Franck Riester : "L'Europe a été trop naïve depuis des années"

 |  | 3084 mots
Lecture 15 min.
(Crédits : POOL)
ENTRETIEN. Commerce mondial, Brexit, plan de relance, souverainisme, perspectives 2021...Franck Riester, ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité, estime que "la France doit renforcer ses outils contre les pratiques extraterritoriales de nos partenaires, y compris les États-Unis, lorsqu'elles lèsent nos intérêts".

LA TRIBUNE - Quel bilan tirez-vous du commerce extérieur en 2020 ? Et quelles sont les perspectives pour 2021 ?

FRANCK RIESTER - Le commerce international a évidemment été perturbé par la crise sanitaire mondiale. Pour la France, deux secteurs ont été particulièrement frappés : l'aéronautique et le tourisme. La France va vraisemblablement enregistrer un déficit de l'ordre de 80 milliards d'euros sur la balance commerciale des biens. Pour autant, il y a une reprise de l'activité à l'export depuis septembre. Ce n'est pas encore un retour à la normale mais les échanges ont dépassé 90% de leurs niveaux de 2019 depuis quelques mois, c'est la dynamique que nous recherchions avec nos mesures de soutien et de relance de l'export et nous devons maintenant aller plus loin.

Comment la France peut-elle surmonter ces difficultés à l'international ?

Face à la crise, notre stratégie consiste avant tout à améliorer la compétitivité de notre pays, comme nous le faisons depuis 2017 avec la suppression de l'impôt sur la fortune, la baisse de la fiscalité du capital, de l'impôt sur les sociétés, des impôts de production, et l'assouplissement du marché du travail. D'autres réformes comme la loi Pacte ou la loi Asap sont venues simplifier notre cadre réglementaire et renforcer notre compétitivité.

Cette compétitivité est essentielle pour notre attractivité et amplifier la capacité de nos entreprises à se déployer à l'international. Nous voulons également renforcer notre stratégie industrielle filière par filière, en renforçant les relocalisations avec le plan de relance autour des secteurs clés. Elle passe également par la réflexion que nous menons sur les chaînes de valeur au niveau de l'Union européenne. C'est l'un des axes de la révision de la politique commerciale de l'Union européenne. Il faut regarder comment l'Europe peut diversifier ses approvisionnements, mais aussi constituer des stocks stratégiques voire des capacités de production autonomes là où c'est nécessaire, en s'appuyant aussi sur ses proches partenaires.

Comment faire pour augmenter le nombre d'entreprises françaises exportatrices ?

Il y a environ 130.000 entreprises exportatrices en France contre 220.000 en Italie et 300.000 en Allemagne. Au-delà de la compétitivité, il y a un vrai besoin d'accompagnement des entreprises. Des progrès ont été faits depuis plusieurs années pour mettre la France au niveau de ses concurrents, et nous accélérons cette dynamique avec le plan France Relance. La Team France Export créée en 2018 dispose aujourd'hui de moyens d'accompagnement et de financement des entreprises qui sont démultipliés par le volet export de France Relance avec une enveloppe dédiée de 247 millions d'euros. Le but est de diminuer les coûts de prospection des entreprises avec le Chèque relance export, de développer le volontariat à l'international en entreprises avec les chèques VIE, de réduire les risques et d'apporter la trésorerie nécessaire à nos exportateurs avec l'assurance-prospection et l'assurance-crédit, et de promouvoir la marque France à l'international.

Concrètement, comment ce plan de relance export tour se met-il en place ?

J'ai tenu à rendre très visible l'action sur le terrain de la Team France Export, qui rassemble l'Etat, les Régions, les CCI, Business France, Bpifrance, mais aussi les conseillers du commerce extérieur et les entreprises privées d'accompagnement à l'international, en lien avec les organisations patronales. Dans chaque région, un webinaire a été organisé pour mieux expliquer notre stratégie à l'international, répondre aux questions et faire connaître le volet export de France Relance et les opportunités qu'il offre. Plus de 4.500 entreprises se sont connectées, et les premiers résultats sont là avec l'octroi de plus de 1400 chèques au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2021 à 9:29 :
J'en repasse une petite couche. L'usine whirlpool qui est partie en pologne, ils ont touché des aides europeenes pour monter l'usine là bas (et donc fermer la française), aides en partie financées par la france et les français. Quand on passe ses journées a tirer contre son propre camp, ça sert a rien de monter des teams machin truc
a écrit le 05/01/2021 à 3:03 :
La vision universaliste de la France l a poussée à construire une communauté européenne indépendante pour le bien être et la prospérité des peuples la composant. C’ est naïf, certes, mais c’était destiné à faire cesser les guerres incessantes qui l’ont peu à peu ruiné au dépend des États Unis. Depuis 30 ans, le niveau de vie s est élevé dans la zone euro et les conflits ont peu à peu cessé.
Nous avons oublié ce qui nous lie et le commerce mondial exacerbé par les révolutions technologiques confisquées par des multinationales sans fois ni lois nous vampirise un peu plus chaque année. Il faut réagir collectivement pour relocaliser nos productions stratégiques et taxer les sociétés extérieures à l UE,
L Allemagne et la France sont les moteurs de lUE, en sortir signifierai la fin de l UE et la renaissance du saint empire germanique. L’ Allemagne est excédentaire, ce qui la rend systématiquement prédatrice de notre industrie dans les partenariats internationaux (Airbus, ESA, armement terrestre, ...). La vision allemande ne se limite pas aux profits, c’est une vision de long terme qui bonifie les investissements. L aventure Alcatel s’est terminée à cause d’un aveuglement comptable qui l’ a mené au démantèlement progressif (Alcatel câble, Nokia, TAS) au profit de Thales ( ex Thomson) et d’ Airbus ( ex Matra Aérospatiale) avec la bénédiction de l’état français qui souhaitait une consolidation du secteur aéro spatial français.
A cette époque, Lagardère croyait mettre la main sur l’aéronautique allemande, mais il fallait une meilleure gouvernance que celle qui lui a succédé.
La faute à l’état français qui n a pas su se faire respecter des allemands.
Le projet Galileo est un cas d école, Airbus et Alcatel avaient la main dessus au début du projet, mais les investissements étaient trop lourds, il a fallu partager avec tous les européens ( RU, ES, IT, AL) pour au final laisser les allemands se tailler la part du lion avec le centre de contrôle, le réseau et les satellites.
Difficile d’exister sans argent pour la France dans ce domaine. Ne laissons pas partir Ariane en Allemagne, l Italie a poussé pour avoir un petit lanceur Vega avec un moteur ukrainien, l’industrialisation a montré ses limites récemment. Il est préférable de partager les investissements sur un lanceur innovant qui sera rentable plutôt que sur du bas de gamme ultra concurrentiel.
Soyons réalistes et non naïfs, défendons l Europe face à la Chine où les États Unis. Un pays seul ne fait pas le poids avec son marché intérieur, à moins de disposer de centaines de millions d’ habitants avec un solide PIB.
La city pro-Brexit fanfaronne, on verra ce que le RU deviendra dans 2 ou 3 ans, un eldorado ou un far west ?
Réponse de le 05/01/2021 à 7:59 :
>> "Depuis 30 ans, le niveau de vie s est élevé dans la zone euro et les conflits ont peu à peu cessé."

*Il faut vraiment être insensé pour dire ça*. En 1990 il n'y avait pas de job à 500 euros en Allemagne ni en France. C'était un écho du boom économique aux USA et en Chine, mais un boom quand même. Quelqu'un qui avait une license était sûr d'avoir un bon job à vie.

Il n'y avait pas eu de guerre de Yougoslavie, largement encouragée par l'Allemagne. Il n'y avait pas de réfugiés parce que l'EU et ses alliés n'avait pas envahie: La Syrie, l'Iraq, la Lybie, le Mali, la RCA.
a écrit le 04/01/2021 à 16:15 :
Etant en phase avec la pluspart des commentaires,je vois que l'incompétence,la naïveté ou pire des différents gouvernements depuis le début des années 2000 n'échappent à personne.
Je me pose donc la question: pourquoi ce sont les mêmes qui sont élus à chaque fois?
Gauche,droite,centre c'est pareil.Pour moi,tout ce qui est issu de l'ENA ne nous sert à rien.
Pourquoi ne pas essayer la nouveauté,c'est à dire ....qui n'a jamais été aux manettes et non issu des mêmes sphères du pouvoir,de la banque,de la politique,etc
Réponse de le 04/01/2021 à 22:05 :
Pourquoi ? Parce que le système anti démocratique ne sélectionne et ne médiatise que que des gens qui sont d' accord sur tout, -cf Noam Chomsky, la fabrication du consentement- et d' abord sur ce préalable essentiel pour lui, il ne faut jamais de diversité cad ici, il faut être pour l' UE. Chirac avait failli faire les frais du 4ème pouvoir, ce qui détermine que ce dont nous avons besoin est un Frexit.
D' ailleurs, envolée de la bourse post Brexit comme l' analyse f Asselineau :
Depuis 5 ans, la propagande européiste avait prédit l' Apocalypse des marchés financiers suite au Brexit.
Or ce 4 janvier 2021, la Bourse de Londres s'est envolée de +3% pour sa 1re séance post-Brexit.
Les mensonges européistes s'effondrent et la vérité s' installe.
Réponse de le 04/01/2021 à 22:06 :
Allez voter vous saurez que le choix n'existe pas !
Réponse de le 04/01/2021 à 22:40 :
Bien d’accord. Les gouvernants ont failli. Ayons l’honnêteté intellectuelle de le reconnaître et passons à autre chose. Ça ne doit plus durer. J’ai voté pour des partis que l’on disait sérieux et qui étaient présentés comme tel. J’ai perdu mon temps. Ils ne sont pas bons. Ce gouvernement nous mène tout droit vers la disparition de la France en tant qu’entité politique. Remettons le pays en place, débarrassons nous de ces commissaires de police et de ces juges qui nous créent tant de tors, en nettoyant ceux qui les nomment. Reprenons des mains, de tous ces éléments qui veulent du mal à notre pays, l’audiovisuel public. Sortons de ces logiques de perdants qui font passer les délocalisation pour inéluctables et leurs trahisons pour des actes de sagesse. De la vente d’Alstom a celle de Pechiney, celle de Technip, celle d’EDF, etc, etc... Les méfaits sont innombrables. Ils sont accessibles à tous les citoyens qui veulent bien se donner la peine de vérifier.
a écrit le 04/01/2021 à 16:02 :
Vécu au sein de PSA : des VIE employés au Maroc pour bâtir une nouvelle usine d'assemblage. En résumé, l'Etat qui finance la délocalisation de son industrie et l'accroissement de son déficit commercial. Splendide !
a écrit le 04/01/2021 à 15:27 :
Comment faire pour augmenter le nombre d'entreprises françaises exportatrices ?
en virant ceux qui ponctionnent outrageusement* l'état pour des travaux ou inutiles ou qui ressortiraient du secteur libre, c'est à dire revenir dans une première étape au nombre de fonctionnaires des années 70' jusqu'à ce que Mitterrand montre le bout de son sale nez.

.
*3.6 millions d'€uros en moyenne pour l'ensemble de leur carrière pensions de reversions comprises ou non comprises ?
a écrit le 04/01/2021 à 15:26 :
Vous devez sans doute parler de l'union européenne car l'Europe comme l'Asie sans parler de l'Amérique; ne sont que des continents et non des zones économiques!
a écrit le 04/01/2021 à 14:54 :
Et moi, Franck Riester, j'ai rien foutu en tant que ministre de la culture. J'ai même aidé notre Guide suprême à préparer l'aliénation des biens culturels, notamment ceux des musées nationaux, pour son prochain quinquennat.
a écrit le 04/01/2021 à 14:11 :
C'est BJ qui dit aux autres, "alors comme ça, on peut pas sortir de l' ue ?!
a écrit le 04/01/2021 à 13:28 :
En regard de la navigation aussi erratique que contrainte de la France dans l' UE, le Ministre de l' Intérieur anglais Patel annonce des mesures, rendues enfin POSSIBLES GRÂCE AU BREXIT, pour «permettre à l' Angleterre de CONTRÔLER ENFIN QUI ENTRE DANS CE PAYS»
-Fin libre circulation en provenance de l' UE -Expulsion criminels étrangers -Lutte immigration illégale -Réforme politique d'asile, Foxholenewx commenté par F Asselineau.
a écrit le 04/01/2021 à 12:14 :
Malgré les efforts étatiques et territoriaux qui tentent de renverser la tendance depuis qcqs années, le mal est très profond et remonte aux années 90-2000 avec des gouvernants et des décideurs anti col bleu, adeptes du Fab less et du low cost ou du bas de gamme aidés par un environnement fiscal et réglementaire dissuasif, comme les lois uniques en Europe sur les 35 h, une fiscalité pléthorique qui étouffe la production et une réglementation du travail complexe et hyper contraignante sur les emplois protégés.
Tt cela a conduit à des délocalisations massives ou des disparitions pures et simples avec pertes de savoir faire ds les produits de gde consommation, force de frappe de l'industrie française des 30 Glorieuses (automobile, sstraitance mécanique, électroménager, matériel électrique et électronique, matériaux de construction, petit outillage, industrie du meuble, de la chaussure, du prêt à porter...).
Ne reste que les industries de spécialité à hte technologie ou très ht de gamme qui ont résisté à cause de la forte VA ou des savoirs faire spécifiques ds la fafrontières ds les secteur du luxe, parfums, cosmétique, pharmacie, chimie, sidérurgie , électromécanique... de spécialité, aéronautique, spatial, militaire, industrie navale de spécialité, ferroviaire GV, sstraitance pour l'industrie nucléaire...
Ts ces secteurs st représentés par qcqs leaders mondiaux incontestables qui génèrent à eux seuls plus de 80% des exportations et monopolisent les meilleurs talents de nos écoles d'ingénieurs, de cciaux ou de managers fabriqués au cpte goutte.
Outre le soutien et le renforcement de ces filières incontournables ds bcp st malmenées et menacées par la pandémie, le sursaut ne pourra provenir à mon sens, que des nvelles filières industrielles associées à la transition énergétique où des positions de leader st encore à prendre et de relocalisations industrielles stratégiques ds la santé, l'agroalimentaire (avec l'essor du bio et des circuits courts), le tt associé à une nécessaire mise à niveau numérique à marche forcée des installations, pt faible récurrent et ancien de l'industrie nationale.
Par ailleurs, l'UE a un rôle global à jouer pour protéger le MU et conforter le tissu industriel européen ds son ensemble, par des taxes ciblées aux frontières pour mieux lutter contre le dumping social, fiscal et environnemental.
Réponse de le 04/01/2021 à 12:41 :
Parce que l' UE a seule permis après Maastricht via l' article 63 les délocalisations des usines et des emplois, deux, les entreprises du CA délocalisent les profits via l' exil fiscal autorisé par ce même article 63 du TFUE de sorte qu' il ne reste rien de l' intérêt que vous tentez de démontrer de rester dans l' UE. Imitons les anglais vite pour régler ce problème insondable de la descente aux abysses du pays et reconstituons des frontières physiques pour coopérer avec le reste du monde à travers des échanges librement consentis.

Le dernier petit dans le dos est d' ailleurs en train d' être fait par les mondialistes qui négocient via l' UE et dans le dos des pays et des peuples, un accord avec la Chine, un accord perdant gagnant au seul bénéfice de l' Allemagne exportatrice.
Réponse de le 04/01/2021 à 16:22 :
Les anglais bénéficient du poids de la puissance financière de la City ( 1ere place financière pour le marché des devises et des mat 1eres) et de la £, monnaie internationale.
Nous, mis à part qcqs fleurons ds la hte technologie (multinationales très internationalisées n'ayant pas forcément leur SS en France et détenues à 50% par des fonds étrangers), nous sommes à la merci d'une spéculation impitoyable dès que revenus à notre monnaie de singe d'antan face à une dette stratosphérique financée aux 2/3 à l'international, une administration pléthorique et dispendieuse et le système social le plus généreux de la planète.
a écrit le 04/01/2021 à 11:52 :
Pour les citoyens existe le délit de non assistance ,. Pour les membres de la firme ce n est que naïveté , et ils voudraient que nous les respections , faut aller plus loin dans le mea culpa mes petits messieurs .
a écrit le 04/01/2021 à 11:41 :
A un moment ou un autre il faut toujours une brèle pour assumer ce genre de débilité, on a choisi celui-là, dans le harem
a écrit le 04/01/2021 à 11:40 :
autant il n'a pas tort sur l'extra territorialite, qui n'est pas vraiment legale, autant mettre sur l'europe les pbs de la france, c'est chercher le scape goat facile
l'europe se defend effectivement pas mal du tout, avec des balances de memoir positive un peu partout
et effectivement c'est grace a l'allemagne et a l'italie entre autres
la question ( que personne ne veut entendre pour ne pas entendre la gauche hurler) est ' pourquoi la france va au tas
et la il faut regarder les lois, le code du travail, le cgi, la bureaucratie administrative ( celle qui ne trouve pas les masques puis accuse la grande distrib de les avoir planques), la fiscalite, les lois florange alur pacte dailymotion florange et consors
et la la gauche va hurler, car elle veut trouver des imbeciles qui vont relocaliser mais a ses condistions a elle
he ben bonne chance
la france va continuer d'aller au tas, derniere en sciences et avant derniere au PISA, dans un grand cadre de nivellement par le bas generalise
faudrait mettre un grand coup de pied dans la fourmiliere et decentraliser
et vu que ca c'est pas possible
Réponse de le 04/01/2021 à 12:22 :
"'europe se defend effectivement pas mal du tout" un réel progrès vous n' osez pas écrire UE! L' UE donc se défendrait, vous riez ami ..?
Lire , Croissance depuis 2009 : Chine +139%, Inde +96%, Etats-Unis +34%, Europe -2% !

Les seuls pays qui fonctionnent hors l' Allemagne qui a aspiré le reste à coups d' euro fort sont les pays de l' UE hors ZE ..!
a écrit le 04/01/2021 à 11:34 :
La France n' a aucune politique autonome dans l' UE, encore faut-il le rappeler et l' UE est sous le pilotage américain depuis Yalta, comment négliger ce préalable historique monsieur le journaliste et comprendre qqe chose à la paralysie géopolitique du bloc UE ? Toutes les évaluations doivent être reconsidérées via ce seul prisme, l' indépendance qui conditionne TOUT le reste, via la sortie par le Frexit.
"Qui gouverne la France et l’Europe ?" F Asselineau..
a écrit le 04/01/2021 à 11:05 :
Il nous faut comme les américains, pouvoir disposer de l'extraterritorialité du droit européen
ce qui signifie de pouvoir payer nos échanges commerciaux en euro.
Concernant le dumping social, il faut taxer les produits importés de la différence de charges sociales.
L'UE doit aussi permettre la constitution de groupes européens de taille mondiale et cesser de bloquer les fusions au prétexte de la concurrence.
a écrit le 04/01/2021 à 10:56 :
Pauvre riester, sait-il que le business a l'export du pays France est deficitaire depuis les annees 70 ?
Un tonneau des Danaides parat-il.
La team France, rien que l'appelation, on a envie de se marrer.
Réponse de le 04/01/2021 à 22:05 :
Soyons un peu rigoureux, la balance commerciale de la France est devenue déficitaire de manière structurelle lors de l’introduction de l’euro. C’est 100% vérifiable. Et 100% vrai. Qui a intérêt à maintenir cela? Pas 100% des français en tout les cas.
a écrit le 04/01/2021 à 10:16 :
Quand on a un premier ministre "le meilleur d'entre nous" en son temps, qui déclare déjà en 1995 que Thomson ça vaut pas "un franc" alors que la société possède 50000 brevets et est à la base de l'innovation dans moults secteurs de l'audio visuel, quand l'Europe déclare de longue date que l'énergie est un secteur stratégique et qu'on laisse Alsthom partir en partie chez GE, le secteur sidérurgique partir en Inde, les ciments en Suisse, démanteler Alcatel... on peut penser que depuis 20 ans, le problème il est peut être pas uniquement à l'échelon Européen.. La réalité, c'est que l'industrie intéresse personne chez les politiques et de toute façon, il n'y connaissent pas grand chose. Ils préfèrent la finance et le droit ou le "management", même si il y a plus rien à manager. Il a fallu que l'administration Trump sonne la charge contre la Chine pour qu'on se réveille un peu. Pour combien de temps? On paye 50 ans de laisser faire, ça va pas être easy de rattraper..
Réponse de le 04/01/2021 à 13:37 :
Mais si pourquoi si on regarde LUMNI, il faut de la masse pour couvrir les charges fixes et les charges patronales.
Deuxio dans les années 1980 on faisait encore du contingentement technique comme les Japonais avec les normes françaises. CQFD. Seulement le patronat nous a trahi, voilà pourquoi la France doit protéger son marché avec des normes techinques
a écrit le 04/01/2021 à 9:25 :
Prise de conscience tardive mais salutaire. De plus, l'Europe a certes été naïve, mais aussi la France en Europe! Vis-à-vis de l'Allemagne, et elle continue...
On fait Airbus à partir de l'A320, invention française : après le hold-up réalisé sur les normes de construction, l'A320 est réalisé aux 4/5 en Allemagne, il reste les miettes à Toulouse, et pour le monde entier, Airbus est une entreprise allemande.
La France (et ses belles entreprises spatiales) a milité pendant des années pour que l'Europe se dote d'un GPS. Après des décennies de freinage, l'Allemagne accepte, et, comme par hasard, une petite nouvelle entreprise allemande est prête et rafle tous les satellites Galileo.
Deux exemples parmi bien d'autres.
a écrit le 04/01/2021 à 9:10 :
Enfoncer des portes ouvertes est la caractéristique de notre personnel politique. Riester n'y échappe pas. Depuis des années, tout est géré à la petite semaine. Aucun " visionnaire", des technocrates plus intéressés par leur carrière que par la France.
a écrit le 04/01/2021 à 9:03 :
Un peu facile de parler de "naïveté", c'est se victimiser à peu de frais. Les dirigeants européens ne sont pourtant pas incultes. Je pencherai plutôt pour de l'hypocrisie, pour ne pas dire de la corruption
a écrit le 04/01/2021 à 8:35 :
Il y avait eu un rapport du sénat on est déjà déficitaire sur l'agri agro hors pinard, et bientôt ce sera pinard compris. Même ça!
a écrit le 04/01/2021 à 8:29 :
Amusant. Ce n'est pas l'europe qui est naïve, mais la france, autrement comment expliquer que l'allemagne, l italie, la belgique... aient des balances commerciales excédentaires? C'est la france qui ne défend même pas ses intérêts a l'intérieur de l'europe, qui se laisse piller ses ressources fiscales par le benelux et l'irlande, qui finance le développement de ses propres concurrents, et qui le renfloue ensuite quand ça se vautre. C'est la france qui surtranscrit, qui se bloque elle même.
a écrit le 04/01/2021 à 8:19 :
J'ai déjà entendu ça régulièrement dans les années 2000, donc c'est bel et bien un autre problème que la "naïveté" hein, recommencer sans arrêt les mêmes erreurs étant de la bêtise pure d'abord et avant tout.

La vache que l'on part de loin, d'ailleurs on est toujours pas parti...
a écrit le 04/01/2021 à 8:09 :
les méa-culpas c'est bien sauf qu'ils sont un peu longs a la détente et surtout aux réactions !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :