Des créations d'entreprises à un niveau record depuis 2000

 |   |  641  mots
La progression de septembre s'est principalement manifestée pour les entreprises classiques, dont le nombre de créations a augmenté de 1,5% et les immatriculations de micro-entrepreneurs n'ont que peu varié, avec une hausse de 0,1% seulement.
La progression de septembre s'est principalement manifestée pour les entreprises classiques, dont le nombre de créations a augmenté de 1,5% et les immatriculations de micro-entrepreneurs n'ont que peu varié, avec une hausse de 0,1% seulement. (Crédits : Charles Platiau)
Le nombre de créations d'entreprises en France a enregistré un deuxième mois consécutif de hausse en septembre, progressant de 0,8% sur un mois pour s'établir à 59.700. Les créations d'entreprises classiques ont été particulièrement soutenues.

L'entrepreneuriat reste très dynamique en France. Selon les dernières données de l'Insee publiées ce vendredi 12 octobre, le nombre total de créations d'entreprises a légèrement augmenté en septembre (0,8%) après un plus fort rebond en août (+4,5%) en données corrigées des variations saisonnières est des jours ouvrables (CVS-CJO). Ces résultats illustrent la bonne santé de la démographie d'entreprises sur le sol français.

--

--

La forte hausse observée à partir de 2009 correspond à l'entrée en vigueur du régime des auto-entrepreneurs. Ce statut permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux. Depuis le 19 décembre 2014, "de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel de juin 2014 s'appliquent au régime de l'auto-entrepreneur. En particulier le terme de micro-entrepreneur se substitue à celui d'auto-entrepreneur", rappelle l'Insee.

Rebond porté par les entreprises classiques

Au total, le nombre de créations s'établit à 59.200, un record depuis le début des années 2000. Le précédent record datait de mai 2018 (59.291). L'évolution à la hausse du mois de septembre est principalement portée par l'essor des entreprises classiques. Selon l'institut de statistiques publiques, les créations d'entreprises classiques ont progressé de 1,5% (contre 2,9% en août) alors que celles des microentreprises sont relativement stables (+0,1% contre 6,6%).

En septembre, en données brutes, la part des demandes d'immatriculations de micro-entreprises sur l'ensemble des entreprises créées au cours des douze derniers mois augmente de manière consécutive depuis 11 mois, précise l'Insee. Leur part atteint désormais 43,7% contre 26,6% pour les entreprises individuelles classiques et 29,7% pour les formes sociétaires.

Le transport toujours dynamique

Sans surprise, le secteur des transports et de l'entreposage est celui qui connaît la plus forte hausse hausse de créations d'entreprises et de loin avec 62,6% en plus sur 12 mois. Il est suivi du commerce, hébergement et restauration (22,7%) et des services aux ménages (22,4%). Le dynamisme de la démographie des entreprises dans le secteur des transports est loin d'être récent. Dans une étude de 2017, les économistes de l'Insee expliquaient en janvier 2017 que :

"Les créations d'entreprises dans les transports et l'entreposage progressent très fortement depuis quelques années : +56% en 2016, après +46% en 2015 et +35% en 2014. En 2016, c'est dans ce secteur que la croissance des créations d'entreprises est la plus importante. Cet envol est dû au succès grandissant des 'autres activités de poste et de courrier', incluant la livraison à domicile (13.500 créations en 2016 après 3.900 en 2015 et 1.900 en moyenne chaque année depuis 2009)."

Des défaillances au plus bas

Le dynamisme des créations d'entreprises s'est accompagné d'une baisse des défaillances. Selon les derniers chiffres communiqués par la Banque de France, le nombre d'entreprises à connaître des défaillances a diminué en juillet dernier de 4,7% sur un an. Au total, 53.000 entreprises ont fait l'objet d'une procédure de sauvegarde, ont été placées en redressement judiciaire ou mises en liquidation sur cette période, contre 55.594 un an auparavant. L'institution bancaire, sur la base de données encore provisoires, prévoit par ailleurs une nouvelle baisse des défaillances de 4,3% à la fin du mois d'août.

Dans le détail, les défaillances ont reculé de 10,6% dans le secteur agricole, de 6,8% dans les activités immobilières, de 6,6% dans l'industrie et de 6,4% dans la construction. En revanche, le nombre de défaillances a augmenté dans les transports et l'entreposage (+8,7%), précise la Banque de France. Par taille d'entreprise, les défaillances ont reculé de 4,7% pour l'ensemble des PME, mais ont enregistré une hausse sur le segment des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grandes entreprises, avec six défaillances de plus sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2018 à 14:44 :
J'etais chomeur, je cherchais dans la banque et service clientèle.
La semain derniere, je suis allé a un forum Pole Emploi. Pour ceux qui ne connaissent pas ces forums, les entreprises ont un stand et les chomeurs s'approchent avec leurs CVs.
Une femme nous approche, elle nous a dit que personne vient la voir, elle cherche des gens motivés avec ou sans diplomes pour travailler dans le BTP et des gens pour les métiers de cordage. Elle nous demandé si on pouvait passer le mot. Alors oui, Il n'y a qu'a traverser la rue. Quand a moi, j'ai trouvé un travail et je commence la semaine prochaine.
a écrit le 12/10/2018 à 16:16 :
pas trop étonnant que les entreprises aient du mal à recruter.
sinon, sur le site du Village de la Justice, la société Sbc interim publie des annonces pour des postes de "assistant juridique bilingue corporate" (en cabinet d'avocats) basés dans différentes villes moyennes françaises. des étrangers entreprennent/se développent dans l'Hexagone et/ou nos PME s'efforcent de se développer à l'international ?
info plus ou moins liée : la France progresse pas mal dans le classement HSBC Expat Explorer (attractivité pour les expatriés), à l'orée du Top 10. on devrait plutôt être dans le top 5. mais c'est déjà ça.
a écrit le 12/10/2018 à 15:59 :
"Des créations d'entreprises à un niveau record depuis 2000
La forte hausse observée à partir de 2009 correspond à l'entrée en vigueur du régime des auto-entrepreneurs. Ce statut permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux".

Des entreprises de ...un salarié payé en partie par un régime fiscal avantageux ( niche fiscale donc),c'est à dire l'état.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :