L'arrêt de plusieurs réacteurs force la France à importer de l'électricité

 |   |  274  mots
Un technicien RTE surveille la consommation d'électricité, à La Chapelle sur Erdre, près de Nantes
Un technicien RTE surveille la consommation d'électricité, à La Chapelle sur Erdre, près de Nantes (Crédits : REUTERS/Stephane Mahe)
Sur le mois d'octobre, l'achat d'électricité à ses voisins européens a augmenté de 40%. La France est même devenue importatrice vis-à-vis du Royaume-Uni, une première depuis 2012.

La France, traditionnellement fortement exportatrice d'électricité grâce à son parc nucléaire, a acheté beaucoup plus de courant à ses voisins européens le mois dernier. Les importations ont ainsi augmenté de 40% et même si le solde des échanges est resté exportateur net à 522 gigawattheures, il est à son plus bas niveau depuis le pic de froid de février 2012, a indiqué RTE dans son aperçu mensuel sur l'énergie électrique.

La France est même devenue importatrice vis-à-vis de la Grande-Bretagne, une première depuis février 2012, note encore le gestionnaire du réseau de transport. Conséquence : alors que la consommation  de courant a progressé par rapport à septembre, le marché européen de l'électricité s'est tendu, avec des prix de marché qui "remontent partout en Europe, de façon plus soutenue en Belgique, en France et en Grande Bretagne".

Le gaz et le charbon à la rescousse

Des pics supérieurs à 100 euros le mégawattheure ont été observés "pendant respectivement 34, 11 et 44 heures" dans ces trois pays. Le prix de marché a même crevé le plafond à 299 euros le mégawattheure en Belgique le 25 octobre, où plusieurs réacteurs nucléaires sont en maintenance.

En France, la baisse de la production nucléaire de 16% sur un an a été compensée par un recours plus important aux centrales de gaz et de charbon. Avec 5.061 gigawattheures produits en octobre, cette filière a atteint "son plus haut niveau depuis février 2015" et est en hausse de 37% par rapport à octobre 2015. L'éolien et le solaire ont également contribué à la production électrique, avec une progression respectivement de 7% et de 15% sur un an.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2016 à 4:50 :
Pour être en conformité avec leurs convictions qui prônent la suppression du nucléaire , les écolos devraient s'éclairer aux chandelles pour respecter leur utopie et nous laisser l'énergie la moins polluante en CO2
Réponse de le 01/12/2016 à 1:02 :
Ah bon ? à part la chandelle et le nucléaire, tu ne connais aucune autre source d'énergie ? Et si on mesurait ton QI, ça donnerait quoi ? 10/100 ?
a écrit le 29/11/2016 à 8:01 :
Qui a pris la décision d arrêter ces réacteurs pendant cet hiver pour assurer la maintenance alors qu il aurait été préférable de le faire en été ?si il y a des coupures pendant la période de froid ce responsable (s il y en a un ) devra donner sa démission
a écrit le 28/11/2016 à 23:01 :
L'article a un petit défaut: il se base sur les données de RTE pour octobre. Il est permis de regarder l'appli de RTE qui donne les valeurs des derniers jours, et là le tableau a un peu changé. La puissance nucléaire disponible a recommencé à augmenter, et sur les 7 derniers jours le solde exports-imports a quasiment toujours été positif. On verra bien s'il y a une vague de froid cet hiver. Pour le moment, j'ai l'impression que certains ont joué à se (nous) faire peur.
a écrit le 28/11/2016 à 17:57 :
C' est l' agence de sûreté nucléaire qui a attendu la fin de l'été pour faire ses contrôles,
trop compliqué de le faire à la fin de l' hiver précédent . Le carbone dans l' acier rend celui-ci plus dur et moins souple reste à voir les tests de dureté ou si pas d' incidence sur la résistance des cuves , en gros on tire le parapluie avec les conséquences qui débutent .
a écrit le 28/11/2016 à 17:46 :
Donc l'info de cet article, c'est que EDF est moins exportateur que d'habitude, mais toujours un peu.

Pendant ce temps là, ses concurrents (RWE, E.On, Engie...) affichent des milliards de pertes chaque année. EDF est une des seules en Europe à garder la tête encore à peu près hors d'eau.
a écrit le 28/11/2016 à 17:25 :
De source sure, edf est en faillite. Au bas mot 40 milliards de déficit, généralement vous pouvez multiplier par deux pour approcher un chiffre plus réaliste. Nos enfants,les pauvres devront payer pour tous ces incompétents, qui eux n'en ont rien à carrer.
a écrit le 28/11/2016 à 14:58 :
L'absence de clare voyante de nos politiques est désespèrent.... Notre pays paie le manque d'entretien et de modernisation des centrales nucléaires français.... Cela vas nous coûter très chere, deja 40% de plus le KW en hivers.....et nous somme au debut de la saison froide, reste encore à tenir 4 mois.... Espérons que nous ne serons pas obligé de couper l'électricité au usagers..... Je propose de couper en première au bobo. Écolo parisiens....... Histoire qu' ils réfléchissent au probleme....
Réponse de le 28/11/2016 à 17:03 :
Ce n'est pas le Bobo écolo qui est responsable de l’échec du tout nucléaire français...
a écrit le 28/11/2016 à 14:34 :
il faut inculper nos dirigeants
pour faute tres grave de gestion du pays
il est anormale qu'un pays comme la France exportateur d'electricite
pendant des décennies
soit a ce jour déficitaire encore preuve de l'incapacite des politiques a faire leur boulot
a écrit le 28/11/2016 à 13:33 :
Les nouveaux propriétaires des barrages français vont se faire des fortunes : bravo à eux...
a écrit le 28/11/2016 à 12:58 :
LA FRANCE EST OBLIGE DE JONGLE AVEC UN MIXE ENERGETIQUE A SA DISPOSITION? C EST NORMAL MAIS ELLE DOIT SURTOUT VEILLEZ A LA SECURITE DES CENTRALES NUCLEAIRE CAR UN ACCIDENT NUCLEAIRE LUI PORTERAIS UN PREJUDISTE EN MILLION DE MORTS ET EN MILLIARD D EUROS DON ELLE AURAIS DU MAL A SE REMETRE???
a écrit le 28/11/2016 à 12:54 :
Ben je préfère importer de l’électricité que de voir une centrale sauter.

Ces malversations concernant les cuves de réacteurs aux tests faussés sont franchement inquiétantes, sachant que nous ne saurons jamais la vérité afin de préserver l'oligarchie, celle qui hérite des postes de hautes responsabilités qui peut faire n'importe quoi au détriment de n'importe qui et qui malgré tout sera toujours pardonnée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :