Face aux crises climatiques à venir, l'indispensable coopération public privé

 |  | 816 mots
Lecture 4 min.
PRISE DIRECTE. Avec la multiplication des crises liées au réchauffement climatique, une collaboration plus étroite entre services publics et opérateurs privés est indispensable. Le débat a eu lieu lors du Paris Zéro Carbone organisé par La Tribune et la Ville de Paris, en présence de Christian Estrosi, maire de Nice, Lydie Sartout, directrice Projets et Solutions Transition énergétique d'Enedis, Christophe Bouillon, président de l'association des petites villes de France (APVF) et maire de Barentin, et Maximilien Pellegrini, directeur général délégué Eau France de Suez.

>> VOIR notre dossier « Cinq ans après la COP21 »

Le 2 octobre, la tempête Alex a ravagé trois vallées du haut pays niçois. Des dizaines de maisons emportées, seize personnes disparues, 50 km de voirie et 20 stations d'épuration détruites, plus de réseaux de communication : cet épisode extrême a mis à rude épreuve la population de cette région. « Émotionnellement, il faut mobiliser des équipes de psychologues, de médecins, d'urgentistes. C'est très lourd. Nous avons besoin de la contribution de l'État, mais aussi des partenaires industriels pour rétablir les réseaux d'eau, d'électricité, de téléphonie. C'est ce que nous avons réussi à faire en 24 heures » déclare Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d'Azur et maire de Nice.

La force d'intervention rapide d'Enedis a également répondu à l'urgence. En moins de trois jours, grâce à des groupes électrogènes héliportés, 100% de l'électricité a pu être rétablie. Des groupes qui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2021 à 14:02 :
Dans le domaine public-privé qui a le plus intérêt a réclamé la collaboration et en faire la publicité?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :