Hollande annonce des mesures pour booster l'investissement

 |   |  364  mots
Le chef de l'État a annoncé la création avec les groupes d'assurances français et étrangers d'un fonds d'investissement de plus de 500 millions d'euros qui va apporter du capital, du financement de fonds propres pour les entreprises.
Le chef de l'État a annoncé la création avec les groupes d'assurances français et étrangers d'un fonds d'investissement de plus de 500 millions d'euros "qui va apporter du capital, du financement de fonds propres pour les entreprises". (Crédits : HANNIBAL HANSCHKE)
En visite dans l'Oise, le président de la République a notamment annoncé un dispositif fiscal pour l'investissement productif et un élargissement des prêts de "développement" de la BPI portés à 8 milliards d'euros.

"La France a un avenir dans l'industrie, cet avenir suppose des investissements et c'est pourquoi il faut encourager l'acte même d'investir."

En visite dans l'Oise, dans les Forges de Trie-Château, le président de la République François Hollande a annoncé vendredi 3 avril en avant-première une série de mesures pour soutenir l'investissement, avant le conseil des ministres exceptionnel mercredi 8 avril.

  • Un dispositif fiscal pour les sociétés qui veulent accélérer leurs projets

Le chef de l'État a mis sur la table un "mécanisme (fiscal) exceptionnel pour soutenir dès aujourd'hui" l'investissement, devant les salariés et les dirigeants des Forges de Trie-Château.

"Toutes les entreprises qui décideront d'accélérer leurs projets, d'aller plus vite pour investir, se verront accorder un dispositif fiscal qui améliorera leur trésorerie et la rentabilité de l'opération", a déclaré François Hollande devant les salariés et les dirigeants de la Forge de Trie-Château.

Un remboursement anticipé de la TVA pour les collectivités territoriales qui investissent sera introduit, a également évoqué le président de la République.

  • Plus de prêts de la BPI

Les prêts de "développement" des entreprises de la Banque publique d'investissement seront portés à huit milliards d'euros, a souligné François Hollande, "pour permettre aux entreprises, avec les fonds que nous avons dégagés, d'investir encore davantage",

  • Un fonds de 500 millions d'euros constitué par les groupes d'assurances

François Hollande a par ailleurs confirmé la création avec les groupes d'assurances français et étrangers d'un fonds d'investissement de plus de 500 millions d'euros "qui va apporter du capital, du financement de fonds propres pour les entreprises". Il sera opérationnel dès le mois prochain.

  • La création d'un "compte personnel d'activité" évoquée

En outre, il a évoqué vendredi la création d'un "compte personnel d'activité", véritable "capital des salariés" qu'ils pourraient garder "tout au long de (la) vie professionnelle", sans toutefois l'annoncer formellement.

Ce "compte personnel d'activité" -droits à formations, compte pénibilité, compte épargne-temps, et mutuelle-, tout salarié pourrait le garder dans le temps, même s'il change d'emploi ou de région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2015 à 14:45 :
il nous annonce quand son départ, ça c'est une Bonne Nouvelle
a écrit le 07/04/2015 à 7:19 :
1er problème : les Français n'ont aucune confiance dans ce gouvernement corrompu et incapable. De plus, une vraie forte reprise est impossible en France, ce pour 2 raisons : 1. nous ne pouvons plus dépenser l'argent que le PS (et l' UMP avant) nous ont pris via les milliards d'impots et de taxes qu'ils nous ont voté (eux, ne paient jamais d'impot) et 2. à cause de l' Europe qui fait du dumping social : aujourd'hui, les entreprises en France recrutent des étrangers payés moins chers que les Français : le meilleur exemple est l' EPR de Flamanville de EDF : 2000 emplois créés et uniquement 400 Français employés. Cette pratique assassine est très visible dans le batiment où la très grande majorité des personnes employées sont africaines ou viennent de l' Europe de d' Est. Le chomage des Français ne peut plus baisser de manière significative.
a écrit le 06/04/2015 à 23:47 :
hé ! depuis 2012 il est debout sur le frein .
a écrit le 06/04/2015 à 10:21 :
S'il veut redonner confiance au pays, il le peut: 1) il dissout l'assemblée 3) il dénonce toutes les trahisons et magouilles du PS et de ses dirigeants 2) il démissionne en présentant ses excuses 3) il rentre dans l'histoire pour avoir fait œuvre de sincérité politique de manière spectaculaire
a écrit le 06/04/2015 à 9:27 :
Et une niche fiscale supplémentaire ! Décidément, ils n'ont pas encore compris que plus s'est compliqué, moins ça marchait (et plus les petits malins pouvaient tricher) !...
a écrit le 05/04/2015 à 14:09 :
On ne peut pas accélérer quelque chose qui n'existe pas ! qu'ils se le disent ....
Réponse de le 06/04/2015 à 8:58 :
Il lève à peine la première phalange du petit doigt, et nous explique qu'il fait un grand mouvement !
Mensonges et hypocrisies...
a écrit le 05/04/2015 à 8:31 :
le medef promet 1 million d'emploi, c'est comme si hollande nous annonçait le retour de la croissance à 2 % et l’inversion de la courbe du chômage
nous avons à faire face à des bonimenteurs incapable de se mettre autour d'une table et d'agir pour l’intérêt général et non pour des lobbies....le mur est là et c'est nous qui allons payer les pots cassés
il faut remettre à plat toutes les aides sociales et fiscales ainsi que les subventions données par les unes et les autres
1 / conditionnées les aides : création d'emploi, desendettement de la société, investissement
2 / limiter les aides et les baissées dès lors qu'il y a des distributions de dividendes
3/ limiter les aides dès lors que le salaire du dirigeant, primes incluses, dépasse 6 fois le salaires des salariés les moins payés dans les entreprises de moins de 250 salariés au delà de ce seuil 20 fois
4/ 1 eul organisme charger de verser ces aides, subvention, fini le mille feuille administratif des aides, subventions mesures
a écrit le 05/04/2015 à 7:29 :
En fait il faut déjà booster la croissance et pour cela déjà le booster dehors avec sa fine équipe pour rétablir la confiance.
a écrit le 04/04/2015 à 20:07 :
le Medef et la droite bloquent la reprise pour pouvoir récupérer le pouvoir!Ils n'hésitent pas a faire plonger le pays uniquement par visées politiciennes!
Réponse de le 05/04/2015 à 20:06 :
Vous êtes complètement à coté de la plaque comme d'habitude ! Regardez une feuille de salaire de 1800€ nets ,vous avez pratiquement 1800€ de charges pour l'employeur ! Sans compter pour le salarié pour lequel on a prélevé environ 25 % sur les 1800€ nets! Et puis regarder par exemple un boulanger qui travaille 2 fois 35 Heures et toutes les charges qui lui tombent dessus !!!
Que savez vous donc du milieu du travail ! Peut être ne savez vous pas que nous sommes en crise !!!!!
a écrit le 04/04/2015 à 18:56 :
Hollande annonce des mesures pour booster l'investissement ! Mais la La confiance dans le système bancaire est devenu impossible depuis 2007 avec la crise des subprimes. Ce sera plus jamais après le vol des avoirs des dépositaires à Chypre.
Bientôt la France fera de même. Elle à voté en octobre 2014 dans le plus grand secret la possibilité de voler les épargnants au profit des banques (banque d'investissement) qui sont toutes (pratiquement) en faillite. Fuyez l'argent qui ne vaut plus rien.
Réponse de le 05/04/2015 à 5:57 :
Tout à fait d'accord. C'est risqué de garder l'argent dans les banques. La France fera comme à Chypre et les épargnants seront les dindons de la farce. Par leur incurie, les responsables boostent surtout....le chômage !
a écrit le 04/04/2015 à 17:42 :
les entreprises feront des investissements , non pas de production , mais de productivité qui leur permettront de produire plus ou moins cher avec le même effectif , donc sans embauches ! il y a là un vrai besoin des entreprises d'améliorer leur outil de production, ce qu'elles n'ont pu le faire pendant des années à cause de marges insuffisantes ! mais ça Hollande n'en a aucune idée puisqu'il n'a jamais travaillé dans une entreprise !
a écrit le 04/04/2015 à 16:14 :
Va faire la siesta crapuleuse Alec ta sauterelle et lapses nous tranquilly on bosse nous
a écrit le 04/04/2015 à 15:41 :
En fait, le gouvernement commence a constater que l'économie pourrait repartir un peu partout, et donc en France par contamination.
Alors il est urgent d'agiter les bras pour prétendre que c'est eux qui font quelque chose, sinon on se rendrait compte qu'ils ne servent strictement a rien....
Vous voulez une preuve qu'ils n'y sont pour rien et ne font que vivre sur la bête en prétendant la mener ?
Pas de gouvernement en Belgique durant 18 mois, et ça n'a rien gêné, au contraire, ils ont fait des économies liées aux conneries que leurs politicaillons n'ont pas faites pendant ces 18 mois...
a écrit le 04/04/2015 à 14:59 :
Pour accélérer il faut d’abord que cela démarre.
Réponse de le 04/04/2015 à 16:00 :
Comme vous avez du mal à comprendre (bashing) avec la France, allez donc sur le web, en Chine, aux Etats-Unis, ou dans les pays arabes pour voir comment et pourquoi ils investissent.
Les investissements il faut les faire aussi par faible croissance. Ca permet d'anticiper la reprise et de commencer à relancer l'activité.
J'ai une vielle machine peu performante, j'investis, je la change, ça ne crée pas de croissance dans mon entreprise, mais dans celle ou je passe commande.
Et j'aurai une joli machine performante et moins couteuse en consommation et en entretien.
Meilleure rentabilité, plus de marge,......................
C'est pire que la maternelle ici!
De plus, la reprise est bien là puisque le chiffre de 0,7-0,8% sur le premier semestre vient de tomber.
Si vous faites un effort, on fera 2x0,75 sur l'année, soit 1,5%, c'est justement le chiffre magique de l'inversion de la courbe du chômage.
Gaffe, n'allez pas bosser lundi, c'est férié.
Réponse de le 04/04/2015 à 16:52 :
@@Bronngeor,
Ceux dont vous parlez qui investissent, ont des liquidités personnelles ou empruntées car en France, pour investir, comme vous dites, il faut soit mettre en gage ses avoirs, soit, avoir aussi des liquidités bancaires. Et cela n'est pas donné à tout indépendant. Si vous investissez pour changer votre vieille machine qui va travailler pour autrui ; elle ne vous rapportera rien du tout si vous n'avez pas de clients. Regarder le photovoltaïque, les entreprises ferment les unes derrière les autres fautes de ventes. Et pour cause, les plaques chinoises ou coréennes sont bien moins chères car l'investissement de ces pays n'a pas la même valeur travail que la notre. Pour la rentabilité ; c'est l'offre et la demande : vous offrez, en face pas de demande : vous coulez net ! Investir, oui, mais à bon escient et risques calculés. Pour tout, il faut de bons comptables, de bons gestionnaires et surtout de bons économistes. Et voilà pourquoi notre Gouvernement ne tient pas la route. Lorsque vous regardez à la télé ces soi-disant experts en tout genre qui ne font que discuter entre eux sans aucun contradicteur concret (je pense à l'émission de France 5 c'est dans l'air) par exemple, vous vous rendriez compte que leurs analyses sont de plus en plus foireuses au vu et su des résultats jusqu'à présent obtenus. Quant aux chiffres de la croissance, qui les donne d'après vous ; surement pas des experts en économie mais des personnes payées par le gouvernement au profit du gouvernement. S'il y avait eu une quelconque reprise ; nous en aurions les bénéfices sauf que les entreprises ferment les unes après les autres et surtout, le chômage continue son expansion. Nous finirons donc l'année avec 11 % DE CHOMAGE §
Réponse de le 04/04/2015 à 20:37 :
Je n'ai pas dit que c'était parfait, faut faire avec ce qu'on a sous la main.
Le sujet de l'article c'est bien l'investissement:
J'avais déposé un commentaire plus bas,chiffres AFIC:
Capital-investissements 2014: 10,723 milliards.
Hollande a annoncé hier 8 milliards avec BPI France et 500 millions par les assurances.
C'est presque l'équivalent des investissements privés de l'année dernière.
Donc ca va bouffer la reprise, d'ici quelques trimestres.
Pour ce qui est de ma machine, ce n'est surtout pas pour du photovoltaïque, et encore moins s'il s'adresse aux particuliers. Règlementations trop longtemps floues, donc beaucoup d'arnaques dès le début, trop d'entreprises se sont jeté sur le gâteau, et puis comme vous le dites la concurrence étrangère. Désolé, mais faut pas être très malin pour s'être jeté dans ce secteur. Mais chacun ses gouts et ses domaines.
La France doit faire du haut de gamme, de la qualité, et pas essayer de concurrencer des produits fabriqués en Chine, au Tibet ou Népal.
Je disais de la qualité, même en Corée:
Les ventes de Hyundai en France ont baissé en 2014 de 33% pour une part de marché de 0,96% (17 165 voitures vendus).
Dans le même temps, en Corée, les ventes de Renault ont bondi de 33,3% (80 003 véhicules vendus).
Autre exemple, Wiko, constructeur marseillais de smartphone (qui comme tous fait fabriquer en Chine) et devenu le 3ème ou même 2ème vendeur en France.
Comme quoi on peut concurrencer coréens et chinois sur leurs terrains.
Mais pas dans le bâtiment, c'est un suicide.
Oui, le chômage ne s'inversera durablement que l'année prochaine, oui malheureusement aussi, trop nombreuses entreprises vont encore fermer.
Mais la reprise est bien là, certains secteurs embauchent fort cette année aéro, auto, naval, high tech, et la consommation des ménages repart fort.
Et tous les indicateurs évoluent dans le bon sens et accélèrent même pour ce qui est de créations d'entreprises:
- Défaillances d'entreprises (Banque de France), 62313 entreprises, soit un reflux de -0,5%, très modeste, mais première fois depuis 2010, et surtout, grosse décélération sur le 4ème trimestre avec -2%.
Créations d'entreprises, + 540000.
- PME, moins de 4600 ont déposé leur bilan en 2014, le plus bas niveau depuis 2008, avec une nette accélération du reflue sur le 4ème trimestre, -5%. Sur l’année la hausse des créations est de 2%.
- Indice des salaires, l’indice du salaire mensuel de base du secteur privé a augmenté de 1,4 % en 2014. Et ce, alors que l’inflation (hors tabac) a été nulle entre décembre 2013 et décembre 2014.
- Vente de logements neuf au 4ème trimestre, +14,6%, rebond inattendu.
- Confiance, Neuf dirigeants sur dix pensent ne pas licencier le semestre prochain.
La perception de la compétitivité des entreprises françaises a par ailleurs progressé fortement sur plus longue période, 24% estimant en avril 2013 qu'elles sont suffisamment compétitives à l'international, 32% en juin 2014 et 40% en mars 2015.
- Production de textiles à la hausse en 2014 +1%, exportations +4%.
- Intérim : Janvier + 1,2% Février +3,7% (dont +7,6% pour l’industrie)
Généralement lorsque l'intérim repart c'est bon signe, de mois de suite en progression.
Libre à vous de ne pas y croire.
.......
.......
a écrit le 04/04/2015 à 14:57 :
Nos braves gouvernants oublient que les industries qui ont coulé ou sont parties ailleurs ne reviendront pas. Donc rien à attendre de ce côté. Ils misent également sur le service. Soit les autres pays font les mêmes, donc peu de chance de leur piquer de fortes parts de marché. Soit c'est du service de proximité, type emploi à la personne, mais ce n'est pas extensible à l'infini, surtout si les potentialités fiscales se réduisent. Reste les les LGV, aéroports et sections d'autoroutes mais l'exemple espagnol devrait calmer. Et comme ces marchés sont de plus en plus des PPP, que des gros groupes avec sous-traitance par personnel détaché UE, peu de chance d'un correct retour sur investissement. Donc game over...
a écrit le 04/04/2015 à 14:06 :
Le socialisme est une maladie grave. La France en souffre depuis 1981. C'est la phase terminale. Plus personne n'y croit. La tête de Hollande dans les médias est en soi une insulte pour ceux qui assurent le niveau de vie des Français et qui sont méprisés par ce système socialiste.
Réponse de le 04/04/2015 à 16:17 :
Bravo me pensais come vows j allais le dire Bande de bras casses Dégagé au plus vite
a écrit le 04/04/2015 à 13:51 :
Typique du socialiste improductif ...en phase de récupération...!
a écrit le 04/04/2015 à 13:12 :
dans une économie soviétique, on pourrait croire que toute l'initiative doit venir du gouvernement...
c'est ce que pensent tous ces types qui n'ont jamais travaillé de leur vie en entreprise.
les entrepreneurs en France sont méprisés, écrasés de charge et de contraintes, stigmatisés et laminés par la fiscalités et la bureaucratie.
c'est mort, aucune mesure gouvernementale ne viendra à bout de ce problème
Réponse de le 04/04/2015 à 13:48 :
Sauf que ... la crise actuelle est justement due à un manque de "soviétisme" des gouvernements de la planète... Vive la loi de la jungle et bonne crise à vous.
Réponse de le 04/04/2015 à 14:27 :
charges bas salaires inférieurs à 2,5 Smic: exonérées.
charges tous salaires, CICE: - 6 % des rémunérations versées. Pour l’Outre-mer - 7,5 %, - 9 % dès 2016.
cotisations URSAF sur salaires inférieurs à 1,5 Smic : exonérées dès cette année.
cotisations familiales sur salaires inférieurs à 3,5 Smic : baisse de 5,25% à 3,45%, dès 2016.
Bye bye
Réponse de le 04/04/2015 à 14:38 :
petite question? vous etes de quelle génération pour parler du soviétisme en termes si idyllique? je vous prends un Allez simple pour la Corée du nord
Réponse de le 04/04/2015 à 15:32 :
Pas besoin d'aller si loin: Serbie, Crimée, Transnistrie, vous allez faire des économies
a écrit le 04/04/2015 à 11:28 :
ils ont rien compris à l'économie depuis bientôt quatre ans , il ne fallait pas brider le pouvoir d'achat des salariés et des retraités et les soumettre en même temps aux augmentations d'impôts, un véritable frein à l'innovation et à la croissance. Par contre il aurait fallu faire plus d'économies dans les frais de fonctionnement des collectivités locales et le fonctionnement de l'état .
Réponse de le 04/04/2015 à 12:58 :
+ 10000000 !! mais allez faire comprendre çà à des énarques et politiques nourris depuis le biberon à l'argent public.
Réponse de le 04/04/2015 à 13:50 :
"depuis bientôt quatre ans.." Parce qu'avant, ils avaient compris..??
a écrit le 04/04/2015 à 10:36 :
enfumage socialo a grande échelle; je préférai investir en Corée du nord !
Réponse de le 04/04/2015 à 22:50 :
Que de la gueule: allez-y investir en Corée du Nord !
Plus généralement, c'est trop facile de comparer un pays qui a des problèmes mais qui est une démocratie où les gens vivent nettement mieux que la moyenne des habitants de cette planète, avec une dictature totalitaire.
a écrit le 04/04/2015 à 9:10 :
il faut donnee aux gens l envie d investir ,? donc! comme beaucoup de sage le dissent ,il faut relance le batiment pars tous les moyens possible, 1/; baisse des prix des terrains ; 2/ de l immobilliers , 3/ emprunt credit zeros 4/ tva a 5 % pour tout traveaux energetique ect,,,,???
a écrit le 03/04/2015 à 21:35 :
Le politique à une logique empiler les idées avec toujours un discours de la croissance et donc baisse du chômage. En moins de 2 ans, après une ponction par l’impôts et taxes sans précédent en 2011/2012 par l’ex majorité de droite amplifiée par la majorité de gauche actuelle, nous avons eu le CICE, preuve du contraire pas un grand évènement sur l’emploi puis depuis début 2015 un pacte de responsabilité accouché avec beaucoup de difficultés dont le discours de lancement était la encore l’emploi l’emploi, aujourd’hui le discours sur ce nouveau « fromage » est plus discret sur le chômage, puis la loi dite Macron une réformette à la sauce politicienne bien française aujourd’hui nouveau miracle de la pyramide des idées sans de ligne directrice. Pour ce qui est des 500 millions le gouvernement n’ y est pour rien car les assurances comme les banques viennent de bénéficier du rachat des dettes d’Etat par la BCE et se retrouvent donc avec des liquidités à placer avec une forme de garantie d’Etat masquée qui deviendra par ricochet à augmenter les 2300 milliards de dette. La course aux courbes chômage et dette est devenue le casse tête des politiques, 40 ans d’idées plus saugrenues que d’autres, inventées dans les couloirs de la grande !! administration française n’ont pas apportées au pays une amélioration au chômage de masse ni au désendettement bien au contraire. Le politique n’est pas la pour porter l’économie, un monde dans lequel il a peu de compétence, son job gérer le pays pour permettre aux entreprises d’avoir toute l’attitude financière pour investir produire à des coûts compétitifs, permettre de donner du pouvoir d’achat sans artifice comme pomper dans l‘intéressement ou la participation, donner des PTZ, alléger les charges qui ne font que baisser le niveau de vie et donc de l‘investissement du particulière etc etc . L’Entreprise est complexe, que de différence entre une TPE, une PME, une ETI ou un groupe du CAC avec en plus les différences entre les branches. Un point est unique, à la portée du politique la baisse de l’IS et des charges à lui de trouver le bon équilibre du budget de l’Etat et des organismes pour que la charge aux Entreprises mais également des citoyens soit la plus faible possible. 40 ans de politique politicienne dont la promesse électoraliste et clientéliste est au dessus de la compétence ont fait de la France un pays constamment à la traine qui attend de ses partenaires un signe de reprise pour picorer une partie de cette croissance.
a écrit le 03/04/2015 à 20:51 :
A quoi ça sert d'investir ? y'a pas plus de clients en France. Si par malheur j'augmente mon CA et mes profits, l'Etat me pique tout. Moi, chef d'entreprise, j'ai décide de faire la grève illimitée des investissements et des embauches. Le jour ou Hollande ou un autre arrivera avec des biscuits et une baisse massive des impots, on en reparlera. Le reste n'est que blabla sans intérêt.
Réponse de le 04/04/2015 à 13:52 :
Arrêtez le baratin : la crise est mondiale et touche tout le monde sauf les plus riches.
Réponse de le 04/04/2015 à 17:13 :
Ca fait belle lurette que la crise est terminée dans la plupart des pays de l'OCDE. Le chomage est a des plus bas historiques aux Etats Unis, Royaume Uni, Canada, Allemagne depuis 2 ans... La crise ne concerne plus que la France,.. Merci qui ?
Réponse de le 05/04/2015 à 0:06 :
la crise est loin d'être mondiale. Espagne et Angleterre 2,8% de croissance. Islande 4,5%. Tous les pays nous tractent...
a écrit le 03/04/2015 à 18:01 :
AFIC, (Association Française des Investisseurs pour la Croissance)
Investissements :
2014 / 2013
Capital-investissement total :
10,1 milliards, + 24% (record historique)
Capital-investissement français:
8,727 milliards, + 35%
Dont Capital-risque (innovation):
2014 : 623 millions, - 2%
…….
Les investissements ont globalement bien progressé en 2014, pour afficher un record, c’est un signe de reprise.
Mais les volumes sont très insuffisants, depuis de nombreuses années.
Pour rattraper le retard, il convient de mettre des bouchées doubles, qui auront principalement des effets à moyen ou long terme.
……….
Pour le capital à risque, c’est une catastrophe. Pour regagner des parts de marché dans l’industrie, il faudrait plusieurs milliards chaque année pour soutenir une innovation forte, seule solution pour que nos entreprises puissent, à terme, gagner des marchés à l’export.
…….
Donc, le choix de porter à 8 milliards les capacités de financement de BPI France sera très positif et devrait booster l’économie.
...........
a écrit le 03/04/2015 à 17:55 :
Et si l'on baissait les impôts? Pour permettre à tous de consommer et donc de faire tourner les entreprises. Et si l'on supprimait l'ISF? Pour permettre à ceux qui le peuvent d'investir et de ne pas chercher à fuir le pays. Et aussi pour attirer les capitaux étrangers.... Mais ce raisonnement est trop simpliste pour un énarque... Pas assez usine à gaz .....
Réponse de le 04/04/2015 à 6:44 :
vous ne semblez pas connaitre le niveau de la dette...
vous ne semblez pas connaitre le niveau des investissements des capitaux étrangers en france
vous ne semblez pas connaitre les mesures fiscales existantes (dredit import recherche, cice, abattement charges sociales sur le smic etc...)
vous ne semblez pas connaitre le niveau d'épargne des français et qui dit épargne dit capacité aussi de consommer
Bref ce doit être trop simpliste pour vous de comprendre que ce n'est pas aussi simple que cela de supprimer tel ou tel impot pour relancer la croissance..
a écrit le 03/04/2015 à 17:47 :
soutenir l'investissement OUI mais PAS SOUTENIR LES distributions de dividendes dans ce cas
je m'explique :
que l'état aide les entreprises à investir je suis tout à fait d'accord mais à condition qu'elles ne distribue aucun dividende a ses actionnaires, en effet ce serait une forme indirecte de distribution à des actionnaires particulier ou à des fonds étrangers.
Des aides oui mais que l'on diminue à hauteur des distributions faites, si l'état subventionne 1000 alors l'entreprise serait obligée de rembourser 500 si elle distribue 500 par exemple et cela devrait être la condition pour toutes les aides (credit impot recherche, cice etc....)
l'état providence c'est finie !!!!..... on ne peut pas demander aux salariés, aux chômeurs, aux retraités, aux agriculteurs etc... de se serrer la ceinture et permettre à des actionnaires, notamment des multinationales, de s'en mettre plein les poches avec l'argent public
a écrit le 03/04/2015 à 17:32 :
Tant que l'idéologie socialiste sera dans la tête de trop de Français, ce pays ne pourra retrouver son rang et son avenir. Tous les problèmes fondamentaux de la France sont venus par le socialisme et son cortège d'idées fausses et dangereuses socialement. Le socialisme détruit tout mais ne construit rien. Distribuer l'argent des autres pour acheter son électorat au nom de principes de morale bidon ça donne l'injustice, la discorde, la ruine.
a écrit le 03/04/2015 à 17:31 :
Il se moque du monde ou il est d'une inconstance dramatique.
Il a étouffé les entreprises et les particuliers en continuant le travail de ses prédécesseurs par des augmentations d’impôts telles que plus personne ne peut rien faire, ni dépenser ni investir. Aujourd'hui VALLS et HOLLANDE veulent diminuer les impôts pour les gens qui sont "défavorisés", mais ce ne seront pas eux qui relanceront la consommation, ce sont les classes moyennes celles pour lesquelles il n'y aura AUCUNE BAISSE D’IMPÔT. Pour les entreprises, qui va investir pour la relance alors que dès qu'une d'entre elle a de bons résultats elle se fait plumer par le fisc et subit des contrôles avec redressement. Les LIBERTÉS ONT DISPARU et l’État veut intervenir sur tous les sujets même lorsqu'il n'y a aucun expert.
Le discours des politiciens n'est PAS CRÉDIBLE. Et lui encore moins comme PRESIDENT PAR DEFAUT !
a écrit le 03/04/2015 à 17:25 :
Va faire la sieste crapuleuse avec ....et laisse nous tranquille On bosse nous. Dégage au plus vite ce sera bon pour la France et les Français je dis les Français!
a écrit le 03/04/2015 à 16:51 :
toujours les mêmes pisses froids habituels aveuglés par leur anti-bolchévisme primaire.
que ces personnes qui critiquent systématiquement toute initiative du gvnt sortent de leur coquille et participent à la vraie vie , en créant une entreprise par exemple....
Réponse de le 03/04/2015 à 18:47 :
C'est ce que vous avez fait ?
a écrit le 03/04/2015 à 16:36 :
il travaille quand ce type, jamais, à part faire de com à dix balles.
a écrit le 03/04/2015 à 15:56 :
décidément pépère c'est le roi du schmilblick . encore une usine à gaz en préparation .
Réponse de le 03/04/2015 à 16:47 :
+1!.......On se demande comment est-il possible que l´ENA puisse fabriquer des individus pareils?... Je dirais meme plus, l´ENA ne fabrique qiue des individus "balbateurs"... Michel Debre etait mal insipire le jour ou il a cvree cet institution.... Normale Sup suffisait a fabriquer des litteraires. La France n´a que trop de ce genre d´individus qui ne brassent que du vent.... Hollande, Sarko, Le Pen c´est toujours du vent, aucun fond qui pourrait provoquer l´adhesion de tout le peuple pour construire un avenir autre que louphoque.... C´est franchement triste.
a écrit le 03/04/2015 à 15:38 :
Hollande est l'exemple parfait du fonctionnaire français arrogant et incompétent avide d'honneur. Ses amis sont du même bois. Ils sont comme des martiens dans l'économie de marché. Ils ont mis la France dans le fossé et maintenant ils essayent péniblement de l'en sortir. J'imagine que d'être le fils ou la fille de ces gens doit être difficile à porter. Je plains ces personnes.
a écrit le 03/04/2015 à 15:27 :
supprimons le CICE pour les entreprises qui n'investissent pas au moins 15% de leur chiffre d'affaire.on verra alors si les investissements tardent a repartir
Réponse de le 03/04/2015 à 15:49 :
Investir du chiffre d'affaires? On paye les salariés et les fournisseurs comment? L'investissement est sur les bénéfices....et quand on dans le rouge ou que l'on a une marge nette de 2 % ( ce qui est bien ) ça ne va pas chercher loin. Vous êtes du PS, je vous crois....
Réponse de le 03/04/2015 à 16:03 :
Beaucoup d’entreprises auront utilisé en 2014 le CICE pour augmenter les salaires, c’est l’une des raisons pour laquelle la consommation des ménages est repartie et participe au dopage la croissance.
Si les dirigeants ont préféré choisir cette option lors de la première année pleine du CICE, rien ne dit qu’ils feront de même en 2015 alors que la croissance repart. Ils pourraient investir, baisser les prix pour gagner des parts de marchés, désendetter ou cumuler du cash pour de futures acquisitions.
au faux élu PS, et fou (amuseur) de droite.
Bien qu’il n’est pas logique d’aider les banques, alors qu’elles mêmes ont du mal à prêter au PME-TPE, c’est compliqué de pénaliser, et sous quels critères, avec quels moyens de contrôles, avec des sanctions rétroactives ? Ce serait le meilleur moyen pour tout figer.
..
L'article annonce: "François Hollande a par ailleurs confirmé la création avec les groupes d'assurances français et étrangers d'un fonds d'investissement de plus de 500 millions d'euros" Donc la finance est aussi mise à contribution.
Réponse de le 03/04/2015 à 19:32 :
"L'investissement est sur les benefices".. On aura tout entendu encore une fois.
Que les lecteurs de ce journal elevent leurs connaissances financieres avant de dire des absurdites pareilles.
a écrit le 03/04/2015 à 15:03 :
Mais à part les médias presque tous de gauche, qui peut bien croire ce Hollande qui n' a aucune qualité d' un Président de la République. Ce n' est qu' un petit politicien de 2ème ordre. Vivement 2017 qu' il dégage avec sa retraite à 15 000 euros par mois !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/04/2015 à 15:26 :
Erreur sa retraite sera de 36500€ par mois. Le pauvre haïsseur de riches, et tout cela sans avoir jamais rien fait d'utile. Une vraie sangsue administrative, comme on les fait en France socialiste.
a écrit le 03/04/2015 à 14:45 :
La baisse du pétrole sera profitable globalement à toutes les entreprises, à des degrés divers, hormis celle du secteur pétrolier, voir parapétrolier. Et évidement sur la consommation des ménages et sur la dette de l'état.
....
La baise de l’euro n’aidera que les entreprises qui exportent fortement hors zone euro, elles sont peu nombreuses, donc l’incidence sur le PIB sera très faible.
De plus, pour produire, il faut avant tout acheter, souvent les matières hors le zone euro, dans ce cas la baisse de l’euro est défavorable, surtout pour les entreprises qui n'exportent pas hors zone euro.
Je ne suis pas convaincu que l'effet soit positif, à étudier au cas pas cas.
a écrit le 03/04/2015 à 14:44 :
Rien n’est moins utile que le message d’espérance – comprendre de vile propagande gouvernementale – “LA FRANCE A TOUT POUR RÉUSSIR” si l’on ne l’accompagne pas des actions responsables et d’un pragmatisme de chaque instant qu’il impose pour devenir possible. Mais, entre nous, la France rest-elle encore un pays souverain ?
Le Concorde (ce magnifique oiseau regretté) aussi avait “tout pour réussir” !
a écrit le 03/04/2015 à 14:31 :
Il faut une sacrée dose de candeur pour croire à ses sornettes !
a écrit le 03/04/2015 à 14:28 :
monsieur hollande : le meilleur ami de la finance maintenant ?

Et bien que de temps perdu ... que dire de la compétence de cet individu qui aurait enseigné l'économie à l'ENA : vous comprenez pourquoi on en est là aujourd'hui si certains ont retenus ses cours ! LOL !!!!
a écrit le 03/04/2015 à 14:27 :
France, indices PMI (marchés financiers, Markit) des mois:
Déc. > Jan. > Fév.
Secteur privé total:
49,3 > 52,2 > 53,4
Malgré la contraction dans le secteur manufacturier, à 48.8, même si l’’indice progresse de +1.1, l’emploi du secteur privé continue de progresser. La barre des 50 n’avait pas été franchie depuis oct. 2013, soit 14 mois.
Secteur manufacturier :
49,2 > 47,7 > 48,8
Secteur services :
49,4 > 53,4 > 52,8
.....
Interim :
Jan. > Fév
+ 1,2% > +3,7% (dont +7,6% pour l’industrie)
a écrit le 03/04/2015 à 14:20 :
RIDICULE. Vous ne sauvez pas un pays en filant du fric à des banques et des organismes. Il va y avoir des détournements de fond. Il faut que l argent ou les biens en nature arrivent directement aux francais. Si ce socialo n'a pas compris, il faut vraiment le virer.
Réponse de le 03/04/2015 à 18:35 :
Détournement, n'est pas le mot adéquat, même si vous n'êtes pas loin de la réalité. Je travaille au contact de starts-ups depuis plusieurs années et j'ai vu des dizaines de projets sans queue ni-tête se voir subventionner. C'était déjà le cas sous Sarkozy, mais là ça devient ahurissant. Sans compter que parmi les bénéficiaires de ces dispositifs on compte beaucoup de grosses boîtes qui pourraient très bien se financer par elles-mêmes mais qui ont l'armada de spécialistes qu'il faut pour profiter des avantages offerts par l'Etat. L'évaluation de ce type de dispositifs est de surcroît extrêmement difficile car une fois en place, il n'existe plus de base de comparaison possible et l'environnement économique international change constamment. L'Etat doit veiller à offrir un environnement propice aux entreprises, pas les financer. Cela n'est rien de plus qu'une déclinaison de la politique d'assistanat typiquement française et qui aboutit toujours à des abus.
a écrit le 03/04/2015 à 14:16 :
Revenons en arrière, aux années 90. L’euro est en préparation et tous « les oints du Seigneur » de service de nous expliquer que l’introduction de l’Euro va amener à une croissance plus forte, à une hausse de l’emploi, au développement d’un système bancaire intégré, solide et puissant, à une amélioration extraordinaire de la protection sociale, à des femmes plus belles et à des hommes plus aimables…et que tout cela n’aura aucun coût.

Quel génie, quelle merveille ! Le sergent Maginot apparait comme un visionnaire en comparaison de Michel Rocard… Je ne vais pas avoir la cruauté de montrer une fois de plus les résultats économiques désastreux de ce Frankenstein financier car la réalité parle d’elle-même ! mais arrêtez donc de nous prendre pour des valises, nous restons des bons ânes électeurs à point d'élire bientôt un autre dirigeant (déjà bien connu de nous, d'ailleurs) qui va nous débiter les mêmes salades. Les journalistes vont les colporter et nous continuons notre rengaine quotidienne inutile et anodine. Voilà l'Europe dans toute sa splendeur.
a écrit le 03/04/2015 à 14:15 :
Qu'est-que-c'est que cette usine a gaz inbit*?
du vent!
a écrit le 03/04/2015 à 14:03 :
Et zéro + zéro = la tête à TOTO !
a écrit le 03/04/2015 à 13:50 :
Encore du réchauffé , BPI , OSEO et tous ces organismes ne servent qu'à placer les copains des grandezecoles. Il est urgent d'écarter les hauts fonctionnaires de la direction du pays (ce qui passera obligatoirement par une suppression de l'ENA et des grands corps ), ces individus ayant démontré leur pouvoir de nuisance depuis 40 ans .
Le salut ne peut venir que d'une réallocation massive des actifs des français dans les entreprises du fait de mesures fiscales pérennes et attractives .
L'alourdissement massive de la fiscalité sur valeurs mobilières depuis 20 ans nous démontre encore une fois que les gouvernements sont complètement à côté de la plaque. Tous ces politiciens matadors auront beau jeu ensuite de pleurnicher sur les rachats des entreprises françaises par des fonds étrangers....
Réponse de le 04/04/2015 à 10:55 :
Suppression de l'Ena et des grands corps-> +1!
Il suffit de voir les catastrophes Vivendi (Messier), Areva (Lauvergeon), Crédit Lyonnais, etc. Toutes ces entreprises dirigées par des fonctionnaires inexpérimentés sortis du corps des mines, de l'Ena et de l'inspection des finances ont été très mal gérées... Il faut fusionner les universités et les écoles et sélectionner à l'entrée de la FAC et du doctorat. Pour la direction des administrations de l'Etat-> recrutement comme pour les cadres du privé. Et surtout pas de pantouflage... ce qui suppose que l'Etat sorte du capital de toutes les grosses boites... et rentre plutôt en fond propres dans des ETI et startups...
a écrit le 03/04/2015 à 13:44 :
TOUT CE QUI VAS DANS LE SENS D AIDE LES ENTREPRISES AU NIVEAUX DES ENPRUNTS BANQUERE ET UNE BONNE CHOSSE POUR RELANCE L ECONOMIE ? LE PROPLEME C EST QU A DEUX ANS DES ELECTIONS NATIONNALES C EST UN PEUT TARD???
Réponse de le 03/04/2015 à 16:34 :
@ verité vous parlez économie ou cuisine électorale il faut choisir.
Réponse de le 03/04/2015 à 20:03 :
LES DEUX? CAR LE CHOMAGE AUGMENTE TRES VITE ET LES PROCHAINES ECHEANCES PEUVENT FAIRE ECHOUEZ TOUTE LES IDEES QUI VIENNENT UN PEUT TARD? LE CAPITAL A LE TEMP D ATTENDRE DEUX ANS QUE LA DROITE R EVIENNE???
a écrit le 03/04/2015 à 13:36 :
"Hollande annonce des mesures pour booster l'investissement"---- "Hollande annonce des mesures pour booster l'emploi" ------ "Hollande annonce des mesures pour booster la compétitivité"------- toujours les mêmes bobards colportés par les médias-sans-critique, j'en peux plus !!……
Réponse de le 03/04/2015 à 14:51 :
Les Européens sont tellement dégoutés de l’Union Européenne qu’ils s’en désintéressent. Le but serait-il atteint ? Rendre les gens apathiques et “idiots”.

Comme disait le grand Noam Chomsky, "L’Europe est un exemple typique de la fabrication du consentement".

À réfléchir. Bonne Pâques, Joyeux Noël !
a écrit le 03/04/2015 à 13:25 :
" le président de la République a notamment annoncé un dispositif fiscal pour l'investissement productif et un élargissement des prêts de "développement" de la BPI ..."

- les énarquies incompétents inexpérimentés notoires en entreprise, de droite et de gauche, ne comprennent pas que les entreprises innovantes ont besoin de capitaux suffisants en fonds propres réels,

- depuis 15 ans les aides fiscales les aides en tous genres distribuées avec des "pissettes" et les prêts BPI (ex Anvar ex Oseo) ont largement démontré qu'elles sont contre productives et in finé inutiles sauf pour les multinationales Medef Cac40 qui les ramassent pour financer les fermetures d'usines et se distribuer des dividendes purement abusifs.

L'envahissement du chômage et l'étalement des friches industrielles vont continuer à progresser dramatiquement.
Réponse de le 03/04/2015 à 19:17 :
Après avoir bousté la courbe du chômage, il veut bouster la courbe des investissements ! Le succès est assuré !!!
a écrit le 03/04/2015 à 13:21 :
Les facilités de crédit et d'investissement n'ont jamais été aussi accommodantes, l'investissement ne repart pas par défaut de confiance et notre génial Président nous propose un plan pour booster l'investissement; Monsieur le Président, vous allez expliquer aux entrepreneurs qu'après avoir fait un 180° il y a un an avec la politique pro business et le CICE vous allez conserver ce cap jusqu'en 2017? Depuis le 29/03, des rumeurs insistantes font craindre le retour des écolos et l'arrivée des frondeurs dans un gouvernement remanié qui s'empressera comme beaucoup de casser ce qui a été fait par ses prédécesseurs. Je terminerai en disant que le fait que vous apportiez avec le booster à l'investissement à un faux problème, vous refusez pour des raisons de basse politique de vous pencher sur la réforme du marché du travail, comme le préconisent beaucoup d'économiste dont notre Prix Nobel J.TIROLE, et l'OCDE dans sa dernière recommandation.
a écrit le 03/04/2015 à 13:18 :
Scandaleux Hollande ...! après que pendant 3 ans bientôt , il a assommé a coup d'impôts et de charges diverses les entreprises et les privés ...voilà , que dés maintenant.... il retourne sa veste ....! ,trop tard ... (vu les dégâts) et certainement pas crédible....!
Réponse de le 03/04/2015 à 15:06 :
a choisir je préfère qu'on raque quasiment tous les premières années pour baisser vers la fin, plutôt que faire comme le Sarko, alléger les plus riches au début pour assommer tous les autres à la fin.
Quand on fait des déficits et de la dette, il faut payer, c'est la règle qu'à oublier votre chouchou. On fera les comptes de Hollande en 2017, qui je vous le rappelle avait annoncé que ce serait dur dans la première moitié (et c'est un peu plus long) de son mandat avant de redistribuer sous une forme ou une autre (la baisse d'impôt qu'on attend pour la plupart). Moi j'attends pour voir, même si je trépigne, vous vous ne verrez sans doute rien, quoiqu'il arrive. Sectarisme?
a écrit le 03/04/2015 à 13:10 :
Après avoir bousté la courbe du chômage, il veut bouster la courbe des investissements !
Le succès est assuré !!!
a écrit le 03/04/2015 à 13:09 :
Ces socialistes fonctionnaires essayent de réparer leur dégâts. Des mesurettes de circonstance ne remplaceront jamais la réduction de la dépense publique et la fin de l'injustice et des privilèges d'état que les socialistes défendent bec et ongles. Ces gens ignorent l'économie de marché, méprisent patrons et actionnaires et voudraient qu'on leur fasse confiance? Investir? OUI, le plus possible mais hors de France.
Réponse de le 03/04/2015 à 13:49 :
Après avoir bousté la courbe du chômage, il veut bouster la courbe des investissements ! Le succès est assuré !!!
a écrit le 03/04/2015 à 12:56 :
Quand on est réaliste, toute construction s'effectue de la base au sommet. Quand on est "idéaliste" c'est l'inverse et cela ne tient jamais debout bien longtemps!
a écrit le 03/04/2015 à 12:55 :
le dispositif fiscal (une enième usine a gaz) ne sera que temporaire..donc n installera pas un climat stable et une confiance pour les entreprises
depuis que ce gouvernement a aligné fiscalité capital et travail c est la berezina au niveau de l investissement privé . il maintient le dogme par logique politicienne mais essaie depuis de rattraper le coup par des mesurettes en forme d usines a gaz
les énarques de la promotion voltaire sont le symbole ultime de l incompetence de la classe dirigeante francaise
a écrit le 03/04/2015 à 12:50 :
Que tout cela semble artificiel!!! Quand on prend un dogme européen (UE) comme base de départ poussant a une économie vraiment "virtuelle" et en permanence en crise! Tant que l'euro sera en vigueur, on aura jamais "les pieds sur terre"!
a écrit le 03/04/2015 à 12:49 :
Encore du petit bricolage qui ne changera rien à la situation

Rendez vous aux élections régionales pour une nouvelle claque à cet élève qui ne comprends finalement jamais rien !
a écrit le 03/04/2015 à 12:45 :
Amuseur publique ou bateleur. Chacun se fera son opinion. Quant à faire des choses sérieuses, Oulah!!! Surtout pas! Mais pour pipoter tranquillement, il est toujours présent.
Sur l'assouplissement du code du travail, rien. Sur la formation professionnelle, rien. Sur les retraites, rien. Sur l'alignement publique-privé des pensions, rien. Sur la suppressions des normes de constructions, rien. Sur le logement, rien. Mais bon, un fond de 500 Millions d'euros qui sera siphonné par la poste, ok.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :