"La mère des batailles, c'est la justice fiscale" (Berger)

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a appelé mercredi le gouvernement à mettre en place "une vaste réforme fiscale" pour répondre à la crise des "gilets jaunes", estimant que "la mère des batailles, c'est la question de la justice fiscale" et qu'il faut "beaucoup plus de solidarité".
(Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)

Réagissant sur France Inter à l'annonce par le Premier ministre de la prochaine tenue d'assises de la fiscalité, M. Berger a demandé "une vaste réforme fiscale qui fasse peser davantage l'impôt sur le revenu que sur les impôts indirects", car ils "pèsent sur les ménages les plus modestes beaucoup plus que sur les autres".

La question de la justice fiscale

"Dans l'immédiat", il a à nouveau demandé "une tranche d'impôt supplémentaire sur les très hauts revenus", car il faut "beaucoup plus de solidarité de ceux qui gagnent beaucoup". Interrogé sur la possibilité d'instaurer une tranche supérieure taxée à 75% au lieu de 57% actuellement, il a estimé qu'il fallait "discuter, mais ça peut être 60%".

"Il faut également que la transmission de patrimoine soit davantage taxée", a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agirait des personnes ayant "beaucoup de patrimoine", car "50% du patrimoine est détenu par 10% de la population".

"La mère des batailles, c'est la question de la justice fiscale", a-t-il insisté.

Estimant par ailleurs qu'il faut "recréer des espaces de discussion et de dialogue", il a invité les "gilets jaunes" à "passer de la colère à l'engagement" en rejoignant "les organisations qui portent des propositions".

Il a appelé à "remettre du processus démocratique", car selon lui, "il y a trois choses qui vont nous péter à la figure: les inégalités sociales (...), la question écologique, environnementale (...) et la question démocratique", car "ce qui est en train de se jouer c'est aussi une forme de délitement démocratique".

"Évidemment il faut manifester de la colère à certains moments, de l'indignation", mais aussi "de la proposition et de l'engagement dans la responsabilité", a-t-il exhorté.

(avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 06/12/2018 à 9:46
Signaler
C’est surtout de simplification et de plus de lisibilité qu’a besoin la fiscalité en France !!! Et ensuite interdire aux députés de donner cours à leur créativité débridée !!!

le 07/12/2018 à 6:32
Signaler
à 46.2% de prélèvements obligatoires il n'y a plus de fiscalité juste. Soit on étouffe les talents et créateurs de richesses en les taxant à outrance soit on écrase les petits revenus qui n'en sortent déjà pas. Il n'y aura pas d'autre moyen que de r...

à écrit le 06/12/2018 à 7:34
Signaler
Cela fait 44 ans que les gouvernements successifs font de la "justice fiscale" et ruine la France et les Français ! La véritable mère des batailles, c'est la "fiscalité efficace" : proportionnalité, taux bas, suppression des niches fiscales, abandon ...

à écrit le 05/12/2018 à 18:26
Signaler
Mais pourquoi s acharner sur les revenus du travail qui sont déjà taxés à 60-70% (en prenant en compte les charges salariales et patronales) Il faudrait au contraire limiter les prélèvements à 30% des salaires pour que le travail paie et soit moins ...

le 05/12/2018 à 21:11
Signaler
Ils ne le feront pas. Vous croyez qu'un président ou un premier ministre travail? Il peuvent donner des avis dans le guide Michelin ils sont tout le temps à l’Étrange. Par contre avec leur payent énorme qui ne le servent à rien vu que ce sont nos imp...

à écrit le 05/12/2018 à 16:09
Signaler
Ce n'est pas nouveau et la réforme et simplification fiscale étaient, de memoire, dans le programme du PS, ceci dit la hausse de la csg était dans le programme de en marche et sur l'autre bord on avait la hausse de la TVA, ce qui n'est pas mieux côté...

à écrit le 05/12/2018 à 14:29
Signaler
La première chose à faire à mon avis est de revoir le principe de non affectation des recettes aux dépenses (et de gratuité des services publics) car il n'y a plus consentement à l'impôt. Il faut probablement affecter des redevances (ou à défaut des ...

à écrit le 05/12/2018 à 13:43
Signaler
Berger est le type de syndicaliste qui ne sert à rien. Il signe tout ce qui bouge.Il se dit réformateur, oui mais pour les patrons, et détruit les acquis des salariés. il ferait mieux de dégager lui aussi. Ce type est la honte du syndicalisme françai...

à écrit le 05/12/2018 à 12:07
Signaler
L'impôt sur le revenu n'est payé que par 42 % des contribuables et la TH par 20%. Monsieur Bergé veut donc faire payer l'IR par tous les français? Une solution , fusionner l'IR avec la CSG et rendre ce nouvel impôt progressif mais non confiscatoire....

le 05/12/2018 à 14:34
Signaler
Bien voir que si on retire des impôts directs les allocations on a un système algébrique. Ainsi un impôt peut être à somme nulle et dans ce modèle une droite peut être un impôt progressif (il suffit qu'elle commence dans les négatifs).

à écrit le 05/12/2018 à 11:56
Signaler
Pétition : Les Foulards Rouges demandent le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-d%C3%A9fendons-la-r%C3%A9publique-et-exigeons-le-retour-de-l-%C3%A9tat-de-droit

le 05/12/2018 à 12:54
Signaler
Foulard rouge de chez Hermès ?

à écrit le 05/12/2018 à 11:19
Signaler
Modifier les tranches ok MAIS pas à la facon BERGER qui veut deresponsabiliser plus de la moitie de la population qui se moque des impots ils n'en paient pas . Inversement ils faut responsabiliser les riches Un exemple une amende de 135 € represen...

à écrit le 05/12/2018 à 11:17
Signaler
La seule justice c'est de baisser les dépenses publics... Mais évidemment ce n'est pas un suceur de subventions qui va réclamer ça.

à écrit le 05/12/2018 à 10:52
Signaler
Nous sommes déjà englués dans les nouveaux concept d'inégalité, de pouvoir d'achat, et maintenant, c'est nouveau, cela vient de sortir, la justice fiscale.. dans un pays où plus de la moitié des ménages ne paient pas l'impôt sur le revenu.. Vaste réf...

à écrit le 05/12/2018 à 10:46
Signaler
La CFDT est le syndicat dont les sympathisants ont le plus voté Macron au ...premier tour de la présidentielle. D'après une réalisée pour Liaisons sociales, ils l'ont fait à 48%.

le 05/12/2018 à 12:50
Signaler
que la CFDT ne s'est pas montrée d'une virulence extrême pour défendre les droits et acquis des travailleurs face aux réformes macroniennes. Et cela a beaucoup compté dans le discrédit du syndicat CFDT, pour complaisance, (CGT, Sud, FO pour insuff...

à écrit le 05/12/2018 à 10:44
Signaler
Comment peut-on encore oser passer dans les journaux des interviews de Bergé ? Son travail a été de s'en prendre à la CGT dans les entreprises, point. Adepte de la loi sur le travail qui casse les droits des salariés, adepte de la retraite par points...

le 05/12/2018 à 10:49
Signaler
Ne pas confondre Berger et Bergé: rien à voir!

le 05/12/2018 à 11:15
Signaler
La cgt est la principale responsable de notre destruction du secteur productif avec ses grèves à répétition qu ont conduit tous nos gouvernants â reculer devant toutes les réformes que nos voisins ont entrepris

le 05/12/2018 à 17:32
Signaler
@jean "qu ont conduit tous nos gouvernants â reculer devant toutes les réformes que nos voisins ont entrepris" Ils ont donc bien fait.Sinon, je me méfie de ceux qui évoquent continuellement le bienfait des réformes ce sont ceux qui sont raremen...

à écrit le 05/12/2018 à 10:06
Signaler
Je ne comprends pas bien ce qu'il veut dire. Il y a déjà 50% des foyers qui ne payent pas d'impôt sur le revenu. Rajouter des seuils, je veux bien, mais attention, les cadres (entre 3 et 5 KEuros) est la catégorie la plus matraquée, et elle le sera e...

à écrit le 05/12/2018 à 9:24
Signaler
Toujours nostalgiques des régimes confiscatoires dont les résultats e fait de bien être de la population ont toujours été catastrophiques.

à écrit le 05/12/2018 à 8:46
Signaler
Voilà où notre société oligarchique nous a mené, vers des syndicats qui appellent à ne plus manifester. Je pense que maintenant il est facile de comprendre pourquoi les syndicats français ont aussi peu d'affiliés hein et pourquoi malgré tout ils ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.