La France va enfin créer des emplois en 2015... mais le chômage ne baissera pas

Selon la dernière note de conjoncture de l'Insee, pour la première fois depuis trois ans, la France va créer des emplois dans le secteur marchand cette année (+ 41.000). Mais cette reprise ne sera pas suffisante pour faire baisser le chômage du fait de la progression de la population active.
Jean-Christophe Chanut
Malgré une reprise de l'emploi marchand cette année, le chômage ne baissera pas encore
Malgré une reprise de l'emploi marchand cette année, le chômage ne baissera pas encore (Crédits : reuters.com)

Le plus dur est-il passé sur le front de l'emploi ? A en croire la dernière note de conjoncture de l'Insee, l'embellie semble maintenant très proche. Mieux même, pour la première fois depuis trois ans, l'emploi marchand non agricole augmenterait en 2015 avec un solde positif de 41.000 postes supplémentaires, avec une nette accélération au second semestre (+ 35.000 postes, après seulement + 6.000 au premier semestre).

41.000 postes supplémentaires dans le secteur marchand

Un sacré contraste avec l'année précédente où la France avait encore perdu 45.000 postes dans le secteur marchand. Dans le secteur non marchand, c'est moins une surprise car le gouvernement met le paquet sur les contrats aidés, l'emploi continuerait d'augmenter cette année (+ 53.000). Au total, l'emploi progresserait de 114.000 postes en 2015  après + 41.000 en 2014. Mais, l'année dernière, cette progression était uniquement due au seul secteur non marchand. Un résultat, note l'institut de la statistique, imputable à l'élévation du rythme de croissance (1,2% attendu en 2015) et aux effets de l'enrichissement de la croissance en emplois dus à la mise en place du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et au pacte de responsabilité.
Signe avant-coureur d'une reprise des embauches, le nombre des intérimaires va légèrement augmenter cette année (+10.000).

L'industrie et la construction vont encore perdre des postes

Si l'on se concentre sur les grands secteurs d'activité, il apparait que le tertiaire devrait créer 64.000 postes au second trimestre (hors intérim), après 42.000 au premier semestre. En revanche, dans l'industrie, les pertes d'emplois vont perdurer en s'atténuant tout de même. Après avoir perdu 35.000 postes en 2014, le recul ne serait plus « que » de 14.000 postes au premier semestre puis de 11.000 au second. Le même constat s'impose dans la construction où l'emploi n'a cessé de baisser depuis la crise de 2008-2009. Après 45.000 postes supprimés en 2014, ce nombre atteindrait... 50.000 cette année.
Mais les créations d'emplois attendues en France cette année vont avoir un effet très limité sur le chômage selon l'Insee, en phase sur ce point avec les perspectives de l'Unedic dévoilées mari 16 juin.

Le taux de chômage va quasi stagner

Déjà, au premier trimestre, le nombre des demandeurs d'emploi a diminué de 38.000 (selon la définition du « chômeur » retenue par le Bureau international du travail qui diffère de celle de Pôle emploi). Résultat, le taux de chômage en France métropolitaine s'est réduit de 0,1 point en un trimestre, passant de 10,1% à 10%. Au second semestre, le chômage resterait quasi stable avec un taux de chômage de 10,1% car les créations nettes d'emploi seraient suffisantes pour compenser la hausse de la population active. Au total, sur l'ensemble de 2015, la population active croîtrait de 107.000 personnes après 180.000 en 2014.

Jean-Christophe Chanut

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 20/06/2015 à 11:33
Signaler
Tout débat sur l’emploi se termine par ce qui devait-être le premier constat au chômage: La destruction d’emplois (*) est plus massive que la somme de toutes les créations -emplois aidés inclus-! (*) Conséquemment due aux: délocalisations vers la M...

à écrit le 20/06/2015 à 1:49
Signaler
Les contrats aidés c'est du précaire ni plus ni moins c'est la meme chose avec les chantiers d'insertions que l'on propose aux bénéficiaires du rsa avec une paye de 700 euros de toute façon tout le monde aboye après la société mais personne ne bouge

à écrit le 19/06/2015 à 16:22
Signaler
que de mensonges ou bourrage de crâne par omission chacun sait que la petite embellie est due à la baisse du coût du pétrole, de l'euro. les pays qui vont amplifier cette aubaine par la croissance et l'emploi sont ceux qui ont réformé, les svelt...

à écrit le 19/06/2015 à 15:59
Signaler
le diagnostic de la france est clair : - on a le record d'europe voir mondial d'impôts et charges, ce qui asphyxie les ménages au niveau pouvoir d'achat et les entreprises au niveau compétitivité et les lourdeurs et contraintes administratives qui e...

à écrit le 19/06/2015 à 13:15
Signaler
I>l est toujours permit de réver, d la méthode quouet...

à écrit le 19/06/2015 à 12:39
Signaler
CE QU'ON DIT MENT !

à écrit le 19/06/2015 à 11:19
Signaler
l'INSEE est connue pour son sérieux.l'investissement repart,on peut donc s'attendre a une baisse du chomage cet été.peut etre y aura t il des pénuries de personnel dans certains secteurs dès la fin d'année.BIG UP pour Hollande!

le 19/06/2015 à 13:02
Signaler
Ca vous fait quoi de maintenant, d'être "Républicain" plutôt qu'UMP? Les Républicains autorisent donc aussi le Zizanie?

le 19/06/2015 à 14:23
Signaler
Savez vous qu il se pourrait que Macron notre cher ministre des finances soit le patron de l INSEE , j en suis pas sur , aussi si pouviez vous renseigner et en tirer une conclusion , on pourrait en sourire tous ensemble .

le 19/06/2015 à 14:54
Signaler
@ élu ps: vous avez tout à fait raison. continuons à nous raconter des histoire à dormir debout, c'est toujours plus agréable que la réalité….

le 19/06/2015 à 16:07
Signaler
le constat est clair: les pays qui ont entrepris les grosses réformes de létat, des administrations.. pour avoir plus de service avec moins de dépenses, sont trés bien repartis et vont continuer de progresser (allemagne, angleterre) les pays qui ...

le 19/06/2015 à 17:28
Signaler
@ ex-socialiste comme vous avez raison il est plus facile de rêvez à croire que l'internaute élu-ps car au lieu de vraiment voir la réalité de la société actuel croyez moi pour certain quand ils vont se réveillez le constat de la politique actuel va ...

à écrit le 19/06/2015 à 10:29
Signaler
Indices Markit, mois de mai : …… Composite, janvier > mai : 49,3 > 52,2 > 51,5 > 50,6 > 52. Plus haut de 3 mois. Cette hausse de l’indice reflète à la fois le regain de croissance enregistré dans le secteur des services et le ralentissement de la...

à écrit le 19/06/2015 à 9:16
Signaler
Artisants, commerçants se contentent de moins de chiffre d'affaire pour ne plus avoir à gérer de salariés. Devenu trop compliqué, trop protéger et trop chère. Pole emploi répond pleinement à la nouvelle génération de travailleur. Le travail est trai...

le 19/06/2015 à 13:16
Signaler
Et le Rsi et les impots etc merci

le 19/06/2015 à 13:18
Signaler
L'article au-dessus dit le contraire avec plus de 40 000 créations d'emploi et 4% de prévision d'embauche en 2015

le 19/06/2015 à 14:11
Signaler
quand tous les salariés seront au smic l'économie s'effondrera faute de consommation. Le travail c'est un moyen pour vivre pas pour survivre Nous allons à notre perte avec la financiarisation de l'économie et la "tradérisation" gagner des sommes ina...

à écrit le 19/06/2015 à 9:03
Signaler
L'INSEE n'est pas un organisme indépendant. Par ailleurs, avant chaque échéance électorale, cette année les régionales, tout semble vouloir aller pour le mieux, comme par hasard ?

le 19/06/2015 à 9:39
Signaler
Quelques emplois aidés supplémentaires financés avec l'argent de ceux qui ne voteront jamais PS, et le tour de passe-passe réussira (presque) !!!

à écrit le 19/06/2015 à 8:50
Signaler
Arrétez de nous prendre pour des "jambons" INSEE ou pas regardez l'environnement ? toujours du conditionnel !!!!!

à écrit le 19/06/2015 à 8:36
Signaler
empiriquement, tous les gens que je connais en sont au mieux a ne pas augmenter, au pire a reduire la voilure ca reduit les inegalites dans le temps de travail et la prise de risques, et vu que le pb de la france c'est un pb d'egalitarisme, ca va...

le 19/06/2015 à 17:39
Signaler
ça s'est toujours le problème du ressenti individuel, car je pourrais vous donner le mien qui est complètement inverse, on sent clairement les projets et du coup les embauches repartir dernièrement, et je travaille avec les industriels... donc un re...

à écrit le 19/06/2015 à 8:05
Signaler
Un simple appel d'air pour le travailleur détaché!

à écrit le 19/06/2015 à 7:56
Signaler
Pour réduire le chômage il faut faire de vraies réformes structurelles, réduire le périmètre de la sphère publique mais le chômage va baisser par les emplois bidons d'avenir mais la pression fiscale n'est pas prêt de baisser sur les productifs

le 19/06/2015 à 17:41
Signaler
merci pour l'analyse de bistrot, et on attend toujours la liste de ces fameuses réformes structurelles (pléonasme visiblement de régression sociale), de toutes façons pour un libéral de bas étage, l'état social sera toujours en trop

le 19/06/2015 à 19:23
Signaler
@ clem : démagogie et qualificatifs gratuits de dénigrement ! qui peut se féliciter de la destruction massive des emplois par les impôts et charges et donc à cause des gigantesques gaspillages du secteur public et politique ? qui peut être contre u...

à écrit le 19/06/2015 à 7:22
Signaler
Des emplois aidés? Tout le système est devenu un mensonge. On trompe l'électorat pour faire réélire Hollande.

à écrit le 19/06/2015 à 7:21
Signaler
Embaucher aujourd'hui un salarié en France ne rapporte plus d'argent à l'entreprise car la valeur ajoutée est confisquée par les taxes et les charges. Même si le salarié participe à une augmentation du chiffre d'affaire, l'entreprise n'arrive pas à c...

le 19/06/2015 à 10:37
Signaler
D’après la commission européenne, lorsque que toutes les charges sont prises en compte, c'est-à-dire : - Consommation - Travail salarié - Travail non-salarié - Capital des entreprises - Revenus des entreprises - Stocks de capital Allemagne et ...

le 19/06/2015 à 13:55
Signaler
1% d'écart sur 100000€ de chiffre d'affaire représente 1000€, sur 5 ans = 5000€. Cela permet d'investir dans du bon matériel. 1% d'écart est loin d'être négligeable quand on est sur le fil du rasoir. La protection française a du plomb dans l'aile. Il...

le 19/06/2015 à 15:05
Signaler
"Ce qui permet d’attirer plus facilement les investisseurs" INVESTISSEMENT FRANCAIS, Euler Hermes: 2014 : réel +0%. 2015 : prévisions +1%. 2016 : prévisions +2,6%. INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS, Ernst & Young : > 2011 : - 4% (540 projets) ...

le 19/06/2015 à 16:38
Signaler
vous oubliez PIB 2014: : France : 0.2% , Allemagne: 1.6%, GB : 2.8%, chômage : Fra,ce 10.5%, Allemagne: 5%, GB: 6% (source Eurostat) Ca ce sont de vrais chiffres REELS et non des prévisions par nature TRES aléatoires qui de toute façon ne sont pas fa...

le 19/06/2015 à 19:27
Signaler
la micro reprise est due à la baisse du pétrole et de l'euro, qui peut penser que c'est durable ? et comment peut on propérer quand on a le record d'impôts et charges d'europe ? comme si on attendait que lemaitre gagne le 100m après lui avoir mi...

le 20/06/2015 à 7:47
Signaler
Citation : "vous trouverez bien une place disponible dans un asile." - Ben non justement, c''est la crise donc pas de place pour moi. C'est pourquoi je suis sur LaTribune :) Soit dit en passant, je suis bilingue, expert dans mon domaine avec une carr...

à écrit le 19/06/2015 à 7:07
Signaler
Donc nous n aurons aucun moyen de vérifier les dires de l Insee ? Propagande peut être ! Et il se pourrait même que le nombre de chômeurs augmente alors que tout va de mieux en mieux .!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.