Entreprises  : le nombre de défaillances au plus bas depuis vingt ans

 |   |  242  mots
Les Echos rappelle que l'année 2017 avait débuté par un premier trimestre tombé pour la première fois depuis 2008 sous le seuil des 16.000 défaillances.
Les Echos rappelle que l'année 2017 avait débuté par un premier trimestre tombé pour la première fois depuis 2008 sous le seuil des 16.000 défaillances. (Crédits : Statista*)
Quelque 12.925 défaillances d'entreprises ont ainsi été enregistrées sur un an au deuxième trimestre, du jamais vu depuis 1997.

Le nombre de défaillances d'entreprises a baissé de 7,8% sur un an au deuxième trimestre, selon une étude du cabinet Altares publiée lundi dans Les Echos. Quelque 12.925 défaillances d'entreprises ont ainsi été enregistrées sur la période, du jamais vu depuis vingt ans.

"Même en remontant jusqu'en 1997, on n'observe pas autant d'indicateurs positifs sur autant de secteurs et sur des tailles d'entreprise aussi variées. Un tel faisceau d'indicateurs en même temps est très rare", confirme au journal Thierry Millon, directeur des études d'Altares.

| Lire aussi : Fort recul des défaillances d'entreprises au premier trimestre

Les petites entreprises en profitent

Les Echos rappelle que l'année 2017 avait débuté par un premier trimestre tombé pour la première fois depuis 2008 sous le seuil des 16.000 défaillances. Sur les trois premiers mois de l'année 2017, 15.667 entreprises avaient été placées en procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, contre 16.309 un an plus tôt.

Ce chiffre global est en lui-même une bonne nouvelle. Mais ce qui l'est encore plus, c'est que les petites entreprises profitent aussi de cette accalmie côté défaillances, précise Les Echos. "Si, en 2016 et début 2017, la reprise semblait encore chaotique, voire illusoire pour les plus petites entreprises, le printemps peut sonner enfin pour elles aussi le retour des commandes plus régulières", relève Thierry Millon.

*Un graphique de notre partenaire Statista

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2017 à 16:29 :
Où peut-on retrouver l'étude complète ?
Réponse de le 13/07/2017 à 17:09 :
Bonjour Pierre,

Vous pouvez retrouver tous les détails de l'étude sur notre blog : http://blog.altares.com/2017/07/10/etude-les-defaillances-dentreprises-au-plus-bas-depuis-2008/.

En vous souhaitant une belle journée.
a écrit le 11/07/2017 à 11:56 :
Et si on disait qu'il y a moins de défaillances d'entreprises parce qu'elles ont cessé leur activité avant de faire faillite ? Il faut remettre les chiffres dans leur contexte pour leur rendre leur vraie signification : on peut très bien fermer une entreprise avant qu'elle ne devienne défaillante, ou parce qu'il n'y a pas de repreneurs. Le positivisme, c'est bien, à condition de ne pas tomber pas dans le charlatanisme...
Réponse de le 11/07/2017 à 14:04 :
c'est le grand n'importe quoi, ce garçon. comme tes camarades "son de cloche" et "grand" ci-dessous.
arrête le baratin, l'artiste.
a écrit le 11/07/2017 à 6:29 :
Est ce que le CICE est pour quelques choses?
a écrit le 10/07/2017 à 23:55 :
De plus, la création d'entrerprises est au plus haut depuis 2008.

Depuis le début de l'année 2017 :
Créations d’entreprises: 250 000
Défaillances : 60 000
a écrit le 10/07/2017 à 21:59 :
Ca dépends quels indicateurs RéELS l'on observe et l'on prends en compte ?

Les assureurs crédit ont une autre analyse

Augmentation des grandes défaillances et des retards de paiement ...

Même si la trésorerie accumulée par les sociétés non financières a atteint un nouveau record, les retards de paiements restent particulièrement élevés et les défaillances de grandes entreprises augmentent...

http://www.eulerhermes.fr/mediacenter/actualites/Pages/defaillances-tresorerie-delais-de-paiement-2017.aspx

C'est un son de cloche bien différent.
Réponse de le 11/07/2017 à 0:45 :
tu fais référence à ce que dit Euler Hermes à propos de l'évolution mondiale...
en France, il y a bien une baisse significative.
a écrit le 10/07/2017 à 18:46 :
Il faut dire aussi que il y a de moins en moins d'entreprise, ceci expliquant cela !!!
Réponse de le 10/07/2017 à 20:26 :
ridicule.
voir "population des entreprises actives" sur Eurostat. augmentation de 750 000 en France entre 2008 et 2014, à 3 415 000. baisse en Germanie à 2 800 000. baisse en Italie ou Espagne aussi. quasi stagnation au UK à 2 200 000.
toujours d'après Eurostat, le nombre d'entreprises des secteurs "high tech" a doublé en France entre 2009 et 2015, seuls les Pays-Bas faisant aussi bien. d'ou la domination française du Deloitte Tech Fast 500 EMEA ces dernières années, probablement.
Réponse de le 10/07/2017 à 20:44 :
C'est un discours de français défaitiste. Faut arrêter avec ça. On est pas en 1940 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :