"Emprunt Patriotique" : Marine Le Pen fixe le ticket d'entrée à 1.500 euros

 |   |  588  mots
(Crédits : POOL New)
La présidente du FN, Marine Le Pen, a lancé jeudi un "emprunt patriotique" après que plusieurs comptes bancaires du parti et son compte personnel ont été fermés par plusieurs établissements, signe selon elle d'une "persécution".

"Vous pouvez nous apporter une aide indispensable en participant, vous aussi, à un emprunt patriotique", incite Marine Le Pen dans une vidéo postée sur Twitter.

"En prêtant au Front national, vous obtiendrez 3% d'intérêts: une rémunération exceptionnelle pour un placement sans risque", promet-elle, en vantant "un témoignage de votre attachement à la France à son identité".

Le Pen crie à la "persécution bancaire"

L'ancienne candidate à la présidentielle, battue le 7 mai par Emmanuel Macron, avait annoncé en novembre que la Société générale avait fermé les comptes du parti, ainsi que ceux de plusieurs fédérations départementales frontistes, tandis que la HSBC avait clôt quelques semaines plus tard son compte personnel.

La Société Générale s'était retranchée derrière le "secret bancaire", mais a assuré que cette décision ne répondait qu'à des considérations bancaires et n'avait rien de politique.

La Banque de France avait pour sa part considéré fin novembre que les clôtures de comptes du Front national par la SG "ne paraissent pas traduire un dysfonctionnement des banques au regard de leurs obligations réglementaires, et ne laissent pas supposer de discrimination", sans se prononcer sur le litige avec HSBC. Le Front national et Mme Le Pen ont toutefois annoncé un dépôt de plainte pour "discrimination", en dénonçant une "fatwa bancaire".

LIRE AUSSI | Le Pen et le FN vont porter plainte contre Société Générale et HSBC

Faute d'avoir trouvé une autre banque, le FN avait en outre déjà saisi la Banque de France, qui avait enjoint le Crédit du Nord, lui-même filiale de Société Générale, d'ouvrir un compte.

Mais la banque nordiste refuse au parti de disposer de chéquier, les sorties ne pouvant se faire que par virement, et qu'elle empêche que les dons puissent se faire par carte bancaire via le site internet du parti, "des services bancaires (pourtant) nécessaires au fonctionnement" du FN, selon sa présidente.

"Aucun litige commercial, aucun problème financier, rien ne vient justifier ce bannissement soudain, si ce n'est sans doute notre combat politique", considère la présidente du parti d'extrême droite dans sa vidéo.

"Le 'système' s'imagine qu'en nous privant de moyens financiers, il ralentira notre progression et qu'il vous fera définitivement taire", estime-t-elle. "En cherchant à obtenir la mise à mort financière du Front national, on cherche à obtenir sa mise à mort politique."

Une souscription minimale fixée à 1.500 euros

Sur le site empruntpatriotique.fr chargé de récolter les fonds, on peut lire dans la rubrique FAQ (Foire aux questions) : "chaque emprunt est soumis à des frais de traitement. Ils sont onéreux. Ainsi, un prêt inférieur à 1.500 euros reviendrait à un coût trop élevé. Seuls les prêts de 1.500 euros ou plus permettent de nous fournir une aide suffisante."

À la manière d'un crowdfunding, des paliers sont proposés aux souscripteurs : dès 15.000 euros, vous aurez le privilège d'être invité "à un événement de prestige" ; au-delà de 75.000 euros, tapis rouge avec "l'opportunité exceptionnelle de rencontrer personnellement Marine Le Pen à l'occasion d'un dîner privé" comme le précise le site.

Curieusement, le site est peu loquace sur les conditions légales de cet emprunt à 3% sur 12 mois.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2017 à 22:01 :
Pourquoi Mme le Pen ne fait pas comme tous ceux qui ne sont bancarisable.
En ouvrant un compte en Cryptomonnaie au lieu de pleurnicher ?
Je crois même qu'une monnaie virtuelle à été crée à son nom LePen Coin ayant certes moins de valeur que la Putine Coin. Un moyen sûr qui lui éviterait ses misères avec les vilains banquiers.
a écrit le 15/12/2017 à 3:46 :
Le fhaine cherche du fric. Pourquoi pas demander au borgne sis a Montretout. Il possede un tresor en lingots, ce n'est un secret pour personne.
Elle n'a qu'a demander a papa de lui preter des fonds au lieu de faire la manche.
Completement a cote de la plaque la marine prend eau de toute part.
a écrit le 14/12/2017 à 23:33 :
Pour se coucher dans la dernière ligne droite, non merci ..
Hors de ma vie ces partis leurres, faux vrais unionistes européens. Qu' elle aile enfin bosser.
a écrit le 14/12/2017 à 17:42 :
C bien une politicienne elle croit au Père Noël tous les mêmes comme disait une certaine Madame LREM cette semaine à 8000 euros par mois de salaire de député on ne mange que des pâtes. Ho ! les pauv'c _ _ Marine n'aura pas de caviar pour les fêtes. Elle peut toujours demandé à son père dont l'enrichissement douteux sur "des adhérents FN décédés dont il a hérité une petite fortune" car le Jean Marie lui avec son pognon il le fera pas les fêtes au resto du coeur.
a écrit le 14/12/2017 à 16:16 :
Après le Sarkothon... le Lepenothon !
En attendant le Wauquiezthon (LR = 50 millions de dettes).
a écrit le 14/12/2017 à 15:58 :
L'avantage c'est que l'argent qu'ils vont escroquer sera à des gens dont c'est pas bien grave qu'ils le perdent parce que quand on ne sait pas quoi faire de l'argent jusqu'à le donner à des politiciens c'est que l'on en a vraiment pas besoin.

On comprend pourquoi les partis de droite sont plus riches du coup, leurs électeurs semblent être de bons gros pigeons quand même. Ah l'argent et les politiciens, c'est tellement important pour ces gens là.

Dommage par contre que du coup quand HSBC vire le fn on ai immédiatement et malgré tout envie de prendre partie pour le fn alors que pas du tout c'est entre chiens et loups quand tombe la nuit. Il est temps d'éradiquer la pensée binaire qui nous a fait systématiquement voter pour le mal contre le pire sans avoir à s'étonner que du coup le mal est bien installé.

Enfin les nouvelles qui font rire de la sorte elles sont plutôt rares en ce moment, merci bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :