Les ménages restent dans l'incertitude

 |   |  265  mots
Les Français n'échappent toujours pas à la morosité
Les Français n'échappent toujours pas à la morosité (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'indicateur mesurant la confiance des ménages est stable en août, très loin de sa moyenne de longue période. Seul point positif, l’opinion des ménages sur le niveau de vie passé demeure à son plus haut niveau depuis octobre 2007.

Il faudrait être résolument optimiste pour s'émerveiller à la lecture des résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture réalisée en août par l'Insee auprès des ménages. Un seul point positif se dégage en effet : l'opinion des ménages sur le niveau de vie passé  est stable pour le troisième mois consécutif. " Le solde correspondant demeure donc à son plus haut niveau depuis octobre 2007 ", observe l'Institut. C'est maigre.

Certes, l'indice synthétique, global, ne s'est pas dégradé en août. C'est déjà ça. Stable à 93 points, il se maintient très loin de sa moyenne de longue période, fixée à 100 points.

La crainte du chômage reste très forte

Ce petit moral, qui n'a pour l'instant aucun impact sur la natalité, toujours aussi élevée,   s'explique assez facilement. Après un premier trimestre encourageant, la croissance patine. Plus grave, cette très légère reprise, qui demande à être confirmée au cours des prochains trimestres, ne se traduit par une embellie sur le front de l'emploi.

Dans ce contexte, les Français doutent. Les craintes d'être touchés par le chômage restent très élevés. La capacité à épargner dans le futur s'inscrit en baisse. Quant au niveau de vie futur, rien n'indique qu'il pourrait augmenter.

Le moral des chefs d'entreprise remonte

A noter, la confiance des chefs d'entreprises également mesuré par l'Insee progresse. Après plusieurs mois de hausse consécutifs, l'indice synthétique mesurant le climat des affaires a atteint sa moyenne de longue période en août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2015 à 23:25 :
L'INSEE peut maintenant calculer ce que va coûter les migrants pour chaque ménage et combien il va falloir augmenter la tva et la csg et lR et la taxe spéciale migrant pour tout ceux qui gagnent plus de 471€ par mois
a écrit le 05/09/2015 à 10:12 :
INSEE ou pas .... la situation de se dégrade !
a écrit le 04/09/2015 à 19:02 :
En même temps, on vie dans un pays capitaliste, si tous les Français étaient content, on serait proche d'une crise financière!!
a écrit le 04/09/2015 à 17:42 :
classique!! ' le moral est moins pire que prevu' donc ' on a inverse la courbe du moral'!!!!! comme avec le chomage, l'investissement ou les depenses publiques, quoi !!!
Réponse de le 05/09/2015 à 11:09 :
Le bateau coule, c'est une réalité .... on nous sort des stats bidonnées pour endormir l'opinion !
a écrit le 04/09/2015 à 15:33 :
Comment avoir confiance
quand on voit l'état des finances publics
Les tonnes d impots

Et le pire de tous la clique politique
Qui règne en France !!!
a écrit le 04/09/2015 à 13:46 :
Il suffirait que le prix du pétrole et du carburant augmentent pour voir le moral des ménages repartir à la baisse!
Réponse de le 05/09/2015 à 11:28 :
De fait ... les politiques vont rajouter des taxes au nom de l'écologie... sans pour autant donner des alternatives ! Les radars en tous genres on déjà réduit la consommation, donc par conséquent, les recettes de l'état ! Truc bizarre ... on nous parle de voitures intelligentes .... mais pas d'un système tout simple, pour se conformer aux limitations, toutes les voitures ont aujourd’hui un GPS qui les signalent !
a écrit le 04/09/2015 à 13:20 :
Avec la crise (a très long terme) des migrants vous allez voir si la confiance des Français va augmenter en septembre ! sa risque de chahuter peut être une guerre civile compte tenu que le capitaine de pédalo n’arrête pas d’attiser la haine des Français avec son étalon Valls et son indépendantiste Taubira....
Réponse de le 04/09/2015 à 18:59 :
Vous pouvez dire ce que vous voulez mais je ne comprend pas ce que vous entendez par: "indépendantiste Taubira".
a écrit le 04/09/2015 à 13:13 :
Ce gouvernement manque de crédibilité un chef de l'Etat déjà en campagne électorale qui nous fait croire que la croissance redémarre grâce au CICE et Pacte de Responsabilité alors que cette minuscule croissance instable n’est due qu’au prix bas de l’énergie et au taux d’intérêts faibles, le début du remboursement du Holdup fiscal qui n’a rien changé à la descente de l’économie dette et chômage en croissance dépenses et de l’Etat toujours en croissance est du à la chasse aux voix pour 2017 en fin avec un premier ministre qui aboie non pardon qui vocifère mais jamais dans le bon ton. NON pas encourageant et les élections approchantes la démagogie de nos politiques va croître d’un côté continuer à creuser le déficit avec un chômage camoufler par des emplois aidés, l’autre côté, à droite promettre ce qui ne sera jamais tenu, nous avons donné des deux côtés et avons la réponse à leurs promesses taux de chômage et dette en hausse.
a écrit le 04/09/2015 à 12:12 :
Ah l'INSEE encore un organisme qui mesure, qui compare, qui étalonne, qui projette, qui transpose, qui analyse, qui classe...................Avec ça, il est vrai que l'état se retranche, se positionne, se décide, se contredit, se réjoui............Bon, moi je prendrais bien un cachet, j'ai un peu le mal de tête !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :