"Gilets jaunes" : Edouard Philippe annonce une loi pour durcir les sanctions contre les casseurs

 |   |  603  mots
Le Premier ministre Edouard Philippe.
Le Premier ministre Edouard Philippe. (Crédits : Reuters)
Invité au journal télévisé de TF1 ce lundi soir, pour s'expliquer sur les violences survenues en marge de "l'acte 8" de la mobilisation des "Gilets jaunes" le week-end dernier, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé une série de mesures, dont une "nouvelle loi" pour punir plus sévèrement les casseurs.

"Il n'auront pas le dernier mot". Edouard Philippe a annoncé la couleur pour les prochaines manifestations des "Gilets jaunes". Invité du journal télévisé de TF1, ce lundi soir, pour évoquer les violences survenues en marge de "l'acte 8" de la mobilisation des "Gilets jaunes" le week-end dernier, le Premier ministre a tenu un discours de fermeté et procédé à plusieurs annonces destinées à lutter contre les casseurs.

Le Premier ministre a d'abord annoncé "une mobilisation considérable des forces de l'ordre"  dans le but de sécuriser les manifestations prévues samedi prochain sur tout le territoire. Ainsi, 80.000 agents des forces de l'ordre seront mis à contribution afin de "procéder à de nombreuses interpellations afin de garantir l'ordre public"a-t-il indiqué.

Dénonçant ceux qui "veulent mettre en cause les institutions", le Premier ministre a indiqué que le gouvernement allait également "changer de méthode" et procéder à certaines modifications comme "investir dans du nouveau matériel, être plus mobile",  pour garantir le maintien de l'ordre et éviter les violences des dernières manifestations.

Une nouvelle loi pour durcir les sanctions contre les casseurs

Par ailleurs, "le gouvernement est favorable à ce que notre loi soit modifiée et sanctionner ceux qui ne respectent pas l'obligation de déclaration [de manifestation]", a ajouté le Premier ministre. Ce dernier a évoqué une "loi nouvelle" durcissant les sanctions contre "les casseurs" et les manifestations non déclarées qui serait votée, selon lui, dès le mois de février.

"Aujourd'hui, si l'on veut défendre la liberté de manifester (...) il faut faire évoluer notre droit et compléter notre dispositif législation [...] Il faut faire en sorte que la responsabilité civile des casseurs soit concrètement engagée".

"Nous ne pouvons pas accepter que certains profitent de ces manifestations pour casser, pour brûler", a estimé Édouard Philippe.

Samedi soir, le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nunez avait déjà indiqué qu'une "réflexion" était "en cours" au gouvernement  "pour savoir s'il faut durcir les textes pour éviter ce genre de débordements et surtout qu'ils soient punis". Il avait évoqué "la mesure éventuellement d'avoir un fichier, d'avoir un durcissement de la législation pénale dans un certain nombre de circonstances".

S'agissant du maintien de l'ordre depuis le début du mouvement, le Premier ministre a fait savoir qu'au total "il y a eu plus de 1.000 condamnations, 5.600 gardes à vue depuis le début de l'événement". Concernant "les auteurs des dégradations scandaleuses dans l'Arc de Triomphe (...) 13 ont été interpellés et placés en garde à vue."

Des violences récurrentes

De nouveaux débordements ont eu lieu, ce week-end, en marge de "l'acte 8" de la mobilisation des "Gilets jaunes" , qui a rassemblé quelque 50.000 personnes samedi.
Au total, 345 personnes ont été interpellées dans toute la France, dont 281 placées en garde à vue.

A Paris, des individus sont parvenus à défoncer la porte du ministère de Benjamin Griveaux, qui a dû être exfiltré, avec un engin de chantier, et à pénétrer dans l'enceinte du bâtiment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2019 à 19:43 :
Voilà une bonne idée de loi:
"On "ne peut manifester librement que sur des sentiers de randonnée, de minuit à 7 heures du matin
a écrit le 09/01/2019 à 20:46 :
Ceci est conforme au 70% de vote pour le durcissement des sanctions ( enquête sur Figaro)
Sympa les enquêtes sur le web non ?

Bon «  entre nous »
Avec la violence , rien n’est possible.( c’est un fait qu’il faut accepter même face aux injustices - même les plus énormes , les méga-injustices... car il ne faut pas perdre notre humanité, c’est dure mais c’est comme ça si nous voulons vivre tous ensemble ,être entendus et défendre nos droits fondamentaux)
a écrit le 08/01/2019 à 20:27 :
Et comme les forces de l’ordre qui tabassent des manifestants, il prévoit quelque chose? Ou on continue à les décorer ?
Réponse de le 09/01/2019 à 21:52 :
Il n'y a pas symétrie entre les droits des forces de l'ordre (qui dans certains cas ont le droit de recourir à la violence et le cas échéant même de tuer) et ceux des manifestants qui n'ont pas le droit de toucher un policier même avec une plume. Et c'est PARFAITEMENT normal.
a écrit le 08/01/2019 à 19:48 :
M. Philippe semble être le seul français à ne pas savoir que les prisons sont archi pleines et qu'on ne va pas pouvoir y mettre grand monde en plus... M. Macron a-t-il le projet de prononcer une grande amnistie pour y mettre des manifestants/casseurs par centaines ?

Imaginons une personne qui ait une attirance sensuelle très forte pour les hommes en uniforme, virils, surs d'eux et dominateurs. Ce fantasme doit exister j'imagine, bien que le policier réel soit probablement plus proche du premier quidam venu, boxeur compris. Les sphères du pouvoir administratif et politique (LREM, gouvernement, députés, les 25 niveaux hiérarchiques administratifs au dessus des agents de "terrain", M. Bennala compris) renvoient en permanence au Président - tel un seul homme - un tel fantasme homosexuel dans la relation aux forces de l'ordre. Celles ci semblent surtout fatiguées et vouloir plus s'attaquer aux délinquants qu'aux manifestants. Je me moque bien de savoir si M. Macron est sensible ou non à un tel fantasme, la solitude du chef de l'Etat semble être un fardeau bien écrasant…

Les partisans de Macron se sont crus les fers de lance d'une bourgeoisie moderne et conquérante, ils se découvrent petit bourgeois et munichois dans l'âme comme l'a si bien noté un fin connaisseur de ce microcosme.
Réponse de le 09/01/2019 à 21:54 :
Il faut évidemment accroître largement le parc pénitentiaire. En attendant on peut très bien mettre les casseurs identifiés sous bracelet électronique. Ou encore les assigner à résidence avec obligation de pointer à la gendarmerie pendant les manifestations.
a écrit le 08/01/2019 à 19:44 :
Je trouve hallucinant de voir tant de "casse" depuis dimanche dans les médias et si peu du temps où la "manifestation s'est bien déroulée". Ce weekend les débordements ont débuté que tardivement et la manifestation a été majoritairement pacifiste... Pourtant on oubli tout ça par ce jeu politique et des médias?... Pour la mesure je doute qu'elle soit si utile que ce qu'ils pensent. Comme en faisant pointer au début de la manifestation ces personnes cela les empêchera d'aller à la fin de cette même manifestation casser comme ils le font depuis toujours lorsque la manifestation est proche de chez eux? De plus toujours en parler et les mettre en avant à pour moi plus tendance à les inciter à continuer et beaucoup d'autres qui voit la TV et n'y étaient pas y vont les weekend suivant, alors que si il n'y avait pas ce matraquage médiatique ils n'y seraient probablement jamais allé...
a écrit le 08/01/2019 à 18:56 :
Il est plus que temps d'arrêter ces brutes qui cassent tout sans réfléchir.Il faut les faire payer la casse sur leurs deniers personnels.
Réponse de le 08/01/2019 à 19:28 :
Il est grand temps de condamner les LREM ET LR et le PS de Hollande/Valls pour incompétence grave.
Ils sont responsables d'une aggravation de la situation des Français.
Ce gouvernement n'entend rien sans violence et bientôt il y'aura le printemps et l'été donc ce n'est pas près de finir.
Que Macron et son gouvernement ainsi que les députés, sénateurs, commencent a diviser leurs salaires au lieu de détruire comme toujours les pauvres et la classe moyenne.
On ne gouverne pas contre son peuple.
Le peuple Français est souverain et ne lâchera rien.
Macron doit se ressaisir très vite.
On ne veut pas du blabla, on veut des actions tout de suite en urgence, le frigo n'attend pas.
Réponse de le 08/01/2019 à 22:18 :
@bientôt le printemps : vous n'êtes pas le peuple, vous n'en êtes qu'une très infime partie même pas homogène et vous commencer sérieusement à chauffer les oreilles à tous ses autres membres. Il est temps d'arrêter votre comédie de bambin capricieux et de vous rappeler que la France est une démocratie où il fait bon vivre, un Etat de droit reconnu et une République particulièrement sociale dans son aide aux démunis. Vous n'êtes pas le Peuple, pas davantage qu'un geai paré des plumes du paon n'est un paon ! Reprenez-vous et comportez vous en adulte.
Réponse de le 09/01/2019 à 15:59 :
Aucun problème avec "vous n'êtes pas le peuple", mais adoptons alors le RIC pour la démocratie, tout les français, puisse s’exprimer sur des sujets qui tiennent à cœur.

Ou même là ça vous gêne ??
a écrit le 08/01/2019 à 18:30 :
Pendant ce temps :

France 3 a diffusé une photo retouchée dans son journal de 19 h samedi après la mobilisation des Gilets jaunes. A l'antenne, on voyait une pancarte avec pour seule inscription "Macron". La photo a en réalité été retouchée pour faire disparaître le slogan entier. Le propriétaire de la pancarte, un Gilet jaune familier des manifestations parisiennes, a saisi le CSA.« J'ai porté plainte ce lundi auprès du CSA à propos de la censure pratiquée par France3 Week-end concernant mon slogan « Macron Dégage » », indique le manifestant dans un courriel à l'AFP.
a écrit le 08/01/2019 à 18:07 :
Quand les institutions démocratiques de la République sont la proie de hordes émeutières ( car on ne peut plus parler de manifestations, mais d'émeutes organisées politiquement), il est urgent et nécessaire de faire respecter l'ordre par TOUS LES MOYENS. Sinon le spectre de la guerre civiles attisées par des politiques irresponsables menacent la France. Honneur d'abord aux forces de l'ordre qui doivent rendre coup pour coup!
Réponse de le 09/01/2019 à 5:20 :
A Deldongo.
Vive l'armee et la police. Faudrait faire tirer, dixit un ancien sinistre.....
Réponse de le 10/01/2019 à 19:30 :
Vous devez consulter trop souvent les médias officiels appartenant à quelques milliardaires dont les journalistes salariés respectent forcément les consignes éditoriales (pour garder leur job).
Allez vous faire votre propre opinion en allant sur le terrain, avec ou sans gilet jaune. Mais allez-y avec un bonnet fourre et des lunettes, pour vous protéger à minima, vous verrez de vos propres yeux d'où vient principalement la répression.
Ou regardez également d'autres médias, comme RT France, plus ouverts....
a écrit le 08/01/2019 à 18:01 :
@Alsace 67 Vous suggérerez donc à M Wiki de mettre ses sources du jour à jour..!
"Le droit de résistance à l'oppression est mis en valeur dans la Déclaration de 1793, il occupe quatre articles (27. 33. 34 et 35), qui précisent sa forme et son étendue. Même lorsque cette oppression n'atteint qu'un seul individu, la résistance est possible. La Déclaration reconnaît l'insurrection populaire contre un pouvoir oppressif, tyrannique et despotique comme un devoir. Cet article sert aussi à légitimer les évènements du 10 août 1792, lors desquels la Commune de Paris transformée en Commune insurrectionnelle a obtenu la chute du roi. L'article le plus cité sur ce sujet est le 35e et dernier : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_l%27homme_et_du_citoyen_de_1793"

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_l%27homme_et_du_citoyen_de_1793
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sistance_%C3%A0_l%27oppression
a écrit le 08/01/2019 à 17:42 :
Le peuple Français se battra jusqu'au bout pour la réduction des inégalités de richesses, la proportionnelle a 100%, le RIC.
Trop de suicides, de Burn-Out, de SDF, de manque de nourriture, emplois licencié malgré un bénéfice en dizaines de Millions d'euros.
Des gens qui vivent a 3 avec 1200 euros ou a 5 avec 2500 euros mais le gouvernement ferme les yeux et pendant ce temps là ça construit des piscines, des vols d'avions a 350 000 euros ect...
Trop de Gaspillage d'argent pour des incompétents et beaucoup de copinage.
Le peuple Français est souverain et ne lâchera rien.
Le gouvernement ferait mieux de vite réparer les inégalités de richesses car c'est largement possible. Les Frigos n'attendent pas et la misère augmente de jour en jour.
On ne veut pas des miettes, nous ne sommes pas des pigeons, nous ne sommes pas naïfs.
Que le gouvernement commence déjà a diviser par deux leurs salaires et pareil pour Chantal Jouanno et les autres copains invisibles.
a écrit le 08/01/2019 à 15:37 :
Samedi dernier j'a eu le droit de me faire braquer par un flash ball en direction du visage en faisant mes courses. J’apprécie pas du tout ce genre d'attitude. Il serait plus que temps que des sanctions exemplaires soient prises contre tous les policiers qui ont tiré au niveau du visage car en ne sanctionnant pas on donne son implicitement accord. De plus la police devra gérée ses relations au quotidien une fois la période de trouble passée et si on laisse les mauvais policiers avec les bons alors tous seront considérés comme mauvais.
a écrit le 08/01/2019 à 15:33 :
Macron ne représente absolument pas le peuple Français malgré une fausse démocratie a un système a deux tours.

Chaque État a la responsabilité de créer des emplois en France, de garantir un revenu de base quelque soit la situation de la personne tant qu'elle est de nationalité Française.
L'État a également l'obligation de protéger ses compatriotes au niveau sécuritaire.

Si Macron n'a pas la capacité de relever ces défis, alors il doit laisser sa place et démissionner tout simplement.
Il faut qu'il assume sa faiblesse et sa soumission totale a l'UE.
a écrit le 08/01/2019 à 15:07 :
Article 35 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"

Monsieur Philippe le Démocrate se risquerait-il à un petit commentaire sur le sujet ?
Est-ce vraiment de leur fait si les insurgés se font qualifier de terroristes et autres quolibets ..?
Réponse de le 08/01/2019 à 16:24 :
Faux ! Les articles de cette déclaration sont venus compléter la déclaration de 1789 et figurent au préambule de la Constitution du 6 messidor an I (ou 24 juin 1793). Cependant, en raison du contexte de la Terreur, cette constitution n’a jamais été appliquée, la Convention ayant décrété le 10 octobre 1793 que le gouvernement serait «révolutionnaire jusqu’à la paix». Par l’institution de ce régime révolutionnaire, la nouvelle constitution ainsi que toutes les autres lois politiques ou civiles étaient abrogées. https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/15/le-devoir-d-insurrection-est-il-vraiment-inscrit-dans-la-declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-cit_1697144
Réponse de le 08/01/2019 à 16:32 :
Faux ! Les articles de cette déclaration sont venus compléter la déclaration de 1789 et figurent au préambule de la Constitution du 6 messidor an I (ou 24 juin 1793). Cependant, en raison du contexte de la Terreur, cette constitution n’a jamais été appliquée, la Convention ayant décrété le 10 octobre 1793 que le gouvernement serait «révolutionnaire jusqu’à la paix». Par l’institution de ce régime révolutionnaire, la nouvelle constitution ainsi que toutes les autres lois politiques ou civiles étaient abrogées. https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/15/le-devoir-d-insurrection-est-il-vraiment-inscrit-dans-la-declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-cit_1697144
Réponse de le 08/01/2019 à 20:21 :
c'est la déclaration de 1789 qui est véritablement inspirée
a écrit le 08/01/2019 à 14:59 :
Personnellement, je crois que c'est les casseurs ce ne sont pas les gilets jaunes en l'occurence Le PEUPLE.
Les casseurs ces sont les royautés que nous nous avons mis à la têt de la France depuis de nombreuses années (tous partis confondus) Ces hauts salaires, ce corporatisme entre eux pour les bonnes places, ce train de vie excessif que nous avons autorisés à la tête de l'Etat et ces retraites princières. Ces budgets alloués à n'importe qui ?Et la dette qu'il ont créés et que nous devons payer. le summum la schiappa qui nous reproche à nous les citoyens de donner son argent à un boxeur, mais pour qui se prend-elle? Pour nous donner des leçons ainsi que la miiliardaire ministre du travail ;On est libres devant une mafia qui est en place.Continuez comme cela, nous découvrons chaque jour, votre perfidie. Cela va nous renforcez.
a écrit le 08/01/2019 à 14:20 :
Pas d'argent pour les "gilets jaunes" mais Mr Castaner envoie une appel d'offre en Suisse pour acheter 1380 fjashballs tous modèles confondus afin de faire tirer sur la foule. C'est bon pour apaiser les tensions.
D'autre part il existe un document : https://blogs.mediapart.fr/claude-dautreaux/blog/031011/la-police-autorisee-tirer-au-pistolet-mitrailleur-sur-la-foule-en-...FRANCE; du 3 oct. 2011 donc toujours applicable puisqu'on y trouve les munitions actuellement utilisées. Pourquoi se gêner "EXTRAIT DU JOURNAL OFFICIEL N° 0151 DU 1/7/11" Sur ce document il y est écrit "Il est notamment précisé l’utilisation du fusil à répétition de précision de calibre 7,62× 51 mm et ses munitions.(ce sont des fusils d'assaut !)" Ce document n'est pas du gouvernement actuel mais est signé François Fillon.
Réponse de le 08/01/2019 à 16:30 :
Il s'agit d'un blog édité sur le site de médiapart, donc en aucun cas un article sourcé et vérifié par le journal lui-même... Mais quand on ne veut pas comprendre comment les choses fonctionnent hein ?
a écrit le 08/01/2019 à 14:07 :
Citoyens, voulez vous tolérer ce genre de propos? Voulez vous tolérer ce genre de personnages?

Ils ne démissionneront pas.

On ne peut pas leur faire comprendre quelque chose, alors même que leur salaire dépend précisément de leur apparente incompréhension.
a écrit le 08/01/2019 à 13:06 :
S’il y a un mort dû à un tir de flashball ou lors d’une interpellation violente, les gens risquent d’exploser de colère.
Réponse de le 08/01/2019 à 13:57 :
Déjà essayé comme manipulation de faire croire qu'une belge prénommée Coralie avait été tuée d'un tir de flashball. Pas de bol, c'était une fake new comme beaucoup de choses qui circulent sur ces égouts à ciel ouvert qu'on nomme réseaux sociaux.
Réponse de le 08/01/2019 à 14:16 :
1) C’est marqué « s’il y a ».
2) il y a un commandant de police très populaire actuellement qui est lâché non seulement par la population mais aussi par ses collègues et très bientôt par le gouvernement. Donc, les violences, il y en a des 2 côtés.
Réponse de le 08/01/2019 à 19:50 :
A part que forces de l'ordre contre manifestants ce n'est pas une rixe entre bandes rivales. La police a le droit (et même dans certains cas le devoir) d'avoir recours à la violence pour rétablir l'ordre. A l'inverse, toucher un policier même avec une plume est répréhensible et doit être réprimé . Christophe Dettinger devrait se féliciter d'avoir eu affaire aux forces de l'ordre françaises, dans beaucoup d'autres pays il n'en serait pas sorti vivant.
Réponse de le 09/01/2019 à 16:03 :
On est censuré ici quant on parle d'Envoyé Spécial, La violence la surenchère, diffusé sur France Télévision le 13 Décembre ????
C'est comme ça que vous pensez faire rentrer le peuple à la maison ?? La défiance envers les médias ne vient pas de nulle par non plus.
a écrit le 08/01/2019 à 12:35 :
Le peuple ne veut pas prendre conscience du fait qu’il a tous les pouvoirs, c’est lui qui détient la force, la clef de la cage de verre dans laquelle il est enfermé.

Le peuple accepte en fait de jouer à l’intérieur de la bulle soufflée pour lui par les élites apparentes.

Les épisodes actuels confirment ma position de fond, seul le Réel et son évolution produisent les forces de changement, la volonté des hommes est un discours, un narrative qui se plaquent, pour alimenter la jouissance de la servitude, sur un réel qui échappe à presque tous .

Y compris je le précise Macron et sa clique. N’oubliez jamais que le degré de liberté de ces zozos est zéro, zéro pointé.

Il est triste de constater à quel point les hommes, les vrais ceux qui existent , qui ont des responsabilités sont le jouet des évènements, ils ne sont pas acteurs, ils sont figurants, « passeurs » comme dans « passif ».

Les hommes se sont fait dominer, maîtriser, par le système, ils ne sont que tenants lieux. Le système a produit les sujets qui lui convenaient pour son maintien et sa reproduction. Des sujets aliénés, privés du sens et du choix de leur vie, étrangers à eux même incapable de comprendre le monde dans lequel ils vivent.

Prolétarisés de leur propre vie, laquelle est agie ailleurs.

La meilleure description de la situation reste l’image du chien crevé au fil de l’eau. Et ce qui fait le fil de l’eau , tout le monde l’ignore, mais c’est elle qui commande, c’est la pente.

Nous sommes sortis du Pacte Social il y a 30 ou 40 ans quand le capitalisme ayant constaté sa difficulté à maintenir la croissance et la profitabilité du capital , a muté. Il a muté en une variante financière, une perversion, qui tout en fournissant une solution temporaire constituait un poison.

On a eu la solution temporaire jusqu’en 2008 et maintenant nous avons le poison.

Pour survivre et dépasser les contradictions inhérentes à ce mode de production fondé sur l’accumulation, le capitalisme a du hypothéquer l’avenir c’est à dire se reproduire à crédit. On a appelé cela le-néo libéralisme pour le masquer. Le crédit enflant, les dettes sont devenues de plus en plus en plus lourdes, un véritable boulet.

Au lieu de réfléchir et de traiter le problème, le capitalisme dans sa version la plus rude a choisi de stopper les frais de la social-démocratie, c’est dire qu’il a cessé de vouloir acheter la paix sociale avec les prestations et la répartition, il a cassé l’ascenseur social, d’ailleurs il n’en avait plus les moyens. On ne peut honorer les dettes, satisfaire les demandes de profit des marchés, reverser les gains de productivité aux salariés, venir en aide aux laissés pour compte tout en même temps. Non il faut choisir et personne n’a choisi, c’est le système dans son inconscient, dans sa logique, qui a choisi, il a choisi de sacrifier l’humain et de nourrir la bête, c’est à dire d’ exiger toujours plus au profit de l’accumulation, au profit du fétiche qui fait vivre l’accumulation : le profit.

Pire le profit monétaire et financier. Allant jusqu’à en fabriquer du faux avec l’aide des banquiers centraux!

Et c’est ainsi que le Pacte Social d’après-guerre a été rompu.

La financialisation a été le moyen de le rompre, en introduisant dans le système un critère de profit maximum exacerbé et en même temps la liberté de circulation des capitaux. La liberté de circulation des capitaux permettant l’extension totale de la contrainte de profit par le biais de la concurrence pour le profit. On comprend bien sur mieux la croissance vertigineuse des inégalités avec notre explication.

Un critère de maximisation imposé par des financiers de plus en plus puissants masqués par des marchés encore plus puissants , anonymes, opaques, inconscients de la conséquence de leurs exigences; ils allaient rendre le capitalisme dans sa nouvelle version illégitime car surexploiteur, sans coeur, sans morale sans souci de l’homme.

Un capitalisme de destruction habillé du costume de la modernité et de la technologie. Bref déguisé par une idéologie mystifiante.

C’est ainsi que le poison dont je parlais en début de texte s’est diffusé. Une drogue qui se répand dans les veines du tissus social et qui crée dépendance, peur, angoisse de manquer. Une drogue de « l’avoir » parce qu’au passage on a détruit tout ce qui faisait sens , tout ce qui faisait « être ».

Ce qui se passe en France ce n’est pas la prise de conscience de tout cela! Non c’est la réaction spontanée, non élaborée, non réfléchie des victimes qui, privées de la drogue ressentent, souffrent du manque.
a écrit le 08/01/2019 à 12:30 :
finalement il valait mieux garder SARKO car macron prend ses idées on nous prend pour des idiots le 1 mai il y avait 1000 voyous qui ont cassés et ces les mèmes qu'on retrouve on aurait put les arrêtés donc je pense qu'on laisse à dessin pourrir la situation. mais les policiers en on marre et un syndicaliste disait qu'il fallait une réponse politique
Réponse de le 08/01/2019 à 13:57 :
Sarkozy, celui qui s'est assis sur le Referendum de 2005 ?
Ah ça non ! La chienlit d'aujourd'hui en est une conséquence directe.
Ne pensez pas que la revendication commune de tout les Gilets Jaunes pour le RIC ne vient d'ailleurs.
Réponse de le 08/01/2019 à 15:07 :
quifquifquif, des carriéristes que nous avons mis en place. Les têtes bouclées des étudiants en droits qui ont émergé en 68 (merci le peuple, moi président, moi bien payé, moi écrivain) Sarko. Hollande et tous les autres, une dette qu'ils ont su créer, et maintenant avec de bonnes retraites ils s'en prennent aux retraités (CSG) au social, au travail (travaillez plus pour gagner moins) la note de leurs privilèges c'est nous qui la payons. A nous de les refuser dans l'avenir et leur imposer notre voix
a écrit le 08/01/2019 à 11:46 :
-Il faut supprimer le Sénat car la France a besoin d'un seul parlement qui est l'Assemblée nationale et il faut mettre la proportionnelle a 100%.
-Macron a 52 conseillers seulement a l'Elysée, il faut en supprimer au moins 30 pour faire des économies.
-Combien de conseillers en trop au ministère de l'économie et au ministère de l'Action publics et a Matignon ? La réponse est beaucoup
-Le gouvernement attend quoi de baisser le salaire de la maquilleuse a Macron qui est exactement a 9000 euros ?
-Le gouvernement attend quoi de diviser par deux le salaires des Députés, Ministres, des Grands Maires d'Agglomération et du président lui même ?
-Le gouvernement attend quoi de lutter contre les 60 a 80 Milliards d'euros de Fraude Fiscale ?
-Le gouvernement attend quoi d'augmenter la CSG des retraités gagnant entre 5000 et 15000 euros par mois et baisser la CSG des retraités gagnant moins de 3000 euros ?
-Le gouvernement attend quoi de demander le remboursement des subventions des patrons voyous ?
-Le gouvernement attend quoi de taxer toutes les Transactions Financières ?
-Le gouvernement attend quoi de taxer un robot qui remplace un Être Humain, c'est juste normal ?
-Le gouvernement attend quoi de Taxer le Fioul et le Kérozen ?
-Le gouvernement attend quoi pour taxer plus fortement les GAFAS ? 500 Millions d'euros c'est très très peu, donc soit le gouvernement est naïf soit il est corrompu ?
-Le gouvernement attend quoi de réformer les tranches d'impôts et de mettre au minimum 10 tranches d'impôts progressifs et équitable ?
-Le gouvernement attend quoi pour créer un revenu de base unique et par personne (APL, Bourse du Crous, RSA, Prime de Noël, chèque Énergie, Prime d'activité, ASS, Compte personnel de formation, Allocation Familiale) ? La réalité c'est qu'on baissera le cout du fonctionnement de traitement papier et tant mieux.
-Le gouvernement attend quoi de demander aux grands actionnaires de déployer l'argent en surplus pour une hausse des salaires des salariés ?
-Le gouvernement attend quoi de Taxer Starbucks ?
-Le gouvernement attend quoi de baisser les impots sur les TPE et augmenter celle des très grandes entreprises avec un très grand bénéfice ?
-Le gouvernement attend quoi de Supprimer toutes les niches fiscales
-Le gouvernement attend quoi de Baisser les Allocations Chômages de 2 ans a 1 ans et rendre dégressive le Chômage si il est compris entre 1600 euros et 6600 euros.
-Stop ou encore ?
-Donc pour conclure il ne faut pas réduire les Aides Sociales et il faudra les augmenter et les donner aux Pauvres et a la classe moyenne car eux consomment entièrement leurs argents en France et ça aide nos TPE.
Il faudra donc créer un revenu de base minimum de 700 euros par mois et par personne obligatoire et cumulable jusqu'à un salaire de 3000 euros pour encourager le travail et la consommation Française.
Réponse de le 08/01/2019 à 12:18 :
Oui et Macron ferait mieux de nourrir son peuple au lieu d'être complètement soumis a Bruxelles ou a des produits made in China.
La France c'est pas le Pérou, le Burkina Fasso, ou la Roumanie. La France c'est la France.
Il n' y a pas 36 000 solutions: Soit nous créons une Europe avec le même SMIC, le même Revenu Universel, les mêmes Barèmes d'impôts pour les citoyens comme pour les entreprises, Soit la France sort définitivement de cette Mascarade et de cette hypocrisie entre pays Européen du a une concurrence déloyale, des délocalisations en Europe de l'Est, main d'œuvres pas cher ect...
De toute façon la France est une grande nation et on construira notre pays avec de vrais patriotes qui ne partiront pas de France car sinon on interdira la vente de ces produits ou tout simplement une puissante taxe pour rentrer dans le pays, on favorisera le Made in France ainsi que notre propre Banque a nous et notre propre budget.
C'est pas a l'UE de décider pour nous, c'est a chaque peuple Européen de décider les bonnes règles qui lui conviennent.
Stop a cette Europe corrompu et seulement financière.
La vérité dérange.
Réponse de le 08/01/2019 à 12:44 :
Et je rajoute aussi:
- Lutter sans pitié contre les lobbys du Tabac qui coute une fortune a la branche Santé de notre Sécurité Sociale.
- Lutter contre la maladie de dépenser tout son argent dans les jeux d'Argents
- Reprendre les subventions aux Associations pour avoir beaucoup plus d'argents a redistribuer aux pauvres et a la classe moyenne.
- Agir sur le climat
- Investir fortement dans le BIO et les Énergies Renouvelables sans être soumis a Bruxelles
- En finir avec les appareils électroménagers qui tombent volontairement en panne au bout de 5 ans
Réponse de le 08/01/2019 à 12:55 :
Macron n' a plus l' approbation de l' Allemagne ni de l' Italie depuis hier après midi, pour Schaüble, Macron c' est désormais game over et pour Di Maio, un encouragement ouvert aux gilets jaunes...
L' UE est cuite avec le Brexit qui vient, le Frexit qu' il faut "référender" ou carrément porter au pouvoir contre un régime que portait Macron-des-GOPE...
La seule sortie de crise d ' une UE en crise, paroxystique et qui détruit ses peuples, c' est de lui tourner le dos.
Les affidés qui en faisaient des tonnes sur les sanctions russes qui allaient précéder l' écrabouillement de la Russie sont désormais calmés et font profils bas ; Russie qui montre sa résurgence et sa réussite, on sait pourquoi, souveraineté!
Qu' ils contemplent ce que 40 ans de suivisme atlantiste et néolibéral ont fait du Pays France et nous apportent leurs solutions.
Réponse de le 08/01/2019 à 13:22 :
@Bartabas: Sur quelle planète vivez-vous si vous considérez la Russie actuelle comme l'exemple de réussite ? De qulle réussite vous parlez? La croissance (même avec des statistiques falsifiées) très molle depuis plusieurs années? Le SMIC à 140 euros, la retraite moyenne à <200 euros avec des prix pas si bas? Une baisse continue des revenus? Le bien du peuple? L'année 2018, les russes ont eu: hausse de l'age de la retraite de 5 ans (65 ans pour les hommes ce qui dépasse la durée de vie moyenne), la hausse de TVA de 18 à 20%, la hausse des taxes sur l'essence etc.
Pour les sanctions, c'est pareil, vous n'êtes pas au courant. Déjà elles sont faibles et même à ce niveau faible il y a un impact.
Réponse de le 08/01/2019 à 14:16 :
1) Le gouvernement attend quoi de diviser par deux le salaires des Députés, Ministres, des Grands Maires d'Agglomération et du président lui même ?

Avec ça vous ouvrez toute grande la porte à la corruption.
Mais moins d’élus , OK

2) Il faut supprimer le Sénat car la France a besoin d'un seul parlement qui est l'Assemblée nationale et il faut mettre la proportionnelle a 100%.

La constitution du pays a été conçue pour donner une majorité au Président et permettre de gouverner, la proportionnelle c'est la porte ouverte au b.... el

3) etc .... etc
Réponse de le 08/01/2019 à 15:39 :
Réponse a @commentaire: Parce que vous pensez que baisser un salaire d'un député ramène a la corruption ?
Nos gouvernants ne sont ils pas tous soumis a Bruxelles et a des lobbys ?
Arrêter donc de dire des conneries.
Oui Il faut baisser le nombre d'élus et diviser par deux leurs salaires.
ça sera toujours de l'argent de récolter pour les vrais services publics comme les hôpitaux, maternités et Ephads qui souffrent.
Le placard doré c'est terminé.
Réponse de le 08/01/2019 à 19:12 :
@ ex moscocite Parce que vous croyez les chiffres qu' on vous aligne sur l' information, le chômage, l' inflation avec une presse écrite et télévisuelle aux mains de 9 milliardaires qui ont noué l' épisode Macron à dessein et au seul bénéfice d' une oligarchie du 1 % ...?
Sur la Russie donc et pour éviter tout manichéisme, je vous invite à la rencontre de Xavier Moreau, Saint-Cyrien et officier parachutiste, titulaire d’un DEA de relations internationales à Paris IV Sorbonne, spécialisé sur les relations soviéto-yougoslaves pendant la guerre froide et fondateur du centre d' analyses géopolitique Strapol. Installé en Russie depuis 15 ans, il dirige la société LinkIT Vostok.
Et revenez-nous apaisé.
Réponse de le 08/01/2019 à 19:18 :
Et il ne faut oublier aussi de lutter contre les lobbys de l'Alimentation avec des colorants et pesticides dangereux et cancéreux, c'est urgent mais nous avons un gouvernement faible avec les forts malheureusement.
Réponse de le 08/01/2019 à 23:26 :
@Bartabas: A. Oui, evidemment, je ne connais rien de la Russie. Le monsieur, dont vous parlez, me raconte que mes beaux-parents ne touchent pas une retraite de 120 euros et ma mere de 200 euros, mais beaucoup plus ? Il me raconte quelque chose de plus par rapport à mes amis et mes connaissances en Russie - entrepreneurs, PDGs, économistes?
B. Mes chiffres concernant la Russie viennent de Rosstat ( je sais comment elles sont manipulées) et des analyses indépendantes. Pour ce qui concerne la statistique française, elle n'est pas si mauvaise et assez complète (au moins sur l'économie, si on parle de l'INSEE). Evidemment, elle est présentée d'une manière peaufinée, mais pas énormément.
C. Il y a combien de milliardaires en Russie? Plus de 100. Comparer le tonnage des yachts des oligarques russes avec la production des chantiers navales russes sous Poutine? Et oui, le résultat n'est pas en faveur des chantiers.
a écrit le 08/01/2019 à 11:14 :
Le journaliste indépendant David Dufresne recense les violences policières depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Invité d'Aude Lancelin dans l'Entretien Libre, il revient sur l'intensité inédite de la répression policière subie par les gilets jaunes.
https://www.youtube.com/watch?v=lp1LoauFhds&fbclid=IwAR131e3HHk0DpxjC3gRy0O8Ro_o4NGKjiEMuZKyx9nh7XqrX5bzfGrlpIdY
a écrit le 08/01/2019 à 11:01 :
pour les zones de non droit toujours rien a l horizon !
Réponse de le 08/01/2019 à 11:04 :
"pour les zones de non droit"

Vous parlez de l’Élysée ? Du CAC 40 ? Du FTSE 100 ?
a écrit le 08/01/2019 à 10:53 :
Mais c'est bien sur, tous les ans nous avons le droit à une nouvelle loi "justice" ( pour Pericault et Benalla pas de nlle loi) donc jusqu à présente personne n'avait pensé à inclure un texte "anticasseur" bigre ! Le 1er incompétent nous annonce aussi un déploiement de forces sans précédent . Maduro lui a donné quelques conseils ? Donc notre 1er incompétent à décider de remettre 1 pièce dans le bastringue, histoire de relancer la machine à tensions. Il faut juste imaginer que ce sont ces mêmes gens qui ""gèrent"" les tensions en Syrie, Mali, Ukraine ! On comprend mieux le bocson sans fin. Dernièrement je viens de voir "Le Président" avec Gabin, Macron ferait bien de s en inspirer, J'ai beaucoup ri a " Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." Philippe dictateur ? non, reste plus que la 2e option ! Si Macron pouvait nous lâcher avec son ego peut-être qu'une solution politique pourrait en sortir !
a écrit le 08/01/2019 à 10:53 :
Le gouvernement est bien déterminé à ne pas donner un centimètre à la démocratie. Faut les comprendre, rien de ce qu’ils ne font est démocratique. Ils ne pourraient plus donner des légions d’honneur à des voyous du Front National chef de CRS, ni des passeports diplomatiques a des casseurs violents, si jamais la démocratie prenait le pouvoir.
a écrit le 08/01/2019 à 10:11 :
On pourrait en prenant de la hauteur convoquer d' abord la raison économique fondamentale qui détruit ce pays avec l' euro fort ..
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/28/20002-20170728ARTFIG00249-l-euro-est-trop-fort-de-68-pour-la-france-et-trop-faible-de-18-pour-l-allemagne-selon-le-fmi.php
Puis, Myret Zaki , cette fois, le krach est social. Les chiffres ne sont plus des indicateurs fiables de l’économie. Dès lors, la réalité s’invite brutalement et c’est regrettable
https://www.bilan.ch/opinions/myret-zaki/cette-fois-le-krach-est-social?fbclid=IwAR0YH-Dxupst1YzeUMDS1cJA599uanFCGB2WRlS_93xskuwsHJvlkmEVXvA
Et enfin, Nicolas Goetzmann, la contradiction fondamentale entre les pays anglo-saxons, et ici la France, est la nature du débat économique au sein de l’opinion.
Alors que le jeu français consiste à passer son temps à évoquer des problèmes budgétaires, les Etats-Unis et le Royaume-Uni débattent de leur situation monétaire.
Deux approches aux résultats opposés. Et cette manie française à ne percevoir l’économie que sous l’angle des déficits ne date pas d’hier..
https://www.atlantico.fr/imprimer-pdf/node/1672925
Réponse de le 08/01/2019 à 19:55 :
6,8%, ce n'est pas beaucoup. Pour compenser ce manque de compétitivité finalement modeste, il suffirait d'augmenter de 2h la durée légale du travail sans hausse de salaire.
a écrit le 08/01/2019 à 10:07 :
Tout cela sent de plus en plus mauvais. Sa nouvelle déclaration incendiaire intervient après celles de Macron sur la « foule haineuse », de Bruno Le Maire assurant que le quinquennat allait « maintenant entrer dans le dur » des réformes, de Benjamin Griveaux affirmant que « nous devons être encore plus radicaux dans nos méthodes » et de Le Maire encore, avertissant : « Il ne s'agit pas que le débat conduise à détricoter tout ce qui a été fait ».

À ce stade et avec ce nombre de déclarations provocatrices, il ne peut plus s'agir de simples "dérapages individuels" ou "erreurs de communication". IL s'agit d'une volonté délibérée de Macron d'envenimer la situation de jour en jour.

Et c'est probablement cette volonté insensée de Macron de pousser le peuple à bout, et s'il le faut jusqu'à des événements meurtriers et à l'établissement d'une véritable dictature, qui explique le nombre impressionnant de départs de ministres et de conseillers depuis celui du ministre de l'intérieur en octobre dernier.
https://www.upr.fr/actualite/france/pendant-que-macron-et-son-gouvernement-foncent-dans-le-mur-et-que-lelysee-sombre-dans-une-ambiance-irrespirable-les-rats-quittent-le-navire/?fbclid=IwAR01Zl6dBT7MjOHzGisnu_3J1gTsW4wsrhpTNHtjuy2kUwa2kcHjgbMtzgo
Interrogé sur RTL lundi 7 janvier 2019, le ministre Gérald Darmanin a jeté à son tour une citerne entière d'huile sur le feu. Commentant "l'acte 8 des Gilets jaunes" (manifestations du 5 janvier), il a indiqué que, "Face à l'ultra-violence, il faut désormais de l'ultra-sévérité et il faut que cela cesse".

Désormais, les conseillers prennent la fuite de cette maison de fous qu'est devenue l’Élysée ..
Réponse de le 08/01/2019 à 19:12 :
je suis très mal à l'aise également par certaines mesures financières de Macron qui vont totalement plomber le budget 2019 : suppression de la taxe d'habitation et transformation du CICE… Pour faire de la politique, il faut un budget .. et là le terme de "volonté insensée" me semble plus qu'adaptée…

Plus les français sont éduqués , moins ils perçoivent l'aberration, c'est effrayant
a écrit le 08/01/2019 à 10:00 :
Il me semble que c'est un coup de communication pour décourager les plus impressionnables chez les casseurs. La solution à ce conflit sociétal ne pourra se situer qu'au niveau de la concertation et en faisant le deuil des priorités présidentielles pour réorienter la politique nationale vers un programme plus consensuel sans pour autant sacrifier les objectifs environnementaux à court terme et à long terme budgétaires.
Le plus important en France devrait être la montée en compétence massive et réellement efficace des populations défavorisées et pauvres afin qu'elles puissent reprendre en main leur destin et améliorer leur condition de vie via l'instruction et au travers du travail bien vécu et correctement payé pour une vie digne.
a écrit le 08/01/2019 à 9:53 :
Ca concernera aussi les délinquants qui ont brulé plus de 500 véhicules le 31 décembre ???? Manifestations non déclarées et tout autant calamiteuses pour la cohésion sociale et le porte feuille des malheureuses victimes de ces débordements prévisibles .... c'est la tradition maintenant et en toute impunité. Etrange qu' on n'en ait pas beaucoup entendu parler en regard du matraquage autour des gilets jaunes et des quelques voitures ou scooters cramées.
a écrit le 08/01/2019 à 9:43 :
C'est terrible cette manie de faire une loi dès qu'il y a un problème alors que la législation actuelle est suffisante...dans la mesure où elle est appliquée.
Ceci dit, un " casseur", reste un "casseur" et doit être traité comme ...un "casseur", gilet jaune ou pas sur le dos. J'aurai plutôt quelque sympathie pour le mouvement et (à titre personnel) quelques griefs envers certains personnages
que j'ai pu croiser parmi les forces de l'ordre, dont l'arrogance n' avait d'égal que la bêtise.! Cependant, il n'est pas concevable un État sans forces de l'ordre, c'est un (mal nécessaire) face aux divers urluberlus, anarchistes, idéologues obscures, ignares, gros bras (tout dans les muscles...rien dans la tête), qu'il faut quand même bien contrôler sous peine de voir la République et la Démocratie confisquée.
La crédibilité du gouvernement est en jeu, s'il n'arrive pas à régler le problème, la seule issue sera un retour aux urnes avec le risque de voir les populistes extremistes accéder au pouvoir... Ce qui ne devrait d'ailleurs pas "arranger" les choses, voire les faire empirer.
Conséquences : Guerre civile ?
a écrit le 08/01/2019 à 9:27 :
Choquant ces menaces ET provocations QU'il prouve son efficacite dans les banlieues
autre exemple dans ma petite commune ou on a intimide des gilets jaunes bien stationnes en epis en leur mettant une amende de 135 € et - 3 points par contre a deux km les gens du voyage on envahit un terrain prive avec connection sur la borne incendie mais là pas reaction . ????CHOQUANT aussi cette remuneration de CETTE Jouanneau et l'excuse LES AUTRES PRESIDENTS sont payes comme cela VOILA OU VONT NOS IMPOTS
a écrit le 08/01/2019 à 9:22 :
Quand Macron va-t-il enfin virer ce 1er ministre et son gouvernement incompétent et nul ?
Réponse de le 08/01/2019 à 10:58 :
Moi aussi je trouve indispensable de nommer Alain Juppé 1er ministre afin d'attaquer sereinement la réforme des retraites
Réponse de le 08/01/2019 à 11:12 :
@ reponse de Gaston: Juppé, ce has been dépassé ? Surtout pas, le pays n'a pas besoin d'un clone de Philippe
Réponse de le 08/01/2019 à 11:53 :
Ben quoi, la retraite a 57 ans c'est plutot cool comme programme
Réponse de le 08/01/2019 à 19:58 :
@Gaston : oui, et Juppé pourrait nommer Fillon ministre des affaires sociales pour gérer ce dossier. Il a l'expérience nécessaire.
a écrit le 08/01/2019 à 9:22 :
Edouard Philippe annonce une loi pour durcir les sanctions,

c'est la chienlit totale

Edouard Philippe et Macron s'enlisent dans la surenchère de la brutalité et de la violence verbale,

Griveaux et Castaner jettent de l'huile sur les braises

Le gouvernement et les députés sénateurs LREM MODEM seraient mieux inspirés en donnant leur démission pour laisser la place à de nouvelles élections qui permettent de repartir sur des bases apaisées ...
a écrit le 08/01/2019 à 9:21 :
Et pourtant, quand les institutions deviennent nuisibles, il faut les changer. l'etat est decidement un bien mauvais parrain.
Vivement que ça se termine mal.
a écrit le 08/01/2019 à 9:17 :
Les casseurs représentent peut être 5% des manifestants mais 100% du temps médiatique..Vite une loi d'exception pour rejouer la bataille d'Alger...
a écrit le 08/01/2019 à 9:12 :
Encore une incohérence sémantique de la part de nos serviteurs de mégas riches se disant libéraux alors que pourtant ne faisant que gonfler l'inflation législative:

Nous avons des imposteurs à la tête de notre pays et comme on voit tous leurs vieux tours de magie ils n'ont plus aucun effet sur la population, je n'ai jamais vu un pouvoir politique aussi inexistant c'est quand même une sacrée curiosité ne faisant que confirmer ce que je dis depuis le début du mandat des lrem, des serviteurs ça peut pas faire des décideurs, ils ne sont que l'incarnation de la peur de leurs patrons mégas riches, ça peut aller très loin dans le n'importe quoi là étant donné que ça fait belle lurette que la pensée à abandonné ces gens là.

Une Loi contre les casseurs, les gars ils vont inventer le fil à couper le beurre. Si, si ! Parce que c'est NOTRE PROJET !!!

"Inflation législative" https://fr.wikipedia.org/wiki/Inflation_l%C3%A9gislative

Ben oui mais plus de lois permettant de générer une véritable économie de la corruption en perpétuelle augmentation.
Réponse de le 08/01/2019 à 12:04 :
"ne faisant que confirmer ce que je dis depuis le début du mandat des lrem"

Justement, si vous pouviez en dire un peu moins, hein....
Réponse de le 09/01/2019 à 8:53 :
@ multipseudos:

"Parce que c'est NOTRE PROJET !!!"

C'est ça qui t'as agacé mon pauvre vieux ? Moi je la trouve plutôt bonne hein, assez fier de moi sur le coup... Tu ne l'imagines pas hurler cette phrase débile ?

SIgnalé bien entendu.
a écrit le 08/01/2019 à 8:50 :
La présidente du CNDP vient de s'attribuer un salaire de 176k€, l'état est trop gourmand et le peule se révolte ....
a écrit le 08/01/2019 à 8:44 :
Edouard Philippe ou comment encore attiser la colère. Il ferait mieux de chercher des vraies solution pour sortir le l'impasse où Macron et lui même se sont enfoncés.
a écrit le 08/01/2019 à 8:25 :
Des semaines de manifestations, un exécutif dans la petit phrase et dépassé par les évènements, des partis politiques aussi minables les uns que les autres, les petites phrases minables, de certains ministres, de la majorité, de l’opposition qui n’est pas en reste au contraire, des policiers et des gilets jaunes, pour certains plus casseurs que dans la revendication, qui n’arrivent pas à trouver une ligne de respect réciproque , des casseurs professionnels qui s’en donnent à cœur joie qui « jouent » en permanence l’affrontement leur terrain favori. Après ces semaines d‘une très mauvaise pièce de théâtre de rue, avec des acteurs minables de tous côtés, même s’il est vrai la misère insoutenable existe , notre pays est dans une impasse dont la gravité ne fait que montrer s’il en était besoin que l’ensemble de la classe politique la seule qui a tout les pouvoirs, y compris la présente qui depuis des décennies monte les citoyens les uns contre les autres, un coup à droite un coup à gauche jusqu’à ne plus savoir aujourd’hui où mettre la barre, creuse les inégalités, n’arrive plus à concilier entre elles les différentes classes de ce pays, un pays à bout de souffle, dans l’incapacité de résoudre SES problèmes, le débat ne sera qu’un cache misère de gouvernance, alors la seule question que sera la France demain, qui gouvernera???
a écrit le 08/01/2019 à 7:35 :
Pas vu ! Pourquoi n'était il pas sur une chaine publique?
a écrit le 08/01/2019 à 7:31 :
ils refuse d'ecouter et surtout de comprendre
ils sont les elus depute senateur et ministre.
depuis le refus des Français a renouveler le mandat de vge
ils ont voulu croire que la gauche comme la droite été capable de gerer le pays
et bien c'est non vendre les bijoux de famille ca ils savent faire comme pour les taxes
mais ceci a raporté combien au pays rien puisque cela part a l'etrange
et meme elus avec moine d'un quart des Français ils se croit oblige de suivre bruxelles
car oui se sont des thecnocrate de bruxelles qui dicte leur lois et non nos depute et autres elus
et ou est le soutien de leur part aux electeur face a la thecnocratie et a la finance
toujours protege
avez vous vue un banquier en prison pour evasion fiscale non
vous faites le et vous verez si la meme compreention de la part de la justice
sera equitable
a écrit le 08/01/2019 à 7:28 :
Pourquoi une nouvelle loi, pourquoi ne pas simplement appliquer les nombreuses lois qui existent déjà?
Réponse de le 08/01/2019 à 8:45 :
Le mal français... que l'on commence par faire rembourser les dégâts aux casseurs identifiés, avec saisie sur leurs biens, leurs salaires etc.. Taper au portefeuille, il n'y a que cela qui marche (condamner à un mois de prison que les fautifs n'effectuent jamais est de la blague!).
a écrit le 08/01/2019 à 6:01 :
Ils ne comprennent toujours pas que la majorité des français ne vaut plus de cette Ripouxblique au service d'une oligarchie.
Pourtant, ils ont les chiffres devant les yeux.
Griveaux a précisé qu'aj premier tour de la présidentielle, il y acait jne majorité anti-système : Le pen Mélanchon, Dupont Aignan.
Il a juste oublié les abstentionnistes.

Bon, le compte-rebours est lancé. Il faut faire tomber la Ripouxblique avant février 2019.
Réponse de le 08/01/2019 à 6:53 :
C'est un peu facile de s'adjoindre les abstentionnistes. Et ce n'est pas jouer des mots clés du genre oilgarchie et ripouxblique qui y changera quoi que ce soit. La vérité aujourd'hui est que l'extrême gauche mélenchonienne apparaît prête à à pactiser avec l'extrême droite mariniste pour parvenir au pouvoir. Ce qui laisse rêveur sur ses convictions" de gôche". Et comme en Italie c'est l'extrême droite qui gagnera.
Réponse de le 08/01/2019 à 7:59 :
Mais de quoi parlez-vous ? La majorité l'a emporté, c'est un fait objectif. Que votre candidat n'ait pas gagné ne remet absolument pas en cause le caractère démocratique du gouvernement en France. Quant à comptabiliser les abstentionnistes, c'est-à-dire ceux qu ne veulent pas prendre position ni décider, cela ne mène à rien : c'est comme un petit enfant qui trépigne et fait un caprice, mais ça ne permet pas de construire une position ! Il faut arrêter de se vautrer dans le déni et de refuser de voir que la France est un Etat de droit, très social et parfaitement démocratique.
a écrit le 07/01/2019 à 23:47 :
Et Gandhi en gilets jaune va manifestés à Paris samedi 12 /01/2019 macron va sortirez en fin pas de violence 👍
a écrit le 07/01/2019 à 22:44 :
D'accord, les manifestations non déclarées et les violences n'entrent pas dans le fonctionnement normal d'une "grande" démocratie (en existe-t-il de petite?). Qu'un malaise aussi général explose dans la population en dehors des canaux prévus par la Constitution; cela montre bien que les corps n'ont pas joué correctement leur rôle; le Président n'a pas voulu écouter les Maires, et le Ministère a voulu concentrer tous les pouvoirs avec le soutien d'un Parlement dont certains membres montrent par leur déclarations qu'ils ont oublié le sens du mot "députer". L'addition sera lourde et arrive au pire moment: la fin d'un cycle économique. Parions que la tempête emportera MACRON et LREM et souhaitons qu'arrive un tireur d'oreille (sans les aventures sanglantes) ou un amateur de la poule au pot!
a écrit le 07/01/2019 à 22:09 :
La belle affaire, et si le mouvement débarrassé des casseurs, se mettait à attirer le peuple un peu effarouché mais en accords avec les revendications, que va t'il se passer ?
Lancé de lacrymo à qui mieux-mieux ?

Punir ce qu'ils appellent les casseurs n'est pas résoudre le problème, à la limite c'est même l'annonce qu'on se tape des revendications.

Après tout Jean Claude Juncker avait annoncé la couleur, mais c'était pour les Grecs donc on s'en moquait "ils n'y a pas de démocratie contre les traités" - Le RIC ne risque pas de voir le jour...
Réponse de le 07/01/2019 à 23:11 :
Le doutes façons le RIC , s'il était ms en place avec les garanties démocratiques nécessaires pour qu'une minorité braillarde ne puisse pas imposer ses desiderata à la majorité silencieuse (à savoir : un seuil minimum de signatures à recueillir équivalent à celui nécessaire en Suisse : 100000 signatures pour 8,3 millions de citoyens suisses, ça ferait environ 800000 à l'échelle de la France ; et un seuil de participation au-dessus de 50% des inscrits pour que le résultat du référendum soit validé) ne plairait certainement pas aux GJ et aux gourous qui les manipulent comme le sinistre Chouard. Donc il vaut sans doute mieux l'enterrer.
Réponse de le 08/01/2019 à 10:55 :
Vous n'avez pas saisi... Faites un RIC avec tout les gardes fou souhaitable et nécessaire, personne ne veux de la chienlit (ni de l'accaparement du RIC par les lobbys).

Mais que va t'il se passer si une décision du peuple ira contre les désidératas des technocrates de Bruxelles, comme en 2005 par exemple ?

Je trouve que cette question est soigneusement évité (par les média, le gouvernement ou même les GJ) !!!!
a écrit le 07/01/2019 à 21:47 :
@Bref: la liberté d'expression n'est pas la liberté de raconter n'importe quoi et encore moins celle de faire n'importe quoi. Je m'adresse à vous et à tous ceux qui se déclarent contre tout ce qui est pour. Ça s'appelle de l'anarchisme et je ne paye pas d’impôts pour donner de la voix stérile à des anarchistes. L'anarchisme doit rester un sigle tagué sur un mur et rien de plus. Et c'est déjà trop.
a écrit le 07/01/2019 à 21:39 :
Edouard Philippe annonce une loi pour durcir les sanctions contre les casseurs

Le gouvernement Philippe perd pieds, Macron divague
a écrit le 07/01/2019 à 21:20 :
En 1789 lors de la Révolution sur la place de la Condorde on avait installé la guillotine.
Du Roi Louis XVI à Marie Antoinette en passant par tant d'autres seigneurs beaucoup de têtes sont tombées.
Alors comment en 2019 un gouvernement peut-il s'offusquer pour quelques malheureux coups de poing contre les forces de l'ordre au service des représentants de l'État n'étant plus considérés aujourd'hui comme reprensatifs par la majorité du peuple.
Ont ils ces élites étudié l'histoire de France ?
Je leur pose la question.
Réponse de le 08/01/2019 à 0:14 :
La Revolution fut une aventure sanglante qui n'a pu se terminer que par les guerres napoleoniennes et la restauration. Des millions de morts, un pays en ruine alors qu'en attendant, l'Angleterre se construisait un empire immense et s'enrichissait par le commerce. Et pendant que nous passions de monarchie a republique a empire et republique III, IV et V, leur systeme politique est toujours le meme. Donc oui, il faut etudier l'histoire et comprendre que la voie que certains veulent prendre amenera misere et ruine.
Réponse de le 08/01/2019 à 14:02 :
@réaliste : sans compter de la terreur de 1793-1794 a très largement inspiré idéologiquement les régimes révolutionnaires génocidaires, en Russie après 1917 et au Cambodge après 1974 par exemple.
a écrit le 07/01/2019 à 21:13 :
C'est une loi pour dire qu'il faut appliquer la loi car le code pénal actuel qui est très rarement appliqué dans sa sévérité doit largement suffire. Il suffit de regarder ce qui est prévu pour les infractions financières et de comparer avec ce qui est jugé; aucune peine de prison ferme n'est prononcée alors qu'à peu prés toutes les infractions le prévoient.
Réponse de le 07/01/2019 à 23:14 :
Le sieur Dettinger doit prendre la peine max, 5 ans fermes.
Réponse de le 08/01/2019 à 15:15 :
Celui qui a récolté une cagnotte de 130.000 euro pour couvrir ses frais de justice en quelques heures ? Vous pensez que c'est une bonne idée d'en faire un martyr ?

J'ai pas la solution, mais avec vos certitudes, je suis certains que vous serez à votre place à LREM.
Réponse de le 08/01/2019 à 16:02 :
En attendant Mr Dettinger a reçu un soutien populaire sous la forme d'une cagnotte destinée à assurer sa défense, qui dépasse les 120 000 €.

Ce qui devrait donner à réfléchir au gouvernement sur le durcissement qu'il entend donner à la répression du mouvement. C'est la seconde cagnotte de ce type qui est montée, la première ayant été mise en place après la série de rafles préventives opérée par le gouvernement en marge de l'acte III.
Les avocats (et pas les moins prestigieux), en grève contre les funestes projets du gouvernement s'étaient joints aux gilets jaunes en paralysant certaines procédures et/ou en défendant gratuitement certains prévenus.

Manifestement le gouvernement est sourd et aveugle et ce sont maintenant les magistrats qui s'inquiètent de la dérive autoritaire et totalitaire du macronisme.
a écrit le 07/01/2019 à 21:04 :
Étant incapable de résoudre le problème par le dialogue, il imagine qu'en judiciarisant le problème il va le résoudre?

Il y a avait 50 000 manifestants en France samedi dernier, dont 45 000 dans des manifestations illégales qui seront maintenant considérées comme des délinquants et devront être jugés individuellement. Ce n'est pas en les faisant passer devant des juges harassés et en les mettant dans des prisons qui débordent déjà que ca va résoudre les questions d'injustice sociale et fiscales, que ça va redonner du pouvoir d'achat au peuple et la confiance dans les institutions politiques et judiciaires.

Non seulement je doute que ça incite les gilets jaunes à entrer chez eux, mais je pense, comme A Bauer, que ça va pousser des gens à entrer dans une phase de résistance encore plus violente et politique.
Et ils trouveront un appui dans la population qui aura l'impression que le pays sous le joug macronien est devenu une pseudo démocratie à la russe, ou les opposants politiques sont fichés et réprimés.
Réponse de le 07/01/2019 à 22:57 :
@bof +1000 - Ceux qui se frottent les mains actuellement sont le RN et FI...D'ailleurs, je me demande si je ne suis pas en train de basculer moi aussi. Mais ces fous-furieux du gouvernement seraient bien capables de dissoudre le RN pour 2022. Quoiqu'il arrive tout cela est bon pour l'explosion évidente de l'UE, et ça c'est le principal !
Réponse de le 07/01/2019 à 23:15 :
Poutine et Erdogan sont populaires dans leur pays et régulièrement réélus...
Réponse de le 08/01/2019 à 10:25 :
J'imagine que par "régulièrement" vous entendez par là un intervalle temporel régulier et non pas le respect du fond et de la forme démocratique.
Réponse de le 08/01/2019 à 13:30 :
@bruno_bd: Ben Ali et Khadaffi étaient aussi très populaires selon l'information officielle. Dans le cas de Poutine la réelection se passe avec une propagande massive de tous les média, une quasi-absence de l'opposition, les votes forcées, les méthodes de calculs des résultats assez particuliers. Les opposants sur les élections sont validés par l'Administration de président pour vérifier leur faiblesse et soumission suffisantes et malgré cela, ils sont dénigrés (l’anecdote de P. Grudinine lors des élections 2018 qui a commencé à devenir un adversaire dangereux malgré tout)
a écrit le 07/01/2019 à 21:01 :
Taper au porte feuille, faire systématiquement rembourser les préjudices, en usant au besoin de saisies sur les biens des casseurs: c'est simple, très efficace et très dissuasif!
a écrit le 07/01/2019 à 21:00 :
Bientôt, chacun de nous devra se déclarer pour participer a une manif! A condition que la manif soit déclaré...! C'est la liberté d'expression... des autres!
a écrit le 07/01/2019 à 20:59 :
Le 1er ministre annonce une confrontation musclée avec le gilets jaunes.
Je pense qu'il va être servi !
a écrit le 07/01/2019 à 20:58 :
Bientôt, chacun de nous devra se déclaré pour participé a une manif! A condition que la manif soit déclaré...! C'est la liberté d'expression... des autres!
a écrit le 07/01/2019 à 20:54 :
La répression comme seul réponse à une lutte sociale... Triste sire
a écrit le 07/01/2019 à 20:54 :
Le gouvernement non seulement ils voles leS retraitees ils m en ils non pas de pouvoir d achat un seule mot c est des taxe taxes tape gaze .Jupiter et un Jupiter radicalisé les gj ne lâché pas mais pas de casse
a écrit le 07/01/2019 à 20:49 :
Un bien piètre 1er ministre...Parler pour rien dire...Il a fait son temps !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :