Le président Macron compare les retraites des agriculteurs à celle des cheminots

 |   |  295  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Interpellé par un cheminot au Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron a parlé de cash de la future réforme de la SNCF dont Matignon doit préciser la méthode ce lundi. « Le monde n'est plus comme avant » a-t-il dit : on ne peut pas avoir d'un côté des agriculteurs « qui n'ont pas de retraite » et des cheminots embauchés avec le même statut « qu'il y a 50 ans » a dit le président de la République, lui-même « petit-fils de cheminot ».

Le président Emmanuel Macron a comparé les retraites des agriculteurs à celle des cheminots, face à l'un de ces derniers qui l'avait interpellé pour s'inquiéter de la réforme annoncée de la SNCF, au cours de sa visite samedi au salon de l'Agriculture.

"Je ne peux pas avoir d'un côté des agriculteurs qui n'ont pas de retraite et de l'autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer", a répondu M. Macron face aux inquiétudes de ce salarié de la SNCF.


"Je suis petit-fils de cheminot, allez voir les agriculteurs, ils n'ont pas de statut... faut pas raconter de craques aux gens. Vous avez quel âge? Vous n'avez pas le même rythme que mon grand-père qui était cheminot", a déclaré le président, tout en assurant ne pas vouloir "tout casser".


M. Macron a ajouté qu'il n'était "pas du tout pour rogner sur les salaires. "Mais on a des éléments de statuts et une gestion de l'entreprise qu'il faut adapter" et "pour votre génération c'est mieux", a-t-il poursuivi.


"Le monde n'est plus comme avant. Je ne vais pas faire rentrer un cheminot [à la SNCF avec un statut] comme il y a 50 ans, ce serait fou!" s'est exclamé le président tout en promettant au cheminot qu'il "viendrait sur le terrain".


Matignon doit faire connaître lundi la méthode et le calendrier de la réforme de la SNCF qu'il va entreprendre à la suite de la présentation, la semaine dernière, d'un rapport sur la question. Réalisé par l'ex-patron d'Air France Jean-Cyril Spinetta, il lançait une quarantaine de pistes de réformes pour la SNCF, dont la transformation en société anonyme et la fin du statut des cheminots à l'embauche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2018 à 10:03 :
Comment ne pas être d'accord avec les déclarations de notre président.
Bien évidemment que ça tombe sous le sens .
À la place des cheminots, j'aurai honte, sachant que ce statut date au temps du charbon.
J'espère que Macron ira jusqu'au bout.
a écrit le 28/02/2018 à 21:22 :
Le cheminot l'agresse de manière impolie au salon de l'agriculture, Macron ne se dérobe pas et entame le dialogue, au contact et cash.
Qui peut penser qu'un cheminot arrive à la cheville d'un paysan en ce qui concerne la pénibilité du travail? Osez comparer les taux de suicide respectifs de ces professions.

Avez-vous oublié les pitres qu'on a subi ces dernières années?
Mittterand était le roi des menteur, Chirac décidait de rien, Sarko faisait du vent, Hollande l'anguille motorisée...qualité commune: hypothéquer l'avenir et transmettre un déficit toujours plus lourd au suivant.
Par un incroyable coup de chance, le président par défaut se révèle être à la hauteur et va au charbon. Rien que pour ça , merci!
Si on avait eu Marine, le bousier serait de taille XXL...même pas foutue de gérer sa famille celle là , alors un pays entier?
a écrit le 27/02/2018 à 13:59 :
A-t-il comparé aussi le montant des cotisations versées ?
a écrit le 26/02/2018 à 17:10 :
l'agriculteur qui vend sa ferme à un chinois me fait pleurer ,,, bonne retraite !
a écrit le 26/02/2018 à 16:57 :
Le gouvernement pourrait améliorer le sort des agriculteurs retraités au lieu de réduire celui des cheminots, afin de réduire le "décalage". En fait l'argument de Macron n'est pas si logique qu'il n'y paraît, il est seulement perfide et joue sur l'émotionnel, et en plus il créer du ressentiment entre les catégories de travailleurs...mais la plupart des gens en sont bien conscients et perçoivent parfaitement l'hypocrisie de ce genre de discours
Réponse de le 26/02/2018 à 21:32 :
Effectivement les comparaisons sur des métiers différents ne sont pas forcement judicieuses, mais les faits sont là. une dette colossale notamment due à ce statut, qui est loin d'être désavantageux. ( opinion basée sur l'expérience de cheminots partis récemment en retraite)
Réponse de le 27/02/2018 à 17:12 :
2600 km de lignes TGV à un coût moyen de construction de16 millions €/km... soit 42 milliards. Pile poil le montant de la dette.

En réalité, c'est une simplification, l'état et les collectivités ont apportés les 2/3 des crédits de construction mais reste une quinzaine de milliards imposés à une structure sans capacité financière suffisante et depuis ne peut qu'accumuler des dettes, pour parler de SNCF réseau.

Il y a eu également d'énormes erreurs d'appréciation dans la rentabilité des liges TGV. La première ligne avait couté 5 millions €/km, contre 20 pour la ligne LGV méditerranée. Et ça a amené l'entreprise à devoir procéder à des dépréciations d'actifs énormes (12 milliards).

La question du statut des cheminots est résiduelle dans le déficit et la dette et c'est malhonnête de le prétendre comme le fait le gouvernement.
Réponse de le 13/03/2018 à 12:35 :
Pas d'accord avec vous. L'argument de Macron repose sur le fait que le statut d'embauche qui remonte à 50 ans ne peut plus être la norme, et les conditions qui le sous-tendaient n'ont plus rien à voir avec les réalités actuelles, qui ont supprimés les dureté du travail. Leur statut doit donc évoluer, et il a raison.
Ce n'est pas perfide que de le comparer à d'autres statuts. Ce qui serait perfide, c'est justement de laisser la situation en l'état.
Enfin, pas besoin de Macron pour que les Français aient conscience des privilèges de quelques-uns en regard des autres. Prenez le train, subissez quelques grèves en toute impunité des grévistes, et vous saurez à quoi vous en tenir.
a écrit le 26/02/2018 à 16:07 :
Mr le président aurait pu comparer la retraite des agents de la banque de France et celle des agriculteurs, il aurait pu comparer la retraite des députés et celles des agriculteurs, il aurait pu comparer la retraite des ministres et celle des agriculteurs, il aurait pu comparer les retraites des banquiers de chez Rotchild et celles des agriculteurs, les retraites des présidents et celles des agriculteurs !!! Bref, on peut tout comparer ... mais il faut veiller à ce que ce soit équitable !!! Évidemment, devant un public d'agriculteurs en plein salon d'agriculture il ne va pas dire que les agriculteurs sont privilégiés .... Mais qui des banquiers de la banque de France ou de chez Rotchild ou autres ou des cheminots sont des privilégiés ???? Mais qui des Ministres ou des cheminots sont les privilégiés ? etc .....
a écrit le 26/02/2018 à 14:42 :
On ne peut pas comparer des choses incomparables. Il ne faut pas mettre tous les agriculteurs dans le même panier. Il y en a qui sont richissimes et leur patrimoine foncier n'est pas comparable avec celui des cheminots.
Arrêtez de monter les gens les uns contre les autres . La France n'a rien à y gagner.
a écrit le 26/02/2018 à 14:07 :
Recours aux ordonnances pour réformer le statut de cheminot c'est très bien mais surtout des rustines car une seule réforme sur les 35 retraites spécifiques ? le Président à la main tremblante exactement comme ses prédécesseurs. Beaucoup de bruit et d’enfumage pour pas grand chose. Décidément les énarques son tout bon à pantoufler dans les ministères...
a écrit le 26/02/2018 à 13:34 :
Le Président de la France qui vit bien, joue la zizanie sur le thème du en même temps.
Les Français aimeraient en même temps ne pas être pénalisés par la CSG au profit de la suppression de l'ISF. En même temps, le français lambda aimerait ne pas être taxé sur les plus valeurs immobilières dont les riches pays du Golfe sont exonérés. Et en même temps, la classe moyenne aimerait que la solidarité soit partagée par les allergiques à l'impôt.
a écrit le 26/02/2018 à 13:14 :
Emmanuel Macron ferait-il enfin l'unanimité ?

Plus sérieusement, la posture adoptée par nos syndicats « jaunes » ne changera-t-elle donc jamais ?

Rappelons que les grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) sont édictées par la Commission européenne, laquelle fixe et impose les politiques économiques de rigueur aux pays membres (article 121 du TFUE).

Conséquence ?
Manifester contre les gouvernements successifs est absolument sans objet et hors sujet !

Les grands responsables syndicaux, aux ordres de la CES - confédération européenne des syndicats - qui est elle-même à la solde de la Commission européenne, savent bien que nos dirigeants et responsables politiques ne sont que du petit personnel, des agents de communication, des lampistes.

Le rôle des syndicats consiste aujourd'hui, en réalité, à neutraliser le mécontentement populaire en le canalisant dans une mauvaise direction.

Leur rôle ne devrait-il pas de véritablement et efficacement défendre les travailleurs plutôt que le pouvoir européiste en place depuis tant d'années ?

L' UPR, l' Union Populaire Républicaine, dans son programme législatif (point 68), reconstituera un syndicalisme indépendant, jouant enfin le rôle naturel et honorable de vrais représentants du monde salarié.
S'informer n'engage à rien.
https://www.upr.fr/
Réponse de le 24/04/2018 à 18:36 :
Des lampistes peut-être mais qui nous coûtent très chers
a écrit le 26/02/2018 à 12:55 :
ben si on parlait des retraites des députés,sénateurs , ministres et anciens présidents
il faut pas analyser en comparant sinon on monte les français contre les français.
Le respect est aussi démocratique
a écrit le 26/02/2018 à 11:27 :
"Je suis petit-fils de cheminot, allez voir les agriculteurs, ils n'ont pas de statut... "

Politique classique de diviser pour régner, s'il n'y avait pas les médias de masse cela ferait belle lurette que les politiciens qui continueraient d'utiliser cette lamentable stratégie se feraient couvrir de goudron et de plumes.

ET s'il pouvait nous éviter les allusions à sa famille qui s'était opposée à sa liaison avec une vieille cela ne serait pas du luxe, merci.

Quel bavard impénitent bon sang, rendez-nous Sarkozy !
a écrit le 26/02/2018 à 10:37 :
Et il pensait que la Guyane était une ile également.

40 ans, c'est le moment d'aller faire une petite vérif chez l'ophtalmo hein...
a écrit le 26/02/2018 à 10:23 :
Macron ce pseudo énarque qui ne connais rien à la réalité des terrains.La seule chose qu’il sache faire est de compter les billets....vert d’en cha Rotschild.
a écrit le 26/02/2018 à 10:21 :
Un cheminot passe plus de temps à la retraite que pendant son activité. 1200 retraités cheminots pour 800 cotisants un déséquilibre qui dure depuis X années cela n'est plus admissible. Le Président Macron doit réformer dans le dur la sncf et cette caste s'il le faut en force ! Il doit aussi réformer les 35 retraites spécifiques !!!!!!!
Réponse de le 27/02/2018 à 15:41 :
camarade verite/// 2 ///je suis pas d accord avec toi , mais macron a promis la justice des retraites mais y arriveras t il le mois de mars nous le diras,???
Réponse de le 02/03/2018 à 12:04 :
personne ne s 'offusque des retraites des elus qui cumulent qui se reclassent ni edf financé par une taxe d'acheminement et bien d'autre encore.......l'egalite n'est pas respecté du tout quant aux agriculteurs ou autres qui ne cotisent pas ou pas assez qui touchent le minim vieillesse financé par qui ?c'est en rien comparable à celui qui a travaillé toute sa vie bien cotisé qui se retrouve avec 1500 euros A QUI ON PRELEVE ENCORE ET ENCORE VOUS TROUVEZ CA EGAL...........parfois à charge ses parents et parfois ses enfants..... une castre surement pour les hauts fonctionnaires monsieur..... sourire cordialement
a écrit le 26/02/2018 à 9:53 :
Notre Président aurait pu également comparait les retraites des Policiers et celle des Gendarmes par rapport à celle des cheminots.
Réponse de le 26/02/2018 à 11:46 :
Exact , " il aurait pu faire plus" !! :

Les cheminots et la RATP: retraite à 100% des 6 derniersmois de salaire
Policiers,Gendarmes : bien du mal à atteindre le maxi autorisé (!!!) de 75%, en prologeant son activité jusqu'a 62 ans, vu les diplomes demandés même pour les grades les plus bas !! (le bac ?? rigolade !!! les gardiens de la paix ont la licence minimum pour pouvoir espérer réussir le CONCOURS d'entrée !!! )
Alors, en rentrant à 26 ans, je vous laisse calculer pour atteidre 75% et JAMAIS 100% puisuqe interdit, alors que SNCF et RATP, eux, le peuvent !!

POURQUOI ???
Réponse de le 26/02/2018 à 13:50 :
Gendarme logé gratuitement pendant toute sa carrière, effectue un investissement locatif à forte défiscalisation (ancien Robien, Périssol et actuellement Loi Pinel, jackpot.
a écrit le 26/02/2018 à 8:42 :
Sans l'aide de l'etat (et l'UE) n'y en aurait plus des agricultures.
Sans l'aide de l'etat n'y en aurait plus le SNCF.
Mais les caisses de l'etat sont vides.
Réponse de le 26/02/2018 à 9:46 :
Apparemment de l'argent il y en a toujours pour les retraites et les régimes hyper spéciaux de nos bons hommes politiques, mais leurs multiples avantages, on n'en parle pas
Réponse de le 26/02/2018 à 13:16 :
Je suis femme de cheminot (de la base) mais également fille d agriculteur. Au niveau retraite mon père avait environ 850€ , mon mari a actuellement 1150€ ( en incluant 10% pour famille nombreuse). Par contre si on compare les cotisations retraites payées durant l activité, Ça passe du simple au double ( double pour la sncf). Donc Mr Macron comparez ce qui est comparable
Réponse de le 27/02/2018 à 11:09 :
"Mais les caisses de l'etat sont vides".

Logique avec le montant de la fraude fiscale qui se situe dans une fourchette de 60 à 80 milliards d'euros pour la France.Plus facile de faire des ordonnances sur les salariés du privé ou les cheminots que recuperer le pognon,non ?
Des caisses vides mais pas pour une réforme de l'ISF qui va encore en donner plus aux riches au détriment des autres categories.Sans oublier les 1,7% de CSG. Pour ne rien arranger, les pensions d’invalidité ne sont plus, depuis le début de l’année, assimilées à des revenus d’activité dans le calcul de la prime d’activité, cette aide réservée aux travailleurs aux faibles ressources. Conséquence : “environ 7.000 titulaires de pensions d’invalidité touchaient cette prime d’activité et en sont désormais privés.
a écrit le 26/02/2018 à 5:48 :
MACRON doit supprimer l'avantage du poste de président de la république en supprimant sa nomination à vie au Conseil Constitutionnel
Un ancien président de la république coute plus de 1 million d'euro par an, quand il n'y a plus d'argent pour les uns il n'y a plus d'argent pour les autres :
MACRON soit exemplaire REFORME LE STATUT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
1 AN COTISE = 4 trimestres et cela également pour les parlementaires etc...
Réponse de le 26/02/2018 à 8:48 :
Vous pourriez ajouter toutes les subventions annuelles aux associations diverses et avariées, l'AME, les grasses subventions à une presse que presque plus personne ne lit, les autres subventions à des machines qui ne produisent que du vents, les OPEX où nous n'avons rien à y faire (Syrie) etc...Mais c'est "l'état qui paye".
a écrit le 26/02/2018 à 5:41 :
mettre les uns contre les autres est la preuve que MACRON n'applique qu'une idéologie.
Ce n'est pas le statut de la SNCF qui pose problème mais bien le manque d'investissement et la politique du tout TGV ou LGV;
On peut effectivement supprimer le statut pour les nouvelles embauches, mais cela ne règlera pas le problème des panes récurrentes et des retards des trains. Mais MACRON devrait savoir que le statut social et fiscal des agriculteurs leur est très favorable (règle triennale en matière d'imposition, cotisation sociale faible...) ainsi comparer le niveau de retraite d'un agent SNCF ou de tout salarié à celui d'un agriculteur c'est comme les comparer à celui d'un commerçant et artisan qui ne veulent pas cotiser pour ne pas payer de charge !
Quand on veut réformer et comparer il faut alors prendre tout les éléments, un salarié cotise sur TOUT SES REVENUS et ne bénéficie d'aucune aide ou exonération ce qui n'est pas le cas des agriculteurs au BA et au RSI
Réponse de le 26/02/2018 à 10:35 :
Bonjour,
comparons alors ce qui est comparable, par exemple pour un même emploi entre deux, trois pays sensiblement comparables : France, Allemagne et Italie (avec un peu d'Espagne).

http://fr.myeurop.info/2016/06/14/les-cheminots-fran-ais-sont-les-plus-favoris-s-d-europe-14580

On en conclut que :
1/ Les statuts empêchent de faire évoluer les métiers et les salaires
2/ La flexibilité peut s'accompagner d'augmentation des salaires (en contrepartie d'augmentation du temps de travail certes)
3/ Que les modifications de la nature du travail et du temps de travail sont les conséquences des changements de l'écosystème.
Réponse de le 26/02/2018 à 14:31 :
Je suis d accord à 100% avec vous d autant plus que je suis fille d agriculteur et femme de cheminot. J ai donc pu comparer plusieurs reprises les deux statuts . C est vrai que agriculteurs, artisans et commerçants ont bien du mal à vouloir payer des cotisations, et quand vient la retraite, ils sont les premiers à pleurer .
a écrit le 26/02/2018 à 0:40 :
La défense inconditionnelle du statut des cheminots est un combat d'arrière-garde. En 2020, la concurrence s'ouvrira aux TGV et si la SNCF n'est pas aussi efficace et compétitive que ses concurrents alors les réformes se feront dans la douleur. Cela ne sert à rien d'attendre ou de disserter sur la retraite des sénateurs. C'est maintenant qu'il faut réformer la SNCF et cela aurait dû être fait depuis longtemps.
a écrit le 25/02/2018 à 23:30 :
Un des slogans des socialistes (et des syndicats) était de lutter contre les inégalités. Alors comment admettre que les cheminots aient un statut privilégié ?
a écrit le 25/02/2018 à 22:08 :
Bonne reponse, mais il ne faut pas s'attaquer que aux avantages des cheminots, sinon ils trouveront toujours des catégories socioprofessionnelles mieux loties qu'eux pour defendre un statut qui a surtout le defaut de ne pas favoriser les plus meritants.
a écrit le 25/02/2018 à 19:43 :
Et les avantages des employès de la BdF
............................................................EDF
.............................................................UE
..............................................................DES MINISTERES
..............................................................DOUANIERS
...............................................................QUI VIENNENT D AILLEURS , ETC , ETC
Tout ce monde au smic et si pas contents qu ils fassent de la politique ,, mais en fin quoi !!
Réponse de le 26/02/2018 à 5:43 :
comme cela ils n'achèteront plus que des produits importés et "LE PAYSAN" n'aura plus que les yeux pour pleurer parce que ses produits n'auront plus de client pour les acheter.....
Réponse de le 26/02/2018 à 9:12 :
@Patbetton
Te fais pas du soucis pour moi j ai rempli la caisse du temps de Chirac .
Et on savaient que ca ne durerait que 20 ans au plus , en contre partie on a laissé l industrie aux Allemands , on peut pas tout avoir n es ce pas .
Avec le recul je crois tout de meme qu on a fait un mauvais choix .
Mais n allez pas dire à Macron ce que je vous écris ,il pourrait nous taxer encore plus .
a écrit le 25/02/2018 à 19:36 :
A l'époque où la SNCF était propriétaire de ses rails, et faisait l'admiration des autres pays pour la haute qualité de son fonctionnement, le statut favorable des cheminots ne gênait en rien ce bon fonctionnement. Le vrai problème actuel de la SNCF n'est pas là !
a écrit le 25/02/2018 à 19:22 :
Au fait , après 2022 :
quelle sera le " salaire sans impots " de Mr Macron , combien de fonctionnaires payés par le contribuable seront à son service et quelle sera sa déjà retraite ? Après on pourra parler en transparence , tous chiffres sur table .
a écrit le 25/02/2018 à 17:44 :
Pourquoi ne compare t'il pas la retraite des cheminots avec celle des parlementaires...Pourquoi ne compare t'il pas les avantages des cheminots avec les privilèges des parlementaires?
Réponse de le 26/02/2018 à 4:29 :
Pourquoi ? Mais c'est simple. Il y a le monde d'en haut et l'autre, celui du bas. La lutte des classes en somme.
a écrit le 25/02/2018 à 17:15 :
Je lis avec étonnement les commentaires sur "l'échange "entre le président et un cheminot. Je me permets de rappeler à tous les commentateurs que le vrai sujet est l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire et ne me répondez pas qu'il n'y a qu'à sortir de l'UE.Il ne faut pas non plus oublier que quand vous allez seul de Lyon à Paris , excepté si votre destination est à 5 minutes à pied de la gare de Lyon, vous avez aujourd'hui intérêt à prendre votre voiture car c'est moins cher et tant pis pour la pollution. Je ne sais ce qu'il adviendra pour la réforme de la SNCF mais si il ne se passe rien les cheminots finiront par regretter d'être cheminots.
a écrit le 25/02/2018 à 15:47 :
vous faites exprès de faire des fautes ?
a écrit le 25/02/2018 à 15:38 :
Macron refait le même parcours que Juppé en 1996, loi travail, secu/hopital, sncf, service public, formation pro. Droit dans ses bottes Juppé a lamentablement échoué et a perdu 20 ans de prospérité pour la France. « Le monde n'est plus comme avant ». Les irresponsables politiques non plus.
Réponse de le 26/02/2018 à 8:51 :
C'est normal, ces irresponsables sortent tous du même moule.
a écrit le 25/02/2018 à 15:16 :
Conducteur TGV
Primes de fin d année,travail,parcours,tgv,charbon est Oui,grafications de vacances,annuelle,indemnités heures supplémentaires,allocations de déplacements,(non imposables) horaires de travail 25 h par semaine
Réponse de le 25/02/2018 à 17:35 :
Et toi Bil, tu fais quoi comme boulot, si cela trouve tu as aussi plus d'avantage que d'autres professions ,qui sait ?
a écrit le 25/02/2018 à 14:56 :
ont a voulue donnee une retraite aux paysans il y quelque annees c est tres bien , mais ont n a pas tenue comptes que ce sont CERTAINS PAYSANS qui ont le plus de patrimoine en france c est pour cela qu il faut taxe plus le patrimoine foncie agricole CAR SE SONT CEUXQUI TOUCHE LE PLUS D AIDE DE L EUROPE ET EN PLUS ONT LEURS DONNE UNE RETRAITE AVEC L ARGENT DES RETRAITES OUVRIER? ALORS QU IL N ONT QUE TRES PEUT COTISEZ???
a écrit le 25/02/2018 à 14:18 :
On peut ne pas aimer ce président mais il faut au moins lui reconnaître sa franchise et donc son courage. On n'est pas dans la langue de bois où il ne faut surtout pas choquer son interlocuteur. Concernant les cheminots, quiconque de bonne foi ne peut nier que la condition de vie des cheminots a évolué de façon positive.Le monde évolue et rien n'est inscrit dans le marbre. Il faut donc s'adapter et les revendications que pouvaient avoir à juste titre les cheminots ne sont plus recevables. Les missions de service publique doivent être repensées avec les conséquences qui vont en résulter. Il faut bien évidemment accompagner ces changements afin de ne pas léser les salariés qui seront concernés par ces évolutions.
Réponse de le 26/02/2018 à 17:40 :
Il faudrait alors traiter tous les régimes spéciaux en même temps ...
a écrit le 25/02/2018 à 13:23 :
Il pourrait aussi s'attaquer à la retraite des députés et des sénateurs bien plus avantageuse que celle des cheminots où des agriculteurs..La marque de fabrique de Mr Macron consiste à opposer les uns aux autres,les retraités aux actifs,le privé aux fonctionnaires,les cheminots aux agriculteurs etc etc etc ....
a écrit le 25/02/2018 à 13:23 :
Il pourrait aussi s'attaquer à la retraite des députés et des sénateurs bien plus avantageuse que celle des cheminots où des agriculteurs..La marque de fabrique de Mr Macron consiste à opposer les uns aux autres,les retraités aux actifs,le privé aux fonctionnaires,les cheminots aux agriculteurs etc etc etc ....
a écrit le 25/02/2018 à 12:50 :
est vrais que les paysans sont prisionnier des grande centrales dachat francaise, ;c est la que doit se passe le changement , est se poser la grande question veut ont des produits francais ou des produit etranger dans nos asiettes, si ont veut des produit francais ils faut aide les paysans francais a vivres de leurs prodution en cassent le monopoles des grandes centrales d achat on en en greant d autre plus petite peut etre regionale , est acceptez de payez plus cher les produits des paysans francais???
a écrit le 25/02/2018 à 12:11 :
ASSELINEAU avait compris et expliqué la politique à venir de Macron, dommage, il aura ..bénéficié d' 1 % du temps médiatique de ce dernier !

https://www.youtube.com/watch?v=zTAoTq1C3kg
Réponse de le 26/02/2018 à 9:11 :
Que voulez-vous les électeurs ne lise pas les programmes ? Pourtant tout est dans celui du sieur Macron, le sabordeur de la France, pour ne pas dire le fossoyeur. Résultat, un fêlé à l'Élysée et une bande de nases (pour ne pas dire autre chose) à l'Assemblée Nationale où dans LERM il y a 100 % de gens sans conviction. Pareil au gouvernement avec les Le Maire, les Damartin, les Aurore Bergè, les Édourd Philippe pour les anciens LR. De même pour les transfuges du PS. Celui qui dit ce qui va advenir de la France, en l'occurrence Mr Asselineau, n'est pas écouté ni audible puisque la presse et la TV lui sont confisquées.
a écrit le 25/02/2018 à 12:02 :
J'ai bien fait de refuser la formation de cheminot que me demandais de faire Pôle emploi il y a 10 ans. J'ai refusé a cause du nombre d'heure de travail, des déplacement n'importe où et n'importe quand même les samedi et dimanche soir. Et aujourd'hui, comme a chaque fois avec la droite, ils sont leurs vicitime juste pour emerder les coco...

Puéril et redondant.

Et les agriculteurs... Comme d'habitude on leur roule dessus et on cherche a convaincre le consomateur de payer plus alors qu'il y en a qui s'en mettent plein les fouilles sans lever le petit doigt.

Puéril et redondant..
Réponse de le 25/02/2018 à 14:30 :
excusez mais macron, castaner, griveaux, ferrand, collomb, et quasiment l'ensembles des déput és lerm sont socialisses ou ex socialisses, donc c'est bien la GAUCHE qui gouverne. quant à votre refus des conditions à la SNCF, ça c'est le manque de volonté de travailler, c'est votre problème, la paresse ne se partage pas.
Réponse de le 25/02/2018 à 17:49 :
"Réponse de @apo"

LREM est composé de l"aile droite du PS qui n'aimaient pas les frondeurs trop à gauche pour eux à l'époque ,d'ex-LR et des centriste de droite et quelques verts d’où la loi travail contre les salariés ,les APL etc...( 63 % des LR y sont favorable d'ailleurs comme quoi).Quand à la paresse,il faudrait te connaitre pour savoir si tu n'es pas concerné aussi.
Réponse de le 25/02/2018 à 18:29 :
Une bonne partie des ministres de Macron sont ou était (stu prefère) de droite alors qu'il n'y a pas de socialistes. Quand aux socialistes, ils ont un discourt de gauche pendant les campagne et une politique de droite aux comandes. La mémoire d'un socialiste dure 10 ans. Après il revote pour les même.
a écrit le 25/02/2018 à 11:13 :
Comparaison n'est pas raison, en effet ce ne sont pas les mêmes montants, pas la même intensité de travail, et pas au même âge, alors il ne faut pas se foutre du monde.
a écrit le 25/02/2018 à 11:08 :
Pourvu qu'il ne touche pas au comité d'entreprise SNCF:c'est quand meme bien pratique pour les vacances!
Réponse de le 25/02/2018 à 17:09 :
Surtout pour la C.G.T COMMUNISTE qui en est le Patron, comme celui d'E.D.F : sa principale recette, avec détournements, et dirigeants sur-rémunérés. A REFORMER : direction de ces deux premiers C.E de france, à mettre sous audit permanent.
Réponse de le 25/02/2018 à 17:25 :
Comme tout les grands groupes publics ou privés.Dans le privé ,ce sont plutôt les cadres qui profitent le plus d'un CE.
a écrit le 25/02/2018 à 11:01 :
Bien sur qu'il faut réformer la SNCF, aussi, je propose de taxer ces personnes qui bénéficie d'avantages qui n'ont pas lieux d'être et qui creusent les inégalités entre les classe sociales. il faut également réduire les déficits et faire payer cela aux contribuables qui abuse du système. il faut aussi augmentés les aides aux personnes comme moi qui n'ont pas la chance de travailler ou de payer des impôts.
pour les autres et par la même occasion de gagner un peu mieux votre vie car chacun doit assumer ses choix.

Bien à vous.
a écrit le 25/02/2018 à 10:47 :
Je trouve ce genre de réflexion complétement déplacé dans la bouche d'un président de la république qui doit être le garant de la cohésion du pays. Et la que fait Macron monter les citoyens les uns contre les autres. il n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essais. Pour lui critiquer les privilèges des riches c'est de la jalousie.
Quand au statut des cheminots il ne sera pas supprimé du jour au lendemain, il va certainement disparaitre sur 30 ou 40 ans. Mais il va devoir être remplacé par un autre statut des personnels des entreprises ferroviaires, ouverture à la concurrence oblige, ne serait que pour garantir une concurrence libre et non faussée. Ce nouveau statut fixera les conditions de travail, les grilles de rémunérations etc .Les cheminots ayant des compétences techniques particulières il n'est pas sur que le nouveau statut ne leur soit pas plus favorables que l'actuel notamment pour les roulants. Quand aux retraites le plus gros a déjà été fait par Sarkozy avec une durée de cotisation équivalente aux autres salariés soit à terme 43 ans. Les soit disant ages de départ à la retraite donnés (52 et 57 ans) ne sont seulement que des ages à partir des quels les gens peuvent partir à la retraite mais naturellement avec des pensions minorées et un malus maximum. Actuellement l'age de départ moyen d'un cheminot se situe aux alentours de 59 ans et augmente continuellement. Il faut savoir qu'avant la réforme Sarkozy les cheminots devaient obligatoirement partir à 55 ans ce qui faisait qu'aucun cheminot (à part ceux qui avaient été en apprentissage à la SNCF) ne partait avec une pension complète faute d'avoir assez d'années de cotisation. Ainsi, la réforme sarkozy permet aux cheminots en partant plus tard d'améliorer leur retraite. C'est bien pour ça qu'elle a été finalement acceptée. Si la pension de retraite est calculée sur le dernière année d'activité, contrairement au privé, les primes sur lesquels le cheminot paie des cotisations retraites ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite et représentent souvent entre 25 et 30% de la rémunération. La aussi, dans le système que prévoit Macron qu'un Euro cotisé rapporte le même niveau de retraite pour tout le monde les cheminots risque de voir leur niveau de retraite augmenter puisque actuellement ils paient des cotisations sur des éléments de salaires qui ne comptent pas dans le calcul de la retraite.
Macron essaie de faire croire qu'il va régler d'un coup de baguette un problème d'une grande complexité avec une méthode déplorable, celle du fait accompli et de la stigmatisation d'une catégorie de français qui n'a pas la chance de plaire au président des riches.
Réponse de le 25/02/2018 à 14:09 :
C’est l’intervention du cheminot qui est déplacé. Le président Macron était au salon de l’agriculture pour évoquer les problèmes agricoles, chaque chose en son temps.
Il n’essaie pas de faire croire qu’il va, d’un coup de baguette magique régler le problème des retraites c’est évidemment très sensible et très complexe. Reconnaissez lui le mérite de s’attaquer au problème , ce que les autres n’ont pas eu le courage de faire.
Trouvez-vous normal que les citoyens français aient des prestations sociales (la retraite est une forme de prestations sociales) différentes en fonction de sa profession (cheminots, électriciens, élus de la nation, ...)?
Il ne faut pas non plus se faire d’illusions sur le montant des retraites après la réforme Macron( si il arrive à la mener à son terme). C’est le principe de la retraite par répartition qui est appliqué en France, les actifs financent la retraite des aînés. Le rapport entre actifs/retraités déterminera la valeur du point de retraite façon Macron. Ce rapport diminuant chaque année, les retraites ont peu de chances de progresser à moins d’augmenter les cotisations des actifs et/ou les impôts. En sachant également que l’ensemble des caisses de retraites est largement déficitaire actuellement. Ce n’est le programme de Melenchon qui propose de ramener l’age de la retraite à 60 ans qui va régler le problème.
Macron a une vision pragmatique et globale des sujets de société, ce n’est pas un dogmatique, ce n’est pas un « y a qu’a, faut qu’on » , c’est un réaliste. Dommage pour les doux rêveurs et les révolutionnaires du dimanche.
a écrit le 25/02/2018 à 10:30 :
On peut remarquer encore une fois que la technique Macron c’est le clivage professionnel : diviser, en argumentant l’alignement toujours vers le moins disant en matière de salaires. C’est une technique néo libérale bien connue, développée dans le milieu des années 80, mais qui s’est fortement accentuée depuis 20 ans. Ce n’est qu’une facette de la financiarisation excessive de notre économie .Il ne fallait rien attendre d’autre de la part d’un tel gouvernement. L’idéal d’une politique néolibérale c’est l’ubérisation maximum du travail et que chacun prenne en charge sa couverture sociale. Philosophie typiquement anglo saxonne, qui mène aux dégâts collatéraux sociaux, que nous observons via la mainmise des fonds de pensions sur les entreprises.
Macron affirme qu’on ne peut plus raisonner comme il y a 50 ans. A l’automne de ma vie je ne peux que constater les dégâts réalisés par cette nouvelle société. Elle n’a pas su utiliser l’évolution technologique pour améliorer la condition humaine. La numérisation globale est loin d’être la panacée en matière économique. C’est une enveloppe plaisante a priori, mais qui contient en elle un virus mortel pour l’emploi.
a écrit le 25/02/2018 à 9:26 :
Le principe : annulation de la dette contre réforme de l'entreprise est sain . Air France , la Poste sont passés par là : c'est dure ( je suis ancien salarié de ces deux boites) mais incontournable . Autrement on sort de l'UE , de l'euro et on joue le village gaulois. Il faut que les français soient cohérents et travaillent plus efficacement dans le cadre législatifs
votés au parlement plutôt que de vouloir faire de la politique dans la rue
Bravo Mr Le Président qui a le courage de dire les choses en face et pourtant je n'ai pas voté pour vous et paie trop d'impôt à mon goût.
a écrit le 25/02/2018 à 9:20 :
M'enfin,c'est une bonne comparaison,mais pour être plus juste il faudrait le faire a patrimoine égale,sinon ça n'a aucun sens.D'ailleurs c'est bien pour cette raison que nos politiciens se créé en priorité un patrimoine considérable pour certains, malgré leur excellente retraite.
a écrit le 25/02/2018 à 9:16 :
Classique l'art de diviser pour mieux régner Macron se met dans les pas de Sarko en dressant les catégories les unes contre les autres. Si c'était pour un bien commun l'idée mériterait 'être regardée de plus près mais Macron c'est un nivellement par le bas au seul bénéfice des "chefs de cordée"
a écrit le 25/02/2018 à 9:16 :
En quoi raboter le statut des cheminots va-t-il améliorer la retraite des paysans ? Pourquoi ne parle-t-il pas d'une nouvelle convention collective du transport ferroviaire, avec conditions comparables public et transporteurs privés, qui vont de toute manière recruter des cheminots retraités...
a écrit le 25/02/2018 à 8:53 :
La FNSEA est un syndicat jaune, comme les autres ..

"Dans la foulée du rapport de la Cour des comptes, il a mis fin au système de financement de la FNSEA par des prélèvements publics. Lui aussi l'a payé de menaces et d'agressions. «La FNSEA c'est un peu comme l'UMP, ils se croient tout-puissants. Les attaquer, c'est courir le risque de prendre des coups.»"

http://www.liberation.fr/evenement/2004/02/09/finances-de-la-fnsea-une-affaire-d-etat_468234

https://www.youtube.com/watch?v=_TmCWSMW1is&feature=youtu.be
a écrit le 25/02/2018 à 8:48 :
Macron le rentier donc l'esclavagiste
a écrit le 25/02/2018 à 8:41 :
Au départ, il y avait le travail. Puis Marx a fait intervenir la notion de capital. Maintenant il vaut tenir compte du role de l'énergie. Nous ne sommes plus au moyen age.
Réponse de le 25/02/2018 à 18:19 :
Oh si on est de plus en plus au moyen âge. Celui qui ne s'en aperçoit pas doit être aveugle.
a écrit le 25/02/2018 à 8:29 :
Il pourrait remplacer beaucoup de ses périphrases par le mot "paupérisation" !
Ce serait plus concis !
a écrit le 25/02/2018 à 8:17 :
"Le monde n'est plus comme avant". Macron devrait le comprendre. Voir la note n°6 du CAE. Il faut tenir compte du role de l'énergie dans le développement de l'économie. Qui le comprendra?
a écrit le 25/02/2018 à 7:46 :
Et pour les retraites de nos politiques et leurs avantages ??? Ils ne peuvent pas êtres encore comme il y a 50 ans, ne pourrait il pas si attaquer non plus?
Toujours les petits qui trinquent et s'il juge que nos agriculteurs n'ont pas de retraite, qu'attend t'il pour y remédier? À part tout pour les riches je ne vois rien d'autre.
a écrit le 25/02/2018 à 2:39 :
Il a pas tort !! Trop d’avantages ! Je suis pas pour Macron mais là il tape ou il faut ! Raz le bol d’etre A la merci de ces gens qui se croient tout permis parce qu’ils sont cheminots et qui se foutent de vous faire perdre des journées de travail parcequ’ils se croient intouchable !! Ils ne remplissent plus les locomotives de charbon que je sache !! Défendez vous comme vous le pouvez mais on est plus au temps des trente glorieuse
Réponse de le 25/02/2018 à 7:13 :
Tu n'as pas compris qu'apres s'etre occupe des cheminots il s'occupera de toi, en nivellant vers le bas.....? Bonne chance pour la suite...
Réponse de le 26/02/2018 à 14:47 :
+
Si vous pensez que les cheminots sont privilégiés, vous auriez dû intégrer cette entreprise. Et ensuite vous auriez pu critiquer.......
a écrit le 24/02/2018 à 23:59 :
Je sais pas ce qu’il prend mais c’est fort quand meme...
a écrit le 24/02/2018 à 23:51 :
Ce qui est fort avec ce type, c’est qu’il compare toujours les différentes catégories, pour les aligner sur les moins avantageuses !!!!
Si la retraite des agriculteurs est moins avantageuse que celle des cheminots, alors c’est celle des agriculteurs qu’il faut augmenter et non celles des cheminots qu’il faut diminuer...
C’est la même chose à chaque fois dans la comparaison public/privé, ça se fait toujours au détriment du plus avantagé au départ et jamais à l’avantage du plus défavorisé...
Je ne peux plus supporter ses discours...
Réponse de le 25/02/2018 à 2:56 :
Vous avez bien raison, d'ailleurs les nobles de l'ancien régime non plus ne comprenaient pas pourquoi la solution retenue n'était pas que tout le monde devienne noble au lieu de supprimer la noblesse...

Quant au discours, il va faloir vous y faire, c'est le genre que l'on doit tenir lorsque l'on regarde la réalité en face.
Réponse de le 25/02/2018 à 3:29 :
Ba oui....bien sûr
Mince c est si simple ....nivelons tout vers le haut .
Pourquoi on n y a pas pensé avant...
Réponse de le 25/02/2018 à 8:50 :
oui seuls les discours de macron sot efficaces sinon jamais de résultats en bientôt un an, rien de changé uniquement des discours.
Réponse de le 25/02/2018 à 22:57 :
Sacré Curiale... Le problème avec votre comparaison, c'est que la noblesse actuelle, ce n'est pas les cheminots, c'est la bourgeoisie, comme macron, qui font passer des ouvriers, les cheminots pour des privilégiés, face aux paysans. Pendant ce temps, ceux qui otn l'argent, la bourgeoisie, continue à bénéficier de pleins d'vanatges car il faut favoriser les 1er de cordés... Très fort ces dominants : ils arrivent à faire croire aux dominés que les problèmes se situent entre leurs différentes catégories... Evidemment comme j'ai utilisé le smots bourgeois tous les 2 neuroens vont pouvoirs sauter à leurs réponses pré machées de second rang et ne surtout pas se mettre à réfléchir. Ils ont tellement l'impression de faire partie des gagnants...
Réponse de le 26/02/2018 à 23:15 :
Cher Kamerad Chick,

Les nobles étaient des privilégiés. En français, un privilège est un droit exorbitant du droit commun. Le statut des cheminots en fait en ce sens des privilégiés, en particulier par rapport aux salariés du privé. Au fait, ceux-ci ne sont pas tous des bourgeois, loin de là (au risque de vous causer un peu d' inconfort intellectuel, probablement passager).

Cordialement,
Curiale
a écrit le 24/02/2018 à 23:14 :
Macron boite à outils fermer ?
a écrit le 24/02/2018 à 22:41 :
Ce discours est totalement insupportable!
Et dire qu’il a participé à un gouvernement soi-disant socialiste!
Cette vision de société de DRH de startup est écoeurante!
a écrit le 24/02/2018 à 22:20 :
Il est de bon ton de rappeler que contrairement à ce que veulent faire croire les européistes, les fonds touchés par les agriculteurs dans le cadre de la Politique agricole commune -PAC- sont en réalité l’argent versé par les Français à l’Ue et que le gouvernement français n’a aucune prise sur les traités commerciaux négociés par l’Ue avec d’autres régions du monde, comme le traité Ceta ou l’accord avec le Mercosur.

Le modèle d’agriculture ultra productiviste gravé dans le marbre des traités européens est celui d’une agriculture qui condamne à terme l’existence même de l’agriculture traditionnelle et familiale française, ainsi que la notion de terroir..
CQFD
Réponse de le 25/02/2018 à 9:22 :
Ça devrait plutôt s'appeler "Merdasûre" !
Réponse de le 25/02/2018 à 12:27 :
EXAT? ??C EST MALHEURUX DE DE DIRE MAIS 50%DES PAYSANS FRANCAIS SONT SOUTENUE ARTIFICIELLEMENT PAR DE L ARGENT FRANCAIS ? C EST CE QUE DIT EXATEMENT MACRON ON EST PAS BON ? SANS LES AIDES ET LES PRODUIT CHIMIQUE ONT EST MEME NUL DE VOULOIR PRODUIRE ENCORE CES PRODUITS CHER EST EMPOISONNEZ???
a écrit le 24/02/2018 à 22:01 :
Bravo M. Le President.
Je n'ai pas voté pour vous mais je constate que vous avez le courage d'affronter des problèmes que vos prédécesseurs n'ont jamais osé affrontés.
Réponse de le 25/02/2018 à 2:37 :
Ceux que vous qualifiez de « problèmes » sont des gens.
Réponse de le 25/02/2018 à 8:32 :
......pas les nantis , chouchoutés , car eux ne sont pas des problèmes et ne ralent pas bètement .........
Réponse de le 25/02/2018 à 8:52 :
des paroles toujours des paroles, si cela vous convient nous les ouvriers pas du tout et surtout continuez à voter macron contrairement à ce que vous dites. vous devenez exactement comme macron ,mentir.....
a écrit le 24/02/2018 à 22:00 :
Comme dirait Polony, les distributeurs devront, s'ils s'adressent à des paysans français, leur garantir une rémunération décente. Et que croyez-vous qu'il arrivera, dans un marché ouvert ? Ils iront voir ailleurs.

Grandeur et décadence de Macron passant sur ce coup là à nouveau sous les fourches caudines des GOPE de Bruxelles pour permettre à Mme Merkel de vendre ses voitures en Amérique du sud, chapeau l' artiste ...
a écrit le 24/02/2018 à 20:47 :
Et à tout les ouvriers du btp de France qui travaille pour une misère par tout les temps et qui ne peuvent pas être malades à cause des trois jours de carence et une retraite à ras des pâquerettes 1200 euro avec 200 euro de mutuelle a enlever... juste pour dire au jeune ne travaillé pas dans le btp vous mourrez aux boulot .....
Réponse de le 24/02/2018 à 22:52 :
Bonjour je défend pas du tout Macron mais dire que les métiers du bâtiment ne payent pas fait pas dire n importe quoi. J étais en formation de plomberie et je touchais 1500euro par moi alors que j étais qu' en formation une semaine par mois au centre de formation.
Réponse de le 25/02/2018 à 3:12 :
Sa va trois jours de carences car nous dans la distribution c 6 jours de carence!!!!
a écrit le 24/02/2018 à 20:28 :
Mr Macron,faudrait revoir aussi le statut des 10% de la population qui possèdent 25% de la richesse nationale,dont les revenus ne cessent d'augmenter,pendant que ceux des "riens du tout" ne cesse de baisser.
Réponse de le 26/02/2018 à 9:22 :
Ben c'est fait, il a remplacé l'ISF sur les produits financiers par l'ISF sur le patrimoine immobilier. Comme cela ceux qui ont yacht, avion, objets d'art passe au travers de l'impôt et ceux qui n'ont que de la pierre passe à la caisse. Résultats, ceux qui avaient déjà beaucoup d'argent en auront encore plus puisqu'ils paieront moins d'impôts. Macron n'est qu'un "bankster", pas autre chose.
Réponse de le 26/02/2018 à 17:52 :
10 % qui détiennent pratiquement 50 % ....
a écrit le 24/02/2018 à 20:24 :
A savoir:

Selon l'insee le patrimoine net des agriculteurs est de 920 000€ quand celui des ménages est à 250 000€.

C'est la catégorie la plus riche de France.

Alors certes il y a des misérables, mais c'est à la MSA de revoir son mode de financement des retraites! L'argent il faut le prendre chez les agriculteurs pas aux cheminots!

Franchement Macron est scandaleusement lâche!
Réponse de le 25/02/2018 à 8:39 :
.......Vous avez , ETONNEMENT , raison !!!
Revenu et patrimoine sont deux choses différentes mais sont quand mème des marqueurs de la richesse catégorielle .....
(Allez sur le site INSEE pour verifier , a relativiser surement ! )
Réponse de le 25/02/2018 à 16:10 :
La perspective est trompeuse.

Dans le patrimoine des agriculteurs on comptabilise l'outil de travail: les bâtiments agricoles, le terrain, les machines, et éventuellement les stocks et le bétail.
Malheureusement, les agriculteurs sont très endettés, voire sur-endettés et les terrains souvent hypothéqués, ce qui fait qu'en cas de revente ou de cessation de l'activité, ce sont les banques et les créanciers qui récupèrent tout.
Réponse de le 25/02/2018 à 17:49 :
Le patrimoine net est dettes déduites. Le patrimoine brut dépasse largement le million d'euros! Il reste 4 fois supérieur à la moyenne de celui des autres français.

Les chiffres sont clairs et incontestables.

Pourtant les jeunes, souvent en polyculture élevage, qui ont repris sans héritage et sont gavés de dettes souffrent terriblement et se versent parfois des salaires de misère.

Il y a un scandale non dit, et les gouvernements successifs, la FNSEA et l'UE font une belle petite soupe au profit de certains! Et ce scandale du financement et de la PAC est bien plus grave que les régimes spéciaux de la SNCF.

Je vous laisse imaginer la richesse des gros agriculteurs qui organisent la destruction des biens publics, le lobbying et votent FNSEA! Il y a de quoi trouver de quoi financer les retraites agricoles dans le monde agricole!
a écrit le 24/02/2018 à 20:13 :
Macron est consternant.

Évidemment je trouve le statut des cheminots très favorable et j'aimerais avoir le même.
Cependant j'aurais pu faire cheminot si le souhaitais et je pense que ceux qui ont choisi de faire cheminot l'ont fait aussi pour cet avantage.
On ne peut pas modifier comme cela les conditions sans contreparties.
Réponse de le 24/02/2018 à 22:19 :
Tout à fait. je me rappelle quand j'étais jeune (il y a 55 ans) il n'était pas question pour moi de rentrer à la SNCF à cause des salaires trop bas, des perspectives d'avancement trop minimalistes, etc..etc..
Donc maintenant, il ne faut pas jalouser ceux qui ont passé leur vie à la SNCF.
Bien sûr, il y en a qui ont tiré mieux leur épingle du jeu, mais, ils l'auraient également fait dans le privé
a écrit le 24/02/2018 à 20:08 :
ce rend-t'il compte des inepties qu'il propage? c'est un malade mental pour oser de telles idioties. comment foutre le bordel avec de tels propos. trump est du même genre, invectiver, mentir, salir.
a écrit le 24/02/2018 à 19:40 :
Quel cynisme !!!
Le job du président serait de tirer les gens vers le haut !!
Donc augmenter les retraites des agriculteurs plutôt que de Diminuer celles des autres au nom de l’équité.
Réponse de le 24/02/2018 à 21:44 :
Très bonne remarque ! Ces gens ne proposent que le nivellement par le bas, alors qu’il faudrait tirer vers le haut les bas revenus. Cela améliorerait la consommation des ménages, ce qui contribue pour 70% au PIB français sans compter les rentrées de TVA et l’augmentation de la perception de l’IR. Le bug en économie c’est la croyance . Malheureusement notre président est un croyant dogmatique du libéralisme... Prolétaires vous souffrirez encore longtemps car vous ne comprenez pas ou sont vos intérêts...
Réponse de le 24/02/2018 à 21:59 :
et vous allez les financer comment ces retraites plus elevees ? en taxant encore plus les actifs ? en tout cas ca sera certainement pas en taxant les paysans qui sont exemptes d a peu pres tout ...

Macron a quand meme dit quelque chose de profondement vrai : LE MONDE CHANGE. ce qui etait vrai il y a 50 ans ne l est plus aujourd hui. il y a 50 ans ont produisait et consommait francais. aujourd hui on consomme ce qui est produit en chine et les retraités sont payés en faisant des credits
Réponse de le 25/02/2018 à 8:46 :
c'est le bonheur de la mondialisation et du libéralisme débridé chers a tonton Sam et a son valet , l'Europe !
A son actif on ne peut pas dire qu'il ait avancé a visage dissimulé il avait annoncé la couleur : et tous les anes qui l'ont élu n'ont plus que leurs yeux pour pleurer , et leur filet de voix pour gémir !
Réponse de le 25/02/2018 à 8:49 :
....." et vous allez les financer comment ces retraites plus elevees "
....par une répartition JUSTE des recettes de l'état qui ne cesse de se défausser sur les collectivités locales tout en augmentant continuellement les impots et en dégradant les services publics : il y a un GROS bug de gestion et de distribution !!!
a écrit le 24/02/2018 à 19:39 :
Bonimenter et tenter de calmer pour faire oublier les GOPE alors que Bruxelles est à la manoeuvre. Au-delà des remugles qui nous viennent d' Europe de l' est et pour calmer le groupe de Visegrad, il y a toutes les raisons de penser que les européistes bruxellois de la grosse commission ont décidé de tailler dans le budget de la PAC pour limiter les dégâts occasionnés par la sortie des anglais -contributeurs nets comme nous au budget Ue-, en même temps que confirmer l' importation de viande bovine qui va achever nos éleveurs grâce à l' ouverture du Mercosur.

Les néo libéraux européistes dont Macron fait partie méprisent d' ailleurs profondément les paysans qui représentent le monde d' hier, d' ailleurs ils méprisent tout l' appareil productif agricole d' où qu' il soit.

Sauf industriel quand il est allemand -le Kommandeur européen- et qu ' il échange en conscience le Mercosur dans le dos de nos paysans pour ouvrir l' énorme marché brésilien à l' industrie de Frau Merkel..
a écrit le 24/02/2018 à 19:37 :
Au-delà des remugles qui nous viennent d' Europe de l' est et pour calmer le groupe de Visegrad, il y a toutes les raisons de penser que les européistes bruxellois de la grosse commission ont décidé de tailler dans le budget de la PAC pour limiter les dégâts occasionnés par la sortie des anglais -contributeurs nets comme nous au budget Ue-, en même temps que confirmer l' importation de viande bovine qui va achever nos éleveurs grâce à l' ouverture du Mercosur.

Les néo libéraux européistes dont Macron fait partie méprisent d' ailleurs profondément les paysans qui représentent le monde d' hier, d' ailleurs ils méprisent tout l' appareil productif agricole d' où qu' il soit.

Sauf industriel quand il est allemand -le Kommandeur européen- et qu ' il échange en conscience le Mercosur dans le dos de nos paysans pour ouvrir l' énorme marché brésilien à l' industrie de Frau Merkel..
a écrit le 24/02/2018 à 19:37 :
Il ne faut pas se tromper, les agriculteurs ont la belle vie, ils passent leur temps dans un tracteur super confortable avec écran tactile, clim, GPS, radio, tel portable, ordinateurs etc… Leur matériel vaut une fortune, ils ne cotissent à rien et ils viennent pleurer pour avoir des aides de l'Europe qu'il critique tous le temps.
Vous feriez mieux de vos sortir les doigts du cul et de vous remettre en cause c’est n’est pas comme ça que vous allez être compétitifs face aux autres pays qui bossent mieux que vous. Bref, au lieu de vous plaindre, vous feriez mieux de bosser plus et de réduire les inégalités.
Pour finir je citerais notre Président : "Plutôt que de pleurer comme vous le faite, vous feriez mieux d'aller bosser et de réfléchir à ce que vous pouvez pour la France."
Bien à vous.
Réponse de le 24/02/2018 à 21:49 :
Ces propos sont digne de quelqu'un qui ne connaît pas le fonctionnement du financement des retraites agricoles. Les exploitants agricoles cotisent toute leur vie à la MSA (40%) de leurs revenus auxquels s'ajoutent les impôts sur le revenu. Ils ont double peine. Leur matériel appartient aux banques. Et ils se lèvent tous les jours en sachant qu'ils vont perdre de l'argent à travailler, alors que nous salariés on investit dans rien. Nos stylos nos ordinateurs nos téléphones appartiennent à notre employeur. On ne prend aucun risque on nourrit personne. Sans agriculteurs c'est 30% de la population française qui sera en danger.
Réponse de le 24/02/2018 à 22:21 :
Etant agriculteur je suis souvent ecoeuré par tout ces commentaires de donneurs de lecons, et c est regulierement que je me demande si mon métier est utile quand je vois comment mon propre pays me desavoue alors que du matin au soir je donne le maximum pour satisfaire à ses demandes... Mais la ce soir, je vais m endormir le coeur léger, car il existe encore des gens intelligents sur cette belle planète, des gens pour qui je serais fier demain matin de me lever pendant que beaucoup profiterons de leur grasse matinée, bonnet sur mes petites oreilles ( oui il fait froid pour celui qui ne profite de l air pur de la campagne qu à travers Karine Lemarchand!!!) Merci Ivoire...
Réponse de le 24/02/2018 à 22:25 :
Kiki
Leur matériel vaut peut-être une fortune, MAIS, s'ils ne cotisent à rien, et qu'ils critiquent tout le temps, ce serait mieux .
De plus, c'est peut-être parce que vous n'avez pas été assez compétitif que nous en sommes là aujourd'hui
a écrit le 24/02/2018 à 19:36 :
BRAVO Mr Le Président !!!
Il faut savoir dire la réalité avec panache !
Ces nantis de la SNCF qui n’ont pas honte de pleurer pour leurs avantages devant des paysans qui s’épuisent et se suicident.
Ras le bol des fainéants gavés !!!
a écrit le 24/02/2018 à 19:32 :
Rétablissez l auto train dans le sud ouest ... Pensez aux personnes âgées qui ne peuvent pas faire de longs trajets avec leur voiture !!
La solution qui est proposé de mettre les voitures sur camion est Stupides ,et polluante et très chère
a écrit le 24/02/2018 à 19:30 :
Il convient de poursuivre le raisonnement de Macron :

exact l'on ne peut pas avoir un avenir différent pour les Français,

a) les Présidents les Ministres et les Parlementaires ont tous vu leurs rémunérations et retraites prospérer à la hausse, très supérieurement à leurs conditions il y a 50 ans ...

b) les Français sont en droit d'être traités a égalité avec les politiciens

c'est bien ca le raisonnement MACRON.
a écrit le 24/02/2018 à 19:28 :
On peut pas avoir des poulets de batterie qui finissent en chicken et une poule de luxe à l’Elysée....
a écrit le 24/02/2018 à 19:27 :
Mr Macron vous etes ptit fils de cheminot mais vous ne connaissez rien au monde des ptits agriculteurs qui ne peuvent venir comme les gros les maecs avec leur tracteurs et les vaches moutons chèvres lapins poules etc vous n êtes qu un ignorant vous je savez même pas combien coûte 1 douzaine d œufs et encore moins le prix d'une baguette de pain et La la nullité totale le prix d'un ticket de métro vous êtes, Le'président des riches le peuple et les classes moyennes vous les méprisez.... je ne vous salue pas ......
Réponse de le 25/02/2018 à 8:32 :
c'est sûr qu'avec ce genre de bouffonnerie en guise d'argument... la France va avancer !
a écrit le 24/02/2018 à 19:25 :
Sur ! Quand on compare les retraites ........
a écrit le 24/02/2018 à 19:25 :
Il les monte les uns contres les autres ,ou comment étouffer des futures grèves et faire passer ses réformes!!
Le pire c'est que ce sont les derniers bastions et qu'avec l'inondation des viandes sud américaine..la boucle est bouclée
J'aimerai pouvoir vivre 10/15 ans de plus pour vour la tronche des travailleurs qui n'auront plus de protection..
a écrit le 24/02/2018 à 19:24 :
Oui c’est vrai nous les maçons on a rien Donc je pense que Macron À raison je Trouve que les cheminots sont trop protégé
Réponse de le 24/02/2018 à 20:30 :
Fallait faire cheminot si on est si privilégié....
Réponse de le 24/02/2018 à 22:35 :
Avez vous seulement pensé un jour à chercher à changer votre situation? Trop facile de mettre vos échecs sur le dos des autres.
Réponse de le 25/02/2018 à 17:30 :
Et qu'est-ce que tu fais au quotidien pour améliorer le sort des maçons ?
a écrit le 24/02/2018 à 19:23 :
C est un gugus qui veut tout réformer sauf ses avantages...nombreux sans doute
a écrit le 24/02/2018 à 19:19 :
Bsr
Tout simplement affligeant...de monter les catégories sociaux professionnelles les unes contre les autres...et surtout vers le bas en prétextant une certaine égalité...
Commencez par vous et toute votre cour monsieur Macron...avec tous ces privilèges que vous gardez à vie...
a écrit le 24/02/2018 à 19:14 :
Bien sur qu'il faut réformer la SNCF, aussi, je propose de taxer ces personnes qui bénéficie d'avantages qui n'ont pas lieux d'être et qui creusent les inégalités entre les classe sociales. il faut également réduire les déficits et faire payer cela aux contribuables qui abuse du système. il faut aussi augmentés les aides aux personnes comme moi qui n'ont pas la chance de travailler ou de payer des impôts.
Et plutôt que de vous plaindre sur votre sort, vous feriez mieux de bosser un peu plus pour les autres et par la même occasion de gagner un peu mieux votre vie car chacun doit assumer ses choix.

Bien à vous.
a écrit le 24/02/2018 à 19:08 :
Moi je fils de la cheminée, j'm'appel ramone !
a écrit le 24/02/2018 à 19:04 :
Enfin ! Les français vont être (peut etre)égaux ! Ouf !
Réponse de le 24/02/2018 à 19:11 :
Bravo !! Tu tombes dans le piège de la division !!super Macron compte sur des mecs comme toi 👎🥂
Réponse de le 24/02/2018 à 20:18 :
On va supprimer toutes les aides inutiles aux agriculteurs qui leur permettent de se constituer des patrimoines colossaux et illégitimes.
Réponse de le 25/02/2018 à 7:38 :
Pour la retraite des agriculteurs il faudrait se rappeller qu' en partant à la retraite ils vont vendre leur exploitation et vont ainsi se constituer un beau capital que les employés de la sncf n'auront pas.
a écrit le 24/02/2018 à 18:55 :
en fait son arriere grand pere ... un peu comme dans le nord , on a tous un ancetre mineur ...
a écrit le 24/02/2018 à 18:55 :
Je propose qu'une partie des 100 milliards de bénéfice du cac40(grace au CICE) serve a renflouer les régimes spéciaux.Comme ça personne n'est en déficit!
Réponse de le 24/02/2018 à 19:07 :
Pas aux regimes speciaux, mais plutot aux agriculteurs qui en ont bien besoin!
Réponse de le 24/02/2018 à 19:22 :
Tiens? Un dinosaure s'exprime. Il reste donc des élus PS... Pour sa culture, s'il regarde au delà de ses oeillères dogmatiques se rappellera sûrement qu'en arrivant au pouvoir le gouvernement Zhérault avait augmenté diverses taxes et impôts de 40 milliards d'€ sur les entreprises, que deux ans plus tard le CICE a commencé à rendre compte tenu du décrochage accéléré de France Inc. Le CICE était donc un tour de passe-passe...
Réponse de le 24/02/2018 à 19:25 :
Tiens? Un dinosaure s'exprime. Il reste donc des élus PS... Pour sa culture, s'il regarde au delà de ses oeillères dogmatiques se rappellera sûrement qu'en arrivant au pouvoir le gouvernement Zhérault avait augmenté diverses taxes et impôts de 40 milliards d'€ sur les entreprises, que deux ans plus tard le CICE a commencé à rendre compte tenu du décrochage accéléré de France Inc. Le CICE était donc un tour de passe-passe...
Réponse de le 24/02/2018 à 19:32 :
Certains ne comprennent pas ce qui se passe et font les vierges effarouchées... Il n'y avait juste qu'à écouter, tout se passe comme prévu. Aucune surprise. Mais on l' entend moins le fanclub Macron 1er, tous roulés dans la farine...
a écrit le 24/02/2018 à 18:50 :
L’objetif est simple ! Travailler le plus longtemps possible et percevoir une toute petite retraite voire plus de retraite du tout !!
a écrit le 24/02/2018 à 18:49 :
e t l' EDF TOUT LE MONDE RETRAITE SUR LES 25 MEILLEURES ANNEES
Réponse de le 24/02/2018 à 19:03 :
Il n’est pas trop tard pour envoyer votre C.V à EDF s.a. L’entreprise recherche toujours des talents motivés...
a écrit le 24/02/2018 à 18:43 :
macron nous fait croire qu’il veut construire une meilleure société,
en fait il entame sa démolition,
il profite de la situation (alignement des planètes ...)
un inspecteur des finances qui se prend pour un président !
les vrais problèmes de sociétés ne sont ni abordés, ni pris en compte par ces gens du gouvernement
le roi entouré de sa cour et la noblesse font tout pour conserver leurs privilèges
Réponse de le 24/02/2018 à 19:06 :
Et oui il sait comment diviser pour mieux régner en racontant n'importe quoi... Il connaît les faiblesses et la mesquinerie des Français et essaye de se les mettre dans la poche. Il doit avoir une sacrée pression des actionnaires qui ont financé sa campagne à travers les médias privés ... En attendant pas un mot sur la relance de la croissance ni sur la transition énergétique qui est absolument nécessaire pour l'avenir du pays. Pas un mot sur l'évasion fiscale qui bénéficie d'une complaisance étatique sans précédent. Pas d'explications sur les traités de libre-échange qui vont détruire encore un peu plus le paysage industriel et l'agriculture...etc etc...
Réponse de le 24/02/2018 à 19:24 :
J’ai bien peur qu’il n’y ai que les ânes pour croire que monsieur Macron veuille construire une société meilleure.
Cela fait 20 ans qu’une minorité s’enrichi de plus en plus et qu’une majorité voit son pouvoir d’achat diminuer. La politique de monsieur Macron tend à pérenniser et aggraver ce système.
a écrit le 24/02/2018 à 18:42 :
Je n’ai pas voté pour Macron,mais il a raison de s occupé des cheminots
Il va touché leur bas de laine,retraite à 52 ans,prime de charbon ext ....
L ouvriers lambdas ne pleure pas comme heus , le maçon qui travaille dehors toute l année n’a pas de prime froid où de chaleur ,journée de récupération ext ext il y va au « charbon «  tout les matins
Le roman serait trop long j arrête ...
Réponse de le 24/02/2018 à 18:54 :
Nous ne touchons pas de prime de charbon celà fait 30 ans que je suis a la sncf et je touche que 1550 euros donc le privilège il est ou les gens dises n'importe quoi
Réponse de le 24/02/2018 à 18:56 :
du grand n importe quoi , la prime de charbon n'existe que dans votre petite tete ! et la retraite est certe a 57 ans , mais partielle , comme partout
Réponse de le 24/02/2018 à 19:01 :
La prime charbon ??? Je suis cheminot depuis 18 ans ( conducteur ) et je ne l ai jamais vu apparaître sur ma fiche de paie !!! Dois je la réclamée ? Demain devons nous souhaiter la fin des tarifs de l électricité et du gaz pour le personnel de GDF et EDF ? Et ensuite prenons le cas des ouvriers d usine qui bénéficient de tarif avantageux sur les produits qu ils fabriquent !!! ( pas partout je sais ) et après on prendra tous les corps de métiers et on leur supprimera leurs avantages aussi petit soit il !! Comme ça le petit français que vous êtes serra heureux et dormira mieux
Réponse de le 24/02/2018 à 19:06 :
Vous avez raison monsieur, le roman serait long... mais il serait plus intéressant s’il etait documenté. Que savez vous des cheminots ? Qu’entendez vous par cheminots ? Parle t’on de ceux qui travaillent de nuit, sur les voies peu importe la météo ? De ceux qui travaillent 7/7 et dorment 1 jour sur 2 hors de chez eux ? De ceux qui, pour 1200 euros par mois, se font cracher au visage 8h par jour ? De qui parle t’on ? Chacun son métier monsieur. Et loin de moi l’idee D’oppser Les uns aux autres. Quant aux primes que vous évoquez monsieur, je mettrais cela sur le compte de l´ignorance ...
Réponse de le 24/02/2018 à 19:10 :
Pension à 52 ans?
Dernière nouvelle.
Et les maçons ont des.primes de froid.
Et la trêve en hiver?
On ne connaît pas?
Et pour les agriculteurs s'ils n'ont pas de pension c'est qu'ils sont indépendants.
Et comme tout indépendant. Ils doivent le faire.eux même leur prime pension.
Réponse de le 24/02/2018 à 19:13 :
Bitos....arrête de regarder BFM TV et TF1.....
Réponse de le 24/02/2018 à 19:14 :
Donc en restant dans votre logique il faudrais prendre le pire métier en France, et encore on pourrais peut être allé chercher plus loin dans le monde, et aligner tout le monde là dessus, c’est ce que l’on appele le dénivèlement par le bas. Moi cela me tue ce genre de comportement les vrai privilégiés c’est des gens comme notre ministre de La Défense (ancienne présidente de la sncf) regardez ces indemnités lors de sont départ et après comparons agacé les privilege d’un contrôleur ou conducteur de train.
Réponse de le 24/02/2018 à 19:16 :
Vous dans tous les cas vous ne percevrez pas de prime pour vos qualités en orthographe.. plutôt que de critiquer les cheminots, vous feriez mieux de retourner à l’ecole.
a écrit le 24/02/2018 à 18:39 :
Total soutien au gouvernement. Les cheminots dont mon pere partent en retraite à 52 a pour les roulants et 57 ans pour les administratifs, personne n'est cassé à cet age là et beaucoup vivent longtemps et bien leur retraite. Mon pere a d'ailleurs deja épuisé la somme de ses cotisations. Resultat : tous les contribuble pnt les 3 milliards de deficit que l'Etat compense chaque année. Qu'on aligne le systeme sur le privé, es privileges d'Ancien Regime sont vomitifset payés avec de la dette que nous et nos enfants payons.

Perso, je suis pres à affronter plusieurs mois de blocage du pays s'il le faut. Et ne suis pas encarté LREM.
Réponse de le 24/02/2018 à 18:58 :
Belle mentalité. En fait vous préférez tirer tout le monde vers le bas. Vous me faites même pas pitié. Vous valez pas plus que tous ceux qui nous mènent à la destruction depuis 30 ans.
Réponse de le 24/02/2018 à 18:58 :
Vous avez raison, il n'y a pas de raison pour que qui que ce soit qui ne soit pas rentier profite d'une retraite en bonne santé, même si il a cotisé plus que les autres c'est un scandale...il manquerait plus que ceux qui sont moins avantagés se battent pour améliorer leurs situations ! Non mais ! Sinon vous êtes encore en conflit avec votre papa à votre âge... ce n'est pas raisonnable..
Réponse de le 24/02/2018 à 19:16 :
Vivement que l’on s’alligne Tous avec les travailleur du tiers-monde, comme ça plus de jaloux car c’est ce vers ce quoi on se dirige. Ce qui coûte le’ plus cher c’est les indemnités des ancien patron de la sncf, comme notre ministre de La Défense, je vous encourage à comparer ces indemnité
a écrit le 24/02/2018 à 18:34 :
Je trouve qu'on peut pas se permettre de dire de tel chose quand après 5 ans on touche une retraite à vie !
Réponse de le 24/02/2018 à 19:36 :
C'est hallucinant que de telles disproportions passent comme une lettre à la poste!
Encore une illustration du plus c'est gros plus ça passe
a écrit le 24/02/2018 à 18:27 :
monsieur macron est intelligent, ilsurfe sur la maladie française, celle du «  c’est toujours meilleur dans l’assiette du voisin » ...au lieu de sa battre pour améliorer leurs situations,les petits réactionnaires en herbe s’en prennent à ceux qui, supposément, ont plus qu’eux...triste pays ...la réalité est toute autre...les cheminots cotisent beaucoup plus que les autres métiers et ont même quelques excédents qu’ils reversent aux autres caisses déficitaires, comme celle des artisans par exemple par solidarité inter régimes. en fait, supprimer le statut et précariser les cheminots va servir à affaiblir une corporation qui ne se laisse pas faire quand on lui tape sur la tête et ça, ça ne plait pas au patronnat qui est dans les starting-blocks pour la privatisation
Réponse de le 24/02/2018 à 19:12 :
Diviser pour régner. La recette n’est pas neuve mais fonctionne toujours.
A noter que monsieur Macron n’a pas l’intentIon de se pencher sur les retraites des parlementaires ou des employés de la banque de France...
Réponse de le 27/02/2018 à 1:05 :
Effectivement, la privatisation est en vue. Pour cela, le contribuable assumera la charge de la dette et le financement des retraites des agents restés sous statut, moyennant une soulte inférieure au coût réel (cf. France Télécom).

Et tous ceux qui considèrent que les cheminots sont des privilégiés seront heureux de payer leurs impôts au profit du CAC 40 ou semblable club.

A moins que les questions de maintenance et de sécurité gérées par le privé leur fassent un jour regretter le bon vieux temps des cheminots "fainéants".
a écrit le 24/02/2018 à 18:26 :
Comme disais Jean Ferrat il y a quelques décennies:
Il faut prêcher le renoncement à ceux qui n'ont pas eu la chance d'avoir un compte en Suisse et de ce coté là rien ne change.
Merci monsieur Macron et au 24% de français qui ont voté Rothschild au premier tour.
a écrit le 24/02/2018 à 18:07 :
il a oublié de comparer les cotisations ; on pourrait également , pour faire preuve d'exemplarité ,parler de la retraite des parlementaires ,anciens présidents et premiers ministres
a écrit le 24/02/2018 à 18:06 :
Hé oui! Mais alors quid du statut hyper hyper avantageux de l' Enim? Les marins , pêcheurs , conchyliculteurs, et marine marchande... les affaires maritimes sont une institution datant de Colbert , donc une petite mise à jour ne serait pas de refus 😅
Réponse de le 24/02/2018 à 18:28 :
Oui nous avons une retraite à partir de 55 ans pour ceux qui ont la chance de rester après la casse de la Marne marchande , mais quand vous êtes sur un chalutier en mer du nord et que l’on pêche jusqu’a Force 10 , comment cela va-t-il se calculer ?
Réponse de le 24/02/2018 à 18:30 :
Oui, il faut les remettre en cause aussi.
Pourquoi devrai-je payer 2 fois par le ticket et par mon impotpour des gens qui ne merite plus cet avantage ? C'est degueulasse, tout ca parce qu'une certains profession peut bloquer le pays, c'est une pratique de mafia.
Réponse de le 24/02/2018 à 18:57 :
on parle un peu du regime des intermitent ?
a écrit le 24/02/2018 à 18:03 :
Il déraille Macron.
a écrit le 24/02/2018 à 17:58 :
"allez voir les agriculteurs, ils n'ont pas de statut... faut pas raconter de craques aux gens".

C'est lui qui raconte des craques :
https://www.la-retraite-en-clair.fr/cid3198585/le-regime-retraite-des-agriculteurs-cotisations-age-depart.html

Au fait, ils ont des terres les cheminots ?
a écrit le 24/02/2018 à 17:54 :
Pourquoi ne pas comparer également, M. Macron, les revenus des présidents, des deputes, des sénateurs, des chefs d’entreprises...et leurs retraites et comparer avec les agriculteurs? Allons jusqu’au bout des choses..!! Mettons tout à plat!!
Réponse de le 24/02/2018 à 18:21 :
La plupart des agriculteurs sont eux mêmes chefs d’entreprise...
Réponse de le 24/02/2018 à 18:41 :
Les fonctions ne sont pas les mêmes ne mélangé pas tout.
Les salaires des présidents représentent leur fonction et leur responsabilité au plus haut de l'Etat, sans oublié que leur salaire ont été considérablement baissé.
a écrit le 24/02/2018 à 17:50 :
Précarité pour tous c est donc ça l égalité aaaah d accord !!
Réponse de le 24/02/2018 à 18:32 :
L'etat met 3 milliard au pot chaque année pour équilibrer la retraite de cheminots, et prend cet argent aux agriculteurs et à tous ceux qui bossent. Et vous osez le justifier ?!
Réponse de le 24/02/2018 à 18:34 :
Il veut nous mettre sur la route d
Réponse de le 24/02/2018 à 19:10 :
Pas 1 centime provient du contribuable pour les retraites des cheminots !!!! Le système est viable pour encore plus de 50 ans et le surplus alimenté les caisses déficitaires !! Ha jalousie quand tu nous tiens !!! Et pour ceux qui penses tenir des mois en cas de conflits majeur à la sncf sachez petites personnes jalouses et méprisantes que 3 semaines suffisent à faire plier le medef car c est bien lui qui attend que les impôts servent à enrichir les patrons
a écrit le 24/02/2018 à 17:45 :
il etre réaliste ! ministre intègre / conseillés vertueux qui sont silencieux eh bien la magie n opère plus...
a écrit le 24/02/2018 à 17:45 :
Bravo le démagogue ! Il se trouve qu il faut comparer ce qui est comparable. Lors de la mise en place des systèmes mutualises de retraite comme de santé le monde paysan comme les indépendants ont refusé de s y joindre. Un mauvais choix, mais que l on ne peut reprocher aux salariés même cheminots qui ont cotisé plein pot. Monsieur Macron aime créer de la division. Ça facilite ensuite sa tâche.
a écrit le 24/02/2018 à 17:44 :
Comparaison affligeante qui n'a comme seul but de dresser une catégorie professionnelle contre une autre. De faire preuve de démagogie en essayant de monter la population contre les cheminots. Le monde change ? C'est certain... avec Macron les pauvres le resteront et les classes moyennes contribueront à l'enrichissement des plus riches !
Réponse de le 24/02/2018 à 18:33 :
Vous ne ferez pas pleurer margot, les cheminots n'ont 'à toucher la retraite pour laquelle ils on cotisé et pas un rond de plus.
a écrit le 24/02/2018 à 17:36 :
Les agricultures "qui n'ont pas de retraites"? Ils n'ont pas de patrimoine (accumulee avec des subventionnes)?
a écrit le 24/02/2018 à 17:31 :
Donc la solution de Macron vu que les paysans n’ont pas de retraite plutôt que d'améliorer leurs statut et leurs vie autant rendre celle des autres plus misérable pour que l’ont soit tous égaux, je suis impatient que l’on nous sorte l’excuse « non mais les ouvrier du tiers monde n’ont rien vous êtes des privilégiés donc on va rabaisser votre vie » par contre nous ça va l’ISF on se le supprime car nous on vaud mieux que ça...
a écrit le 24/02/2018 à 17:16 :
J'ajoute que les cheminots n'ont pas de pactole comme Muriel Penicaud où Florence Parle (675000 euros donnés contre on ne sait quel service rendu vu l'état de la SNCF à même Parly...et pourtant elle n'était pas au charbon à la SNCF )
Réponse de le 24/02/2018 à 19:25 :
Bravo bon commentaire .....
a écrit le 24/02/2018 à 17:13 :
Macron est il en train de dire que les cheminots ne travailleront plus ni les we ni les jours fériés ni la nuit ni avec des horaires asynchrones et auront au lieu de 12 we garantis par an tous leurs we et leurs vacances estivales seront toujours garanties avec leurs enfants ? Et qu'ils rentreront tous les soirs à la maison pour s'occuper de leurs enfants.Car c'est aussi ça le statut, les contraintes et en face des compensations. Sinon le droit commun s'imposera avec doublement des salaires par exemple les jours fériés, obligation légale de l'employeur de garantir 4 semaines de vacances estivales et tous les WE...où il faudra payer plus sur le salaire.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:36 :
Je n’ai pas tous mes week-end ni 4 semaines de vacances en été . Je ne connais pas mes horaires de fin de journée avant la fin de la journée et je n’ai pas le statut cheminot. Normal je ne suis pas cheminot . Arrêtons avec ces privilèges d’un autre temps.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:36 :
Il est en train de dire que si les paysans sont pauvres c'est parce que les cheminots sont riches...

D'après le service de com de l'Elysée, tenir de tels propos relève d'une pensée complexe, que seuls quelques esprits supérieurs peuvent appréhender.

Pour le commun des mortels c'est juste une grosse c........e.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:37 :
Je n’ai pas tous mes week-end ni 4 semaines de vacances en été . Je ne connais pas mes horaires de fin de journée avant la fin de la journée et je n’ai pas le statut cheminot. Normal je ne suis pas cheminot . Arrêtons avec ces privilèges d’un autre temps.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:46 :
Un commercial passera aussi du temps hors de chez lui avec des horaires décalées ...
Arrêtez de pleurnicher un peu. Si c'est si terrible à la SNCF, il faut changer de job, faire autre chose.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:49 :
Ah ah... S'il n'y avait que les cheminots à avoir des contraintes le WE et l'été ... Incroyable de lire ça !
Réponse de le 24/02/2018 à 17:54 :
Etes-vous vous même en train de dire les agriculteurs ne travaillent pas ni les we ni les jours fériés ni la nuit ni avec des horaires asynchrones et ont au lieu de 12 we garantis par an tous leurs we et leurs vacances estivales sont toujours garanties avec leurs enfants ? Et qu'ils rentrent tous les soirs à la maison pour s'occuper de leurs enfants ?
Si « c'est aussi ça le statut, les contraintes et en face des compensations », alors vous devriez en convenir que votre point de vue manque d’objectivité.
Car l’exercice de la profession de cheminot ne semble pas mériter plus que celle d’un agriculteur.
Les contraintes que subissent les cheminots dans leur quotidien sont elles réellement plus importantes que celles des agriculteurs pour mériter une telle différence en terme de retraite?
Mr Macron n’est il pas plutôt en train de dire que l’égalité se doit de continuer d’etre un but à atteindre?
Réponse de le 24/02/2018 à 18:03 :
Vous êtes tellement à côté de la plaque vous autres les cheminots, et pour cause; vous êtes maintenu sous cloche dans votre petit microcosme à vous regarder le nombril toute la journée.
Des déplacements ? Des nuits passées en dehors de chez soi ? Des week-ends travaillés ou des congés imposés ?

Mais sortez la tête de votre poubelle: Vous venez d’enumérer le quotidien de millions de travailleurs, dont je suis, et on ne passe pas notre temps à pleurnicher parce qu’on découche un soir ou que l’on bosse plus de 35h/semaine.

Ça vous ferait du bien de voir comment ça se passe dans la vraie vie.
Réponse de le 24/02/2018 à 18:52 :
Pour votre culture générale, un agriculteur c'est souvent 365 jours par an et parfois même la nuit... C'est souvent au moins 70 heures par semaine alors, s'il vous plait du respect!! Ne dite pas que votre métier à plus de contraintes que celui des agriculteur !!
Allez passer une semaine chez un éleveur de vache laitière et, vous comprendrez!
Réponse de le 24/02/2018 à 19:07 :
Mon mari est artisan. On bosse beaucoup, nous n avons pas tous nos week-end et nous bossons les jours fériés et en horaire de nuit aussi! La retraite? Pas avant 65 ans car c est le Rsi! Pas normal que les cheminots qui n ont plus de travail penible aient autant d avantages!
Réponse de le 24/02/2018 à 19:15 :
Pour info les agents de conduites à la sncf n ont pas 4 semaines l été mais 3 que l on leur impose sur des périodes de début juin à fin septembre !!! Arrêtez de raconter tout et n importe quoi et surtout préparez vous au pire car après les cheminots c est l ensemble des français qui prendra très chère !!!!!
Réponse de le 24/02/2018 à 20:02 :
Allez donc passer un mois chez un céréalier, un viticulteur, un producteur de fruit ou de légumes.... et vous verrez qu'ils ont des larges plages d'activité réduite, qu'ils ne travaillent que rarement la nuit, et que certains ont des revenus très confortables. Et ils sont leurs propres maîtres en ce qui concerne l'organisation de leur travail.

L'agriculture n'est pas Germinal pour tout le monde et certains non paysans ont des conditions beaucoup plus dures.

Il n'y a pas de généralisation possible entre les ruraux et les urbains, comme entre les emplois privés ou publics.
Réponse de le 25/02/2018 à 12:26 :
Beaucoup de commentaires qui comparent l'incomparable. Exemple les artisans : ils ont leur propre système auquel ils ne cotisent que très peu et se plaignent. Et comme les pays ils se constituent leur patrimoine avec leur outil de travail qu'ils revendront où géreront à la retraite. Un cheminot part sans capital et avec juste sa retraite.
Autre exemple les commerciaux qui font des déplacements: ils ont bien des conventions collectives pour la majorité d'entre eux. Si on applique le raisonnement de nivellement des statuts vers le vas pour la SNCF, alors il faudra aussi supprimer toutes les conventions collectives du privé au motif qu'il n'est pas juste que certaines soient plus protectrices que d'autres. Bref ceux qui critiquent le statut des cheminots et adhérent aux propos de Macron creusent leur propre tombé, car eux aussi verront leurs avantages montrés du doigt. Seuls les banquiers et les gros actionnaires vont survivre.
Réponse de le 25/02/2018 à 14:29 :
D’autres métiers ont les mêmes contraintes que les cheminots ... et n’ont pourtant pas les mêmes avantages !
Pleurer sur son métier alors qu’on en connaît ses inconvénients est barbant !!!
a écrit le 24/02/2018 à 17:08 :
Emmanuel Macron ferait-il enfin l'unanimité ?

Plus sérieusement, la posture adoptée par nos syndicats « jaunes » ne changera-t-elle donc jamais ?

Rappelons que les grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) sont édictées par la Commission européenne, laquelle fixe et impose les politiques économiques de rigueur aux pays membres (article 121 du TFUE).

Conséquence ?
Manifester contre les gouvernements successifs est absolument sans objet et hors sujet !

Les grands responsables syndicaux, aux ordres de la CES - confédération européenne des syndicats - qui est elle-même à la solde de la Commission européenne, savent bien que nos dirigeants et responsables politiques ne sont que du petit personnel, des agents de communication, des lampistes.

Le rôle des syndicats consiste aujourd'hui, en réalité, à neutraliser le mécontentement populaire en le canalisant dans une mauvaise direction.

Leur rôle ne devrait-il pas de véritablement et efficacement défendre les travailleurs plutôt que le pouvoir européiste en place depuis tant d'années ?

L' UPR, l' Union Populaire Républicaine, dans son programme législatif (point 68), reconstituera un syndicalisme indépendant, jouant enfin le rôle naturel et honorable de vrais représentants du monde salarié.
S'informer n'engage à rien.
https://www.upr.fr/
Réponse de le 24/02/2018 à 18:44 :
Syndicats et insoumis même feuille de route , ajoutons y Wauquiez pour participer a ce bal des masqués .
Réponse de le 25/02/2018 à 14:26 :
Propagande quand tu nous tiens!!
Je crois que vous avez oublié les illuminati, et la confrérie des frères de sang ...
a écrit le 24/02/2018 à 17:01 :
Pourquoi toujours tirer vers le bas ,car c est ce qui va se passer avec la réforme des retraites que prépare le gouvernement !!donc le mieux c est de laisser la retraite actuelle aux cheminots et de donner les mêmes sommes aux agriculteurs
Réponse de le 24/02/2018 à 17:53 :
Ah ben oui, franchement personnes n'a eu cette idée brillante.
Et pourquoi pas étendre également au SDF pour qu'il puisse eux aussi vivre dignement ?
Ensuite on pourrait guérir le cancer et faire que plus personne ne souffre de la famine.
En fait c'est simple !
Réponse de le 24/02/2018 à 20:19 :
Ce serait jouable pour peu que l'on fasse disparaître les niches fiscales qui ne profitent qu' à la rente, et que l on mette fin à l évasion fiscale qui ne profite qu' aux escrocs dont bon nombre sont aux manettes des politiques économiques libérales que le sieur Macron s'applique à mettre en oeuvre dans notre pays...
Réponse de le 25/02/2018 à 14:23 :
L’économie est votre ennemi.
Arrêtez de faire semblant de comprendre.
Il est impossible d’aligner les retraites sur cette niche aberrante !!!!
Il est malheureux mais il faudra bien aligner les retraites sur les moins avantagés : le privé.
Aucune niche ne devrait exister (député, militaire, cheminot, ...) mais seul quelques avantages pour marquer la pénibilité de certains métiers ( des euros au jour de la retraite à 62 ans pour tous!)
a écrit le 24/02/2018 à 16:59 :
On entend bien que les agriculteurs et les cheminots n'ont pas les mêmes retraites.
Mais comparaison n'est pas raison.

Il n'y a aucun lien organique entre les retraites des agents de la SNCF et celles des paysans. Même en faisant travailler les agents de la SNCF jusqu'à ce que mort s'ensuive, ça n'apporterait pas un centime de plus à la retraite des paysans. De la même façon si la MSA assurait une meilleure retraite, ce ne sera jamais grâce aux meilleurs comptes de la SNCF

Sarko aussi était un grand spécialiste du fourre tout démagogique visant à opposer les français entre eux. Que Macron tombe dans ce travers aussi vite est un grand signe de désarroi.
Réponse de le 25/02/2018 à 14:16 :
Je pense que vous n’avez pas compris les raisons de cette pseudo comparaison.
Regardez bien où il a été interpellé. Et il a trouvé ça anormal qu’on vienne l’interpeller au salon de l’agriculture pour un sujet tout autre et dans un secteur d’activité qui souffre bien plus que le monde du cheminot.
a écrit le 24/02/2018 à 16:52 :
les propos arrogants choquent les français/ nos députés n exercent plus leur mission.! la communication est verrouillée ..
Réponse de le 24/02/2018 à 17:47 :
Ne parlez pas au nom des français. « Vous » jugez ces propos arrogants et ils « vous » choquent.
Réponse de le 24/02/2018 à 17:47 :
Ne parlez pas au nom des français. « Vous » jugez ces propos arrogants et ils « vous » choquent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :