En plein Covid, 5.700 lits d'hôpital ont été supprimés en 2020

"Sous l'effet des réorganisations et des restructurations", 25 établissements publics et privés ont fermé l'an dernier, relève une étude du ministère de la Santé. Alors que l'Etat a apporté un soutien au secteur avec le Ségur de la santé la même année, la baisse des capacités semble inexorable.

3 mn

Le nombre de lits de réanimation, qui a fortement varié au gré des vagues de Covid, a terminé l'année en hausse de 14,5% (soit environ 6.200).
Le nombre de lits de réanimation, qui a fortement varié au gré des vagues de Covid, a terminé l'année en hausse de 14,5% (soit environ 6.200). (Crédits : Reuters)

Le Covid-19 n'a pas interrompu la réduction inexorable des capacités hospitalières. Au contraire, la crise sanitaire a en partie amplifié les fermetures de lits, et ce, malgré le soutien de l'Etat apporté au secteur. Plus de 5.700 lits d'hospitalisation complète ont ainsi été fermés en 2020 dans les établissements de santé français, qui ont créé dans le même temps, près de 1.400 places d'hospitalisation partielle, selon une étude menée par le ministère de la Santé et publiée mercredi (Drees).

Pourtant, le gouvernement avait tenté de se montrer efficient sur les besoins du secteur médico-social, estimés à 6 milliards d'euros d'ici 2024 et 9 milliards d'euros d'ici 2030 par l'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (Udes).

Dès l'été 2020, l'Etat s'était porté au chevet du système hospitalier avec le Ségur de la Santé, qui a abouti à une enveloppe de 8,2 milliards d'euros de revalorisation salariale ainsi que 15.000 embauches. A cela s'ajoutait la reprise de la dette hospitalière à hauteur de 13 milliards d'euros.

Mais le déclin semble irréversible. La France compte désormais moins de 3.000 hôpitaux et cliniques. "Sous l'effet des réorganisations et des restructurations", 25 établissements publics et privés ont fermé l'an dernier, indique la Drees.

Ces fermetures de lits, selon le syndicat FO, se poursuivent en 2021. En juin, le syndicat dénonçait la suppression de plus de 1.800 lits d'hospitalisation au premier trimestre.

Lire aussi 3 mnEn plein Covid, plus de 1.800 lits d'hôpitaux fermés ou supprimés en trois mois, selon FO

Le nombre de lits en réanimation en hausse à la fin de l'année

Les 2.983 structures encore ouvertes fin 2020 disposaient très exactement de 386.835 lits d'hospitalisation complète fin 2020, soit 5.758 de moins en un an - comparé au dernier bilan pour l'année 2019, publié en juillet par la même direction statistique des ministères sociaux.

Cette baisse est "un peu plus marquée" que les années précédentes, ce qui "pourrait s'expliquer par le contexte d'épidémie", avec "de nombreuses chambres doubles transformées en chambres simples pour limiter la contagion", ainsi que des déprogrammations massives pour réaffecter les personnels soignants dans les services de soins critiques.

Le nombre de lits de réanimation, qui a fortement varié au gré des vagues de Covid, a d'ailleurs terminé l'année en hausse de 14,5% (soit environ 6.200).

L'hospitalisation à domicile en plein essor

Cela n'a pas empêché la tendance de fond du "virage ambulatoire" - sur fond de "contraintes de personnel" - de se poursuivre: 1.369 places d'hospitalisation "de jour" ont été ouvertes en 2020, portant leur nombre total à 80.089.

L'hospitalisation à domicile a dans le même temps connu une "croissance particulièrement vive" de 10,8 %, soit 21.276 patients "pouvant être pris en charge simultanément sur le territoire".

Ce mode de prise en charge représentait ainsi, fin 2020, "7% des capacités totales en hospitalisation complète" hors psychiatrie, contre 2,1% en 2006.

(avec AFP)

Lire aussi 6 mnESS, hôpital, restauration... Les secteurs qui en attendent plus de l'État face à la crise

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 29/09/2021 à 19:18
Signaler
386.835 lits d'hospitalisation complète fin 2020, soit 5.758 de moins en un an. Ca fait 1,5% de lit en moins. Avec de plus en plus de soins où on reste de moins de moins longtemps à l Hopital (ambulatoire), et de plus de plus de suivi à domicile (ho...

à écrit le 29/09/2021 à 18:55
Signaler
Pendant ce temps : La Suisse change de stratégie pour convaincre les réticents aux vaccins. "La Confédération achète 150 000 doses de vaccin à @JanssenGlobal. Le vaccin à vecteur viral sera livré cette semaine et distribué aux cantons la semaine p...

à écrit le 29/09/2021 à 16:03
Signaler
Ce qui est étonnant c'est que cette info ne soit pas censuré mais plutôt étalé... ce qui ne peut nous instiller l'idée que l'on va nous annoncer autre chose de "remarquable" dans peu de temps... période d'élection oblige! On ne nait pas complotiste ,...

à écrit le 29/09/2021 à 13:48
Signaler
non ce n'est pas un complot, c'est juste des incapables qui sont aux commandes. . Des peureux, des irresponsables, des traites, des planqués, des incompétents, des vicieux, des menteurs et des corrompus voilà les profiles de nos soit disant élites....

à écrit le 29/09/2021 à 12:34
Signaler
et bientot pour maitriser encore mieux les dépenses se sont les hopitaux qu'ils fermerons pour un seul établissement pour chaque département comme pour les maternites

à écrit le 29/09/2021 à 11:51
Signaler
a lire le MONDE. peut on faire confiance au ministre de la santé,? un échec

à écrit le 29/09/2021 à 10:29
Signaler
Le néolibéralisme, un système des schizophrènes par définition.

à écrit le 29/09/2021 à 9:09
Signaler
"5.700 lits d'hôpital ont été supprimés en 2020" Ce qui permet ensuite à ce gouvernement de dire qu'il y a une saturation dans les hôpitaux, pas bête.

le 29/09/2021 à 14:44
Signaler
Et plus fort encore ! On fait peur aux français, on les divise, on culpabilise les gens , on détruit le système médical car soit disant inefficaces . Et on passe le vitesse supérieur en imposant un passe sanitaire inutile et liberticide, on enrich...

le 29/09/2021 à 18:54
Signaler
@cruiser Et c'est pas fini : Les Français vont-ils devoir faire avec le pass sanitaire encore plusieurs mois ? Il semblerait que oui selon le gouvernement. Lors d'un point presse, son porte-parole, Gabriel Attal, a exprimé le souhait de l'exécu...

à écrit le 29/09/2021 à 8:29
Signaler
Claquer autant de sous pour supprimer des lits c'est quand même archi balaise. Chapeau les artistes du gouvernement, respect.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.