tout l'écosystème de la montagne » sera « lourdement impacté pour plusieurs années ».

Au début du mois d'avril, un rapport international avait estimé que la saison 2019-2020 a été la « pire » depuis une vingtaine d'années pour l'industrie du tourisme de ski dans le monde en raison de la pandémie, projetant une saison 2020-2021 plus désastreuse encore.

Lire aussi : Rossignol, Kässbohrer, Poma... pour les fournisseurs des stations de ski, le pire est à venir

Dans le Puy-de-Dôme, des amendes pour les boulangeries refusant un jour de fermeture

Six boulangeries industrielles du Puy-de-Dôme ont été condamnées à verser une amende de 1.000 euros à la CGT pour ne pas avoir respecté une décision les obligeant à fermer un jour par semaine.

Des tickets de caisse versés au dossier montrent que ces boulangeries ont été ouvertes tous les jours pendant au moins une semaine, alors qu'elles « ne justifient d'aucune difficulté qu'elles auraient rencontrées pour fermer un jour de la semaine », souligne la Cour d'appel de la première chambre civile de Riom (Puy-de-Dôme) dans son arrêt consulté par l'AFP.

Lire aussi : Restaurants clandestins : près de 1.000 clients verbalisés à Paris

À L'ÉTRANGER - La Belgique ferme ses frontières aux voyageurs d'Inde, Brésil et Afrique du Sud

Les autorités belges ont décidé d'interdire l'entrée dans le pays des voyageurs en provenance d'Inde, du Brésil et d'Afrique du Sud afin d'endiguer la propagation des variants locaux du coronavirus, ont annoncé les services du Premier ministre Alexander De Croo.

Dès le 14 avril, la Belgique avait plaidé pour « une approche coordonnée » au niveau européen de la suspension du trafic aérien de passagers avec le Brésil.

Selon les autorités sanitaires belges, le variant britannique est actuellement le plus répandu en Belgique (près de 86% des souches en circulation). Viennent ensuite le brésilien (4,9%) et le sud-africain (3,7%), selon des chiffres communiqués lundi par la région de Bruxelles.

Lire aussi : Et le Covid-19 continue de galoper au Brésil

La confiance des consommateurs américains au plus haut depuis le début de la crise

La confiance des consommateurs américains a grimpé plus qu'attendu en avril, et est désormais au plus haut depuis le début de la crise, grâce notamment à une perception bien meilleure des conditions actuelles, selon l'indice du Conference Board.

Le covid-19, troisieme cause de mortalite aux usa en 2020

L'indicateur a bondi à 121,7 points, contre 109 points en mars, selon des données révisées en légère baisse. Il s'établit ainsi à son niveau le plus élevé depuis le mois de février 2020, avant que la pandémie ne s'étende aux Etats-Unis.

Le plan de relance du gouvernement fédéral, adopté début mars, a en effet permis à des millions de foyers américains de recevoir un versement de 1.400 dollars par personne.

Lire aussi : Biden, 100 jours au pas de charge

Le Portugal franchit le cap des 3 millions de doses

Le Portugal, qui devrait poursuivre la semaine prochaine la mise en œuvre de son plan de déconfinement, a franchi mardi le cap des 3 millions de vaccins administrés, selon les autorités sanitaires.

Coronavirus: le portugal prolonge ses restrictions jusque mi-octobre

Près de 800.000 personnes ont déjà reçu les deux doses du vaccin dans ce pays d'un peu plus de dix millions d'habitants, selon le dernier bilan des autorités sanitaires dont l'objectif est d'atteindre 70% de la population vaccinée cet été.

« Nous sommes passés sous le seuil des cinq décès pour un million d'habitants », a aussi précisé la ministre de la Santé, alors que le pays n'a enregistré lundi aucun décès lié au Covid, une première depuis août 2020.

Lire aussi : Portugal : la pandémie fait chuter le PIB de 3,8% au 1er trimestre

(avec AFP et Reuters)

9 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 28/04/2021 à 11:45
Signaler
Le variant indien est en Angleterre depuis 2 semaines ça ne m'étonnerait pas qu'il vienne ici

à écrit le 27/04/2021 à 20:11
Signaler
On va encore nous bassiner encore longtemps avec la "déprogrammation administrative" en raison de l'existence de seulement 6 000 places en réanimation dans un pays qui compte 70 millions d'habitants ? On va enfin ouvrir les yeux ou on va rester toute...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.