Investissements étrangers : la France dans le Top 5 des pays les plus attractifs du monde

 |   |  374  mots
(Crédits : Jacky Naegelen)
La France intègre pour la première fois le Top 5 des pays les plus attrayants du classement annuel du cabinet A.T. Kearney.

La France dispose des faveurs des investisseurs étrangers. Pour cause, selon A.T. Kearney, la France a progressé dans la hiérarchie des pays les plus attractifs de la planète. L'Hexagone intègre cette année, pour la première fois, le "Top 5" du classement du cabinet américain avec une attractivité qui dépasse celle de la Chine.

La confiance dans l'économie française, qui "a fortement augmenté depuis l'élection d'Emmanuel Macron en 2017", n'a pas été "affectée par le mouvement des 'gilets jaunes'", note le cabinet de conseil pour expliquer la présence de la France à ce palmarès tout en indiquant que le pays "reste compétitif" parmi les nations développées.

Les États-Unis font la course en tête

Pour la 7e année consécutive, les États-Unis occupent la première place du classement des pays les plus attractifs. Une position liée à "son vaste marché domestique", sa "fiscalité compétitive" et ses "capacités technologiques", souligne A.T. Kearney. Arrivent ensuite l'Allemagne, le Canada et le Royaume Uni qui conserve sa quatrième place malgré la perspective du Brexit. La Chine, qui avait occupé la tête de ce classement entre 2002 et 2012, tombe pour sa part à la 7ème place, soit son plus bas classement depuis la création de cet indice voilà 20 ans.

Parmi les explications avancées figurent le "ralentissement de la demande intérieure", le "recul des exportations", les "inquiétudes croissantes sur le niveau d'endettement des entreprises chinoises" et "l'impact de la guerre commerciale avec les Etats-Unis". Au total, "22 des 25 premières places sont occupées par des pays développés", souligne A.T. Kerney. Une situation qui tient, selon le cabinet de conseil, à l'importance accordée par les investisseurs à la question "de la gouvernance et de la régulation".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2019 à 13:30 :
R.U, 4ème pays le plus attractif...je ne comprends, je regarde France 2, je lis Le Monde, et je pensais que c’était le chaos au R.U à cause du Brexit...
a écrit le 15/05/2019 à 11:39 :
Très bien. Toujours mieux que des pays soumis au fait du prince et où on peut se faire spolier du jour au lendemain par les potentats locaux.. Mais c'est quand même une attractivité à crédit (80-100 milliards par an) : où le prix de l'énergie de la recherche est largement subventionnée.
a écrit le 14/05/2019 à 7:58 :
C'est une bonne nouvelle mais elle indique également autre chose.
Un pays attractif pour les entreprises c'est un pays qui rend favorable leur installation (ou leurs investissements). Ainsi, c'est un pays où les entreprises participent peu à l'effort collectif (cotisations, impôts, taxes...). Cela engendre forcément une préconisation de la population puisque le système social n'est plus financé que partiellement.
C'est au final une nouvelle à double tranchant... dont il ne faut pas se réjouir trop vite.
a écrit le 13/05/2019 à 22:04 :
Pour investir peut-être mais quand on y vit on a parfois l’impression d’être dans une « démocratie relative » puisque les partis modérés de droite ou de gauche ont disparus ou plutôt se sont dissous en un parti unique (LREM) qui, à moins de commettre la folie de choisir un parti d’extrême droite ou d’extrême gauche, va éternellement gouverner cette chose molle qu’est devenue la France.
a écrit le 13/05/2019 à 20:39 :
Pour une fois que notre pays n'est pas à la traîne ou dans le milieu du tableau, soyons en fier, toutefois, notre pays peut encore progresser et passer la Grande Bretagne, ce qui serait sans doute du jamais vu depuis longtemps, un axe accessible est la fiscalité des entreprises: notre IS en taux nominal(33%) étant beaucoup trop élevé même si il est prévu de le ramener à 28% pour toutes les sociétés l'an prochain et à 26,1% en 2021, c'est bien long et il me semble qu'une mesure forte serait de le ramener à 19% car ce serait un seuil psychologique et un taux plutôt courant en Europe. Un taux d'IS trop élevé a ceci de contreproductif que beaucoup de PME cherchent à en diminuer l'assiette et dans les grandes entreprises on pratique les prix de transfert ou d'autres optimisations fiscales pour y échapper au maximum.
a écrit le 13/05/2019 à 14:39 :
"Promotion générale sur tout ! Venez acheter c'est pas cher ! Il n'y en aura pas pour tout le monde ! Allez allez allez nous vendons tout !"
Réponse de le 13/05/2019 à 18:35 :
On vend même des citoyens Blasé qui dénigrent tout et qui n'ont jamais rien fait pour leur pays. Les traites quoi.
Réponse de le 14/05/2019 à 15:51 :
@ multipseudos

signalé
a écrit le 13/05/2019 à 13:57 :
peut etre à cause du gros credit et subvention recherche mais pas createur d'emplois


et surtout le brexit qui fait fuir le royaume uni
Réponse de le 13/05/2019 à 15:25 :
pas seulement de GB mais aussi beaucoup des USA
a écrit le 13/05/2019 à 13:52 :
C'est ne certes q'une note d'intention, mais l'image de la France comme terre d'investissement s'améliore et c'est à mettre au crédit de Macron.Petit poisson deviendra grand si les réfractaires (sans manches) de tout poil le laissent vivre.
a écrit le 13/05/2019 à 11:43 :
Tiens tiens...pas de gilet jaune pour ânonner "rendez l'ISF" ? :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :