Discours musclé, Juppé sifflé, Merkel "invitée"... le premier jour mouvementé des Républicains

 |   |  782  mots
Nicolas Sarkozy a prononcé son discours devant 20.000 militants et sympathisants de droite à Paris ce 30 mai.
Nicolas Sarkozy a prononcé son discours devant 20.000 militants et sympathisants de droite à Paris ce 30 mai. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Nicolas Sarkozy a défini sa vision de la République, Angela Merkel a fait une apparition vidéo, plusieurs personnalités passées à la tribune ont été sifflées. Et le patron de Rentabiliweb a défendu son amitié avec l'ex-président. Résumé du premier jour des Républicains.

La naissance des "Républicains" n'aura pas été de tout repos. Pour ceux qui ne l'auraient pas suivi, voici un résumé de la journée.

L'UMP divisé, les Français dubitatifs

Celle-ci a démarré par la parution d'un sondage indiquant que près des trois quarts des Français rejettent pour le moment l'idée d'une candidature de Nicolas Sarkzoy à la présidentielle de 2017. Ils sont encore plus nombreux à s'opposer à celle de François Hollande.

Le discours

Au Congrès du 30 mai porte de la Villette à Paris, 20.000 membres et sympathisants du parti d'opposition ont officiellement célébré la naissant des Républicains. Nicolas Sarkozy a défini sa vision de la République et en a profité pour répondre aux critiques de la majorité à propos du choix de ce nom:

"A ceux qui nous accusent de vouloir confisquer la République, je veux répondre que s'ils ne l'avaient pas trahie, s'ils ne l'avaient pas abandonnée, s'ils ne l'avaient pas abaissée, nous n'aurions pas besoin aujourd'hui de la relever"

En référence à l'entrée au Panthéon de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle, Pierre Brossolette et Jean Zay, deux jours plus tôt, il lance :"quelles leçons tirez-vous de ce qu'ils ont accompli et de de ce qu'ils ont incarné? Aucune".

"Vous ne défendez pas la République, vous la caricaturez avec la théorie du genre, avec le pédagogisme, avec le 'il est interdit d'interdire', avec le nivellement, avec l'égalitarisme", a-t-il encore déclaré, s'adressant à "la gauche". Il a également affirmé que :

"La gauche ne respecte pas la République, elle la trahit par le coup de force permanent parce qu'elle pense qu'avoir la majorité lui donne tous les droits sans aucune exception"

L'ancien chef de l'Etat a en outre critiqué François Hollande pour sa visite à Fidel Castro "au lieu d'aller rendre hommage au peuple russe pour les terribles épreuves qu'il a endurées lors de la seconde guerre mondiale et dont le courage a joué un si grand rôle dans la défaite du nazisme ?"

Le petit mot de Merkel

Au cours du Congrès, Angela Merkel a montré son visage dans une vidéo de soutien préenregistrée. "Cher Nicolas Sarkozy, chers amis, pour votre congrès, je vous transmets à titre personnel et au nom de la CDU, mes meilleurs voeux" a déclaré la chancelière en allemand.

Des personnalités sifflées...

Une soixantaine de personnalités ont également pris la parole à la tribune au long de la journée. Certains ont déclenchés des sifflets en prononçant les noms du président François Hollande et Christiane Taubira, la garde des Sceaux.

Des sifflets ont en outre été directement adressés à François Fillon et Alain Juppé venus s'exprimer sur scène. "Ça me fait de la peine, mais ça ne change pas ma détermination", a répliqué le maire de Bordeaux.

Une autre applaudie

Eric Woerth, relaxé dans l'affaire Bettencourt à quant à lui eu droit aux ovations du public lorsque Nicolas Sarkozy a évoqué son nom. "Les droits de chacun seront respectés à la différence de ce qu'à vécu Eric Woerth après cinq années d'insultes et d'injures médiatiques. Nous sommes heureux d'accueillir un très honnête homme et un républicain : Eric Woerth", a dit l'ancien président de la République à propos de l'ex-ministre et dans l'éventualité où son parti reprendrait le pouvoir.

Le "Hollandais volant" répond à "Mariakozy"

Enfin hors scène, le fondateur de Rentabiliweb, Jean-Baptiste Descroix-Vernier a fait une incursion dans le débat en répondant au magazine Marianne. La veille ce dernier a publié un article dans lequel il est question de son rôle supposé dans la campagne numérique de Nicolas Sarkozy en 2012.

Désigné par le sobriquet "le Forgeron" ou le "Hollandais Vollant", le fondateur de la société de monétisation qui vit sur une péniche à Amsterdam assume dans son droit de réponse son amitié avec Nicolas Sarkozy. Il reconnaît que sa société a fournit une analyse de données à l'équipe de campagne de l'ex-candidat... et ajoute qu'elle a également travaillé pour Marianne. Le chef d'entreprise à l'allure peu conventionnelle (il est coiffé de tresses) conclut ainsi sa missive:

 "Si vous me consultez tous, ce n'est pas non plus (malheureusement) pour mon look super swag. Si Marianne et Sarko demandent en même temps mes conseils, c'est certainement qu'ils sont de mèche ! C'est la fameuse « Mariakozy » ! Le nouveau slogan de mon groupe sera donc désormais « Marianne, Sarkozy, et bien d'autres : ils nous font confiance ! Rejoignez-les !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2015 à 9:51 :
Commentaire de la photo, pensée de Sarkozy: "Eh voilà, le tour est joué. Il suffisait d'y penser. Il n'y a plus qu'à re-berner les électeurs et c'est reparti pour un tour".
a écrit le 01/06/2015 à 7:27 :
Que personne n'oublie que le referendum constitutionnel de 2005 a été un simulacre de démocratie. C'est bien Sarkozy qui a contourné le choix des Français. Pensez-y aux prochaines élections.
a écrit le 31/05/2015 à 22:07 :
Sarkozy a livré la France à l'OTAN, maintenant il va façonner le paysage politique français à la manière américaine, vous pouvez l'écrire. La France devient hélas le premier pays européen à copier le modèle du bipartidarisme américain (Démocrates et Républicains), c'est déjà commencé à l'UMP. Il ne reste plus au PS qu'attendre la bonne occasion pour changer aussi l'enseigne du parti et se transmuter en Démocrates. Ce sera plus direct pour jouer avec Washington. Alors il ne reste que remplacer notre langue par l'anglais et le tour est joué.
a écrit le 31/05/2015 à 20:17 :
on a déjà un aperçu du sens de la république : non respect du vote des français lors du réferendum de 2005 , réforme des retraites pour le peuple et non pour les parlementaires etc......
c'est pas en repeignant la façade qu'on change l'intérieur !
a écrit le 31/05/2015 à 19:05 :
Sacré Nicolas le voilà républicain la il est fort car qui dit Républicain le vrai dit respect de la République la vraie et non celle que l’on crée c’est-à-dire pour notre Nicolas la république bannière, et de ses citoyens. Sur le plan du respect commençons mais il n’est pas le seul, à ne pas respecter ses engagements sur le plan économique, montrer à l’étranger une République qui respecte les invitations cela commence par un minimum de respect de celui qui vous invite et pour cela ne passer des SMS pendant les discours , être républicain un vrai demande également de s’entourer de collaborateurs irréprochables et non du contraire comme par exemple ne pas respecter la loi républicaine et se servir des primes en liquide et puis d’avoir pour la République et ses citoyens du respect pour cela ne pas hésiter à virer ceux qui bafouent les lois type la Famille avec un grand F pour un rapport avec certains napolitains, les Balkany mais également virer sans ménagement ceux qui dans les bureaux politiques ont joué!!! et oui encore avec l’argent de la République car les partis sont subventionnés à hauteur de 60 pour cent par de l’argent des citoyens M. Copé et consœurs dans l’affaire Big..millions , mais également de ne pas attendre d’être élu avec un vote minoritaire par rapport au nombre d’inscrits pour rembourser une dette de plusieurs centaines de milliers d’Euros car s‘il n‘avait pas été élu??????, ne pas se vanter de respecter la République et demander à celle -ci de faire allégeance à un homme qui mérite le tribunal international M. Bush…… Nous faire de grands discours politiques avant de partir pour Bruxelles puis de faire allégeance à son amie la chancelière, d’ailleurs nos amis allemands avaient trouvé que notre cher Nicolas était le bon ambassadeur de la chancelière. Pour bien montrer combien notre Nico national est un bon républicain respectueux des citoyens il a décidé que le citoyen était un gueux en INVALIDANT son vote sur la Constitution Européenne et choisi la voix des partis celui qui est la moins républicaine car les élus sont dans la grande majorité élu pardon imposés avec moins de 50 pour cet des inscrits donc légitime pour la magouille politicienne mais illégitime sur le plan de la représentation de la République des citoyens, peu importe que l’on soit pour contre, le citoyen est maitre de sa voix et ne peut être bafoué par un républicain car dans ce cas le dit!!!républicain est un despote donc un anti républicain. Nous pourrions bien sur rajouter le mensonge permanent mais la il est vrai nous ne sommes pas en République mais en politique c’est-à-dire le contraire de l’idée républicaine du respect de l’autre et de la parole. Ne pas oublier l’affaire Epad, les fadettes chères à son éminence grise qui lui se sert en liquide dans les caisses d’une république bannière. Concernant les socialises la encore je ne suis pas d’accord avec lui car notre bon républicain pédalo est en fait son jumeau avec lui aussi un manque de respect pour le citoyen « Moi Président » on connait la suite. Dans la même ligne, nommer comme secrétaire d’Etat c’est-à-dire, il parait un représentant de la république oui mais dans ce cas encore bananière, un ancien condamné pour abus de biens sociaux comme d’ailleurs valider pardon imposer sur le fond comme premier secrétaire de son parti là aussi un homme passé par les tribunaux et puis comme son jumeau Nicolas ne parlons pas des mensonges, mais également vouloir surfer sur de tragiques événements pour sa pub car en politique on aime la pub avec tout ses mensonges. Enfin pour notre pilote de pédalo et non de la République lui aussi se sert de l’argent du contribuable pour son plaisir personnel comme mettre à la disposition de sa « pompadour » des moyens de la République un peu pingre!!! notre « serviteur ». Sans oublier comme pour Nico tous les amis qui après avoir fautés sont recasés dans les services de l’Etat. Conclusion ils sont tous républicains oui mais républicains en régime de bananes. Un chanteur chantait « non je n’ai pas changé » et oui amis!! jumeaux de la politique vous n’avez pas changé car vous aimez la république mais pas celle qui est un nom PROPRE avec une R majuscule. Des bobards en 2007 & 2012 pas en 2017 une fois suffit et vous ne méritez pas un merci pour services rendus le seul mérite un carton rouge pour avoir bafoués ce merveilleux mot REPUBLICAIN.
a écrit le 31/05/2015 à 18:54 :
$arkozy de Nagy Bocsa le batteleur, qui a tant de casseroles dans sa musette, qu'il devrait se reconvertir en camelot de foire, voire en cuisinier... quoiqu'on ne fasse pas de la bonne cuisine dans des casseroles "pourries".
$arkozy de Nagy Bocsa, un amuseur pour les gogos.
a écrit le 31/05/2015 à 17:01 :
Non, non, je ne dirais point les noms des auteurs (ce serait créer trop de polémique dans un forum tellement civilisé que celui-ci), je ne cracherai que les phrases qu'ils ont lâchées lors de ce premier jour "mouvementé" des Républicains. Peut-être que quelques-uns d'entre vous en repéreront les auteurs….

«Les socialistes sont comme des bombes à fragmentation, des démolisseurs»

«Si la Grèce ne veut pas respecter les règles, et bien qu’elle se casse, pauv' co*ne»

«Le sang contaminé et les larmes de crocodile, c’est aujourd’hui pour six millions des Français sans dents»

"La France socialafiste, ça suffit !"
a écrit le 31/05/2015 à 16:51 :
Sarkozy rebaptise sa formation " Les Républicains" et Cambadélis propose une alliance hors les murs des partis du marais centriste. Le nom de cette formation en devenir ? Vraisemblablement "Les Démocrates" Une vie politique made in USA. Le rêve ou le cauchemar ? Voir l'Italie.
a écrit le 31/05/2015 à 13:28 :
Le vrai sens étymologique du mot "républicains" est tellement dévoyé au profit des partis qui se l'approprient que celui ci est entrain de devenir plus que commun. La République, c'est vous et moi ; le peuple.Donc, les républicains sont tous les français sans exception !
Réponse de le 31/05/2015 à 16:08 :
Beaucoup de monde l'avait compris aussi, mais c'est l ça a ruse du Maître-ruseur, faire en sorte que tous le français s'en sentent concernés.
a écrit le 31/05/2015 à 11:47 :
E Woerth à bénéficié d'un non lieu, ça n'en fait pas un innocent car comme chacun sait les politiques sont des intouchables de notre pseudo démocratie. Pour preuve on a préféré condamner lourdement Banier et De Mestre, ce qui est plus porteur et people.
a écrit le 31/05/2015 à 11:45 :
Il est fatiguant avec ces discours sur la confiance
Il a trahi tellement de fois et tellement menti que c'est à vomir ces discours
Réponse de le 31/05/2015 à 20:53 :
tout à fait en accord avec vous…. la république bananière ah q c fatigaaant….
a écrit le 31/05/2015 à 11:21 :
Au lendemain de son investiture en mai 2007, la première chose que Sarkozy a faite c'était aller à Washington pour offrir la France aux ordres de la maison-Blanche en tant qu'inconditionnelle vassale. Son discours au Congrès américain avait été chaleureusement accueilli, rappelez-vous. Par la suite, Sarkozy a livré la France à l'OTAN, rappelez-vous.

C'était grâce à lui, en tant que chevalier servant de l'OTAN, que la Libye se trouve dans cet état catastrophique qu'on connaît, avec des milliers et des milliers de migrants qui viennent frapper aux portes de l'Europe, cette même Europe dont il avait dit qu'il allait défendre ! Sarkozy, en tant qu'un "Européen convaincu", est allé chercher des millions des dollars auprès de Khadafi pour sa campagne et, en reconnaissance, il mène une guerre contre lui pour finalement avoir sa peau. C'est un homme de cette "stature" qui se veut le chef de file des…. Républicains français !!

Le plus attristant c'est de voir le nombre d'arrivistes et d'autres "sarkozistes" qui se profilent à ses cotés, ils sont nombreux et tous des "bons Français", des "républicains qui aiment la France". C'est navrant.

Si la France n'en finit pas avec le sarkozysme, celui-ci va en finir avec la France.
a écrit le 31/05/2015 à 11:06 :
En 2007 j ai vote Sarkosy ...
En 2012 j ai voté hollande écœuré par 5 ans sans réformes et le sorkosysteme

En 2017 ce ne sera ni l un ni l autre
Mais j irai voter et pas blanc.....


Réponse de le 31/05/2015 à 16:10 :
Et vous n'êtes pas le seul.
Réponse de le 31/05/2015 à 22:22 :
Vous avez raison : voter Marine est le moyen le plus sûr de revenir en quelques semaines à l'age de pierre ........ On ne pourra alors que progresser.
a écrit le 31/05/2015 à 10:54 :
Tout ça c'est du cinéma, de la fanfaronnade, de la mascarade pour amuser la galerie. En réalité dans cette clique, ils sont tous à couteaux tirés, leurs sourires carnassiers cachent une haine farouche qui les fera dégainer à la première occasion. Le RPF, devenu UNR, devenu RPR devenu UMP blablabla, la SFIO, le PSU devenus PS, blablabla, on change les noms pour tromper l'ennemi ( le peuple) mais surtout on conserve les mêmes avantages et tous les instrument du pouvoir. Mais quand allons nous mettre fin à ces groupes oligarchiques qui se financent avec nos impôts depuis des décennies alors même qu'ils sont responsables de la ruine de ce pays ..?
a écrit le 31/05/2015 à 9:53 :
vive le vote blanc !
a écrit le 31/05/2015 à 9:42 :
Avec toutes les casseroles qu'il traîne ... vaste programme !
a écrit le 31/05/2015 à 9:36 :
VOILA LE SAKO NOUVEAU. COMME LE BEAUJOLE NOUVEAU. ON A JUSTE CHANGE L ETIQUETTE. LE PROBLEME C EST CONBIEN CELA NOUS COUTER CETTE FOIS? petit rappel il a juste sauve les banques, il a laisse un million de chomeurs en plus et 6milliards de dette en plus,et laisse un dette aussi a l U N P? meme a l argus il ne ne vaux PLUS un clou???
a écrit le 31/05/2015 à 9:24 :
Un avant-goût de ce qu'on devrait désormais rencontrer comme titre dans la presse:
"Descente de police au siège des Républicains",
"Nouvelle perquisition au siège des Républicains",
"Un élu Républicain condamné à deux ans d’inéligibilité,
"Duel Copé-Fillon : Sarkozy coupable... d'avoir décérébré les Républicains",
"Un candidat Républicain condamné pour avoir brûlé des caravanes",
"Bruno Le Maire exige que les Républicains "arrêtent de se regarder le nombril",
"Le député Républicain Vialatte condamné à 2.000 euros d'amende pour avoir comparé des casseurs à des descendants d’esclave",
"Provocation à la haine raciale : un élu Républicain condamné",
"Une élue Républicaine condamnée pour avoir escroqué une association de personnes âgées", etc, etc ...
a écrit le 31/05/2015 à 9:05 :
Comment y croire ???

Son discours à ete écrit par Henri guaino et quand il a ete president il n a pas fait ce qu'il avait promit

Il est comme son clone Hollande un opportuniste près à tous pour l élysée

a écrit le 31/05/2015 à 8:37 :
Les ripouxblicains
Moins de 200 000 adhérents le PS encore moins les syndicats 4% des travailleurs
Finalement les minorités dirigent le pays
a écrit le 31/05/2015 à 7:57 :
Les français ne veulent a plus de 70% ni de Hollande ni de Sarkozy
Les français veulent des vraies réformes économiques sociales une baisse des impôts par la réduction de la sur administration de notre pays

RIEN DE NEUF
Réponse de le 31/05/2015 à 8:17 :
Il faut changer ces deux menteurs professionnels
La France mérite de vrai débats avec de vrai projets

Sarkosy et Hollande sont des vendeurs de foire insupportable
a écrit le 31/05/2015 à 0:53 :
ah ils sont beaux les Ripoublicains !
a écrit le 31/05/2015 à 0:36 :
C'est comme changer l'étiquette d'une piquette. Cela n'en fait pas un bon vin.
a écrit le 30/05/2015 à 21:32 :
Un grand numéro de vendeur de foire !

Il faut être sacrément naïf pour y croire

Apres 5 ans et bigmagouilles le retour me semble impossible
Les francais n'en veulent plus du vent de l'air
a écrit le 30/05/2015 à 21:26 :
Pitoyable.
a écrit le 30/05/2015 à 21:22 :
Confiance? Les Français le lui ont fait et non pas été déçus! Par dépit ils ont élu Hollande... Pas bien mieux... Alors il est grand temps que nous nous réveillons! Rendons nos dirigeants responsables de leurs promesses et de leurs actes, avec sanctions à la clé, tout comme le sont les gérant d'entreprises! Finis tous ces privilèges, retraites dorées et autres indemnités à vie! aux armes, CITOYENS !!!!!!
Réponse de le 31/05/2015 à 6:16 :
oui...............mais comment ??????????????
Réponse de le 31/05/2015 à 14:58 :
mais comme en 1968,tout arrêter ,obliger hollande a démissionner,il faudrait marine,pour virer tout ce qui ne doit pas être chez nous,et il y en a au moins 15millions a virer,de ce fait, plus de chômeurs ,et supprimer les indemnités de chômage,qui ont faits des millions de feignants et des lois a supprimer,par exemple: les congés de naissance pour les hommes,les jours de congés des fêtes religieuses,ne pas oublier,que les fêtes religieuses,ne sont que des fêtes de sectes mal saines etc...
Réponse de le 31/05/2015 à 19:39 :
mitsu, vos solutions me paraissent assez discutables.
Marine d'abord, juste pour rire vous savez qu'elle est députée européen et qu'elle a totalisé moins d'une semaine de présence sur une année, 12 000€/mois à vos frais? Niveau politique hypocrite elle n'a rien à envier aux pires des autres partis.

Ensuite renvoyer les étrangers de la france, comme il n'y a que 3.5 millions de chomeurs vous allez renvoyer 12.5 millions de personnes qui travaillent et qui ne seront pas remplacés puisque les étrangers auront été dégagés et que toute la main d'oeuvre en france sera utilisée.

Enfin supprimer les indemnités chomage. Ces indemnités chomage on paye pour y avoir droit donc la partie usine à faignant vous oubliez, et si vous perdez votre travail vous serez bien content d'avoir un revenu le temps de vous retourner.
a écrit le 30/05/2015 à 20:57 :
Franchement c'est hallucinant. Juppé et Fillon hué et le patron de ce parti en faillite par sa faute appelle à l'unité ! Il faut que la droite républicaine et raisonnable se réveille. Sarkozy est pitoyable, emporté par son besoin de revanche, ballotté là où le vent le porte : à l’extrême droite toute ! Et même dans ce créneau bien occupé : il est nul !
a écrit le 30/05/2015 à 20:51 :
Attendez voir.... Sarkozy.... Sarkozy.... c'est pas ce gars là qui avait dit "la politique pour moi c'est fini" ?
Réponse de le 31/05/2015 à 8:52 :
Il n'avait pas dit : "Mon ennemi la finance" ou encore "Une république irréprochable " ?
On voit que ce qu'ils appliquent c'est le contraire de ce qu'ils nous disent. On recule sur tous les fronts : pauvreté, chômage, justice, moralité des politiques quels qu'ils soient. Consternant. Mais quelle alternative en 2017 ?
Réponse de le 31/05/2015 à 11:30 :
Si nous vivions dans un pays vraiment sérieux, l'espace accordé par les médias au "fait divers" Sarkozy en serait tellement étriqué que toutes ses manigances médiatiques passeraient quasiment inaperçues du grand public. Mais non, on le voit partout. Sarkozy se sert mieux que personne de la presse et des médias, c'est comme si il les tenait par les rênes. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 31/05/2015 à 13:59 :
Sarko est très futé, à part Bruno Ledoux (Libé), il a toujours été copain-copain avec les grands patrons de presse, voilà pourquoi on lui accorde tant de "vitrine".
a écrit le 30/05/2015 à 20:37 :
$arkozy se croit en 2007. Le même traître.
a écrit le 30/05/2015 à 20:27 :
Vive les "Ripoublicains", changer le nom sans changer les hommes, les Français ne se laisseront pas berner une nouvelle fois par ce Pinocchio.......!!
Réponse de le 30/05/2015 à 22:30 :
Les Répu…blicains sont tous des repus !!! les faméliques sommes nous !
a écrit le 30/05/2015 à 20:25 :
A chaque fois que la droite doit (ou croit) se refaire une virginité elle change de nom. Pour masquer les magouilles de l'UMP elle devient les "républicains" comme à une autre époque le RPR était devenu l'UMP et ainsi de suite depuis des décennies. Le petit revanchard pense - t'il vraiment que les français ont la mémoire si courte? Sarkozy me fait penser au Napoléon des cent-jours qui débarquant de l'Ile d'Elbe voulait sa revanche sur les grandes puissances de l'époque. On sait où cela se termina: A Waterloo. 2017 sera le Waterloo de Sarkozy. La revanche, la haine et l'aigreur d'avoir été battu en 2012 sont mauvaise conseillère.
a écrit le 30/05/2015 à 20:07 :
"Sarkozy fustige Hollande pour son absence à Moscou le 9 mai". Dans quel journal de Paris pourrait-on lire un tel titre ? vous n'allez pas me dire que c'était parce que les querelles politiques ne font pas partie du menu de nos presse-médias ! allez.... et pourtant, notre ex-Président a fustigé l'actuel lors du congrès de son nouveau parti Les Républicains, dans ces termes :
"Quel Français aimant passionnément son pays n'a pas éprouvé un sentiment mêlé de honte et de tristesse à voir les plus hautes autorités françaises préférer aller serrer la main de Fidel Castro au lieu d'aller rendre hommage au peuple russe pour les terribles épreuves qu'il a endurées lors de la Seconde Guerre mondiale et dont le courage a joué un si grand rôle dans la défaite du nazisme?"

Et il n'a même pas cité l'affaire Mistral hein ?! Oui, une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec Sarko. Mais de là à dire que je voterai pour lui en 2017, c'est tout une autre paire de manche. Juste une demande aux Modérateurs : de grâce, ne modérez pas mon commentaire, c'est pas inventé, je l'ai appris d'une dépêche AFP !
Réponse de le 30/05/2015 à 20:41 :
Les autorités russes ont remis à l'UE une liste de 89 responsables européens interdits d'entrée en Russie, c'est la réponse du berger à la bergère aux sanctions décrétées par l'Occident contre des hommes d'affaires et des personnalités politiques russes. Pas mal d'Allemands, de Suédois, de Danois …. Pour l'anecdotique, sachez que "notre" Dani le Rouge – désormais citoyen français – fait lui aussi partie de la liste noire russe. ehehehehe
Réponse de le 30/05/2015 à 22:25 :
Et BHL lui aussi.
Réponse de le 31/05/2015 à 13:53 :
d'ailleurs BHL vient d'être tartré en Belgique. LOL (j'espère ne pas être modérée…. )
a écrit le 30/05/2015 à 20:00 :
l'ex UMP / les républicains est divisée -voir et entendre les sifflets des congressistes vers Fillon er Juppé....!! 2017 dur...dur.... car il n'y aura aucune chance d'élection pour Sarko ou les autres . Le Crédit Lyonnais a changé de nom après le scandale financier ...LCL...ce sont les mêmes derrières...!! les Français ne sont pas dupes... c'est idem pour l'UMP ...!!!! Parti Républicain se changera rien....!!!
a écrit le 30/05/2015 à 19:53 :
Juppé ç est la gérontocratie parasitaire qui a mis en place l ifs qui a fait partie une grande partie des entrepreneurs ! Sarko ç est la gauche caviar , pas mieux que Hollande ! Qui aura le courage de mettre fin à l emploi publique à vie et supprimer 1,5 millions de fonctionnaires ! J en connais qu un !
Xavier kemlin ...!👹
Réponse de le 30/05/2015 à 20:30 :
Le seul qui peut mettre fin à cette monarchie c'est le peuple et uniquement le peuple, c'est dire vous, les autres et moi....!
Réponse de le 30/05/2015 à 20:37 :
Et c'est qui ?
a écrit le 30/05/2015 à 19:37 :
Quand on est ignorante on croit qu'on n'est pas bête,
Parce que bêtement on se grise
De l'ignorance des autres sur le fait
Qu'ils n'ont pas très bien saisi le sens
D'une stratégie pourtant bien comprise…
C'est toujours le rival qu'on accuse
Évidemment, car l'ignorance
Est un défaut que l'on lui excuse.

Il est un pouvoir dont le temps
Respecte et redoute les armes.
On le possède à soixante ans
Comme à dix-huit - et c'est le charme !

On peut vous battre et vous trahir et vous chasser...
On peut même vous pardonner...
Mais redoutons votre vengeance
Quand nous commettons l'imprudence
D'aller dans deux ans vous rire au nez !


© Arsenyi de Yalta
Réponse de le 31/05/2015 à 21:01 :
Oh que c'est beau ce que vous avez écrit, Arsenyi, vous nous octroyez quelques grammes de finesse et de poésie dans ce monde de brutes. Applaudissements !
a écrit le 30/05/2015 à 19:17 :
Nous le constatons, rien n'a changé,

avec ce nouveau nom Les Républicains de Sarkozy continue de siffler Juppé et les autres comme avant l'UMP sifflaient les mêmes,

rien a changé ils sifflent de façon orchestrée, sur ordre de la Sarkologie.
a écrit le 30/05/2015 à 19:15 :
Voilà ..., dés maintenant une certitude ...les socialistes ne pourront plus instrumentalisé à leurs avantage .....,le concept républicain à tout bout de champ....
a écrit le 30/05/2015 à 18:45 :
Que viens faire Merkel dans ce slow pfff ça me dégoûte de la politique tout ca et me juppe qui ce fait siffler ouais je me vois pas dans ce nouveau partie moi
a écrit le 30/05/2015 à 17:43 :
Nous sommes devant l'effigie du prochain Président de la République Française !!! il fera une politique tout à fait aux antipodes de celle de Mollande : il va favoriser le libéralisme des entreprises et des banquiers, renâcler sur acquis sociaux et l'emploi, renforcer la présence française à l'Otan et dépenser, surtout dépenser. Mais, cerise sur le gâteau, il va encore fignoler un contrat (vers la fin de son mandat) sur deux nouveaux BPC Mistral avec les Russes. Le changement c'est maintenant…… en 2017.
Réponse de le 30/05/2015 à 19:03 :
Où sont vos arguments? Sarko a bien joué pendant la crise énorme de 2008. La France "morale" a accouché de Hollande. Pouvait-on faire pire? Notre pays est dans le fossé, moqué, humilié. Du jamais vu depuis 1940.
Réponse de le 30/05/2015 à 20:29 :
À quoi bon utiliser le nom de code de N.S. comme pseudo quand vos propos dégagent déjà ce rance typique du discours socialiste qui est l'ironie ?
Réponse de le 30/05/2015 à 20:42 :
A bon? La France a moins chuté que d'autres pays en 2008 (mais c'est grâce aux amortisseurs sociaux et à la dépense publique = la gauche aurait sans doute fait pareil) . Mais à partir de 2010 quand l'Allemagne redémarrait la France a fait du surplace. Pourquoi? Parce M. Sarkozy n'a fait aucune réforme structurelle si ce n'est faire des cadeaux fiscaux aux plus riches et placer ses proches à des postes intéressants. Après vous avez le droit de croire au Père Noël et d'espérer qu'il fera en 2017 ce qu'il n'a pas fait en 5 ans de présidence!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :