La cote de popularité d'Emmanuel Macron se redresse

 |   |  858  mots
La dernière vague de l'enquête mensuelle BVA La Tribune Orange indique un renforcement de la cote de popularité d'Emmanuel Macron chez les retraités et les plus hauts revenus.
La dernière vague de l'enquête mensuelle BVA La Tribune Orange indique un renforcement de la cote de popularité d'Emmanuel Macron chez les retraités et les plus hauts revenus. (Crédits : Reuters)
La dernière enquête mensuelle BVA-La Tribune-Orange indique une remontée de six points de la cote de popularité d'Emmanuel Macron (52% d'opinion favorables contre 46% en novembre). Cette embellie profite à l'exécutif puisque la popularité du Premier ministre Édouard Philippe rebondit également.

La période de fin d'année semble être favorable à Emmanuel Macron et son gouvernement. Après un déclin de sa cote de popularité au début de l'automne dernier et une fin d'été très défavorable , la dernière enquête exclusive BVA-La Tribune-Orange sur la cote des personnalités politiques auprès de l'opinion publique française indique une hausse significative de popularité pour le chef d'État.

Une remontée avant la fin d'année

La courbe de popularité du locataire de l'Elysée a atteint en décembre son plus haut niveau (52%) depuis le mois de juillet dernier (54%). À l'inverse, 45% des interrogés par l'institut de sondages ont exprimé une mauvaise opinion à l'égard du chef d'État. Parmi ceux qui ont une bonne opinion, "la détermination, le volontarisme ou l'efficacité" sont régulièrement avancés pour décrire les qualités de l'ancien banquier d'affaires. Au niveau socio-démographique, il continue de séduire son électorat.

> Lire aussi : Macron - Le Pen : portrait-robot de l'électeur du second tour

Il consolide sa popularité auprès des personnes âgées de plus de 65 ans (59% ; +2 points), les cadres (61% ; +3 points) et chez les plus hauts revenus (+63% ; +6 points). Selon les résultats de cette dernière enquête d'opinion, il parvient également à restaurer la confiance "d'une partie des catégories qui avaient le plus décroché à la fin de l'été", notamment chez les jeunes et les catégories populaires.

Du côté d'Edouard Philippe, la part d'opinion favorable est également en progression au cours de ce dernier trimestre. Après avoir connu un point bas au mois d'octobre dernier (44%), la cote de popularité du Premier ministre a rebondi au mois de novembre (+6 points de pourcentage) pour atteindre 52% pour ce dernier mois de l'année. La part des répondants ayant exprimé une opinion défavorable est également en baisse depuis le début du mois de novembre après avoir atteint un sommet en octobre (50%). Au niveau du gouvernement, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer voit sa cote d'influence progresser chez les sympathisants de la République en marche (55% ; +8 points), LR (45% ; +6 points), mais également au PS "même si c'est un niveau nettement moins élevé" (23% ; +8 points).

Toujours perçu comme "le président des riches"

Par couleur politique, l'ancien ministre de l'Économie reste impopulaire chez les sympathisants des partis situés à la gauche du Parti socialiste (19% seulement de bonnes opinions) et chez les sympathisants du Front national (35% de bonnes opinions). Chez les sympathisants du Parti socialiste et ceux des Républicains, ils conservent une bonne image avec respectivement 58% et 52% d'opinions favorables.

Parmi ceux qui le critiquent, le reproche régulièrement soulevé est son image de "président des riches", qui privilégie les plus aisés au détriment des modestes. Plusieurs interrogés désapprouvent son "arrogance" et son "mépris". Ils évoquent son appétence pour la communication ou "son manque de sincérité". Sur le fond de sa politique, de nombreux répondants soulignent des mesures impopulaires comme la hausse de la CSG ou la baisse des APL, mais aussi sa politique migratoire. Depuis plusieurs jours, l'exécutif a mis l'accent sur un durcissement de sa politique envers les migrants. Dans un texte daté du 20 novembre dernier, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a demandé aux préfets de multiplier les renvois des déboutés du droit d'asile. Ce qui a suscité de nombreuses critiques et indignations.

Baroin toujours en tête à droite

Malgré l'élection récente de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains il y a quelques jours, François Baroin demeure largement en tête des personnalités les plus influentes auprès des sympathisants de la droite et LR. Le nouveau chef LR voit néanmoins sa cote de popularité progresser auprès de ces sympathisants (+ 6 points par rapport au mois de novembre ; 62%). Il devance nettement Valérie Pécresse (50% ; -4 points) et Xavier Bertrand (47% ; -11 points). Ce dernier semble payer son récent départ du parti de droite.

> Lire aussi : Election de Wauquiez : cinq choses à savoir sur ses propositions économiques

Hulot toujours en tête

L'actuel ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot conserve la première place chez les personnalités qui devraient avoir davantage d'influence dans la vie politique française. Viennent ensuite le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et Alain Juppé sur les deux autres marches du podium. Malgré la récente polémique relative à tous ses véhicules, l'ancien présentateur de l'émission d'Ushuaïa conserve donc une bonne image, mais les répondants sont quand même moins nombreux que le mois précédent à répondre favorablement à M.Hulot.

> Lire aussi : Hulot, Pénicaud... : qui sont les ministres millionnaires ?

Méthode : enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par internet du 18 au 19 décembre 2017. Elle est basée sur un échantillon de 1.199 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2017 à 9:00 :
Pour moi. il est meilleur que Melanchon/Garrido, Hidalgo/Hanon, Lepen, Fillon/Wauquiez
a écrit le 21/12/2017 à 18:12 :
Macron remonté vu leS augmentation de la vie ils vas descendre impôt 4.5 millards emplus riant que en 2018! Gasoil plus chers en 2018 csg sur les retraites pour le pouvoir d acheté des actifs augmentation des impots hôpitaux tabac ! Apl assurance complémentaire plus chers voiture maison bref alors macron le pouvoir d achat de petits 0€ macron n'as riant fait si la vie plus chers avenirs impôt écologique résultat endettement des français des monsonges des politiques leS français sur le trottoir avec macron des économies avenirs 350000€de voyage en avion de Édouard Philippe ? Un nouvelle avion pour monseigneur manolo premier de france
a écrit le 21/12/2017 à 12:13 :
Avec les coups de matraque des lois travail, la France est encore anesthésiée, comme après un viol, et s'en est un puisqu'une minorité activiste a imposé à la France laborieuse des rapports contre nature.

Pour autant et pour le moment les effets pervers de sa politique ne se font pas sentir et il y a un effet Johnny et trêve de confiseurs.

La loi travail n'est pour sa plus grande partie pas appliquée parce que les décrets d'application tardent et même si le chômage plafonne les licenciements massifs et sans justification pour tous sont pour demain.

Et puis ce n'est qu'en janvier que l'augmentation de 18 cent/l de fioul domestique entrera en vigueur, ainsi que celle de 10c sur le gasoil routier. Il y a également la CSG qui va faire un gros trou dans les revenus des particuliers et la désindexation des minimum sociaux. Sans compter l'explosion inéluctable des taxes foncières, l'augmentation du prix de timbres, des cigarettes...

Pour 2017, les comptes ont déjà été faits, ce sont 4.5 milliards d'euros supplémentaires en taxes et impôts qui ont été prélevés par rapport à 2016 pour le plus grand bénéfice de quelques uns et pas les plus nécessiteux.

L'embellie des sondages a peu de chances de perdurer, surtout si macron continue à envoyer des signes de mégalomanie avancée, Phillipe des démonstrations de gabegie et pénicaud des preuves de barbarie sociale.
a écrit le 21/12/2017 à 9:53 :
Avoir bien en tête que dans les signes du zodiaque chinois, Emmanuel MACRON est Cheval ascendant serpent et cela à compter du 21 décembre. Donc, ce dernier galope joyeusement comme un pur sang de course mais en même temps il peut également mordre comme un serpent. Espérons que ce dernier ne soit pas venimeux
Destin quand tu nous tiens.
a écrit le 20/12/2017 à 23:40 :
J' adore l' idée que RT démarre sa chaine d 'infos en décembre, j' adore cette idée de contrebalancer l' info par de la vraie pluralité d' expression.
Je vais enfin pouvoir regarder les infos le soir sans penser que Matignon à influencé les prompteurs.
Bravo, continuez dans la diversité...
a écrit le 20/12/2017 à 21:37 :
Hélas pour les avertis qui savent qu' ODOXA prend ses sources dans la presse unioniste subventionnée par l' Ue pour un homme étroitement dépendant aux GOPE bruxelloises comprenant ainsi l' expatriation de leurs emplois vers un univers ..parallèle à salaires à 400 euros, à l 'est de l' est et le scalp de leurs acquis sociaux ..


J' adore aussi l' idée que RT démarre sa chaine d 'infos en décembre, j' adore cette idée de contrebalancer l' info par de la vraie pluralité d' expression.
Je vais enfin pouvoir regarder les infos le soir sans penser que Matignon à influencé les prompteurs.
Bravo, continuez dans la diversité..
a écrit le 20/12/2017 à 18:02 :
Une embellie de la propagande de la Commission européenne qui diffuse via sa presse subventionnée ?
L'Union Populaire Républicaine rappelle des analyses précises et irréfutables : les traités européens sont directement responsables du désastre économique et social actuel. L'Union européenne nous a volé notre souveraineté et indépendance ; elle détruit la démocratie et met en danger la République.

Social : Les politiques nationales visant à préserver nos acquis sociaux, par exemple notre système de retraite par répartition, sont sans cesse remises en cause par les traités européens, qui nous condamnent à une austérité permanente (articles 5 et 121 du TFUE*)

Emploi / industrie : Toute politique nationale visant à lutter contre les délocalisations, donc contre le chômage, est interdite par les traités européens (article 32 et 63 du TFUE*)

*TFUE : Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne


Comme peut-on entrevoir que cette situation va s' arranger sauf à accepter de mini jobs à 1 euro de l' heure comme 10 millions d' allemands pour ne pas crever ?

http://checkpointcharlie.cfjlab.fr/2017/02/18/allemagne-tous-au-travail-a-nimporte-quel-prix/
a écrit le 20/12/2017 à 15:58 :
M.Macron c’est la continuité LR et PS
Je le trouve trop éloigné du peuple Français et très Pro Élites
En France
Je trouve qu’il y a une perte d’identite Profond
C’est a cause du mensonge du PS qui a fait croire en France que tout le monde pouvait faire parti du peuple
Aujourd’hui on s’apercoit Qu’ils ont menti pour faire cotise les gens booster la croissance dans les années 80 et 90 et aujourd’hui ces même gens on les pousse soit au sucide soit à une declassification sociale avec perte d’identite
Je pense que les auteurs des gens qui ont fait ces lois sociaux , il faudrait les poursuivre au tribunal international pour crime contre l’humain et son identité .
Voilà je demande à MMacron

Le changement par «  une VRAI démocratie »

Sinon RIEN.
a écrit le 20/12/2017 à 14:11 :
Il a su parler au coeur des français lors de la mort de Johnny et des commémorations du Bataclan.Le retour de la croissance et la baisse de la fiscalité complètent la bonne impression
Réponse de le 20/12/2017 à 14:52 :
Vous pourriez développer retour de la croissance et baisse de la fiscalité qu' on s' amuse un peu ..?!
Réponse de le 20/12/2017 à 16:31 :
@Maximo:croissance forte en France cette année,et suppression de mon ISF pour la baisse de la fiscalité.Alors on s'amuse toujours?
Réponse de le 20/12/2017 à 19:16 :
Saint ANTOINE a parlé, tout est dit, donc ?
a écrit le 20/12/2017 à 13:31 :
Ca va pas durer même avec des boites à sondages acquises, le vol de 350 000 euros de son ami Philippe au frais du contribuable ressemble davantage à un saut dans le vide sans parachute pour EM ..

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/12/20/25001-20171220ARTFIG00137-le-vol-tokyo-paris-a-350000-euros-du-premier-ministre-indigne-la-classe-politique.php
a écrit le 20/12/2017 à 11:59 :
Effet Johnny ?
a écrit le 20/12/2017 à 11:55 :
qui peut encore croire des tels sondages manipulés par quelques journalistes qui ne font plus leur travail d information.. il reste encore médiapart.. arté
a écrit le 20/12/2017 à 10:53 :
Élu au second tour pour éviter marine le pen, 60% des électeurs français n'ont pas souhaité voter pour lui non plus, un record. 15% on voté pour lui pour son programme et ô miracle il obtient 52% d'intention favorable après avoir cassé le code du travail, détroussé les pauvres et fait plein de cadeaux aux riches.

Soit les français sont totalement ravagés, mais je suis sûr que non, soit plus sûrement et une énième fois, on nous prend pour des gonds.

La fabrique à opinion.
Réponse de le 20/12/2017 à 11:58 :
"En même temps" l'offre politique était suffisamment large au premier tour...
Réponse de le 20/12/2017 à 19:08 :
""En même temps" l'offre politique était suffisamment large au premier tour.."

Pas assez puisque déjà il y a eu 50% d'abstention et de blancs.

Vu que votre parti est représenté, vos idées, vous estimez que l'offre est complète maintenant ce n'est pas l'avis, dès le premier tour de la moitié de l’électorat.

Mais bon vous savez tellement mieux que les autres hein...
Réponse de le 22/12/2017 à 22:55 :
Ben je vais vous surprendre, je pense qu'on pourrait radicalement changer la donne politique dans un sens plus démocratique avec une présidentielle à 3 tours
-au premier se présenterait qui veut sans besoin de parrainages
-au second seuls ceux qui ont obtenu plus de 500000 voix peuvent se maintenir
-et le troisième fonctionnerait comme l'actuel second tour.
Réponse de le 23/12/2017 à 20:15 :
1er tour 2017 : inscrits 47,5 millions, abstention 10,5 millions, blancs 660000, nuls 300000. Abstention, blancs et nuls représentent donc 24,2% des inscrits . Evidemment le second tour hémiplégique (droite absente, seuls le centre gauche macronien et l'extrême gauche FN étaient représentés) a moins mobilisé, abstentions, blancs et nuls atteignant 34% des inscrits.
Réponse de le 29/12/2017 à 15:34 :
"Ben je vais vous surprendre, je pense qu'on pourrait radicalement changer la donne politique dans un sens plus démocratique avec une présidentielle à 3 tours"

En effet ça me surprend parce que c'est totalement hors sujet mais bon venant de votre part hein, pas étonnant...

"-au premier se présenterait qui veut sans besoin de parrainages
-au second seuls ceux qui ont obtenu plus de 500000 voix peuvent se maintenir
-et le troisième fonctionnerait comme l'actuel second tour."

Heu... vous ne voulez pas en parler à vos amis de droite plutôt svp, c'est vraiment ennuyant comme hors sujet.

"1er tour 2017 : inscrits 47,5 millions, abstention 10,5 millions, blancs 660000, nuls 300000"

C'est vrai vous avez raison je me suis emballé, n'empêche que ça ne fait toujours que 15% d'électeurs qui ont voté pour macron pour ses idées et son programme.

Élections piège à gonds.

Ah oui sinon vous savez que vos deux commentaires tenaient largement dans un seul hein...

Parkinson ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :