Covid, bruits de guerre : 2022, l'année de tous les dangers pour la France... et le monde ?

POLITISCOPE. En cette fin d'année, l'épidémie de Covid-19 semble devenir une histoire sans fin. Avec le pass vaccinal, le gouvernement renvoie sur les Français la responsabilité de qui devrait incomber à l'Etat, l'obligation vaccinale. Le virus n'est pas la seule épée de Damoclès sur 2022. Aux frontières de l'Europe, les bruits de guerre inquiètent les responsables militaires français, dans un monde rendu plus instable avec la rivalité Chine/Etats-Unis.
Marc Endeweld

4 mn

Le président russe Vladimir Vladimirovitch Poutine.
Le président russe Vladimir Vladimirovitch Poutine. (Crédits : SPUTNIK)

L'ambiance est décidément pesante en cette fin d'année 2021. Alors que les Français se préparent pour passer les fêtes en famille, les mauvaises nouvelles s'accumulent : alertes incessantes du corps médical face à la montée exponentielle du variant Omicron, abaissement des perspectives de croissance pour l'année prochaine, tensions internationales croissantes, et des frontières de plus en plus difficiles à franchir...

« J'ai une entreprise au Japon, cela fait des mois que je n'arrive pas à y aller. Il y a tellement de procédures du fait du Covid que cela m'empêche de m'y rendre pour mes activités professionnelles. Et c'est comme ça aussi pour d'autres boites que j'ai ailleurs dans le monde ». Ce témoignage émane d'un entrepreneur dans le numérique, affligé de constater que deux ans et demi après le début de l'épidémie de Covid 19, la planète est plus que jamais fragmentée. Fini le temps où les hauts cadres d'entreprise passaient leur vie dans les avions et pouvaient sauter d'un pays à un autre, aujourd'hui les aéroports deviennent des passages toujours plus éprouvants. Et puis si l'économie est devenue euphorique ces derniers mois du fait des plans relance décidés un peu partout, il n'est pas dit qu'elle continue en si bon chemin l'année prochaine. Certains n'hésitent pas à brandir le spectre de l'inflation.

« Rassuristes » vs « alarmistes »

De fait, la covid 19 semble devenir une histoire sans fin. Et les gouvernements semblent parfois pris de panique, tant le front sanitaire n'a pas l'air de s'éclaircir. Heureusement, les premières études en Afrique du Sud montrent que ce dernier variant est plus inoffensif que les précédents. En outre la couverture vaccinale s'intensifiant en France, l'explosion des contaminations n'amène pas aujourd'hui à une explosion des cas graves pris en charge pas l'hôpital. Sur les plateaux télés, les médecins « rassuristes » appellent donc au calme, quand leurs collègues « alarmistes » sonnent le tocsin.

C'est justement ce va-et-vient incessant entre alertes et relâchements, ainsi que la multiplication des injonctions contradictoires qui fatiguent particulièrement les Français. Au moment où le gouvernement demande à la population de se prendre une troisième dose de vaccin, le patron de l'OMS souligne que la pandémie ne pourra être vaincue en multipliant les doses...  La multiplication de ces prises, n'empêchant malheureusement pas le virus de se propager, pourrait avoir comme effet contre productif d'augmenter le nombre de sceptiques à l'égard de la vaccination. « Je me suis fait vacciner, une fois, deux fois, et maintenant on me demande de le faire une troisième fois, je commence à en avoir marre ! » râle ainsi un haut cadre.

Mais ce qui devrait inquiéter, c'est la persistance des mesures d'état d'urgence et d'exception. Pour quelles raisons le gouvernement n'a-t-il pas opté pour l'obligation vaccinale ? La mise en place d'un pass vaccinal fait finalement supporter la responsabilité sur le dos des Français plutôt que sur l'État et le gouvernement. On assiste à un renversement total des valeurs. Surtout, l'idée du contrôle permanent des populations s'impose peu à peu sans que beaucoup de voix ne s'élèvent contre une telle régression.

Bruits de guerre

La covid 19 n'est pourtant pas le seul danger que la France va devoir affronter en 2022. Ces derniers jours, les tensions entre l'Ukraine et la Russie se sont multipliées. Et on apprenait ces derniers jours que l'armée française se préparait désormais à un conflit de « haute intensité », face à d'autres armées modernes.

Le chef d'état-major des armées (Cema) Thierry Burkhard, nommé en juillet dernier, a d'ailleurs présenté sa « vision stratégique » sous la forme d'une brochure de 24 pages : « Nous devons désormais envisager et préparer notre stratégie militaire à la lumière de trois notions : compétition-contestation-affrontement», avertit le Cema. Fini le temps de la mondialisation heureuse, bienvenue dans un monde d'affrontements perpétuels ? En Asie, le choc entre la Chine et les États-Unis devrait davantage inquiéter nos responsables politiques. Ces considérations internationales sont pourtant sous traitées dans les premiers débats qui ont été organisés dans la perspective de l'élection présidentielle. Les Français attendent pourtant un cap clair dans un monde de plus en plus incertain.

Marc Endeweld

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 27/12/2021 à 1:32
Signaler
Y a pas de virus. C est des conneries. Le seul virus c est votre smartphone et le corps medical qui a trouver un nouveau moyen de se faire de l argent sur votre dos. REVEILLEZ VOUS

le 20/02/2022 à 7:21
Signaler
chut tu vas passer pour un complotiste

à écrit le 25/12/2021 à 12:01
Signaler
Poutine s'en prend plein la poire avec les sanctions et cela lui fait très mal sa population commence a en avoir marre de lui et ses atitudes de maitre du monde . J'espère que les Européens on compris qu'il faut arrêter de commercer avec lui . L'arg...

le 25/12/2021 à 20:41
Signaler
M'en vais ne me fournir que là bas... plus je vois ce genre de réflexion d'une profondeur abyssale plus j'ai souhait d'un effondrement de votre tout petit monde. C'est une réflexion de W.Churchill que je partage. Va falloir purger.

à écrit le 25/12/2021 à 10:06
Signaler
Je pense que nous sommes déjà entrée dans les années de tous les dangers pour les classes dirigeantes mondiales qui remises toutes en causes nous imposent ces restrictions sans cesse plus draconiennes, ne pas oublier que juste avant le covid, En Iran...

à écrit le 24/12/2021 à 18:50
Signaler
Contrairement à ce que veulent nous faire croire Macron et ses maîtres du WEF, c'est certainement pas Poutine le danger pour la France et le monde en 2022 😁

le 25/12/2021 à 9:40
Signaler
encore les usa qui deja avec irak ont menti et recommence avec la russie pour se croire maitre du monde et imposer leur dictature du fric

à écrit le 24/12/2021 à 17:32
Signaler
Poutine est sur la fin et ce qui l'ennuie c'est que l'on ne reconnaisse pas la Crimée comme territoire Russe, mais Ukrainien. Il est enlisé dans le Donbas et les forces de l'Otan ne respectent pas les eaux territoriales de la Crimée comme étant Russe...

le 24/12/2021 à 19:00
Signaler
# jesuispoutine

le 25/12/2021 à 1:16
Signaler
@Elias. Vous avez une curieuse vision des choses. Poutine ne craint rien encore moins des americains. Bonne parano.

à écrit le 24/12/2021 à 11:48
Signaler
M. Poutine est parfait en Père Fouettard. Mais c'est tellement facile : les médias devraient arrêter de jouer sur la peur. Ce qui n'intéresse que ceux qui aiment se faire peur parce que leurs vies sont ennuyeuses (et qu'ils ne s'en rendent même pas...

à écrit le 24/12/2021 à 11:31
Signaler
juste une question? cela ne fait pas depuis les années 60 que cuba paie le prix d'avoir été proche de la russie a côté des us? donc faire croire que l'on va faire la guerre a la russie, oui le roi peut le vouloir, mais pas la population. Dans tout le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.