"L'affaire Ghosn n'est pas une affaire française" dixit Amélie de Montchalin (LREM)

 |   |  320  mots
(Crédits : Reuters)
"Il n'y a pas d'affaire en France, ce n'est pas une affaire française. On est sur un sujet qui, aujourd'hui, concerne le Liban et le Japon", a estimé ce matin au micro de la radio RTL la secrétaire d'État française aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin. Carlos Ghosn fait néanmoins l'objet de plusieurs procédures judiciaires en France.

L'affaire Carlos Ghosn, qui a fui le Japon pour le Liban, "n'est pas une affaire française" mais concerne Beyrouth et Tokyo, a estimé vendredi la secrétaire d'État française aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin.

"Il n'y a pas d'affaire en France, ce n'est pas une affaire française. On est sur un sujet qui, aujourd'hui, concerne le Liban et le Japon", a-t-elle estimé au micro de la radio RTL. "S'il y a un sujet aujourd'hui légal, il est entre le Liban et le Japon".

De son côté, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire n'a souhaité faire "aucun commentaire particulier sur une affaire de justice".

"Ce qui m'importe, c'est l'avenir de Renault et de faire en sorte que Renault, qui est une magnifique entreprise française, se porte bien, investisse dans les nouvelles technologies et reste le champion industriel automobile mondial qu'il est aujourd'hui", a-t-il affirmé aux journalistes lors d'une visite aux commerçants parisiens.

Aujourd'hui âgé de 65 ans, le Franco-libano-brésilien avait été arrêté en novembre 2018 au Japon puis inculpé pour diverses malversations financières présumées.

L'ex-patron de Renault-Nissan a affirmé jeudi avoir organisé "seul" sa fuite rocambolesque au Liban, où il vit librement malgré une demande d'arrestation relayée par Interpol.

Et pourtant, plusieurs procédures judiciaires sont en cours en France

Carlos Ghosn fait néanmoins l'objet de plusieurs procédures judiciaires en France.

Une enquête préliminaire a été ouverte en mars 2019, qui s'intéresse à deux soirées organisées au château de Versailles en échange d'une convention de mécénat entre le constructeur automobile Renault et l'établissement qui gère le château.

Une information judiciaire pour "abus de biens sociaux" et "corruption" a aussi été ouverte en France par le parquet national financier concernant des contrats de conseil conclus par la filiale néerlandaise de l'alliance Renault-Nissan, RNBV.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2020 à 4:50 :
J'ai une pensee pour le mari, pauvre homme.
a écrit le 04/01/2020 à 13:06 :
Que faisait cette femme avant que son opportunisme la fasse élire député pour lrem ? La majorité écrasante des nouveaux élus députés lrem est composée d'individus médiocres. Ils retourneront à l'anonymat une fois leur chef viré...
a écrit le 04/01/2020 à 12:39 :
Les Français, en majorité, ont voté pour ces bras cassés.
a écrit le 04/01/2020 à 12:24 :
Serait il possible d'avoir des ministres compétents et avec une indépendance d'esprit plutôt que de réciter des banalités données par la communication du premier ministre.
Le niveau monte de jour en jour ...
a écrit le 04/01/2020 à 8:41 :
Pourquoi mon post d'hier 14h08 n'est pas passé ? Censuré ? Pourtant il ne me semble pas devoir l'être
a écrit le 04/01/2020 à 2:04 :
Le passeport n'etait-il pas francais ?
Fautes la taire.
a écrit le 03/01/2020 à 22:22 :
Pour elle visiblement la fraude fiscal à l'étranger n'est pas un problème.

Qu'en est il pour le meutre, le viole ou autre? Ça concerne la France ou arnaquer les pays étranger ne concerne que l'argent ou alors, j'ai compris, les grandes fortunes?

Désolé je viens de saisir...
a écrit le 03/01/2020 à 17:15 :
Espérons que les jugements sur les Affaires européennes, de cette secrétaire d'État, sont plus judicieux.
a écrit le 03/01/2020 à 16:32 :
il y a quelques mois ! en 2019 .il avait le soutien de quelques ministres français sur des chaines d infos !
a écrit le 03/01/2020 à 16:06 :
Amélie de Montchalin est cmplètement en dehors de la plaque. Chez LREM ils nous ont habitués à les voir complètement déconnecté du peuple, maintenant ils sont déconnecté de l'actualité réelle à force d'inventer leur réalité !
a écrit le 03/01/2020 à 13:31 :
Curieux ce besoin d’exonérer, au prix d'approximations, la France alors mème que CG a la nationalité Française, que Renault est une société française coté au CAC40 et que plusieurs procédures sont en cours dans notre pays...Surtout venant de la secrétaire d'État aux Affaires européennes. La garde des sceaux ou le ministre de l'intérieur étaient mieux à même de s'exprimer sur ce sujet.
Réponse de le 03/01/2020 à 13:54 :
"Surtout venant de la secrétaire d'État aux Affaires européennes."

En effet mais dès que ya plusieurs pays, même si c'est le Japon et le Liban on fait appel aux spécialistes, que dis je spécialistes, aux experts oui européens !

Ne pas oublier que Macron, visionnaire avant l'heure, avant la fonte totale des glaces voyait déjà la Guyanne, avant tout le monde, en île !
a écrit le 03/01/2020 à 13:00 :
Il n'existe aucune photo sur laquelle elle serait à son avantage ?

Non ? M'étonne pas, mais bon franchement quand on connaît un temps soit peu la psychologie humaine quelle crédibilité lui conférer ?

Bon sang qu'ils doivent se marrer à l'étranger... -_-
Réponse de le 03/01/2020 à 17:19 :
Vous avez l'air d'envier les pays étrangers parce qu'on s'y marre bien. Qu'attendez-vous pour y partir ? Bien rigoler est très bon pour la santé.
Réponse de le 04/01/2020 à 2:07 :
Oui, a l'etranger on se prend moins au serieux qu'en France. On y vit surtout mieux. Bonne annee.
Réponse de le 04/01/2020 à 9:31 :
@ multipseudos:

"Oui, a l'etranger...On y vit surtout mieux."

Ah ben tu vois, encore 5 ans et tu diras que j'ai raison !

Allez tous en coeur ! Vite un frexit !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :